Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le nouveau discours du Bourget arrive

Le PS de Hollande, Valls, El Khomri étant moribond, Benjamin Lucas, président des MJS, le Mouvement des jeunes socialistes (1) et ex- membre du conseil national du PS nous explique ce que c’était : un parti qui « déconne à pleins tubes » (sic), coupable de la « trahison de nos électeurs, de notre histoire et de nos valeurs ». Un parti par qui « le socialisme a été instrumentalisé et dévoyé par des personnes qui ne l’étaient pas ou plus » (sic). Un parti où les différends s’exprimaient en « insultes » et en menaces : « Jean-Christophe Cambadélis m’a menacé plusieurs fois de me déloger de mon bureau ou de couper nos subventions. »

Avec ce coup de gourdin sur la nuque de l’ancêtre pour hâter son agonie et libérer son fauteuil orientable gauche-droite, la branche jeune (et ingrate) du PS nous fait son discours du Bourget, du genre : « Mes adversaires, ce sont les traîtres qui ont dévoyé le socialisme, bafoués nos valeurs, etc.  ».

Puis, clin d’œil vers Gattaz et Macron : « I am not dangerous. I déconne à pleins tubes ».

Jean Ferrat avait une chanson pour les jeunes-vieux politiciens.

Théophraste R. (Jauressien bourgetophobe).

Note : (1) Remplacé samedi en congrès par un vote que des participants ont qualifiée de « tricherie organisée par des hamonistes ».
Ils apprennent vite, ces jeunes !

URL de cette brève 5710
https://www.legrandsoir.info/le-nouveau-discours-du-bourget-arrive.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
12/02/2018 à 13:03 par irae

Egal à lui même ce parti n’a eu de cesse de nous livrer pieds et poings liés au néo-libéralisme, avec le coup de grâce de la dernière présidentielle parfaitement préparé et réussi (retrait inattendu de flamby, trahison prévisible des candidats à la primaire, ralliements logiques en troupeau serré au macronisme qui a eu le mérite de dévoiler les vraies valeurs de droite du ps et cerise sur le gâteau maintien contre tous les indicateurs d’un candidat en perdition).
Comme ils nous ont fait beaucoup de tort et continuent à se prétendre de gauche pour les nostalgiques et les niais prêts à gober leurs bobards tout en cognant comme le foll sur la seule alternative crédible à gauche je leur souhaite une agonie lente et douloureuse avec retour au monde du travail réel voir si les lois elkhomri et les ordonnances travail c’est les bisounours et rentable.
Bon retour parmi les gueux !

#144939 
12/02/2018 à 14:10 par Assimbonanga

Le sigle PS a l’avantage de permettre à des bourgeois de se croire encore de gauche.
On peut en savoir davantage sur cette « tricherie organisée par des hamonistes » ? C’est quoi ? Que s’est-il passé ?

#144946 
12/02/2018 à 16:57 par daniel

Mea Culpa
Tout à fait d’accord pour dire que le PS est un parti de vendus et c’est pas d’aujourd’hui…et les dirigeants du PCF c’est quoi, sinon une bande de soi disant communistes se raccrochant à des postes avec l’avoir des socialos, même pas foutus de s’allier avec Mélenchon seul candidat de gauche -tenant la route- aux législatives, et nous maintenant obliger de ramer pour expliquer l’inexplicable.

#144950 
12/02/2018 à 20:55 par Georges SPORRI

Si Cahusac n’est pas condamné à de la prison ferme il pourrait devenir trésorier adjoint pour purifier son âme ...

#144961 
13/02/2018 à 00:12 par François

Qu’est ce qu’il faut pas entendre quand meme.
Ces gens qui ont fait de la politique une profession, sans aucune idée à defendre, juste pour le business des subventions collectées en fonction du nombre de vote, ces gens sont la mort de notre société, la vampirisation de tout ses idéaux pour du pognon et bien vivre sans avoir à bosser.
Quand je vois que la classe politique se régénère invariablement, que de nouvelles têtes arrivent (des jeunes inconnus, porte parole de lr/wauquiez, 25 ans à peine et déjà dans la politique business), elles arrivent alors même que les dernières tombées, de têtes, sont encore sanguinolantes, alors je me dis cette classe est encore plus nuisible et difficile à exterminer que des cafards.
Ils sont le problème, leur avoir laissé notre destin en main est le problème.

#144969 
13/02/2018 à 19:24 par Sergio

J’ai commencé de lire l’interview du gars... Jusqu’à ce qu’il évoque la "parenthèse libérale" de 83. Il ne s’est pas aperçu qu’elle n’est toujours pas refermée, et que ça commence à faire un peu long pour une "parenthèse" ? Du coup je ne suis pas allé au bout.

#144991 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
PARIS - Rassemblement pour Julian Assange (Acte V)
Samedi 27 avril 2019

Défilé nocturne - 21h - 23h - RDV Métro les Invalides

Sons & Lumières —> Lampes, Torches, Lasers, Tambours, Sifflets

A l’appel de citoyens engagés

"Pas d’extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis"

Un page de ressources sur Julian Assange
https://www.legrandsoir.info/julian-assange-prisonnier-politique-depui...

Éric Laurent. Le scandale des délocalisations.
Bernard GENSANE
Ce livre remarquable est bien la preuve que, pour l’hyperbourgeoisie, la crise n’est pas le problème, c’est la solution. Éric Laurent n’appartient pas à la gauche. Il est parfois complaisant (voir ses livres sur Hassan II ou Konan Bédié). Mais dans le métier, on dit de lui qu’il est un " journaliste d’investigation " , c’est-à -dire … un journaliste. Un vrai. Sa dénonciation des délocalisations, par les patronats étatsunien et français en particulier, est puissamment documentée et offre une (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’information est devenue un produit comme un autre. Un journaliste dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché sur la stratégie commerciale de son employeur.

Serge Halimi


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.