Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

24 

Hamon, Mélenchon, qui doit se rallier à l’autre ?

La réponse à cette question qui agite la classe politico-médiatique et qui trouble les électeurs (jusqu’à certains qui disaient naguère : « Plus jamais je ne voterai pour le PS ») est impossible tant qu’une question préalable n’aura pas eu sa réponse : « Quand Benoît Hamon, candidat à la présidence de la République va-t-il se rallier à Hamon Benoît, candidat à la primaire ? ».

Il faut d’urgence que Benoît Hamon accepte de rencontrer Hamon Benoît et que l’un des deux se rallie à l’autre.

Si celui qui s’impose est le Benoît Hamon ancien ministre de François Hollande, complice de « la loi travail » et de la candidature de Myriam El Khomri à la députation à Paris en juin 2017avec l’aval du PS, ça va être dur comme une balle de flash-ball dans l’oeil.

Si c’est celui des primaires et s’il exige du PS qu’il abroge sur-le-champ la loi de liquidation du Code du travail, tout est possible : il peut même entrer dans l’Histoire par la grande porte.

Théophraste R. (Médiateur bénévole).

URL de cette brève 5319
https://www.legrandsoir.info/hamon-melenchon-qui-doit-se-rallier-a-l-autre.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/02/2017 à 04:03 par Georges SPORRI

Avec un gugusse comme le DONALD à la tête de la plus grosse (et bête) armée du monde, il devient très important et urgent de sortir de l’OTAN... A quoi servirait de sortir de l’AUSTERITE si c’est pour se retrouver impliqués dans un monde en guerre...
La FRANCE n’a pas la puissance nécessaire pour empêcher les conneries et les saloperies qui deviennent de plus en plus inévitables, mais elle peut ne pas y participer...
JADOT et HAMON participent à l’hystérie belliciste. Cela suffit à les disqualifier !

#132395 
07/02/2017 à 07:32 par Vincent Lessage

..."ça va être dur comme une balle de flash-ball dans l’oeil", dit Théophraste. Ou "comme une matraque enfoncé dans l’anus d’un jeune noir innocent qu’on peut estropier, mais pas abattre". On n’est pas (encore) aux USA, le PS fait régner l’ordre républicain et ne tolère aucun racisme, surtout dans la police.
Plus jamais je ne voterai PS.

#132400 
07/02/2017 à 07:46 par Théophraste R.

Le ministre de l’Intérieur duquel dépendent les policiers qui ont estropié (peut-être à vie) le jeune Théo par viol avec matraque, se nomme Bruno Le Roux.
Avec la bénédiction du PS et de son candidat à la présidence, ce fidèle de François Hollande est candidat aux prochaines élections législatives en Seine Saint-Denis : (Saint-Denis-Sud/L’ile-Saint-Denis/Epinay-sur-Seine/Saint-Ouen).
Il se précise que, s’il est élu, Hamon s’appuiera sur une majorité qui a soutenu Hollande et Valls jusqu’au bout.
Une majorité qui est favorable à la loi El Khomri, hostile à la sortie de la France de l’OTAN, etc.

#132402 
07/02/2017 à 08:01 par Yves-André Peremer

« Quand Benoît Hamon, candidat à la présidence de la République va-t-il se rallier à Hamon Benoît, candidat à la primaire ? »
Question subsidiaire : Et une fois que Benoît H. et Hamon B. se seront ralliés, accepteront-ils de travailler avec B. H., candidat aux législatives investi par le PS dans la 11e circonscription des Yvelines ?

#132404 
07/02/2017 à 09:14 par Tda

Pourritures de fauxcialistes, plus jamais !

#132405 
07/02/2017 à 09:17 par calame julia

Comment est-ce possible ?
Solidarité sans faille de ma part et celle de mes proches pour Théo et sa famille.

