Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

14 

Marine Le Pen amène le pire (*)

Invitée le 9 février de « L’Emission politique » (France 2), Marine Le Pen a convaincu 41 % des téléspectateurs au terme d’un numéro où elle a multiplié les mensonges, les truquages des chiffres, les logorrhées brouillonnes, les fuites dilatoires devant chaque question précise, les contradictions (exemple avec des éléments ici accolés : « J’ai fait toute ma scolarité dans l’école publique qui est déplorable, on n’y apprend pas à lire, j’en ai été l’élève et je suis avocate. »).

Ah, qu’on me dise pourquoi faudrait-il que la candidate d’un parti qui, plus que tout autre, collectionne les casseroles judiciaires, un parti qui a été fondé par son père et des nazillons (officiers de la Waffen SS, de la division Charlemagne, membres de la LVF, du PPF…) dont les idées intactes jaillissent des entrailles de la bête dès que les militants tatoués se croient à l’abri des micros et des caméras, pourquoi faudrait-il que cette femme devienne présidente de la France si les honnêtes gens ne se résolvent pas, en mai 2017, à élire un ancien ministre de Hollande (Macron ou Hamon) après avoir juré « Plus jamais je ne voterai socialiste ! »

Ah, Benoît Hamon (qu’on aimerait aimer), que ne renoncez-vous pas à nous serrer à la gorge avec votre « C’est moi ou la peste brune, c’est une resucée de Hollande (avec ses anciens ministres et députés) ou le fascisme »  !

Interpellé par une citoyenne qui lui disait qu’on ne veut pas de la loi El Khomri, Valls avait répondu avec morgue : « Eh bah, vous l’aurez ! » (1). Benoît, ne nous refaites pas ce coup-là avec le hollandisme. Demandez au Président, à Valls, Sarkozy, Juppé, Fillon, quelle distance sépare le Capitole de la roche Tarpéïenne.

Théophraste R. (Fabriquant de banderoles : « Plutôt le Front populaire qu’Hitler »).

* Titre du livre de Frédéric et Maxime Vivas, préfacé par Paul Ariès (éditions Golias, 250 pages, 12 euros, édité en 2014 en collaboration avec le site legrandsoir.info). On peut le commander chez l’éditeur (http://golias-editions.fr/) ou à des librairies comme Terra Nova : http://www.librairie-terranova.fr/

Note : (1) http://lelab.europe1.fr/video-eh-bah-vous-laurez-la-reponse-made-in-va... Valls et El Khomri seront deux des députés qui feront partie de la majorité de soutien au possible président Hamon et qui ne feront pas trop de mal à Macron, si c’est lui.

URL de cette brève 5329
https://www.legrandsoir.info/marine-le-pen-amene-le-pire-5329.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
10/02/2017 à 12:08 par Comité de soutien au style indirect

« Ah, qu’on me dise pourquoi faudrait-il que »

Non, non, non ! La tournure exacte est :

« Ah ! Qu’on me dise pourquoi il faudrait que »

#132530 
10/02/2017 à 12:39 par Cartésien

Je transmets votre remarque à Jacques Brel : « Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?... » et à Flaubert : « …Emma ! Oubliez-moi ! Pourquoi faut-il que je vous aie connue ? Pourquoi étiez-vous si belle ? ... »

#132534 
10/02/2017 à 14:32 par Comité de soutien au style indirect

Style interrogatif direct : Pourquoi faudrait-il que Style interrogatif INDIRECT : Je demande pourquoi il faudrait que

En fait, cet abandon du style indirect provient d’après moi d’une arrivée massive de légions de petits journalistes peu solides sur leurs bases grammaticales et la connaissance du français. Ce sont eux qui mettent le style indirect à rude épreuve parce qu’ils s’imaginent qu’on doit systématiquement inverser le sujet. Et comme ils occupent des heures et des heures d’antenne, leur français de seconde classe se répand, fallacieusement. Je ne prétends pas faire zéro faute à tous les coups. J’ai une grande tolérance pour les erreurs d’inattention, y étant moi-même sujette, mais qu’on oublie comment se parle le français me décourage au plus haut degré. Il faut sauver le style interrogatif indirect !

#132535 
10/02/2017 à 16:03 par Beyer Michel

@comité de... Je n’ai que mon Certificat d’Etudes obtenu en 1948. Votre débat ne me passionne pas. D’autant que vous passez du masculin (comité), au féminin (sujette). A moins que vous soyez, vous seule, le comité. Non, encore une fois, c’est comment nous allons empêcher l’arrivée au pouvoir de personnage comme M.Le Pen.. ;Macron....Fillon....ou la nouvelle mouture du PS Hamon ?

