Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La virginité du duc d’Aquitaine

Ainsi donc, Alain Juppé est en passe de démissionner du parti LR, le trouvant trop réactionnaire depuis la prise de pouvoir par Laurent Wauquier. Vieux routier roublard de la politique, Juppé a réussi à faire croire, depuis environ deux ans, qu’il était un sage, un modéré à l’écoute des aspirations populaires. Donc à faire oublier son parcours politique qui atteste le contraire.

Dans le gouvernement d’Édouard Balladur en 1986, il est ministre des Finances … et de la Privatisation. Á ce poste, il supervise une baisse généralisée de la fiscalité avec la suppression de l’impôt sur les grandes fortunes, suivie par le relèvement du seuil d’exonération de l’impôt sur le revenu, l’abaissement des différents taux de TVA, la réduction du taux de l’impôt sur les sociétés de 50 à 42 %, l’abolition de la taxe sur les frais généraux.

Dans son second gouvernement, il vire en 1995 huit des douze ministres femmes, les « jupettes », au profit de ministres qui en ont.

Il subit un grave revers à la même époque : malgré le soutien apporté par la CFDT, les mouvements de grève de novembre et décembre 1995 de défense des conquis sociaux l’obligent à céder en décembre 1995 sur l’extension aux régimes publics des mesures décidées en 1993 par Édouard Balladur pour les retraites de base du secteur privé.

Nouvelle contre-réforme juppéïste : le budget de la Sécurité sociale est voté au Parlement, la hausse de la CSG est décidée tandis qu’une contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) est créée, un objectif quantifié d’augmentation des dépenses d’assurance-maladie est fixé et les prestations familiales sont gelées.

Lors de la campagne pour les primaires des Républicains de 2016, il propose de supprimer entre 250 000 et 300 000 postes de fonctionnaires, le retour aux 39 heures, la retraite à 65 ans, la suppression de l’ISF, la baisse de l’impôt sur les sociétés, le transfert du financement de la protection sociale vers la TVA et 80 à 100 milliards d’euros de baisse des dépenses.

Théophraste R. (Spécialiste de la position « droit dans les bottes »).

URL de cette brève 5677
https://www.legrandsoir.info/la-virginite-du-duc-d-aquitaine.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
16/01/2018 à 13:16 par irae

Tous ces libéraux de droite accompagnateurs voire initiateurs de mesures anti protections sociales de la 1ère ou dernière heure, partie à tous les gouvernements de riches (on croit découvrir la qualification avec l’éxecutif actuel en oubliant un peu vite les bouclier fiscal et autres CICE) ont beau jeu de se refaire une virginité aux dépens du continuateur du virage à droite (car il leur reste de la marge) initié sous sarko et que tous ces aspirants à l’étiquette droite "sociale" ont soutenu sans ciller pendant de longues années.
Ici comme toujours à droite les convictions (à géométrie très variable) ne servent qu’à masquer les ambitions personnelles dévorantes.
Et dire que je pensais le juppé, tellement adoubé depuis 2 ans par la presse unanime, effondré après la perte de ses illusions présidentielles définitivement retiré.
Il ne s’arrêtera donc que dans la tombe.

#143942 
16/01/2018 à 13:56 par Assimbonanga

Suis quand même contente qu’il dévitalise Wauquiez. Si celui-ci pouvait se nécroser rapidement et les restes de LR tomber ratatinés, Wauquiez grillé, ce serait une bonne chose. L’évidence apparaîtrait enfin : la droite, c’est Macron et les grands ducs.

#143943 
16/01/2018 à 16:09 par Adel

On pouvait ajouter qu’il a fait valoir ses droits à la retraite avant l’application de sa loi scélérate, un bel exemple d’altruisme et d’exemplarité en politique !!!

