Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
11 

Les mouches d’isoloir et le vinaigre FN

Réuni en séminaire ce W-E, le FN (invité : le maire de Béziers) a planché sur le thème : « Comment attraper encore plus de mouches d’isoloirs en 2017 ? ».

Il en ressort que le FN va prôner l’innovation et l’industrie du futur, l’écologie et le patriotisme alimentaire. Il va s’inscrire dans une ligne sociale, défendre la justice fiscale et la santé.

Les questions du maintien des 35 heures et du retour à la retraite à 60 ans ont été abordées, mais c’est trop tôt. Attendre la campagne des présidentielles.

En 1893, Alphonse Allais avait créé un personnage, « Captain Cap », candidat anti-européen et anti-bureaucrate dans le IXe arrondissement de Paris dont le programme prévoyait l’aplanissement de la butte Montmartre ou la surélévation de Paris (par souci d’égalité) et la prolongation de l’avenue Trudaine jusqu’à la place de la Concorde (par les deux bouts).

Plus tard, un autre hurluberlu, Ferdinand Lop (1891-1974) se présentait aux élections avec, au programme :

• l’extinction du paupérisme à partir de dix heures du soir,
• la construction d’un pont de 300 m de large pour abriter les clochards,
• la prolongation de la rade de Brest jusqu’à Montmartre et l’extension du boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer (dans les deux sens),
• l’installation d’un toboggan place de la Sorbonne pour le délassement des troupes estudiantines,
• la nationalisation des maisons closes pour que les filles puissent avoir les avantages de la fonction publique,
• le raccourcissement de la grossesse des femmes de neuf à sept mois ;
• l’aménagement de trottoirs roulants pour faciliter le labeur des péripatéticiennes,
• l’octroi d’une pension à la femme du soldat inconnu,
• l’installation de Paris à la campagne pour que les habitants profitent de l’air pur,
• la suppression du wagon de queue du métro.

Je dis ça, j’ai rien dit : c’est pour aider.

Théophraste R.

NB. Ferdinand Lop disait aussi : « J’ai un plan : il faut remédier à la situation par des moyens appropriés ».

URL de cette brève 4970
https://www.legrandsoir.info/les-mouches-d-isoloir-et-le-vinaigre-fn.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
08/02/2016 à 22:48 par Taliondachille

Il a bien existé un parti supportable : Le Parti d’en rire de Pierre Dac et Francis Blanche
Grand moment !

#122115 
09/02/2016 à 19:06 par ozerfil

Il faut arrêter avec cette obsession maladroite de combattre le FN car cela ne fait que lui donner du crédit en le victimisant et en lui permettant de dire qu’il est dans le vrai parce qu’il est seul contre tous !!

Pour combattre le FN, il faut lui couper l’herbe sous les pieds en s’attaquant à ce qui le fait progresser : la misère, l’injustice sociale et l’insécurité.

Malheureusement, pour cela, il faut être au pouvoir et il faut donc absolument y accéder !

Il faut donc se concentrer sur la reconquête du pouvoir en insistant sur le débat social et ne surtout pas se disperser dans d’inutiles débats de société clivants...

#122130 
09/02/2016 à 23:09 par Maxime Vivas

@ Ozerfil

Il faut arrêter avec cette obsession maladroite de combattre le FN car cela ne fait que lui donner du crédit en le victimisant et en lui permettant de dire qu’il est dans le vrai parce qu’il est seul contre tous !!

C’est ce que disais un maréchal vichyste quand Hitler était seul contre toute l’Europe.

Pour combattre le FN, il faut lui couper l’herbe sous les pieds en s’attaquant à ce qui le fait progresser : la misère l’injustice sociale et l’insécurité.

La misère, l’injustice sociale, c’est ce qui a porté Hitler au pouvoir. Comment en venir à bout ? Ah oui, me dit-on, en s’en prenant aux irréguliers qui font baisser le prix de la main-d’oeuvre. L’insécurité ? On sait par le FN et les médias qui en est porteur, suivez mon regard.
Petite précision : les risque de mourir dans un accident du travail est beaucoup plus grand que celui de mourir d’une agression. Et que dire de l’insécurité sociale qui se développe à coups de "réformes" ?

Malheureusement, pour cela, il faut être au pouvoir et il faut donc absolument y accéder !


Oui, et en combattant ceux qui sont à ses portes et s’éclairent d’une flamme empruntée au parti fasciste italien.

Il faut donc se concentrer sur la reconquête du pouvoir en insistant sur le débat social


Conquérir le pouvoir... On a pensé aussi que c’était un de moyens.

et ne surtout pas se disperser dans d’inutiles débats de société clivants...

Réfléchissons à la différence entre "se disperser " et lutteur sur tous les terrains d’où arrivent les loups.
Et que ces débats soient "clivants" n’est pas gênant.
Conclusion : le grand "arc patriotique", merci bien, à d’autres. Mais peut-être vous êtes-vous mal exprimé.

#122134 
10/02/2016 à 07:07 par "Personne"

Voici les chiffres bruts que j’ai trouvés :

558 accidents mortels au travail en 2012,
745 homicides en 2013.

Bien sûr, il y a le problème de la définition des deux notions.

Toutes les maladies professionnelles (amiante, suicides, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, enfin toute sorte de joyeusetés ), qui entraînent la mort, ne sont pas comptabilisées.
En résumé, il y a l’insécurité que l’on montre à l’envi (épisode du Papy Voise, avant une élection), et celle que l’on tait (au mieux, on donne des chiffres, on tait la souffrance) : le droit des affaires avant toute chose !