#132541 
10/02/2017 à 18:22 par depassage

Je crois que la France mérite MLP, vu son soutient à tout ce qui est fasciste, crypto-fasciste et islamiste. Mais, on se dit que le monde a assez souffert et cela suffit pour souhaiter la même chose au peuple français quoique à bien des égards, il le « mérite ». Non, Il mérite mieux s’il le veut.

#132545 
10/02/2017 à 19:03 par Comité de soutien au style indirect

Oui, je suis un comité à moi toute seule mais j’espère faire tache d’huile, si vous m’aidez à porter la bonne parole. Pour Marine Le Pen, je vous suggère des images mentales : lorsqu’elle prend sa voix d’outre-tombe, elle me fait penser à la méchante reine dans Blanche-Neige et les sept nains, ou alors à Cruella dans les 101 dalmatiens. Si ça peut aider...

#132547 
11/02/2017 à 14:10 par Fald

Non, "Comité de Soutien", ça n’aide pas, au contraire !!!

Car en politique, la seule question intelligente, c’est la question (directe ou indirecte, on s’en tape) "quoi".

La question "qui" est toujours une question idiote.

Les manières et la voix de MLP, on s’en fout. Les malhonnêtes s’en servent pour influencer les cons et faire des parallèles faux entre gens au foutu caractère mais aux idées diamétralement opposées. (Marchais et le père Le Pen, Méluche et la fille Le Pen, comme par hasard !!)

Ce qui m’inquiète et me révolte quand il est question de l’héritière d’héritier MLP, c’est justement la réduction à la question "qui", et l’absence totale de dénonciation de son programme entièrement profitable aux actionnaires et aux patrons. C’est la complicité avec son soi-disant "virage social" qui est une arnaque complète.

Tous les médias et politiques des diverses droites et fausses gauches évoquent par exemple sa retraite à 60 ans. Alors qu’il y faudra 40 annuités. Or, ceux qui ont gagné leur vie de manière ininterrompue de 20 à 60 ans on déjà quasiment tous largement dépassé la 60aine ! Les plus jeunes, encore actifs, soit se sont formés jusqu’au delà de leurs 20 ans, soit ont travaillé sans formation et ont accumulé les annuités perdues pour cause de précarité

La palme du mensonge revient sans doute à Valérie Pécresse qui a déclaré sur France Inter, sans être contredite, que MLP serait une candidate de gauche qui fait semblant d’être de droite. Mais sans aller jusque là, cette inversion de la réalité se retrouve chaque fois qu’on parle du clan de St-Cloud.

Particulièrement lamentables les candidats de la primaire-spectacle socialiste au soir de leur 1er tour : tous appelaient au rassemblement contre les projets anti-sociaux de Fillon (la moindre des choses !), mais tous appelaient aussi à faire barrage à Le Pen, tout court ! Pourquoi ? Parce qu’elle est blonde et un peu trop fière de l’être ? Certes ! Parce qu’elle a un nom bretonnant ? Quand-même pas !

Ces messieurs-dames espèrent-ils que les électeurs de MLP vont s’en détourner seulement parce qu’on leur dit que c’est mal de voter pour elle ? Il y a longtemps que l’électorat est complètement insensible au prêchi-prêcha moralisateur. Je peux témoigner d’un prolo mort d’un cancer en s’imaginant que s’il s’était appelé Mouloud, il aurait eu droit à la chimio miraculeuse et gratuite capable de le guérir. Et c’était un mec aimable, sympa, gentil, mais s’il était encore là, il voterait MLP dans l’espoir qu’on l’enlève à Mouloud pour la lui donner à lui, cette chimio.

C’est hélas le niveau d’une bonne partie de la classe ouvrière, justement celle qui ne s’abstient pas aux élections. Ces prolos ne sont pas de méchants néo-nazis, mais de pauvres types manipulés que personne ne détrompe.

Et ce n’est pas en s’attaquant au physique, au caractère ou à la voix d’une néo-fasciste qu’on lui fera perdre des voix, mais en montrant sans relâche que son programme social est bidon, que ses mesures anti-étrangers toucheront aussi les gaulois, et en rappelant que la moitié des patrons se déclarent favorables au FN et en disant clairement que dans l’autre moitié, une majorité est juste assez maligne pour ne pas le crier sur les toits.

Exercice du jour : mettre le présent commentaire au discours indirect. Vous avez une heure, sauf "Comité de Soutien" qui a deux minutes pour préserver l’égalité des chances.

#132573 
11/02/2017 à 14:19 par L. A.

