Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le président Georges Gilles de la Tourette

Il ne peut pas s’en empêcher. Devenu constitutionnellement président de TOUS les Français, il rejette les : pauvres, fainéants, illettrées, alcooliques, gens de rien, fouteurs de bordel, gaulois réfractaires, Bretons maffieux, déconneurs.

Ainsi insultés, les Français le haïssent.

Alors il promet : « Je ne vais plus parler comme ça ». Et aussitôt, il fustige le gilet jaune « Jojo » qui prétend s’exprimer dans les médias.

Pourtant « Jojo », c’est le peuple en jaune dans lequel 7 à 8 Français sur 10 se reconnaissent !

Mais lui, Manu l’Eborgneur, il n’aime que Bribri-Marie-Antoinette (1) et il ne fréquente que Neuilly-Auteuil-Poissy, les foulards rouges-Hermès, les bases militaires, un sous-marin, un porte-avion, une caserne de CRS (où il se sent protégé de « la foule haineuse ») et les salles de fêtes villageoises où des maires choisis sont entassés, filmés, impressionnés : otages.

Et il croit parler aux Français. Ah, oui, vraiment, Macron n’est pas réformable !

Théophraste R. (Fils d’un charretier et d’une poissonnière, bordel, quel merdaillon, ce banquier !).

PS. A déguster aussi, son jugement méprisant sur le parler des boxeurs et des gitans.

Note. (1) En Egypte, Brizitte arborait des baskets Vuitton égayés d’un revêtement d’or sur l’arrière et valant plus de 600 €. Comme quoi, le jaune, ça habille bien, me fait remarquer madame Jojo, chaussée de bottes en caoutchouc au rond-point des Quatre vents.

URL de cette brève 6067
https://www.legrandsoir.info/le-president-georges-gilles-de-la-tourette.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
02/02/2019 à 17:44 par Claude

Il y a un dingue déguisé en president en quête d’un traitement qui se trimbale dans la nature.
Dangereux au point d’éborgner des personnes d’arrachées des mains sans compter les blessés graves.
Nos hôpitaux psychiatriques sont vraiment démunies et dans un état catastrophiques
Il est urgent d’intervenir avant de se retrouver dans une situation extrême..

#156435 
02/02/2019 à 19:13 par irae

Vivian lamy et encore un porte parole gj qui se dit fier d’avoir appelé à voter micron et à avoir voté pour lui. La statistique serait intéressante. Alors la question qui se pose est anciens électeurs de.micron futurs électeurs également ?
Vous savez quoi je n’ai pas mis un pied dans une manifestation gj. Je les observe tenter de se dépétrer de la toile tissée par la classe dominante avec son pantin de la république avec leur consentement l’astuce de 2002 n’ayant édifié personne.
Samedi après samedi je les vois se ruer vers le grand enfumage national et quitter les ronds points et manifestations. Je pensais que ceux qui subissent la loi du plus fort du renard dans le poulailler avaient ouvert les yeux . Or, si vraiment les électeurs godillots retournent à l’étable et votent pour le renard ils n’auront que le sort qu’ils méritent une vie d’esclave à trimer dans l’humiliation. Tanpis pour eux encore sans moi.

#156437 
03/02/2019 à 06:55 par benzekri

Macron n’est qu’un chien*...
Entêtement aveugle d’un pouvoir répressif : éborgneur, arracheur de mains, qui gaze, tabasse, prive les gens du droit élémentaire de manifester, use et abuse des gardes à vue et embastille...
Les mobilisations durent et résistent admirablement depuis plus de deux mois, des coordinations nécessaires à la vie et à l’élargissement du mouvement en veillant sur le caractère pacifique pour convaincre...
Tout cela nous a fait perdre de vue les vrais responsables de cette situation qui a conduit aux crimes le chien de garde, Macron et sa clique...
Les premiers responsables de cette situation sont les grands patrons qui n’auront aucun scrupule à sacrifier Macron le moment venu...
Tant que l’appareil répressif n’a pas lâché Macron, les patrons tiennent bon en attendant de trouver une alternative qui préserve l’essentiel du système capitaliste régnant...
Comme cette situation qui dure, dure commence à inquiéter sérieusement ces pauvres patrons il serait souhaitable que nous puissions organiser des visites chez eux pour être rassurés sur le sort des épouses, enfants et voir s’ils ne manquent de rien... N’oublions pas : les pauvres riches sont minoritaires et très majoritairement pingres ; donc organisons pour ces familles une collecte alimentaire symbolique, traversons la rue pour leur trouver un emploi à leurs enfants ; à leurs épouses confinées, volontairement ou pas dans leur rôle de potiche, offrons un bouquet de fleurs pour leur remonter le moral...
Pour une fois, ces femmes recevront un présent venant des personnes de cœur que sont les gilets jaunes. D’habitude la livraison est faite froidement par le fleuriste ou par le chauffeur ; les maris, eux, sont trop occupés par l’essentiel : la recherche de toujours plus de profits.
Ciblons -au hasard- les dix premières fortunes de France pour faire cette œuvre de charité, ce geste humanitaire vis-à-vis de ces misérables qui voient leur vie luxueuse et tranquille -que permettait la servitude volontaire- aujourd’hui menacée par ces gueux en gilets jaunes : ces damnés de la terre.
*Dans le sens où Paul Nizan et Serge Halimi l’ont utilisé. Chien, mais chien zélé qui a non seulement gouverné le pays par ordonnances mais il y a mis du sien...

