Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Je suis un Europhile - et parfois je comprends.

Eurosceptiques, pourquoi tant de haine ? Voilà que la presse de révérence nous apprend que depuis le #Brexit, la xénophobie est en hausse et que c’est la faute aux Britanniques. (Bande de connards).
Enfin, c’est surtout la faute aux Britanniques âgés. (Bande de vieux cons).
Et tous ceux qui se prononcent contre l’UE et tout ce qu’elle représente d’amitié et de fraternité entre les peuples. (Bande d’ordures).

Devant la détresse d’un jeune trader londonien interviewé au hasard, j’ai des larmes qui me montent aux yeux mais eux, ils rigolent. (Bande de Salauds).

Mais on les aura. On les fera voter ou pas, ou revoter encore et encore. Ou on les enverra balader, selon le cas. Jusqu’à ce qu’ils comprennent le sens du mot Démocratie. Non, nous ne laisserons pas s’installer une dictature, fût-elle celle de la majorité (oui, oui, je me comprends).

Car je suis un "Europhile", démocrate, tolérant, moderne et ouvert d’esprit. Lorsque "l’Europe" refuse ou méprise le résultat d’un vote "contre", ou ignore le résultat négatif d’un référendum, je fais "ouf" et j’affiche un grand sourire car, dans ces cas, j’ai l’impression d’avoir gagné. Parce que je n’ai toujours pas compris que lorsque "l’Europe" crache à la figure d’un peuple, elle crache à la figure de nous tous, y compris la mienne, sourire inclus.

Lorsque j’aurai compris ça, j’aurai enfin compris "L’Europe".

p/o Théophraste R.
(observateur de la nature humaine)

URL de cette brève 5121
https://www.legrandsoir.info/je-suis-un-europhile-et-parfois-je-comprends.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/06/2016 à 17:44 par gus de nantes

cela ne vous fait pas doucement rigoler ?

nan , j’veux dire , c’est l’histoire de furieux libéralistes , qui non content d’une europe ultralibérale ont armé payé et droitisé leurs discours qui voient par ce vote leur propre jouet péter .... enfin péter faut le dire vite

je détaille , mais quand même c’est pas G&S qui recommandait de favoriser l’extrême droite afin de faire disparaitre ce qui restait de social , ce sont eux qui ont construit l’europe dans leur seul intérêt , et voila ty pas que ces même forces d’extrêmes droites ce même discours délirant tenu par la droite qui pourrait mettre un terme à l’aventure euro-libérale , les cons sa ose tout , même le fascisme et c’est à cela qu’on les reconnait .

#125380 
RSS RSS Commentaires
   
Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le prix à payer pour être présenté par les média comme un candidat "responsable et sérieux" est généralement d’être en accord avec la distribution actuelle de la richesse et du pouvoir.

Michael Lerner

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.