#132407 
07/02/2017 à 10:07 par CN46400

81-2017 Votre anti-Hamonisme ressemble étrangement à l’anti-Mitterandisme PCF de 81. En 81 les prolos voulaient se débarrasser de la droite, ils ne voulaient pas entendre parler du parcours de Mitterand depuis 45, n’avait-il pas signé le Programma Commun ? Pour eux, les critiques n’étaient rien de plus, ni de moins que de la division. Voilà comment le PCF, le plus unitaire des partis de gauche, fût, électoralement, sanctionné et que fût ouverte, sous les pas de Mitterand, la voie royale vers les dérives que nous constatons aujourd’hui.
En 2017, Hamon n’a pas de passé, n’a rien signé, tout juste condamné la loi-travail de El Khomri et consort. C’est une victime sur laquelle s’acharnent les mélenchonistes qui, vont finir par endosser le maillot mité de Marchais en 81, celui de la division. Pour éviter d’avoir à choisir entre Macron, Fillon ou Le Pen au 2° tour, les prolos de gauche s’apprêtent à voter pour Hamon au 1° tour. Lequel, en cas d’élection, c’est pas fait j’en conviens, n’aura aucun compte à rendre à "la gauche de la gauche"....

#132411 
07/02/2017 à 11:00 legrandsoir

votre anti-Hamonisme ressemble étrangement à l’anti-Mitterandisme PCF de 81. En 81 les prolos voulaient se débarrasser de la droite, ils ne voulaient pas entendre parler du parcours de Mitterand depuis 45, n’avait-il pas signé le Programme Commun ?

Les vieux militants communistes se rappellent sans doute que la direction du PCF avait donné pour consigne en sous-main à ses militants de voter Giscard en 1981 pour empêcher la victoire de Mitterrand. Le PCF renouvelle en 2017 ce qu’il fit avec Mitterrand, mais avec une nuance de taille : aujourd’hui, piétinant le vote de ses adhérents, l’appareil du PCF préfère un socialiste (Hamon ; il aurait tout aussi bien pris Montebourg) à JLM qui porte le programme le plus à gauche, le plus conforme à ce qui peut animer un militant communiste.
Au fait, vous les voyez en campagne pour le candidat qu’ils ont choisi, les communistes ? Vous voyez du matériel électoral commun, des meetings communs ?

#132414 
07/02/2017 à 11:32 par Autrement

CN46400 : encore le sophisme des mêmes aux mêmes ! (pour cacher quoi ?)

Pour éviter d’avoir à choisir entre Macron, Fillon ou Le Pen au 2° tour, les prolos de gauche s’apprêtent à voter pour Hamon au 1° tour.


Ah bon ? LO et le NPA appellent aussi leur contingent de prolos à voter Hamon ?
Si les "prolos", comme vous dites, votent Hamon, c’est qu’on leur aura suffisamment bourré le crâne, de façon à ce qu’ils votent pour l’euro-UE, c’est-à-dire l’austérité qui les étrangle et ruine le pays, et pour l’euro-OTAN, qui les asservit et veut leur faire payer les guerres US.

#132416 
07/02/2017 à 14:12 par CN46400

@ le grand soir
"Vous voyez du matériel électoral commun, des meetings communs ?"
La candidature de Mélenchon est personnelle, gaulliste dit-il, d’où pas de calicots ou badges autre que FI, c’est interdit, tout comme "l’internationale" à la fin des meetings et pour se bien faire comprendre, un candidat FI contre tous les députés sortants FdG.....

#132424 
07/02/2017 à 14:35 par morvandiaux

euh...question inintéressante : et les Législatives...au bouillon ?

#132429 
07/02/2017 à 14:40 par latitude zero

c’est interdit, tout comme "l’internationale" à la fin des meetings

Faux, l’Internationale a été repris par Alexis Corbière et la salle au meeting de Lyon/Paris
Il n’y a aucune "interdiction" !