HB

#156454 
03/02/2019 à 11:51 par calame julia

Je répète : retour aux ronds-points !
RETOUR AUX RONDS-POINTS !

#156460 
03/02/2019 à 12:36 par Assimbonanga

Les anti-aéroport employaient cette expression : Macron et son monde.
"Les patrons" avaient pour incarnation VINCI.
Les zadistes ont fait depuis longtemps une synthèse que les gilets jaunes auraient intérêt à assimiler. Ça gagnerait du temps. Entre victimes des mêmes blessures par les armes de la police...

#156463 
03/02/2019 à 19:08 par irae

On peut faire partie de l’élite très neutre et indépendante mediatique et relayer le plus servilement du monde la bonne parole officielle comme proférer des âneries que même un gj n’oserait pas en flirtant avec la fakenews dont on vient d’accuser la minute précédante les réseaux sociaux pourtant non subventionnés, eux.
Ainsi de davet et l’homme les dupont et dupond du journalisme de connivence sur bfmtv présentant leur flop de la semaine. Dans une inspiration d’une originalité ébourrifante le premier nous fait un coup de boîte à Venezuela tandis que le second avec toute l’assurance du bobo-parisien-cultivé-formé-qui travaille dur (selon sa précédente déclaration) nous livre le sien, Eric Drouet pour sa menace de quitter le territoire. L’apolline de mauvaise herbe se voit contrainte de le corriger, c’est Maxime Nicolle.
Comme il se doit, sa grandeur journalistique n’aura même pas un oui vous avez raison.
Je pense que ce duo de clowns n’a pas sa place sur les réseaux sociaux trop nuls.

#156475 
03/02/2019 à 21:11 par ozerfil

Ayant les Forces de l’Ordre (qui ont oublié d’où elles sortent...) et la division des oppositions avec lui, E. Macron ne cesse ses provocations verbales afin d’enclencher un processus des Gilets Jaunes encore plus violent et pouvoir le mater définitivement en toute légitimité.

Il ne faut pas tomber dans le piège, mais que faire sans lui céder le terrain ?

Je prône une Union Nationale pour l’écraser aux élections européennes et ensuite séparer le bon grain de l’ivraie par des élections législatives anticipées qu’il sera forcé de convoquer...

#156478 
04/02/2019 à 11:38 par Chrls

Emmanuel Macron
‏Compte certifié @EmmanuelMacron

Les Vénézuéliens ont le droit de s’exprimer librement et démocratiquement. La France reconnaît @jguaido comme « président en charge » pour mettre en œuvre un processus électoral. Nous soutenons le Groupe de contact, créé avec l’UE, dans cette période de transition.

OU BIEN COMPRENDRE COMME CECI :

Les GILETS JAUNES ont le droit de s’exprimer librement et démocratiquement. La France reconnaît LE PEUPLE comme « président en charge » pour mettre en œuvre un processus électoral. Nous soutenons le RIC, créé SANS l’UE, dans cette période de transition.

#156493 
04/02/2019 à 12:53 par Ellilou

Monsieur Théophraste R.
Permettez moi juste une petite question toute bête et sans aucune importance : "il ne fréquente que Neuilly-Auteuil-Poissy", ne vouliez-vous pas plutôt écrire "Neuilly-Auteuil-Passy" ?
Toujours un plaisir de vous lire :-)

#156496 
RSS RSS Commentaires
   

200 citations pour comprendre le monde - passé présent et à venir.
Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Viktor Dedaj et Maxime Vivas présentent 200 citations pour comprendre le monde passé, présent et à venir suivies du programme du Conseil National de la Résistance préface de Jean-Luc Mélenchon Voici un petit livre de 75 pages avec en complément le programme du CNR. Un exercice qui réactive nos méninges, Jean-Luc Mélenchon apportant sa plume afin d’interroger dans la préface, et de belle manière, la fonction des citations. Si votre libraire a la négligence de ne pas disposer de cet ouvrage et la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.