Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Jérusalem, (erreur) Capitale

Un gouvernement d’extrême droite, qui a construit un gigantesque « mur de la honte » pour conforter l’apartheid et qui ne cesse d’installer des colonies de fanatiques religieux en terre palestinienne, a choisi de faire tirer à balles réelles sur des civils autochtones « encailloutés », de l’autre côté d’une frontière tracée par lui et contestée par l’ONU. 58 palestiniens (dont des enfants) ont été tués par l’occupant dans leur prison à ciel ouvert.

Oups ! La rédaction du site Le Grand Soir me souffle dans l’oreillette qu’une accusation d’antisémitisme est vite arrivée et elle me suggère de m’exprimer en des termes acceptables par le Decodex du Monde.

Soit (mais ça me dégoûte) : « Israël a le droit de se défendre et de protéger (par une barrière de sécurité) ses implantations sur la terre que Dieu lui a donnée et que lui disputent des émeutiers terroristes arabes qui refusent de négocier et qui envoient les femmes et les enfants attaquer Tsahal, l’armée la plus morale du monde. Plusieurs dizaines d’assaillants ont trouvé la mort lors des affrontements » (1).

Théophraste R. (Directeur de la thèse : « La Torah et le Coran sont-ils les opiums des peuples ? » ).

(1) Je voulais ajouter : « Vive la Ligue de défense juive, Mélenchon enc…, Le Grand Soir rouge-brun ! », mais les administrateurs m’ont dit : « Oui, bon, ça va, hein, ça va maintenant, hein, bon ! ».

URL de cette brève 5823
https://www.legrandsoir.info/jerusalem-erreur-capitale.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
15/05/2018 à 11:40 par pierreauguste

"Pardon ,mais Israel n’a aucun droit d’exister" de Sharmine Narwani ...Là ou tout est dit. Et que l’on trouve sur ce site.Est ce de l’antisemitisme de poser la question :"Quel pourcentage de juifs,en Israél, dans le soutien inconditionnel aux assassins qui tirent sur des lanceurs de cailloux ? AIE AIE AIE je sens que ça frise.C’était juste une question pour faire avancer......

#148520 
15/05/2018 à 12:05 par Assimbonanga

... et un jeune enfant est mort du fait de gaz de grenades lacrymogènes. Pourtant, les gaz lacrymo, c’est bénin ? Notre démocratie les utilise avec beaucoup de prodigalité et de bienveillance sur les manifestants (qui ont le droit de manifester, bien entendu, cela va de soi.)

#148525 
15/05/2018 à 13:05 par irae

sur la terre que Dieu lui a donnée

Dieu  : astuce des malins (du malin aussi pour les croyants) pour mieux empapaouter les neuneus en lui faisant dire tout ce qu’on veut. Ici "tu es le peuple élu et je de donne cette terre" là "les femmes doivent porter un chiffon sur la tête" ou encore "tu aimeras ton prochain surtout très jeune comme toi même" version évéché lyonnais.

Religion  : forme d’aliénation mentale visant à limiter les capacités critiques des individus pour mieux contribuer aux desseins des ventriloques du dieu.

Je vais encore me faire huer.

#148529 
15/05/2018 à 16:03 par Assimbonanga

@iraë, disons plutôt que vous vous faites du mal. Je pense tout comme vous, soyez rassurée, mais on observe que le fait religieux existe massivement sur cette planète. Des tas de gens croient dur comme fer à l’existence de dieux (chacun le sien !) et conforment leur vie à des rituels, des tournures langagières qui mettent dieu au milieu. Grâce à Dieu ! Si Dieu le veut ! A longueur de journées... Difficile dans ces conditions de se sevrer ! Le fumeur de cigarette n’est pas seulement lié à la nicotine mais à tous les gestes, attraper le paquet, s’en allumer une, se mettre à l’écart pendant la petite bouiffe, etc... C’est automatique et ça ponctue le temps. Ça manque quand on arrête. Il faut reprogrammer tous les automatismes.
Donc, ça va pas nous faire progresser de s’emporter ni se mettre en colère... Il y a des "convivialités" dans les pratiques religieuses, notamment des fêtes, des retrouvailles familiales. Certaines personnes sont assez souples pour participer sans accorder trop d’importance à dieu lui-même. Ca fait partie du décor, sans plus.
Mais, évidemment, comme vous, je suis stupéfaite qu’on mise tout sur une croyance, le truc auquel on doit croire pour appartenir au groupe, sans remettre en question la logique, la preuve, la causalité, au point d’en arriver au créationnisme, si on pousse jusqu’au bout le devoir de croire.

#148535 
15/05/2018 à 18:19 par irae

plutôt que vous vous faites du mal

En l’occurence moi ça va, en revanche les palestiens beaucoup moins.

#148541 
15/05/2018 à 19:11 par pauvre d'eux

Et ces enc.. de la radio "publique" vont encore dire que c’était une solution pour les Israéliens afin d’éviter un bain de sang... C’est quand que ça commence un bain de sang ? Sal...s.

#148544 
15/05/2018 à 19:46 par Vagabond

Voilà on parle de la nakba des palestiniens et les grnads "génies" de ce site viennent cracher sur les croyants et les religions.
Je serai curieuse de connaitre leur apport à ce monde ? Il y a des croyants et religieux qui ont permis de grandes avancées scientifiques, des religieux qui ont apporté à la philosophie, des religieux chirurgiens qui opèrent les cerveaux de "génies" comme ceux de ce site qui ont si peu d’imagination.

#148546 
15/05/2018 à 21:00 par François de Marseille

Tout ça n’a rien à voir avec la religion, c’est du colonialisme, du pillage.
Sympa l’illustration, c’est l’antenne israelienne de la nra ?

#148550 
15/05/2018 à 21:38 par depassage

irae
Je vais être le premier à vous huer, peut-être. Je vais vous huer non pas pour ce que vous dites, mais pour votre simplification des choses. S’il n’y avait seulement que les religions qui sont aliénantes ou abrutissantes, ça serait un demi-mal. Le problème est que toutes les croyances sont aliénantes et abrutissantes. Le religieux ne se résume pas aux seules religions dites du livre ou historique dont les interprétations changent avec le temps en permettant à tout un chacun d’y mettre ce qu’il veut. Si les religions sont basées sur la définition et l’interprétation du sacré, -est sacré ce qui est essentiel à la vie-, elles se font toujours récupérer par les dominants pour leur imposer une autre interprétation du sacré. Mais à ce jeu, les autres croyances ne font pas mieux.

Par exemple, quand les USA allaient envahir l’Afghanistan sous prétexte de libérer les femmes de l’obscurantisme des talibans et d’y instaurer la démocratie, beaucoup de gens croyaient et croient encore que cela est la vraie raison. Mais si les talibans n’étaient pas abrutis par leur croyance (raison pour laquelle on les a encouragés à prendre le pouvoir en Afghanistan), les Américains auraient inventé un autre prétexte, mais n’auraient pas changé leur projet.

#148551 
RSS RSS Commentaires
   
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.