Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

24 

Le 7 mai 2017, le chef comptable, la poissonnière et vos larmes de sang

Le chef comptable, dans son beau costume (payé par son travail en se levant le matin), ne fit qu’une bouchée de la poissonnière qui avait étalé devant elle ses factures et son bilan, mais avait du mal à s’y retrouver pour contredire « Mister Additions-Soustractions d’abord » qui fonctionnait comme un ordinateur sans âme, paré pour briller à « Des chiffres et des lettres . » Surtout aux chiffres(1).

Dur, carré, capable assurément de réciter la table de multiplication par 9, le chef comptable faisait meilleure impression que son interlocutrice qui semblait molle et bouffie du cerveau et qui ricanait à chaque banderille reçue (même pas mal ! Tu parles, même ses ennemis souffraient pour elle).

Les autres candidats, et notamment celui pour qui la France ne se gérait pas après lecture d’un bilan (actif-passif), mais en prenant aussi en considération le facteur humain, avaient été sortis de la course.

Il en restait donc deux, qu’on aurait bien vus au Café du Commerce ou au concours du meilleur charretier, parlant en même temps pour nous persuader qu’il allait falloir, pour l’un se mettre au travail (tas de feignants), accepter des réductions de pouvoir d’achat (tas de cupides), pour l’autre virer les feignants de chez feignants, profiteurs de la sécu, allergiques bronzés à la dominicale messe catholique, apostolique et romaine.

Bref, l’une promettait de chasser le Sarrazin, l’autre de lui faire pleurer des larmes de sang sur les chantiers et de pressurer les nantis « de souche » qui se gobergent avec parfois plus de 1000 euros par mois à dépenser en conneries inutiles : cantine des mômes, loyer de l’HLM, achat de lunettes ou pose de couronnes dentaires en acier véritable garanti à vie.

L’amusant est qu’un candidat avait proposé un avenir en commun dans lequel il mettait l’humain d’abord. Les Français qui l’avaient écarté le pressaient à présent de choisir entre les finalistes, entre la prosélyte de la haine et le Monsieur-Propre mini-format qui suintait de mépris pour les prolos (moutons à tondre, vaches à lait), engeance dont il avait constaté en Bretagne que les femelles étaient illettrées et dans le Nord que les mâles étaient alcoolos.

Hélas, Jean-Luc Mélenchon passait les bornes des limites de l’irresponsabilité en n’écoutant ni Obama, ni Gattaz, ni Juncker, ni Merkel, ni Madelin, ni même Robert Hue dont Karl Marx aurait dit (paraît-il, notez le conditionnel, information à vérifier) : « C’est l’héritier de ma pensée, j’aurais voulu qu’il soit mon fils  ».

Quant à moi, profitant de mon pseudo qui me garantit l’impunité, je vais m’abstenir pour ne pas être responsable de l’élection de Marion-Maréchal-Nous-Voilà-Le Pen en 2022, ou de troubles que je redoute assez vite après l’élection (qui ne fait aucun doute) de celui dont Rothschild aurait dit (paraît-il, notez le conditionnel, information à vérifier) : « C’est l’héritier de ma pensée financière, j’aurais voulu qu’il gère mes actions ».

Théophraste R. (Le 7 mai, un 55 % pour Macron sera largement suffisant pour motiver ses Compagnies REPUBLICAINES de sécurité (CRS) qui vous feront entrer dans la tête que « Vous avez voté, vous avez voté »).

Note (1) Dans son clip de campagne, Macron a cette phrase plus que bancale : « Je mesure la gravité et la responsabilité qui m’incombent » ICI à 0,24 mn.
La gravité qui lui incombe ? Elle était prof de quoi, Brigitte ?

URL de cette brève 5425
https://www.legrandsoir.info/le-7-mai-2017-le-chef-comptable-la-poissonniere-et-vos-larmes-de-sang.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
05/05/2017 à 18:49 par AF30

Vous avez aimé Hollande, vous allez adorer Macron surtout si la gravité lui incombe. D’ailleurs pour quelle raison ne lui incomberait-elle pas ?

