Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La vérité en marchant nous ouvre la barrière (du passage à niveau)

Un lecteur, qui signe modestement RV, nous parle du chemin de fer : « L’Union Européenne compte 400 milliards de voyageur-kilomètres par an. Le risque d’accident mortel y est de 0,015 par 100 millions de voyageur-kilomètres. À comparer à : 0,04 pour le bus ; 0,44 pour les voitures et 5,3 pour les deux-roues ».

Et il nous propose un rapport comparatif fait de tableaux chiffrés, détaillés et saisissants .

Vous pariez que Léa Salamé, Eric Brunet, David Pujadas, François Lenglet, Agnès Verdier-Molinié (faites la moue, pas la guerre aux fake news), Patrick Cohen, Nicolas Demorand, Nathalie Saint Cricq, Jean-Michel Aphatie, Frédéric Haziza, Yves Calvi, Apolline de Malherbe, Pascal Praud, Bernard Guetta (j’en oublie deux douzaines) ne veulent pas que vous sachiez ce qu’il révèle ?

Vous pariez qu’en bons porte-flingues de la ministre des transports (Élisabeth Borne, sans accent aigu sur le « e », on se demande pourquoi ?), ils rendront inintelligibles par des interruptions toutes les 3 secondes les interventions de chaque invité qui s’aviserait d’en parler ?

Théophraste R. (Pilleur de lecteur et surtout émouvant Conseiller en Déplacements les jours de grève à la SNCF, caminando, caminando).

URL de cette brève 5758
https://www.legrandsoir.info/la-verite-en-marchant-nous-ouvre-la-barriere-du-passage-a-niveau.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
17/03/2018 à 12:47 par Assimbonanga

C’est tellement tout à fait ça ! Cette maladie de couper la parole, couvrir la parole, reprendre la parole en la remplaçant par une formule convenant mieux à l’animateur de l’émission ! Entendre l’interview de François Ruffin par JJ Bourdin est un supplice. Ces promoteurs de la pensée dominante jouent à terminer l’interview par la phrase qu’il ont choisie dès l’introduction de façon à enfoncer le clou et refermer le couvercle sur cette brève ouverture.

#146417 
17/03/2018 à 22:21 par adel

Leurs methodes sont tirées d’un maître en la matière auteur de l’art d’avoir toujours raison, Shopenhauer. Suivez la vidéo explicite qui est un modèle du genre.

https://mobile.agoravox.tv/tribune-libre/article/attali-disciple-de-sc...

#146435 
RSS RSS Commentaires
   
Eric Hazan. Changement de propriétaire. La guerre civile continue. Le Seuil, 2007
Bernard GENSANE
Très incisif et très complet livre du directeur des éditions La Fabrique (qui publie Rancière, Depardon, Benjamin etc.), ce texte n’est pas près de perdre de son actualité. Tout y est sur les conséquences extrêmement néfastes de l’élection de Sarkozy. Je me contenterai d’en citer le sombrement lucide incipit, et l’excipit qui force l’espoir. « Dimanche 6 mai 2007. Au bureau de vote, la cabine dont on tire les rideaux derrière soi pour mettre son bulletin dans l’enveloppe s’appelle un isoloir. On voit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »

John Swinton, célèbre journaliste, le 25 septembre 1880, lors d’un banquet à New York quand on lui propose de porter un toast à la liberté de la presse

(Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.