#132430 
07/02/2017 à 15:22 par jiminy

en toute chose il faut chercher le principe ; l’attitude de melenchon est réfléchie ; il refusera avec la dernière energie toute perspective d’accord avec qui que ce soit ; avec Hamon aux présidentielles ou avec le PCF aux législatives, il se moque des conséquences dévastatrices d’une victoire de la droite ou de Macron ce qui à mes yeux le disqualifie définitivement. Il souhaite la victoire de la droite parce que selon ses perspectives, c’est le seul moyen d’arriver à ses fins : mettre les partis de gauche en crise pour pouvoir occuper leur espace ; condition de sa survie politique. Mais il commet une erreur d’analyse majeure : il a cru que le PS était moribond. La primaire s’est chargé de lui montrer la distance entre ses désirs et la réalité ; les sondages (sur lesquels il a jusqu’alors fondé toute sa campagne) ont soufflé rapidement comme le vent d’un boulet ; la population a vu en Hamon l’espoir d’ un changement...et les courbes se sont croisées. Peut etre que Mélenchon finira au dessus de 5% tant la bascule vers le vote utile risque de tout emporter. Mais, aujourd’hui comme hier c’est la position de Pierre Laurent qui était la plus juste. Mélenchon l’a compris, c’est pourquoi fidèle à son obstination il cherche en catastrophe une parade ; il l’a trouvée dans quelques circonscriptions socialistes, ce que je trouve assez pitoyable au regard de la menace, parce que cela ne trompe personne. Pour ce qui est de la discrétion des communistes dans la campagne, elle n’a d’egal que celle des cyberpg. Sans doute apres tout que ces communistes ont compris les intentions de Mélenchon
 ;

#132433 
07/02/2017 à 17:16 par AF30

à jiminy,
bon, on a compris que P Laurent a définitivement raison et que l’important c’est de décrocher le Mickey, la place à l’Elysée. Bien évidemment s’il ne s’agit que de cela il faut faire ce que propose P Laurent et passer par dessus bord l’écologie, l’OTAN, les traités européens, la fiscalité, le système bancaire, etc..B. Hamon c’est notre Tsipras à nous. D’autres ont déjà signalé ses choix qui datent non d’il y a 5 ou 10 ans ( quoique ..) mais ceux de ces derniers temps donc je n’y reviendrai pas. Votre analyse " Il ( Mélenchon ) souhaite la victoire de la droite... mettre les partis de gauche en crise pour pouvoir occuper leur espace ; condition de sa survie politique " est particulièrement pertinante. J’aime aussi :" la population a vu en Hamon l’espoir d’ un changement..." car cette population qui a vu en Hamon un espoir de changement ( ? ) s’élève à moins de 1 100 000. Surtout ne répondez pas en reprenant ce chiffre pour légitimer Hamon contre Mélenchon qui se serait autoproclamé candidat car même ceux des primaires ( invention étasunienne ) ont fait de même. Enfin un article et une vidéo sur la proposition révolutionnaire du revenu universel à la sauce Hamon :http://bellaciao.org/fr/spip.php?article153248

#132438 
07/02/2017 à 17:38 par Scalpel

Et allez donc !
Pas plus tard qu’hier, le fantomatique quotidien "L’Humanité", au lectorat en peau de chagrin, se réjouissait par une légende soulignant une photo du trio JLM/Jadot/Hamon les certifiant de gauche "authentique" sic. Et l’Humanité, elle s’y connaît en matière de "gauche authentique"...qui très vite redevient la gauche "réaliste" lorqu’elle vient à usurper le pouvoir dans ce jeu de dupes qu’est le bipartisme. D’ailleurs en très fâcheuse posture, ledit jeu de dupes.

#132440 
07/02/2017 à 18:07 par Autrement

@jiminy
Chacun fabrique le futur à sa manière, et la vôtre ressemble comme deux gouttes d’eau aux calculs politiciens du PS et de la droite elle-même, qui fait ce qu’elle veut de ses sondages. Avec ou sans l’agrément de Cambadélis et de Pierre Laurent.

Le vote dit utile assurerait-il l’unité des "forces de gauche" (avec une majorité El Khomry et Valls comme députés, sans parler des autres - ceux qui sont pour Macron, ouvertement ou en sourdine) ? Qui serait victorieux dans une telle combine, le PCF ? Les ouvriers, et infirmières, les jeunes chômeurs ? Les services publics ? La démocratie ? La souveraineté populaire ? Il fallait y penser avant 2007, avec la campagne des CUALs, et en 2008, avec la fondation du FdG, qui aurait pu et dû renforcer toutes les composantes, PCF compris. À l’heure qu’il est, le PCF aurait d’ailleurs plus de chances d’avoir des députés en participant à la FI (librement, sans du tout renoncer à leur identité), plutôt qu’en se fiant une fois de plus aux promesses d’un PS décrié, dont le grand nombre ne veut plus.