#135438 
05/05/2017 à 19:13 par adel

- Pas mieux.

- Notre compte est bon...

#135441 
05/05/2017 à 20:20 par Irae

"Avec hollande on n’attendait rien on a quand même été décu" Alevêque.
Avec la facho ou l’extrémiste libéral on peut attendre le pire on ne sera pas décu !

#135450 
05/05/2017 à 20:20 par Palamède Singouin

Elle était prof de quoi, Brigitte ?

De sciences très naturelles peut-être ?

#135451 
05/05/2017 à 20:53 par Irae

Bravo brillant une fois de plus

#135454 
05/05/2017 à 21:56 par Irae

elle etait prof de quoi brigitte


Cours intensifs de cupidité, arrogance de classe et opportunisme avec option ambition démesurée pour baudruches parasites au profit des puissants.
Cours complémentaires facultatifs de vision tatchériste des relations humaines "fort avec les faibles faible avec les forts".
Mise en pratique le 8 mai je prévois une mention très bien cum lauda du jury des banquiers.

#135457 
05/05/2017 à 21:58 par Geb.

Brigitte elle était prof dans un lycée ultra-catho...

Faut pas chercher une quelconque "rationalité" chez ces gens là...

Quant à Macron "héritier de la pensée financière des Rothschild" je n’en suis réellement pas sûr : Si les Rothschild avaient été aussi "bidons" dans la vie qu’un Macron, ça ne ferait pas deux cent ans et des brouettes qu’ils dirigeraient le monde et commanditeraient ses dirigeants... Ceux qui ont potassé en profondeur le CV de la Famille de M.A.R. comprendront de quoi je veux parler...

La seule question à réellement se poser est : Qu’est-ce qu’un Rothschild, (Et consort), peuvent bien avoir derrière la tête pour installer un nul comme Manu à la tête d’un pays comme la France.

#135458 
06/05/2017 à 09:37 par J.J.

La seule question à réellement se poser est : Qu’est-ce qu’un Rothschild, (Et consort), peuvent bien avoir derrière la tête pour installer un nul comme Manu à la tête d’un pays comme la France.

Réponse : RIEN, peu importe qui il y aura à la tête (?) de la France, serait-ce un chien coiffé, ça ne changera rien à leur pouvoir de nuisance.
PS.(si j’ose dire ....) Théophraste, vous êtes dur et injurieux avec les vraies poissonnières, celle qui me vend du poisson au marché chaque semaine, est une personne polie, courtoise, "conviviale", comme il est de coutume de dire ; bref une charmante personne, sans aucun rapport avec la mégère évoquée en titre.

#135483 
06/05/2017 à 10:41 par Assimbonanga

Moi je rigole. Je me bidonne. Ça fait deux semaines que Mélenchon a arrêté de donner de sa personne, de tirer tout le monde vers le haut. La Le Pen en est toute démunie, elle s’étiole, elle s’épuise. Elle ne peut puiser ses copies-collés que dans la littérature mélenchonnienne antérieure au 23 avril. C’est poilant : son baratin n’est plus réactualisé.
En 2012, Mélenchon avait crée une web-série appelée "En marche", il avait introduit la traduction simultanée des meetings, la musique de campagne (violoncelle). En 2017, ils font tous pareil, c’est devenu incontournable. Sauf que eux, c’est réalisé par des agences privées couteuses et sans âme. Le gingle de Macron est navrant de conformisme.
Ils doivent déjà réfléchir à comment budgétiser les hologrammes en 2022 !!!
Toujours le tiers-Etat porte sur son dos, par son labeur et son inventivité, la pesante noblesse et l’inutile clergé.

