Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

13 

Le jour où Yves Calvi a failli s’arracher les cheveux.

En note de son article du Grand Soir, « Désinformation et falsification de la réalité : Syrie, un éditocrate seul au monde sur LCI » (1), Luis Alberto Reygada démontre comment les médias savent surexposer des événements et en occulter d’autres qui devraient nous bouleverser.

N’attendons pas de tour Eiffel éteinte, ni de déferlement de débats indignés pour :

Le Yémen. Depuis deux ans, une dizaine de milliers de civils ont été tués dont 4.000 sous des bombardements par l’Arabie Saoudite et le Qatar, appuyés par les États-Unis, tous trois amis de la France. Et notons le silence sur les 2, 2 millions d’enfants qui y souffrent de malnutrition aigüe selon l’UNICEF.

Le Mexique. Depuis 2006, on compte 120.000 morts dans la « guerre de la drogue », 1,5 millions de déplacés, 23.000 disparus, des centaines de fosses communes. Ce pays occupe la troisième place au niveau mondial pour les journalistes assassinés, après l’Irak et l’Afghanistan (2).

Pourtant (lisez Luis Alberto Reygada), il s’est produit à la télé un événement rare et jouissif.

Théophraste R.

Notes :
(1) https://www.legrandsoir.info/desinformation-et-falsification-de-la-rea...
(2) Quant à Reporters sans frontières, avec ou sans Ménard, pas de changement. Par exemple, son classement (bidon) de la liberté de la presse pour 2016 place le Venezuela après l’Afghanistan et le Qatar (qui fut naguère, l’employeur généreux de l’ex-patron de cette fausse ONG).

URL de cette brève 5286
https://www.legrandsoir.info/le-jour-ou-yves-calvi-a-failli-s-arracher-les-cheveux.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
10/01/2017 à 11:35 par legrandsoir

Dans téléobs, Jean-Claude Guillebaud, un des fondateurs de RSF dont il fut président et qu’il quitta devant la dérive de cette organisation, salue ce qu’il appelle confraternellement "Le courage d’Yves Calvi". Nonobstant ce titre, qui indique cruellement que l’écoute par un animateur de voix qui contredisent l’enfumage est courageux, l’article vaut la peine d’être lu. C’est ici :
http://teleobs.nouvelobs.com/polemique/20170103.OBS3332/le-courage-d-y...

#131344 
10/01/2017 à 16:48 par morvandiaux

un journaliste qui respecte la Charte de déontologie, fondatrice de la profession, adoptée par le Comité national en mars 2011, pour le 93e anniversaire du SNJ c’est tellement rare et étonnant qu’il faudrait le féliciter !! cette charte précise entre autre : ..."Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles"..." pour une fois il n’a fait que son métier.

#131351 
10/01/2017 à 20:47 par mandrin

"Le jour où Yves Calvi a failli s’arracher les cheveux." déconner pas se sont des implants, en plus sa a du lui couter un oeil...

#131354 
10/01/2017 à 21:51 par Théophraste R.

"Le jour où Yves Calvi a failli s’arracher les cheveux." déconnez pas se sont des implants...

D’où mon titre moqueur.

#131356 
10/01/2017 à 23:59 par latitude zero

On prend les paris que ce sont des implants Cahuzac à 5000 boules la séance.?
Cahuzac a quasiment reboisé la moitié des VIP Parisiens !

#131359 
11/01/2017 à 02:16 par Dominique

Sur les ONG voir Les célébrités, leurs fondations et ONG, sont le masque souriant de la machine corporatiste.

Le rôle de la « culture de la célébrité » dans l’ingénierie sociale est effectivement prépondérant aujourd’hui. De la fondation Bill & Melinda Gates à la fondation Leonardo DiCaprio, en passant par les fondations des Rockefeller, Ford, Buffett, et par la fondation Jolie-Pitt (Angelina Jolie et Brad Pitt), on ne compte plus le nombre personnalités ayant établies des organisations caritatives. Mais derrière le masque philanthropique se cache les réalités corporatistes décrits par George Monbiot.

En plus des exemples qu’il cite, rappelons que la fondation Bill & Melinda Gates joue un rôle de décideur politique dans plusieurs pays d’Afrique et d’Asie, où elle encourage la culture des OGM, influence le développement de l’éducation (comme en France, avec l’éducation numérique et le partenariat entre Microsoft et le ministère de l’éducation nationale, ou aux États-Unis, où la fondation Gates et 11 autres fondations majeures ont financé à hauteur de 500 millions de dollars le secteur de l’innovation dans l’éducation, en 2010), et du secteur de la santé.