La question est ailleurs, et bien actuelle.
Tous les prolos et/ou intellos lucides sont unanimes, - et c’est cette unité-là qu’il faut prendre en compte, non l’unité factice des appareils -, pour penser que voter, pour quelque président que ce soit, ça ne suffit pas ; et que de toutes façons, il faudra des luttes massives et acharnées pour faire appliquer un programme si minimal soit-il, et pour faire reculer l’ennemi de classe sous toutes ses formes.

La question est donc en réalité, avec quelle tête de file, Hamon ou Mélenchon, les luttes ont-elles le plus de chances de pouvoir se développer et d’être encouragées par une majorité gouvernementale, au lieu d’être, comme maintenant, férocement réprimées, syndicalistes compris ?

#132442 
07/02/2017 à 19:37 par CN46400

@ autrement
"À l’heure qu’il est, le PCF aurait d’ailleurs plus de chances d’avoir des députés en participant à la FI (librement, sans du tout renoncer à leur identité),"
Vous n’avez donc pas lu la charte FI, que doivent signer tous les candidats FI (en bas à droite) qui précise que les élus, éventuels, devront côtiser chez FI, et voter au parlement en fonction des ordres de FI, et que leurs voix devront, pour le versement de l’état aux partis politiques (1,7€ par an et par voix) être comptabilisée sur FI......Pas assez de parti de gauche, Mélenchon veut en créer un de plus ! Cà divise ou çà unit cela ?

"La question est donc en réalité, avec quelle tête de file, Hamon ou Mélenchon, les luttes ont-elles le plus de chances de pouvoir"
En 36 ce n’est pas avec Blum que les luttes se sont développées ?

#132444 
07/02/2017 à 20:56 par legrandsoir

@CN46400

Vous n’avez donc pas lu la charte FI, que doivent signer tous les candidats FI (en bas à droite) qui précise que les élus, éventuels, devront côtiser chez FI, et voter au parlement en fonction des ordres de FI, et que leurs voix devront, pour le versement de l’état aux partis politiques (1,7€ par an et par voix) être comptabilisée sur FI.....


On pourrait presque croire, à vous lire, que le versement des 1,70 euros par voix obtenue va être fait pour le bénéfice de la FI.
En vérité, la charte dit :"Le candidat devra "se rattacher à l’association de financement « La France insoumise » lors du dépôt de candidature, ce qui inclut la possibilité d’accords de reversement entre cette association de financement et les candidats ou le groupement politique particulier qu’ils désigneront pour la première comme pour la seconde fraction du financement public".

Mais le mieux est que vous donniez à lire ici la charte au lieu de l’interpréter.

#132447 
07/02/2017 à 23:02 par AF30

A CN46400,
" I, et voter au parlement en fonction des ordres de FI, " ce type d’affirmation dénote une forme de mauvaise foi et une vision de droite. En effet un député est élu non sur sa bonne mine ou son parcours individuel mais sur un programme. Par conséquent si par chance il est élu ses votes doivent être 1 conforme au programme pour lequel il a été choisi 2 en conformité avec les délibérations du groupe dont il fait parti et qui peuvent intervenir avant un vote. Cette idée qu’il est un électron libre, qu’il n’a de compte à rendre qu’à lui meme est le type de fonctionnement qui prévaut, par exemple, aux USA. Par conséquent il n’est nullement question ici des ordres de la FI mais banalement de la fidélité aux engagements pris envers les electeurs. Mais commentaire après commentaire il apparaît que votre fidélité non envers le PC mais envers sa direction rend impossible la moindre adhésion aux propositions de la FI sauf si Laurent, Chassaigne et consorts ne privilégiaient plus un accord avec le Ps. C’est vrai que Hamon est un frondeur !

#132453 
08/02/2017 à 07:47 par CN46400

@ AF30
Chassaigne est député depuis quelques temps, avez-vous un vote à lui reprocher ? Un député n’est pas un petit soldat commandé par un bureau plus ou moins occulte, c’est un militant responsable devant ses électeurs qui lui renouvellent, ou non, leur confiance. Aucun des députés FdG n’a voté la loi el Khomri, tous vont, pourtant, devoir affronter un concurrent FI. Au risque que cette division fasse les affaires du PS ou de la droite....
@LGS
Quand j’encaisse sur mon compte bancaire une somme, c’est moi, et moi seul, qui en dispose. Je suppose que c’est bien FI qui contrôle ses comptes bancaires et pas le FdG...