#135493 
06/05/2017 à 11:25 par zedde

Le gars reconnait qu’il est "grave" et vous râlez encore !
Vous êtes classé "riche" et le CAC 40 est au plus haut:soyez positif,comme "aurait dit" Hollande :
"Le Pen est l’héritière de 5 ans de gestion à la sauce El Khomri et j’aurais voulu qu’elle serve d’épouvantail
que j’aurais pas fait autrement."
Au 2ème tour on élimine les deux !
En 10 lettres : ABSTENTION

#135496 
06/05/2017 à 11:42 par triaire

Je serai suscinte : Je ne vote pas ce binome .Sur Médiapart hier, il a signé et persisté dans son casse des pauvres ; les questions il est vrai étaient gentillettes pour lui .Ce journal est failli . Macron n’est pas convenable pour le peuple .

#135497 
06/05/2017 à 11:45 par chb

Bonjour. J’ai essayé de faire passer cette excellente pochade à des amis, en précisant dans mon mail l’adresse www.legrandsoir, et voilà que le mail est systématiquement refusé @laposte.net. J’ôte de mon mail l’adresse de la page et, miracle, ça passe.
Y aurait-il un accord entre decodex et la Poste dont vous auriez entendu parler, ou suis-je juste un peu trop parano ?

#135498 
06/05/2017 à 15:20 legrandsoir

Mystère ! D’autres ont ce pb ?

#135515 
06/05/2017 à 12:09 par PiXels

@ J.J.

"serait-ce un chien coiffé, ça ne changera rien à leur pouvoir de nuisance.
PS.(si j’ose dire ....) Théophraste, vous êtes dur et injurieux avec les vraies poissonnières...
."

Et vous, vous êtes " dur et injurieux " envers les vrais chiens ! ;-)

#135504 
06/05/2017 à 12:13 par Théophraste R.

@ JJ

Théophraste, vous êtes dur et injurieux avec les vraies poissonnières, celle qui me vend du poisson au marché chaque semaine, est une personne polie, courtoise, "conviviale"

Pardon, j’en appelle à Brassens pour changer de cible :
Quelle pitié !
Les charretiers
Ont un langage châtié !
Les harengères
Et les mégères
Ne parlent plus à la légère !
(La-ronde-des-jurons).

#135506 
06/05/2017 à 18:03 par hf

On est tous dépités de cette configuration mais 19+6 ou 6+19 ça fait combien ? Depuis des semaines ce scénario se précisait, hélas ni l’un ni l’autre n’ont voulu faire une addition, des négociations et ont préféré rester dans leur couloir.
C’est bien, ne pleurons plus.

#135525 
06/05/2017 à 18:34 par HUGO

Je "manipule" l’adresse URL du Grand Soir depuis plusieurs années........je n’ai JAMAIS eu de refus d’envoi (orange).

#135529 
06/05/2017 à 20:40 par Grisou

Re bonjour,
J’ai insisté mais je viens de me rendre compte qu’après vendredi minuit, vous n’aviez plus le droit de passer ce genre d’articles. Sauvés par le gong, en quelque sorte...

#135531 
06/05/2017 à 21:30 par Jean Cendent

L’ABSTENTION : c’est refuser le cadre du système hiérarchique dans lequel les dominants nous : coince, confine et conditionne .
Comme toujours en régime capitaliste ou comme dans toutes structures hiérarchiques.
Élection piège à pigeons (pour rester poli).

#135536 
07/05/2017 à 05:22 par babelouest

Et je repense.... et je repense....

Un certain samedi 25 septembre 732, près du village de Moussais, le noble Sheikh Abd er Rahmane, fin lettré comme ses compagnons, se mesure avec les rustres Francs, conduits par le brutal Karl Martieaux, fils naturel de Pépin de Herstal majordome du roi. La bataille, très dure et très indécise, se prolonge du matin jusqu’au crépuscule. D’un cheveu, les valeureux Sarrasins ont failli l’emporter, mais vers le soir il leur manque un sursaut d’énergie pour en finir, et ce sont eux qui, désorientés, fuient.