Nous sommes sur un champ de bataille : il est donc logique qu’il y ait des cadavres (« la lutte de tous contre tous »)...

#122136 
10/02/2016 à 08:14 par Calame Julia

Ben, tant mieux ! Parce qu’est-ce qu’ils vont s’empêtrer avec ces termes qui ne font pas
partie de leurs "vocables" habituels. (vocables ayant une consonance plus orale) Parce
qu’il n’y ont jamais vraiment réfléchi ... l’ordre et la méthode fasciste est obligée de
se présenter radoucie par le miel des pôvres abeilles !
Le chef des fascistes a bien utilisé cette méthode, il avait une canne à pêche assez longue
et efficace... mais il a fini empalé !

#122138 
10/02/2016 à 09:18 par cunégonde godot

M. Vivas :
Conclusion : le grand "arc patriotique", merci bien, à d’autres. Mais peut-être vous êtes-vous mal exprimé.

Toute révolution "en marche" est, entre autres choses, un "grand arc patriote" ou n’est pas.
Les Français n’adhèrent pas à la vision pseudo-révolutionnaire de la gauche radicale et/ou la gauche-de-la-gauche etc. justement parce que la gauche (tout l’arc de la gauche) a renoncé à faire France... Que fleurissent les plans B pour "sauver l"Europe" capitaliste : voilà ce que propose la gauche, comme la droite d’ailleurs. Le peuple commence à comprendre l’arnaque...

#122139 
10/02/2016 à 09:59 par J.J.

Pour compléter ce florilège de fortes paroles dignes d’un ancien président de la République, cette déclaration du président du conseil départemental des Deux Sèvres aux infos régionales sur la "3", en réponse aux revendications du personnel du Conseil Départemental inquiets pour leur avenir :
"Ils ne travailleront pas plus, mais il se reposeront moins !"
Joli n’est-ce pas ?

#122140 
10/02/2016 à 13:49 par Scalpel

Parler du Fhaine, même en mal, c’est le promouvoir.
Et à un moment, c’est rasoir.
Pardon cher Théo.
C’est ce que je crois comprendre en filigrane du propos d’Ozerfil, auquel je souscris.
Ce "parti" n’a de parti que le nom. Cette luxuriante PME familiale est l’exutoire obligatoire, l’agrégat de la haine et du ressentiment sur lequel on s’épuise vainement conformément aux desseins diaboliques des maîtres du monde.
Sortons de ce piège à cons. Ignorons cette invention sociatlantiste.
Réapproprions-nous les conditions du débat démocratique, plus court chemin vers un monde "moins pire".
Le patriotisme est une condition -aussi dérisoire en soi que- vitale pour espérer déjouer l’agenda folamourien.

#122141 
10/02/2016 à 16:30 par palamède Singouin

@Cunégonde Godot

Que fleurissent les plans B pour "sauver l"Europe" capitaliste

Êtes vous en mesure de nous détailler ces "plans B qui fleurissent", leurs auteurs, leurs moyens, leur but....?????

#122143 
10/02/2016 à 19:32 par macno

@ palamède Singouin
Sur le blog de Jean Luc Mélenchon
Le Plan B plus que jamais :
http://melenchon.fr/2016/01/20/le-plan-b-plus-que-jamais/
J’avoue ne pas encore l’avoir lu, de désenchantement peut-être...

#122144 
11/02/2016 à 12:55 par palamède Singouin

@ Il n’y a pas l’ombre de l’énoncé d’un plan B dans ce lien...Y en aurait-il que l’on serait encore très loin des mystérieux "plans B qui fleurissent" évoqués par Cunégonde G.
Or, un plan B ça pourrait être aussi sortir de l’Euro, de l’UE, de l’OTAN...............du capitalisme (je rêve !).
Conclusion : il n’y a actuellement aucun plan B, donc inutile de jouer les Don Quichotte partant en guerre contre "le plan B".

#122154 
RSS RSS Commentaires
   
Autopsie des terrorismes - Les attentats du 11-septembre & l’ordre mondial
Noam CHOMSKY
Les États-Unis mènent ce qu’on appelle une « guerre de faible intensité ». C’est la doctrine officielle. Mais les définitions du conflit de faible intensité et celles du terrorisme sont presque semblables. Le terrorisme est l’utilisation de moyens coercitifs dirigés contre des populations civiles dans l’intention d’atteindre des visées politiques, religieuses ou autres. Le terrorisme n’est donc qu’une composante de l’action des États, c’est la doctrine officielle, et pas seulement celle des États-Unis. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Depuis 1974 en France, à l’époque du serpent monétaire européen, l’État - et c’est pareil dans les autres pays européens - s’est interdit à lui-même d’emprunter auprès de sa banque centrale et il s’est donc lui-même privé de la création monétaire. Donc, l’État (c’est-à -dire nous tous !) s’oblige à emprunter auprès d’acteurs privés, à qui il doit donc payer des intérêts, et cela rend évidemment tout beaucoup plus cher.

On ne l’a dit pas clairement : on a dit qu’il y avait désormais interdiction d’emprunter à la Banque centrale, ce qui n’est pas honnête, pas clair, et ne permet pas aux gens de comprendre. Si l’article 104, disait « Les États ne peuvent plus créer la monnaie, maintenant ils doivent l’emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux qui rend tous les investissements publics hors de prix mais qui fait aussi le grand bonheur des riches rentiers », il y aurait eu une révolution.

Ce hold-up scandaleux coûte à la France environ 80 milliards par an et nous ruine année après année. Ce sujet devrait être au coeur de tout. Au lieu de cela, personne n’en parle.

Etienne Chouard

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.