@ Cartésien Vous n’avez visiblement pas compris la remarque de Comité de soutien :
— « Pourquoi faudrait-il que… » (forme directe comme dans vos citations) est correct ;
— « Qu’on me dise pourquoi il faudrait que… » (forme indirecte équivalente) est (ou aurait été) correct ;
— « Qu’on me dise pourquoi faudrait-il que… » (confusion des deux, comme dans l’article) est fautif. Quant à ceux qui disent « le débat ne me passionne pas, parlez d’autre chose », qui les empêche de parler de ce qu’ils veulent ? Qui les oblige à se mêler à une conversation qui les dépasse ? De quelle autorité relèvent-ils pour faire injonction aux autres de ne parler que de ce qui les intéresse eux ? J’aime rappeler que nous sommes ici sur un site d’information centré principalement sur l’écrit. Je ne vois donc pas pourquoi le bon usage de la langue française devrait y être traité comme une question subalterne ou un épiphénomène. J’aime rappeler enfin que prêter attention à la correction de notre langue n’empêche en rien, je vous l’assure, de se préoccuper aussi de la bataille politique ou de participer aux luttes sociales. Merci en tout cas au Grand Soir d’avoir accepté de publier le message de Comité-de-soutien-au-style-indirect. Je n’ai rien à dire ou à ajouter au dégoût ambiant sur les tristes pitres du PS (alors là pour ce qui est de ne pas passionner c’est le pompon). Bravo pour le slogan « Plutôt le Front populaire qu’Hitler », et vive la VIe ! L. A. (Vieux grincheux peut-être, mais insoumis sûrement.)

#132574 
12/02/2017 à 06:19 par Xiao Pignouf

@L.A

Je plussoie (dans cette petite digression, si vous me le permettez). La maîtrise de la langue est la première arme du citoyen. Sans elle, il s’expose au mépris de classe.

#132607 
12/02/2017 à 10:24 par Comité de soutien au style indirect

@fald. La réalité inversée de Valérie Pécresse ? Erreur : le mensonge. Les mots ont un sens. Utilisons-les à bon scient. Quant à la voix de MLP, c’est une donnée physique et sensible. Il n’y a pas de raison de l’évacuer. D’autres chapitres peuvent être consacrés aux pourquoi. Il n’en manque pas. Cette voix, bien représentée par le personnage de la méchante reine du dessin animé Blanche-Neige et les Sept Nains, est un aspect de cette figure politique. Si j’étais un peu plus geek, je ferais un montage vidéo à diffuser généreusement.

#132618 
12/02/2017 à 10:38 par Comité de soutien au style indirect

La maîtrise du langage est un acquis de toute conquête sociale. Que le peuple puisse être sur un pied d’égalité avec les nantis et les dominants ! La langue est un art, également. On peut le pratiquer par amour des belles choses et progresser tout au long de sa vie. Je pense que nos légions de "journalistes" manquent un peu de connaissances de la littérature classique. J’aimerais bien connaître leurs programmes en école de journalistes... Et, de plus, de nos jours, des écoles de journalisme privées, financées par de généreux philanthropes, recrutent tous azimuts, en particulier en banlieue, dans la "diversité". On aimerait connaître leurs buts inavoués sous l’apparence lisse de leur bien-pensance. Quelle sorte de journalistes vont-elles formater ? On peut supposer que la base idéologique ne sera pas dans la pensée critique ni dans le marxisme.

#132621 
13/02/2017 à 09:01 par Fald

à (et pas "@" !!!!) Comité de soutien au style indirect,

J’écris : "La palme du mensonge revient sans doute à Valérie Pécresse..." juste avant l’expression que vous me reprochez en ces termes : "@fald. La réalité inversée de Valérie Pécresse ? Erreur : le mensonge. Les mots ont un sens. Utilisons-les à bon scient."

Sans autre commentaire !

#132691 
13/02/2017 à 09:49 par Comité de soutien au style indirect

Fald, message reçu. Je me faisais justement la réflexion (à moi-même ) que trop de commentaires tue le commentaire. Santé sobriété.

#132696 
15/02/2017 à 17:03 par JC

Quand vous dites "loi El Khomri", vous parlez de la loi GOPÉ 2016 on est d’accord ? Le pantin carriériste qui a appliqué les "recommandations" de l’UE ne mérite pas de rentrer dans l’Histoire.

#132795 
RSS RSS Commentaires
   
La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

’’Derrière chaque enfant qui meurt de faim se cache un assassin’’

Jean Ziegler ( Forum Social Mondial de Porto Alegre 2003)


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.