Cet événement apparemment minuscule change la donne, désormais eux qui avançaient reculent, et se retrouvent peu à peu rejetés au-delà des Pyrénées. Il en découle que là où régnait l’entente entre personnes aux croyances différentes, se substitue l’implacable pilon d’un christianisme vengeur. A l’interdiction de faire du profit sur les échanges d’argent et sur les avances de fonds, va succéder l’âpreté des banquiers "lombards". C’est sur toute l’Europe de l’ouest que va se répercuter ce raz de marée, avec peu à peu l’émergence d’un CULTE de l’argent favorisé par la Réforme en particulier calviniste.

Le monde entier, à la longue, supportera les effets de cette bascule qui, indirectement, induira l’envahissement de ce qui va devenir l’Angleterre, les croisades, la place de plus en plus prépondérante des usuriers, au point qu’aujourd’hui ce sont eux qui contrôlent tout. Y compris dans ces pays arabes berceaux d’une autre philosophie. Car il faut bien se poser la question de : quelle est cette famille régnante à Riyad, dure en affaires comme en tout d’ailleurs ?

Il reste sans doute peu de temps pour se poser la question : ces adorateurs de l’argent-pouvoir poussent le raisonnement (si l’on peut dire) tellement loin que désormais nous sommes potentiellement à quelques jours de la fin finale pour l’humanité. Et pour les papillons. Et pour les roses sans doute. Avec probablement une certaine personne aux commandes, nourrie aux principes de ces Anglois fanatiques du lucre, nous chez qui eut lieu cette bataille il y aura bientôt 1400 ans serons parmi les premiers visés, contents, ou pas.

#135539 
07/05/2017 à 08:24 par baduy

Je mesure la gravité et la responsabilité qui m’incombent


Et qui me décombent.

#135544 
07/05/2017 à 10:18 par J.J.

Théophraste :
Le vieux catéchisme poissard
N’a guère plus cour chez les hussards
(même référence : la Ronde des Jurons" .
J’y avais bien pensé, mais les temps ont changé et chez Brassens, il s’agit d’une catégorie socio professionnelle bien particulière : les harengères.
Quant aux mégères (décolorées), elles sont plus que jamais d’actualité.

Pixels
Enfin, pour ce qui est des chiens, je m’en voudrais de me montrer injurieux envers les vrais chiens, je parlais de chien coiffé, ce qui fait plutôt référence à un animal politique peu fréquentable.
Bonne journée à tous

#135556 
07/05/2017 à 10:46 par Assimbonanga

Grâce à France Inter ce matin, tranche 9h-10h, j’apprends qu’en Allemagne ils n’ont pas d’ENA. Ils envoient directement leurs futurs hauts fonctionnaires se former ... aux États-Unis !!!
Dame ! C’est vrai que ça va plus vite droit au but.
Mais patience, à la suite de Sarko, grand admirateur des pompiers New-yorkais et promoteur du sigle LR pour son parti et qui nous a fait entrer dans l’OTAN, et grâce à Macron prochainement, chantant l’hymne national la main sur le cœur comme les présidents US, nous sommes en bonne voie pour devenir des franchisés des States...

#135559 
07/05/2017 à 11:30 par Irae

Je renvoie au livre des pinçon et pinçon charlot "les prédateurs au pouvoir". Oú qui veut se faire traire 2 litres de sang par semaine pour 60 $. Entre autres joyeusetés néolibérales soutenues par les 2 finalistes.

#135561 
RSS RSS Commentaires
   
Cuba, Fidel et le Che - ou l’aventure du socialisme
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI
Voilà notre livre, il est enfin sorti de l’imprimerie, tout chaud comme un petit pain… Il faut que je vous explique de quoi il s’agit, comment se le procurer s’il vous intéresse et comment organiser des débats autour si bien sûr vous êtes en mesure de le faire… Danielle Bleitrach D’abord sachez que ce livre inaugure une collection du temps des cerises, collection qui portera le nom "aventure du socialisme" Je reviendrai sur cette idée du socialisme comme aventure. L’idée donc du livre (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’emprise des multinationales sur l’opinion publique des Etats-Unis est une des choses incroyables du monde occidental. Aucun pays développé n’a réussi à éliminer des média, et avec autant d’efficacité, toute forme d’objectivité - sans même parler de dissidence.

Gore Vidal


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.