Parmi les nombreuses fondations de la famille Rockefeller, le Rockefeller Brothers Fund finance aussi bien l’ONG écologiste internationale 350.org que l’organisation politique « The Syria Campaign » impliquée dans le conflit qui ravage actuellement la Syrie, en tant que membre de l’opposition à Bachar el-Assad, et en tant que soutien, donc des « rebelles modérés » que sont Al-Qaida et ses diverses branches.

Aussi La fondation Gates investit en Suisse, y compris dans des firmes controversées

#131364 
11/01/2017 à 06:11 par depassage

P Jean-Claude Guillebaud :
récision importante, capitale même. On a réécouté ces différents témoignages recueillis par Calvi au sujet d’Alep. A aucun moment il ne fut question de trouver des excuses à Bachar el-Assad ou de minimiser les crimes commis par son régime. Lequel restera - et reste, hélas - comme l’un des plus barbares qu’ait connu le Proche-Orient depuis le coup d’Etat de Hafez el-Assad (père de Bachar) en 1970. Soit quarante-six ans d’une tyrannie abjecte. Mais pour combattre une tyrannie, il faut s’interdire de mentir ou de truquer la vérité. Pour cette raison, merci et bravo, Yves Calvi !

Et les crimes de l’occident où sont-ils ? Ce n’est pas parce que l’occident agit en groupe et se nomme la communauté internationale qu’il ne commet pas de crime.

#131370 
11/01/2017 à 08:12 par franck rigaud

Et en plus la photo est d’enfer.
Bravo et merci

#131371 
11/01/2017 à 10:01 par daniel

Sur la photo Calvi n’a que 6 implants et un fusil à la main et qui tient la feuille !

#131372 
11/01/2017 à 11:52 par Autrement

Et avec ça, vont-ils s’arracher les cheveux ou hurler dans leurs haut-parleurs, nos éditocrates ?
Les premiers chars lourds US-OTAN arrivent par le port de Bremerhaven (Allemagne, évidemment) et se dirigent vers les frontières de l’Est...
Voir ICI
Sarkozy et Hollande nous ont religotés dans l’OTAN :
Où sont les manifs du Mouvement de la Paix ?
Non, les haut-parleurs préfèrent les bonnes vieilles embrouilles (involontaires ?!), comme Europe 1 annonçant que Nicolas Dupont-Aignan, "candidat de la France Insoumise" (sic !) demande un grand débat-pot-au-feu avec tous les candidats (source ; tweet de Michel Soudais dans Politis d’hier, avec texte).

#131374 
11/01/2017 à 12:01 par Autrement

Il est clair que le lobby militaro-industriel avait préparé son coup et ne veut pas être pris de vitesse : Trump jappe, les chars passent...

#131375 
11/01/2017 à 19:38 par Pierre M. Boriliens

Karl Kraus, en 1918 (il me semble), écrivait que les seuls vainqueurs de la guerre étaient les journalistes. Et il s’en explique ainsi : avant la guerre, il n’ont cessé d’y pousser en usant de tous les moyens y compris les pires mensonges, pendant, ils n’ont cessé de jeter de l’huile sur le feu, et après, à les lire, il n’y a jamais eu plus pacifistes qu’eux...

Un siècle plus tard, ça marche toujours, et même mieux, parce que manifestement on va jusqu’à les féliciter...

#131381 
11/01/2017 à 23:09 par mandrin

ben du coup retour en calvitie...Mouarff.

#131384 
RSS RSS Commentaires
   
Frédéric Rousseau. L’Enfant juif de Varsovie. Histoire d’une photographie.
Bernard GENSANE
Paris, Le Seuil, 2009 Nous connaissons tous la photo de ce jeune garçon juif, les mains en l’air, terrorisé parce qu’un soldat allemand pointe sur lui un fusil-mitrailleur. En compagnie de sa mère, qui se retourne par crainte de recevoir une salve de balles dans le dos, et d’un groupe d’enfants et d’adultes, il sort d’un immeuble du ghetto de Varsovie. A noter que ce que l’enfant voit devant lui est peut-être plus terrorisant que ce qui le menace derrière lui. Au fil d’un travail très rigoureux, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.