RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Incendie du centre social juif de la rue Popincourt, à Paris : CRIF, medias et gouvernement pris une fois de plus la main dans le sac.

L’Agence France Presse, citant des sources policières, a annoncé lundi 30 août 2004 l’arrestation de l’auteur présumé de l’incendie criminel, assorti d’inscriptions nazies et antisémites, qui a ravagé il y a huit jours un centre de bienfaisance juif du XIème arrondissement de la capitale, rue Popincourt.

L’auteur présumé de l’acte criminel, est un ancien employé du centre, lui-même d’origine juive, ajoute l’AFP, citant les mêmes sources policières.

Aucun autre détail n’avait été publié lundi à la mi-journée, notamment sur les motivations de ce spécimen supplémentaire d’antisémitisme juif. On ne saura qu’éventuellement plus tard si l’individu s’est inspiré de Marie L (la mythomane du RER D qui regarde un peu trop la télé), de « Phineas » (l’homme qui profane un cimetière juif quand il constate que son agression, à la hache, d’un Arabe ne fait pas une ligne dans les journaux), ou encore d’Alexandre Moïse, ce dirigeant de la Fédération sioniste de France pincé il y a quelques mois après avoir porté plainte pour des menaces anti-juives .... dont il était lui-même l’auteur.

Malgré l’accumulation hallucinante de fausses affaires antisémites (« fausses », façon de parler dans le dernier cas, car l’auteur de l’incendie de la rue Popincourt a bien maculé les murs du centre d’inscriptions du type « Hitler avait raison », et « Mort aux Juifs », et on verra bien maintenant si Raffarin est capable de répéter qu’il encourt 20 ans de prison), la classe politique et les médias ont géré le fait divers sans la moindre prudence, une fois de plus.

Le gouvernement français, avec l’appui ostentatoire d’une personnalité de premier plan de l’opposition, le Maire de Paris Delanoë, a même trouvé le moyen d’ajouter une touche d’ignominie supplémentaire, dans l’affaire de la rue Popincourt.

Il a déroulé le tapis rouge au ministre israélien des Affaires étrangères, Sylvan Shalom, qui avait exigé de venir à Paris, sitôt l’incendie connu, pour se poser en gardien et protecteur des intérêts des Français juifs. Shalom s’était entre autres distingué en critiquant la mollesse supposée des tribunaux français face aux auteurs d’actes antisémites, ce qui constitue un mensonge éhonté de plus.

Tout comme l’antisémitisme, le chantage à l’antisémitisme est une folie criminelle, avec cette circonstance aggravante qu’il obéit, lui, à une stratégie calculée : empêcher par ce moyen l’expression de toute dénonciation des agissements du gouvernement israélien en Palestine occupée.

Au-delà de l’incendiaire de la rue Popincourt, espérons que tous ceux, des institutions pro-israéliennes françaises (CRIF, LICRA, etc.) à la classe politique en passant par les médias moutonniers, qui ont créé un climat favorable à de telles entreprises, auront eux aussi un jour des comptes à rendre.

Paris, le 30 août 2004, 14 heures, CAPJPO ­ Euro-Palestine

Source : site CAPJPO ­ Euro-Palestine


URL de cet article 1747
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Julian Assange, à qui l’on doit plus d’articles importants que l’ensemble de ses journalistes-critiques, a 50 ans aujourd’hui - en prison. Il est en prison pour une raison : l’administration Biden et la plupart des médias commerciaux ne se soucient pas de la liberté de la presse, mais font semblant de s’en soucier quand ça les arrange.

Glenn Greenwald

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.