#132455 
08/02/2017 à 08:18 par Tous z'ensemble

@ CN46400
Le F d G n’existe plus, tué par le PCF qui s’en est servi pour nouer des accords avec le PS ici et là. Après les présidentielles de 2012, le sigle figurait sur des affiches de candidats voulant en finir avec le PS et, sur d’autres, de candidats s’alliant à lui.
Dans cette optique schizophrène de lutte contre les trahisons du PS et de lutte avec lui, Chassaigne a joué un rôle de premier plan, laissant entendre qu’il serait candidat contre JLM, attendant les résultats de la primaire pour faire un choix définitif (qui n’est tjs pas fait, d’ailleurs, le PCF lorgnant à présent vers Hamon, son Montebourg ayant été défait).
Quand on vous démontre que l’argent des votes ne va pas enrichir FI, que ce qui a été écrit ici sur le contenu de la Charte de FI est faux, vous manoeuvrez en recul en affirmant que, quand même, FI contrôle les comptes bancaires. En fait, chaque voix donne lieu à environ 1,70 euro de subvention par l’Etat. La somme obtenue sur chaque candidat est une somme officielle. Il n’y a rien à gérer dans une arrière-boutique.
Bon, il vous reste à objecter que, quand même, la FI va tarder à reverser l’argent…

#132457 
08/02/2017 à 08:25 par Cartésien

[Aucun des députés FdG n’a voté la loi el Khomri]
Mais le PCF est prêt pour des magouilles à faire élire des députés PS (qui ont soutenu TOUTE la politique de Valls) et à faire élire un apparatchik du PS (Hamon) pour sauver le parti de Cambadélis.

#132458 
08/02/2017 à 09:27 par CN46400

@ touzensemble
"Quand on vous démontre que l’argent des votes ne va pas enrichir FI, que ce qui a été écrit ici sur le contenu de la Charte de FI est faux",

Si FI perçoit la monnaie, rien ne garanti la redistribution, idem avec le PCF. Reste à savoir si la gauche française manque de partis au point d’en créer un nouveau, évidemment bien plus pur, n’est-ce pas, que les autres. Enfin LGS, qui a approuvé la Charte FI, voici plusieurs mois, est le mieux placé pour la publier.... Quand au député Chassaigne et les autres députés FdG, donnez-nous, je vous prie, la liste des votes que vous leur reprochez. Le reste fait partie de leur pensée politique individuelle et ne les concerne qu’eux. C’est aux actes qu’on juge un député pas sur des positions perso circonstancielles. Enfin, si le FdG a perdu une de ses composante, le PG, rien ne l’empêche de continuer d’exister, que cela plaise, ou non, à FI...

#132461 
08/02/2017 à 12:56 par Georges SPORRI

Les députés FDG ont TOUS voté pour l’ETAT d’urgence (très inutile et profondément liberticide)... 6 députés ont voté contre, 3 socialistes dont Pouria AMIRSHAHI et 3 écologistes dont Noël MAMMERE... A l’époque JLM avait protesté mollement contre ce vote pour ne pas faire trop de vagues et préserver l’avenir.

#132471 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA
dimanche 12 novembre 2017
mardi 14 novembre 2017
mercredi 15 novembre 2017
mercredi 15 novembre 2017
jeudi 16 novembre 2017
jeudi 16 novembre 2017
vendredi 17 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
En conscience je refuse d’obéir. Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école, Alain Refalo
Alain REFALO
Le manifeste des enseignants désobéisseurs : un ouvrage qui dénonce la déconstruction de l’école de la République. « Car d’autres enseignants (…) ont décidé de relever ce défi de la lutte contre la déconstruction de l’école publique. Ils sont entrés en résistance, sans se payer de mots inutiles. Une résistance radicale, mais responsable. Une résistance transparente et assumée. Pour que le dernier mot de l’histoire n’ait pas la couleur de la désespérance. » Des îlots de résistance - 164, rue du Faubourg (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand l’ordre est injustice, le désordre est déja un commencement de justice.

Romain ROLLAND


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.