Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


« le Prix Alzheimer » au jury du Nobel

Prix Nobel de la Paix à « l’Europe »
Quand le ridicule n’effraie pas les bourgeois !

«  Apprendre, et ensuite apprendre aux autres. Nous devons étudier, nous autres ouvriers. Nous devons savoir, nous devons comprendre d’où vient que la vie est si dure pour nous. Fécondez-moi des semences de la raison et de la vérité, je vous le rendrai au centuple. » Maxime GORKI

Pour notre part, afin de faire partie, ne serait-ce qu’un moment, de ce Théâtre des Guignols de Stockholm, nous décidons de remettre ce jour le Graal des Graal, « le Prix Alzheimer » au jury du Nobel.

Il fallait bien que soient récompensés ceux qui, à cause de leur « maladie sénile de l’impérialisme », viennent d’honorer plus de 50 années de guerres délocalisées en remettant un prix à un empire politique et économique qui depuis 50 ans : s’est doté de l’arme nucléaire : inonde le monde d’armes de destruction massive, de canons, de chars, d’avions et de bateaux de guerre : a créé l’ingérence humanitaire : participe aux embargos : déstabilise des nations : produise des produits chimiques : invente des virus… et fait la guerre aux travailleurs !

De l’Indochine du début des années 50 à la Syrie de 2012, combien de morts, de blessés, de traumatisés, d’handicapés, d’affamés, d’innocents, d’orphelins, de veuves, de veufs, de familles éclatées… victimes des guerres capitalistes, colonisatrices, impérialistes, anticommunistes, chrétiennes… menées par les pays de cette Europe aujourd’hui «  récompensée  » par les pires marionnettes de la planète ?

Indochine, Algérie, Congo, Mozambique, Suez, Serbie, Kosovo, Bosnie, Malouines, Irlande, Pays Basque, Corse, Irak, Comores, Liban, Centre-Afrique, Palestine, Rwanda, Burundi, Côte d’Ivoire, Afghanistan, Lybie… et maintenant Syrie, Mali… avant l’Iran peut-être, avant le Venezuela peut-être, avant la Chine, la Russie...

Voilà la partie visible du récipiendaire 2012 du Prix Nobel de la Paix, l’impérialisme européen qui détruit plus les libertés qu’il ne construit la soi-disant démocratie pacifique, aussi il faut être vraiment malade pour ignorer cette réalité.

Le jury du Nobel ne voit-il pas que la guerre est permanente depuis 50 ans, celle par les armes, celle économique, celle contre la liberté, celle contre la dignité, celle contre les peuples qui refusent d’être asservis, celle contre la souveraineté des nations, celles contre toutes celles et ceux qui exigent à disposer d’eux-mêmes dans des pays libérés du joug du capitalisme mondialisés et des néo colonisateurs.

Manuel Barroso et Mario Draghi, les diables de cette Europe des milliards, n’hésitent plus à menacer ouvertement : «  l’austérité ou le fascisme  » qui représentent «  la Paix, made in Europa  »

Pour pourquoi nous jetons une pierre, mais des tonnes ne suffiraient pas, dans ce jardin d’Eden, qui en fait n’est qu’un enfer pour des millions de personnes, pour dire à ce jury malade et sénile : «  sortez de votre bulle bourgeoise, revenez à la réalité de la vie !  »

Que la guerre de classe fasse le ménage dans ce capharnaüm embourgeoisé et pipé par l’argent-roi.

La cellule ouvrière du bassin minier ouest du Pas de Calais.

13-10-2012

URL de cet article 17963
   
Laurent Mauduit. Les Imposteurs de l’économie.
Bernard GENSANE
Serge Halimi expliquait autrefois pourquoi il ne voulait jamais débattre avec un antagoniste ne partageant pas ses opinions en matière d’économie : dans la mesure où la doxa du capitalisme financier était aussi « évidente » que 2 et 2 font quatre ou que l’eau est mouillée, un débatteur voulant affirmer un point de vue contraire devait consacrer la moitié de ses explications à ramer contre le courant. Laurent Mauduit a vu le « quotidien de référence » Le Monde se colombaniser et s’alainminciser au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lesley Stahl :"Nous avons entendu dire que 500.000 enfants sont morts (en Irak). Ca fait plus qu’à Hiroshima. Et, vous savez, est-ce que cela en valait le prix ?

Secrétaire d’Etat US Madeleine Allbright : "Je pense que c’est un choix difficile. Mais le prix - nous pensons que cela en valait le prix."

Entretien télévisé sur CBS 60 minutes, Mai 1996


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.