Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Le départ de Christiane Taubira raconté par un journaliste (non diplômé)

Le Parisien (1) nous dit dans un gros titre : « Taubira quitte son ministère applaudie et... en vélo ».

Les vrais journalistes corrigeront l’info :

- elle a quitté le ministère à vélo,

- la sortie de l’ex-ministre devant les photographes est une mise en scène. Quand il a été viré de Vivendi, J.M. Messier a eu droit à une haie d’honneur l’applaudissant. C’étaient ses collaborateurs du siège, pas mal payés, bien gratifiés à son départ.

- Quand on veut illustrer les applaudissements, on évite une photo de gens aux bras croisés.

Sinon, j’aurais préféré que le sorti soit l’ex-banquier Macron « en benne à gravats et sous les huées ».

Théophraste R. (Pas taubiramaniaque, mais ce n’est pas le moment…).

(1)http://www.leparisien.fr/informations/en-images-taubira-quitte-en-velo...

URL de cette brève 4964
https://www.legrandsoir.info/le-depart-de-christiane-taubira-raconte-par-un-journaliste-non-diplome.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/01/2016 à 09:52 par Calame Julia

Une bien belle histoire que celle de Madame TAUBIRA se rendant à son appartement avec son vélo après
une période très travailleuse en tant que garde des Sceaux ! Les privilégiés des parcs sociaux d’habitations
à loyers modérés ont bien compris que désormais c’est à vélo qu’ils devront s’y rendre.
Quant à LE PARISIEN, il n’a toujours pas compris qu’il s’agissait de se déplacer avec son vélo et qu’en
voiture signifie le contenant. Mais on ne va pas chipoter ! la langue française est si belle... :-)

#121932 
30/01/2016 à 12:53 par Rebours

La Loyale à Normal Premier a t’elle fait progresser la justice en france .?

#121955 
RSS RSS Commentaires
   
L’Eglise et l’école, de Marceau Pivert
La laïcité séduit au XIXe siècle une bourgeoisie soucieuse de progrès et d’efficacité. Les socialistes en font également leur cheval de bataille. La séparation de l’Église et de l’École puis de l’Église et de l’État en 1905 en est le symbole, mais ce fragile compromis est bientôt remis en cause. Face à une contestation grandissante, la bourgeoisie et l’Église s’allient pour maintenir l’ordre social, politique et moral. Depuis les années 1920, leur offensive conjointe reprend une à une les conquêtes laïques. La (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand je donne à manger aux pauvres, ils disent que je suis un Saint. Quand je demande pourquoi les pauvres sont pauvres, ils disent que je suis un communiste.

Dom Helder Camara

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.