Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


La Poste et le prestige de l’uniforme

Chaque fois que 3 soldats français tombent au combat pour défendre nos frontières sur des lointaines terres sableuses de pays dont nous ignorions souvent le nom de la Capitale et ce qu’ils nous ont fait pour que nous allions les punir en détruisant leurs villes et en ensevelissant jusqu’aux femmes femmes et vieillards sous les gravats, l’émotion saisit les salles de rédaction de nos médias et l’effroi fait brinquebaler les pendeloques de cristal des lustres dorés du Palais de l’Elysée.

Cérémonie officielle, jour de deuil national, drapeaux en berne, Légion d’honneur sur les cercueils, discours présidentiels à trémolos.

En 2016, 50 postiers ont trouvé la mort par suicide. Tués par les conditions de travail, l’épuisement, le stress, la désespérance.

Pas de cérémonie officielle, de jour de deuil national, de drapeaux en berne, de Légion d’honneur sur les cercueils, de discours présidentiels à trémolos.

Ah, vivement que les postiers soient à nouveau astreints au port de l’uniforme !

Théophraste R. « La nuit naquit un jour de uniforme ôté »(1).

Note : (1) Les postiers, qui sont avant tout des gens de lettres, saisiront la malice de ce vers arrangé.

URL de cette brève 5271
https://www.legrandsoir.info/la-poste-et-le-prestige-de-l-uniforme.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
19/12/2016 à 11:31 par Claude 33

Les postiers (es) font partie du tissu social dont leur rapport avec les personnes isolées est un service humain important.
Les dirigeants de nos sociétés actuelles sont les porteurs de la mort dans nos villes et campagnes aucun respect pour l’être humain,
l’égoïsme roi, le chacun pour soi règne.
demain (2017) les électeurs pourront choisir un autre modèle se société plus humaine (l’humain d’abord)

#130707 
20/12/2016 à 08:56 par morvandiaux

Des chiffres cachés : 50 suicides chez les "postiers" près de 500 morts par an en accident du travail, presqu’autant mort dans la rue....150.000 qui n’ont pas de toit dont des enfants, 8 millions de pauvres...beurk !

#130761 
21/12/2016 à 07:04 par ozerfil

Ils n’ont rien à faire des morts, c’est leur symbolique qui les intéresse !

Un policier ou un militaire mort, c’est l’autorité et la puissance de l’Etat qui sont atteintes : il faut réagir, invoquer les grands principes, utiliser ces morts pour tenter de donner au pays une unité qu’il n’a plus. Et pendant qu’on fait des cérémonies, qu’on commémore et qu’on rassemble derrière des idées fumeuses, on évite de parler du reste, de la difficile vie de tous les jours des français...

Et ils ont bien raison de le faire car ça marche !!

Quant au postier mort, ce n’est qu’un mort comme un autre : sans intérêt.... pour eux !

#130783 
21/12/2016 à 07:05 par ozerfil

Ils n’ont rien à faire des morts, c’est leur symbolique qui les intéresse !

Un policier ou un militaire mort, c’est l’autorité et la puissance de l’Etat qui sont atteintes : il faut réagir, invoquer les grands principes, utiliser ces morts pour tenter de donner au pays une unité qu’il n’a plus. Et pendant qu’on fait des cérémonies, qu’on commémore et qu’on rassemble derrière des idées fumeuses, on évite de parler du reste, de la difficile vie de tous les jours des français...

Et ils ont bien raison de le faire car ça marche !!

Quant au postier mort, ce n’est qu’un mort comme un autre : sans intérêt.... pour eux !

#130784 
21/12/2016 à 09:46 par ozerfil

Oui, Claude, "demain (2017) les électeurs pourront choisir un autre modèle se société plus humaine (l’humain d’abord)"...

Mais tu aurais dû écrire "pourraient" car que ce soit avec M. Le Pen ou F. Fillon - un des deux sera sans doute notre prochain(e) président(e) - les français vont choisir plus de libéralisme, encore moins de liberté (déjà que...) et surtout beaucoup moins d’humanisme !!

Et nous allons pouvoir longtemps ruminer sur F. Hollande, M. Valls et autres renégats d’avoir discrédité la gauche...

#130791 
RSS RSS Commentaires
   
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La CIA contrôle tous ceux qui ont une importance dans les principaux médias."

William Colby, ancien directeur de la CIA

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.