#143945 
16/01/2018 à 16:24 par Fald

Juste trois remarques, si je puis me permettre (Ouaiaiais ! Chouette ! Commentaire en trois points ! On va me croire sorti de l’ENA !) :

D’abord une remarque de vocabulaire : il y a des années que je ne dis plus "privatisations" mais "reprivatisations". Quand ça fait tiquer l’un ou l’autre, je dis que le privé était le statut normal d’une entreprise sous Napoléon III et la reine Victoria. Et cela permet de discuter de l’escroquerie qu’il y à présenter les reprivatisations comme de la "modernité" (chère entre autres à la "gauche moderne" des disciples de Rocard, et à la droite toute aussi moderne bien connue depuis Alain Madelin.

Ensuite, je ne parle de la soi-disant réforme des retraites de 1993 que sous le nom "Balladur-Veil". Simone Veil était ministre des affaires anti-sociales et à ce titre responsable et coupable de ces lois, qui font qu’aujourd’hui des tas de gens qui ont cotisé pour une retraite convenable se retrouvent pauvres. Dans les années 70, elle a aussi fait partie des responsables et coupables du numerus clausus à l’entrée en fac de médecine et donc de la pénurie actuelle de médecins. Alors, elle a sans doute eu le courage de faire le boulot que ce vieux bigot de Lecanuet se refusait à faire pour dépénaliser l’avortement (car dépénaliser était en fait le rôle du garde des sceaux), mais ce n’est pas une raison pour taire ses ravages.

Enfin, Théophraste dit "Duc d’Aquitaine". Je dirais plutôt "duc de Bordeaux", celui qui ressemble à son frère, son frère à son père et son père à mon cul, de là je conclus que le duc de Bordeaux ressemble à mon cul comme deux gouttes d’eau. Oui, je sais, ça se chante sur un air de cor de chasse, et à l’heure ou cette pratique est vilipendée à longueur de web, je risque d’être mal vu. Mais j’ai aussi mon côté traditionaliste.

#143946 
16/01/2018 à 21:35 par François

Lui ou un autre...
Il n‘etait a priori pas suffisamment a droite pour son electorat puisque c’est fion qu’ils ont choisi.
Il n’a été battu d’un cheveu par mlp et a battu JLM malgré le contexte. Sans ses casseroles il passait haut la main, c’est le scénario pour 2022. J’espère bien sur me tromper.
La droite ne mourra pas parce que ce pays est vérolé par des decenies de propagande reac des medias.
Ils ont bien fait le boulot, couillomb passera sa circulaire sous les applaudissements de la meute.
La jeune generation prend le relai de leurs idées puantes.
La France est à droite, c’est pour moi une évidence.

#143956 
17/01/2018 à 13:55 par tartampion

j’aime les ministres sans jupettes

#143982 
RSS RSS Commentaires
   
Le Krach parfait
Ignacio RAMONET
Crise du siècle et refondation de l’avenir Le capitalisme connaît en moyenne une crise grave tous les dix ans. Mais un séisme économique d’une aussi forte intensité que celui de l’« automne noir » 2008, il ne s’en produit qu’un seul par siècle. Aucun autre cependant, avant celui-ci, n’avait conjugué une somme de menaces croisées aussi alarmantes. Tout le système financier - banques, bourses, caisses d’épargne, agences de notation, normes comptables - a craqué. Et une doctrine a fait faillite : celle du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Il y a une idée sur laquelle chacun semble d’accord. « Vaincre Daesh », comme l’a exprimé le secrétaire d’Etat Tillerson. Laissez-moi poser juste une question : Pourquoi ? Il est temps pour Trump d’être Trump : extrêmement cynique et imprévisible. Il lui faut vaincre Daesh en Irak. Mais pourquoi en Syrie ? En Syrie, il devrait laisser Daesh être le cauchemar d’Assad, de l’Iran, de la Russie et du Hezbollah. Exactement comme nous avons encouragé les moudjahidines à saigner la Russie en Afghanistan. »

Thomas Friedman, « In Defense of ISIS », New York Times, 14 avril 2017.


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.