Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


La ministre, l’écrevisse et les Gaulois

Il me plaît à chaque occasion de raconter l’histoire de l’encyclopédiste qui s’enquit auprès d’un astacologiste de la justesse de sa définition du mot écrevisse : « Sorte de petit poisson de couleur rouge qui avance à reculons ».

Le spécialiste lui répondit  : « Votre définition est parfaitement exacte, à ceci près que l’écrevisse n’est pas un poisson, qu’elle est petite devant une carpe mais pas devant une ablette, qu’elle n’avance pas à reculons et qu’elle n’est rouge qu’après cuisson ».

On appliquera le même traitement à ce propos de Najat Vallaud-Belkacem répondant à un Sarkozy dont les ancêtres seraient Gaulois : « La ministre de l’Éducation que je suis connaît parfaitement les premières phrases de ce livre, Le Tour de France par deux enfants, d’Ernest Lavisse, sous la IIIe République, qui commence par : « Autrefois, notre pays s’appelait la Gaule et les habitants les Gaulois ».

Notre ami Bernard Gensane, implacable et malicieux, nous démontre sur son blog qu’il n’y a pas un seul mot de vrai dans ce qu’elle raconte-là.

Et moi, du coup, d’acquiescer à la sentence pêchée dans le livre de François Hollande : « Ce n’est pas une intello ».

Théophraste R.

URL de cette brève 5215
https://www.legrandsoir.info/la-ministre-l-ecrevisse-et-les-gaulois.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
26/10/2016 à 13:55 par aldamir

Najat est la dernière recrue chez les majorettes , Pom Pom Girls, de la République. Elee est là pour faire le spectacle et amuser les gens et surtout regarder ses jambes qu’elle balancent allégrement. Se parents st ses proches amis sont à plaindre, il leur faut du courage pour affronter cette triste et misérable réalité .

#128566 
26/10/2016 à 17:56 par calame julia

Si la madame avait cité : "Rien ne soutient mieux notre courage que la pensée d’un devoir à remplir" précédant :
"Par un épais brouillard du mois de septembre deux enfants, deux frères, sortaient..." on aurait pensé qu’elle
connaît le bouquin... Sans doute ignore-t-elle que les meilleurs ouvriers de France sont des compagnons qui
effectuent le tour de France pour apprendre la régionalité dans le bâtiment, cuisine, etc...
"les gaulois sont dans la plaine"... c’était une chanson non ? mdr !

#128570 
27/10/2016 à 14:19 par Maurice Lecomte

Relativement au dernier article de Jacques François Bonaldi concernant l’abstention des États-Unis lors du vote contre leur blocus de Cuba ; http://www.legrandsoir.info/quel-camouflet-a-l-onu-l-administration-ob...

Obama a effectivement rendu plus efficient le blocus existant (par exemple, les amandes infligées n’ont jamais été aussi importantes aux entités "fautives"].
Je crois qu’il convient d’ajouter la dernière décision prise à l’encontre de l’IFCO-Pasteurs pour la Paix, imposant pour la première fois dans l’histoire sa caravane pour la paix à Cuba au mépris du statut humanitaire reconnu comme tel de cet organisme. Il fallait le faire !
http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/08/29/gail-walker-sin-importar-...
A ce propos, la pétition lancée par "change.org" sur cette affaire recueille pour l’heure un nombre dérisoire de signatures, et c’est bien dommage...

Bon voilà. Bien à vous.

Maurice Lecomte

#128584 
RSS RSS Commentaires
   
Roberto Saviano. Gomorra. Dans l’empire de la camorra. Gallimard, 2007.
Bernard GENSANE
Il n’est pas inutile, dans le contexte de la crise du capitalisme qui affecte les peuples aujourd’hui, de revenir sur le livre de Roberto Saviano. Napolitain lui-même, Saviano, dont on sait qu’il fait désormais l’objet d’un contrat de mort, a trouvé dans son ouvrage la bonne distance pour parler de la mafia napolitaine. Il l’observe quasiment de l’intérieur pour décrire ses méfaits (je ne reviendrai pas ici sur la violence inouïe des moeurs mafieuses, des impensables tortures corporelles, véritable (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A force de tout voir on finit par tout supporter...
A force de tout supporter on finit par tout tolérer...
A force de tout tolérer on finit par tout accepter...
A force de tout accepter on finit par tout approuver.

Saint Augustin


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.