Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

11 

Jupiter donnant sa bénédiction à un pauvre pécheur.

Laissons les rigolos qui affirment que Macron est allé demander au pape l’abolition du Commandement : « Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain ». Examinons plutôt cette photo et demandons-nous pourquoi, en 2017, ce n’est pas à Macron que beaucoup pensaient quand il était question de candidat à l’ego surdimensionné.

La réponse est que « beaucoup » s’informent par les médias (vous le saviez, vous, qu’ils appartiennent presque tous à des milliardaires ?) qui apprécient un président chanoine qui célèbre Jeanne d’Arc et qui, formé par les Jésuites, projette de « réparer » les liens « abîmés » entre l’Eglise et l’Etat, souhaite « encore et toujours » une contribution accrue de « la sève catholique » dans la nation qui souffre d’un « vide émotionnel » dû à l’absence de la « figure du roi » victime de « la Terreur ».

Et vlan sur Robespierre, l’Incorruptible que les médiacrates calomnient parce que, député, il défendit l’abolition de l’esclavage et de la peine de mort, se prononça pour le suffrage universel, le droit de vote des noirs, des juifs et des comédiens, pour l’égalité des droits, instaura un contrôle sur le prix du pain et du grain, etc.

Rappelons que dans un pays laïque, chacun doit rester dans sa chacunière : le président à la présidence, la pucelle (Meuh non, pas Brigitte !) dans sa bergerie, les curés dans les Eglises. Ainsi, le pays sera bien gouverné, les moutons bien gardés et les enfants de chœur bien déniaisés, (mais ceci est un autre dossier).

Théophraste R. (sélectionneur de chansons).

URL de cette brève 5867
https://www.legrandsoir.info/jupiter-donnant-sa-benediction-a-un-pauvre-pecheur.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/06/2018 à 19:10 par irae

Au regard de ce que je pense de ce cirque et du triste sire qui nous gouverne j’envoie un cordial bras d’honneur à ses électeurs. Il nous aura vraiment tout fait et il reste encore 4 ans de misère sociale et intellectuelle à tirer. Jésus, marie, joseph, dieu nous préserve, qui nous préserve ? qui ça ?

#149967 
27/06/2018 à 23:48 par François de Marseille

@ irae : Encore 4 ans ? vous avez espoir que dans 4 ans les choses changent ?

#149970 
28/06/2018 à 04:53 par calame julia

On reste confondues devant tant d’amalgames.
Et, de plus, il veut réformer la constitution ?!

#149973 
28/06/2018 à 07:35 par hf

Le lien abimé ? Quel lien ? en quoi est-il abimé ? L’église et les jésuites produisent deux types, les hérétiques ou les tartuffes. macron a choisi son camp.

#149975 
28/06/2018 à 12:43 par irae

François
Encore 4 ans de ce klown. Ses maîtres ayant déjà choisi le suivant. Pour les politiques mises en oeuvre sauf soulèvement conséquent je crains comme vous que sauf la marionette rien ne bouge.

#149980 
28/06/2018 à 18:54 par irae

@hf
Fidèle à lui-même (exclusivement) il reste au centre, soit et hérétique (pour l’amour du prochain et le volet compassionnel on repassera) et tartuffe.

#149991 
29/06/2018 à 01:17 par Francois

@ Irae : " je crains comme vous que sauf la marionnette rien ne bouge"
Triste réalité.
Cette situation repose la plus grande supercherie de l’histoire de l’humaniste, celle qui consiste a faire croire que les piliers d’une démocraties sont l’élection, le pluripartisme et la liberté de la presse. Les 3 constituent une porte grande ouverte a la domination de l’argent. Le seul rempart est l’intelligence individuelle dont on voit bien la limite.

#149995 
29/06/2018 à 10:03 par Assimbonanga

Disons que malgré les piliers, élection, presse, partis, les malveillants, avec l’ingéniosité qui caractérise l’esprit humain, inventent sans cesse des combines pour parvenir à leurs fins dans le cadre imparti. Et on n’éradiquera jamais les cupides et les malveillants. C’est toujours à refaire, toujours un travail de chaque jour. C’est la lutte mais elle n’est jamais finie contrairement au qualificatif du chant optimiste des gens du début du XXè siècle.

#150003 
30/06/2018 à 01:52 par François de Marseille

Non Assimbonanga, ce qui est présenté comme les piliers de la démocratie sont les bases pour nous dominer. Ce n’est pas une bonne base dévoyée, c’est une supercherie dès le début. La presse ne devrait pas être libre, elle devrait être sévèrement contrôlée pour rester objective. L’élection c’est désigner ses maîtres et le multipartisme permet de financer l’élection de traitres. C’est une supercherie, prenez en conscience, vous vivez dans un mythe qui vous domine.
Aucune prise de décision ne devrait être déléguée systématiquement aux mêmes personnes.

#150016 
30/06/2018 à 14:19 par Assimbonanga

Hum. Heureusement que je vous trouve sur ma route François. Je vais encadrer votre conseil et l’afficher chez moi : "...prenez en conscience, vous vivez dans un mythe qui vous domine. " Je l’ai échappé belle, imaginez que jamais je ne vous rencontras !

#150024 
01/07/2018 à 02:02 par Francois de Marseille

@ Assim : De rien ;o)

#150032 
RSS RSS Commentaires
   
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si le climat avait été une banque, ils l’auraient déjà sauvé.

Hugo Chavez
Président du Vénézuela, au somment de Copenhague, Déc. 2009
en citant un slogan lu dans les rues de la ville.


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.