Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le départ de Christiane Taubira raconté par un journaliste (non diplômé)

Le Parisien (1) nous dit dans un gros titre : « Taubira quitte son ministère applaudie et... en vélo ».

Les vrais journalistes corrigeront l’info :

- elle a quitté le ministère à vélo,

- la sortie de l’ex-ministre devant les photographes est une mise en scène. Quand il a été viré de Vivendi, J.M. Messier a eu droit à une haie d’honneur l’applaudissant. C’étaient ses collaborateurs du siège, pas mal payés, bien gratifiés à son départ.

- Quand on veut illustrer les applaudissements, on évite une photo de gens aux bras croisés.

Sinon, j’aurais préféré que le sorti soit l’ex-banquier Macron « en benne à gravats et sous les huées ».

Théophraste R. (Pas taubiramaniaque, mais ce n’est pas le moment…).

(1)http://www.leparisien.fr/informations/en-images-taubira-quitte-en-velo...

URL de cette brève 4964
https://www.legrandsoir.info/le-depart-de-christiane-taubira-raconte-par-un-journaliste-non-diplome.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/01/2016 à 09:52 par Calame Julia

Une bien belle histoire que celle de Madame TAUBIRA se rendant à son appartement avec son vélo après
une période très travailleuse en tant que garde des Sceaux ! Les privilégiés des parcs sociaux d’habitations
à loyers modérés ont bien compris que désormais c’est à vélo qu’ils devront s’y rendre.
Quant à LE PARISIEN, il n’a toujours pas compris qu’il s’agissait de se déplacer avec son vélo et qu’en
voiture signifie le contenant. Mais on ne va pas chipoter ! la langue française est si belle... :-)

#121932 
30/01/2016 à 12:53 par Rebours

La Loyale à Normal Premier a t’elle fait progresser la justice en france .?

#121955 
RSS RSS Commentaires
   
Le cauchemar de Humboldt de Franz Schultheis
Bernard GENSANE
Bien qu’un peu long, ce compte-rendu rend à peine justice à la richesse de cet ouvrage indispensable à ceux qui veulent comprendre pourquoi, par exemple, la première contre-réforme imposée par Sarkozy fut celle des universités. On pourrait commencer par cette forte affirmation de 1991 de sir Douglas Hague, universitaire britannique de haut niveau, professeur de sciences économique, spécialiste du " marché de l’éducation " et, ô surprise, ancien conseiller de Madame Thatcher : "Si les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Etre radical, c’est prendre les choses par la racine. Et la racine de l’homme, c’est l’homme lui-même.

Karl Marx


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.