Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le sioniste dans le texte (à destination des faibles, des confus et des malentendants)

"Les faibles s’effondrent, sont massacrés et effacés de l’histoire tandis que les forts, pour le bien ou pour le mal, survivent. Les forts sont respectés, et les alliances se font avec les forts, et en fin de compte, la paix se fait avec les forts." - B. NetanYahoo !, Premier Ministre Israélien – 29 Août 2018 (entre autres obscénités du même acabit)

Ce faisant, B. NetanYahoo ! ne fait que suivre la tradition scrupuleusement respectée par les dirigeants israéliens, abonnés qu’ils sont à des propos qui seraient qualifiés d’abjects (*) s’ils sortaient d’une autre bouche que la leur. Propos accompagnés d’actes, bien-sûr.

Il y a deux catégories de personnes qui s’opposent à l’antisionisme : les sionistes et leurs amis, bien-sûr, et ceux qui se laissent mélanger les pinceaux. D’où la confusion, entretenue par les premiers, et à destination des seconds.

Mais tout en jouant les matamores bien à l’abri du parapluie US, le sioniste (et ses amis) chouine au moindre appel au boycott. Comme quoi, on peut à la fois être un voyou détestable et avoir un petit côté tendre et fragile.

Théophraste R.
"ça vous fait mal si j’appuie là ?"

(*) Car il y a pire... Je laisse au lecteur le soin de les découvrir via son moteur de recherche préféré.

URL de cette brève 5907
https://www.legrandsoir.info/le-sioniste-dans-le-texte-a-destination-des-faibles-des-confus-et-des-malentendants.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
02/09/2018 à 13:58 par frnck

Et pourtant, « les derniers seront les premiers... ». Que croire ? Qui croire ?

#151439 
02/09/2018 à 18:03 par Guy

Salopards !............mais fort. ....

#151440 
02/09/2018 à 19:48 par Byblos

@ frnck,
Pour aider à savoir qui croire, que croire, qui ne pas croire ou que ne pas croire, commencer par se débarrasser de ses propres confusions, en particulier entre l’Ancien et le Nouveau testaments. Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, en somme.

#151444 
03/09/2018 à 08:46 par AF30

C’est curieux la citation de Netanyahoo.fr aurait pu être dite ( et peut être a-t-elle était dite sous une forme ) par un allemand tristement célèbre des années 30/40. Par ailleurs la force dont il parle il la tient pour l’essentiel non de lui même mais d’une force extérieure. Celle-ci lui ferait défaut que toute sa belle assurance s’effondrerait rapidement.

#151448 
07/09/2018 à 11:38 par ozerfil

Heu, vous n’avez pas peur de vous attirer les foudres des associations dites "antisémites" juives - mal nommées puisque les Arabes sont aussi des Sémites...?!!

Car, aujourd’hui, l’antisionisme est de plus en plus assimilé à être simplement anti-juif.

Pour ma part, j’estime que c’est très réducteur et faire l’amalgame entre une religion et de la politique ultra-nationaliste...

#151567 
10/09/2018 à 06:19 par François de Marseille

@ ozerfil : être qualifié d’antisemite par les sionistes ça vous fait inquiète ?
Chacun ses angoisses, celle des palestiniens c’est de se faire rafler ou abattre.

#151607 
RSS RSS Commentaires
   
La Conquête des Amériques vue par les Indiens du Nouveau Monde
Hernan HORNA
« Hernan Horna propose une brève histoire des Amérindiens, qui, sans se détourner entièrement de l’historiographie occidentale, apporte un nouveau regard sur la nature du monde des peuples autochtones précolombiens ainsi que sur leurs adaptations, coexistences et leurs luttes contre la domination coloniale et leur assujettissement par l’Église catholique et l’État après la Conquête… » Hispanic Outlook NOVATEUR L’historien Hernan HORNA est un investigateur hors pair dans son domaine. Son érudition se (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand je donne à manger aux pauvres, ils disent que je suis un Saint. Quand je demande pourquoi les pauvres sont pauvres, ils disent que je suis un communiste.

Dom Helder Camara


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.