Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Je soutiens le Préfet de Nantes qui poursuit un journaliste.

Le préfet des Pays de la Loire, Claude d’Harcourt, porte plainte contre Claude Sérillon (ancien présentateur objectif du 20h00 de France 2 et ancien conseiller apolitique du président François Hollande) qui a tweeté, au sujet de la mort de Steve Maia Caniço : « Une nuit à Nantes parce que la musique était trop forte un préfet de la République a décidé que la vie d’un homme pouvait être effacée ».

Le préfet a raison ! Vouais, la musique n’était pas « trop forte », mais elle n’avait pas cessé à la minute qu’il avait fixée, ce qui justifia l’envoi de keufs, de chiens, un déluge de grenades, des matraquages et 14 jeunes tombés à l’eau, effacés du quai et barbotant dans la Loire en attendant les sauveteurs.

Donc, au nom de la vérité, je soutiens le préfet. Mais si un jour il va en prison, je soutiendrai ses geôliers. Et si ses codétenus le tabassent, je n’entendrai pas à cause de la musique trop forte ou ininterrompue.

Théophraste R. (Versatile apparent, diplômé de Cohérence politique et musicale).

URL de cette brève 6269
https://www.legrandsoir.info/je-soutiens-le-prefet-de-nantes-qui-poursuit-un-journaliste.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
08/08/2019 à 04:09 par babelouest

Ben ouais, Kôâ ! A 3h59 ça allait, à 4h01 le préfet a dit NO (pas niet, on ne le lui a pas appris à l’école). C’est vrai, juste à côté à part le Hangar à Bananes devenu boîte de nuit, il doit y avoir un chat et quelques lézards, plus les anneaux de Buren : plein de riverains, en somme ! Donc le préfet a préfetté, et les teufeurs sont tombés...
Su l’quai de Nantes un bal y fut donné, su l’quai de Nantes un bal y fut donné.

Les préfets ! Cela me rappelle furieusement le film "If....." pratiquement introuvable autrement qu’en anglais, comme si en France il fallait le cacher.

#161455 
JPEG - 172.2 ko
08/08/2019 à 07:08 par jean-marie Défossé

Ben oui Claude Sérillon ! A-t-on déjà vu par le passé de simples vassaux porter ombrage à leur Seigneur et "maître"(voire fort potentiellement Saigneur du sang du peuple) , surtout quand ce dernier s’honore d’un nom aussi prestigieux que celui d’Harcourt.

Pourtant , si une véritable justice existait dans ce pays , ce ne serait pas les Forces de l’Ordre les plus grands coupables de ce meurtre , mais bien les commanditaires , les donneurs d’ordres et donc en pareille occurrence , le Ministre de l’Intérieur Castaner et son sbire du même acabit , le Préfet Mr Claude d’Harcourt .

Mais nous sommes en France , pays des Droits des Seigneurs , de la Liberté tous azimuts pour les Saigneurs du sang du peuple , de l’Egalité d’enrichissement envers et contre tout pour ces castes prétendument supérieures et de la Fraternité indéfectible et immuable de solidarité entre ces mêmes castes de la "Haute Voltige".

A ce jour la justice française est LEUR JUSTICE ; celle qui ferme les yeux par complaisance et ne les ouvre que par facilité sans risque de condamner illico-presto les plus fragilisés .

« Douce France , cher pays de mon enfance ... »

#161457 
08/08/2019 à 07:29 par benzekri

Quel crédit accorder… ?

Quel crédit accorder :
Aux discours d’un soumis sur la liberté ?
Aux paroles d’un pingre sur la générosité ?
Aux dires d’un égoïste sur l’hospitalité ?
Aux mots d’un va-t’en guerre sur la paix ?
Aux larmes d’un criminel sur la souffrance de ses victimes ?
A celui qui affiche son appartenance à « la patrie des droits de l’Homme » et soutien la barbarie d’Israël en Palestine et/ou de l’Arabie Saoudite au Yémen ?

Au mot Liberté dans la bouche du représentant d’un État qui mutile, gaze, défigure, embastille et impose des lois liberticides ?
Au mot Égalité exprimé par un patron du MEDEF ; par un Bernard Arnault...?
Au mot Fraternité prononcé par -l’ordonnateur des crimes contre les GJ- Macron ou par son boucher, Castaner ?
A l’impartialité de l’IGPN, IGA et autres institutions de contrôle liées à l’état ?
…..
Et quelle confiance accorder :
A la formation politique, à la femme ou à l’homme politique qui ne fait pas de l’exigence de justice pour nos éborgnés, nos mutilés, nos défigurés, nos blessés, nos gazés, nos humiliés, nos jeunes agenouillés, nos embastillés... la priorité ?
Quel crédit accorder :
A des élections et des élus sous le règne de la terreur et de l’étouffement des libertés ?
Macron et sa clique sont des criminels qui ont beaucoup de sang sur les mains, la priorité doit être consacrée à une mobilisation générale pour arrêter et faire juger ces assassins.
HB

#161458 
08/08/2019 à 09:47 par Assimbonanga

A ce propos, notez l’enthousiasme d’Anthony Bellanger pour les manifestants honk-hongais. Il adore l’idée que ceux-ci puissent aveugler les keufs à coups de lasers. https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-06-aout-2019 Il trouve vachement émouvant les "« commandos » spécialisés contre les bombes lacrymogènes, d’autres pour évacuer les blessés", ce que je traduis par street medics.
Bellanger par contre ne fera pas le parallèle ! Le "régime orwellien", ce n’est qu’à Honk-Hong, pas à Paris.
Et Bellanger sévit chaque matin sur France Inter, à répandre son idéologie réactionnaire, que les auditeurs doivent prendre pour parole d’évangile... Ca évite de penser, de se faire son opinion, celle de Bellanger est fournie clé en main. Qu’un chroniqueur se solidarise avec des révoltés, quelle meilleure garantie d’humanisme ?

#161461 
08/08/2019 à 14:28 legrandsoir

Qu’un Bellanger puisse sévir ainsi dans plusieurs médias, dont la radio publique France Inter montre jusqu’où la pensée unique noyaute.

#161472 
08/08/2019 à 23:29 par T 34

Facebook a censuré une affiche d’Olivier Long sur le préfet Claude d’Harcourt. Faites là circuler un maximum.

#161486 
JPEG - 75.7 ko
09/08/2019 à 17:13 par bostephbesac

Ce (dit) "préfet" ne supporte pas la vérité, tout simplement . Et merci T 34 pour cet acte de résistance à "fessebouc".

#161498 
RSS RSS Commentaires
   
Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ?
Jean BRICMONT
Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a notamment publié « Impostures intellectuelles », avec Alan Sokal, (Odile Jacob, 1997 / LGF, 1999) et « A l’ombre des Lumières », avec Régis Debray, (Odile Jacob, 2003). Présentation de l’ouvrage Une des caractéristiques du discours politique, de la droite à la gauche, est qu’il est aujourd’hui entièrement dominé par ce qu’on pourrait appeler l’impératif d’ingérence. Nous sommes constamment appelés à défendre les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre antisionisme et antisémitisme ?
Environ 80 points de QI.

Viktor DEDAJ


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.