RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Marine Le Pen et les nazis (suite)

RAPPEL : En 2011, Marine Le Pen reçoit de son père un héritage : le FN.

Victor Barthélemy a été un des fondateurs du FN.
Pendant la guerre, il a été membre du collaborationniste Parti populaire français de Jacques Doriot. Le PPF prêtera plusieurs centaines d’hommes en main-forte à la police française pour mener la rafle du vélodrome d’hiver. Victor Barthélemy participe à la création de la LVF (Légion des volontaires français contre le bolchévisme) et en sera un dirigeant avant qu’elle soit dissoute sur décision de l’occupant nazi et ses effectifs principalement intégrés à la Division SS Charlemagne.

En 2012, dans le palais de la Hofburg à Vienne, là même où Adolf Hitler prononça l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne en 1938, Marine Le Pen a dansé au bal des corporations estudiantines qui sont le vivier des hauts cadres du parti fasciste autrichien FPÖ.

En 2015, elle a perdu son procès en appel contre Jean-Luc Mélenchon qui l’avait qualifiée de « fasciste ».

En 2022, le parti dont la fasciste a hérité investit, sous un nom d’emprunt, l’Assemblée nationale avec 89 députés et 2 vice-présidences.

Théophraste R. Ecoutons le bruit des bottes.

URL de cette brève 7027
https://www.legrandsoir.info/marine-le-pen-et-les-nazis-suite-7027.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
25/07/2022 à 11:15 par babelouest

Prêtons l’oreille : le silence des pantoufles grandit, grandit.......

#194868 
27/07/2022 à 10:49 par Saint Patoche

En 2015, elle a perdu son procès en appel contre Jean-Luc Mélenchon qui l’avait qualifiée de « fasciste ».

Il convient de préciser les faits : le tribunal n’a pas jugé que Marine Le Pen était fasciste, mais que Jean-Luc Mélenchon pouvait la considérer comme telle dans le cadre d’un débat passionné tenu entre représentants de partis politiques diamétralement opposés.

Au delà des comportements infantiles constatés sur les bancs de l’AN et de vos précédents commentaires stupides, comprenez-vous que le gouvernement prendra davantage encore de la main gauche les sommes attribuées généreusement de la main droite ?

Il serait plus pertinent de s’interroger sur les conséquences de la crise politique en Italie, mais il ne faut pas trop vous en demander, court-circuit neuronal assuré.

#194918 
27/07/2022 à 19:50 par Xiao Pignouf

@Saint Patoche

Au delà des comportements infantiles constatés sur les bancs de l’AN

À qui le dites-vous !

#194931 
31/07/2022 à 18:55 par Jean Paul B.

Des député(e)s NUPES viennent avec la cravate (pour se foutre de Ciotti en mal de buzz) croyant ainsi amuser la galerie mais, atteints du syndrome de Manon Aubry, oublient de rester à l’Assemblée (à l’insu de leur plein gré ?) au moment du second vote (à 2h du mat’), laissant ainsi une courte majorité de députés macronistes et de LR plus roublards et sans doute insomniaques, nous réintroduire (sans vaseline !) les p... de mesures dites "sanitaires" !
Tu parles d’une "opposition" de brêles !!!

#195007 
01/08/2022 à 08:38 par Xiao Pignouf

@Jean-Paul B...

Encore une fois, je ne suis pas certain que vous soyez dans le vrai.

La seule trace de vote nocturne concernant les « mesures sanitaires » a eu lieu il y a deux semaines, et elles annonçaient la fin de l’état d’exception ce 31 juillet et notamment du pass sanitaire. En outre, sur ce vote, la NUPES, le RN et LR ont tous voté contre LAREM, c’est assez rare pour le noter. En outre bis, ça a eu lieu bien avant l’épisode des « cravates » où seules quelques députées NUPES se sont moquées de Ciotti... En outre ter, les députés de la NUPES étaient présents et Caroline Fiat présidait les débats.

Par contre, il y a bien eu un autre vote nocturne récemment, dans le dos de la plupart des députés de l’opposition, RN y compris, bah oui, faut bien qu’ils fassent dodo comme tout le monde, mais ce vote concernait me semble-t-il, l’augmentation de la retraite des fonctionnaires et LAREM, dont c’est une foutue habitude, revote quand les autres récupèrent leurs forces pour modifier des lois déjà votées en journée.

JPB, ce ne serait pas la première fois que vous désinformez, volontairement ou pas. Sourcez s’il vous plaît, vous n’êtes pas digne de confiance.

#195020 
01/08/2022 à 10:37 par Autrement

@ Jean-Paul B :
Eh ! nuance... (respectée même par Marianne !)

La coalition de gauche s’est divisée lors du vote sur le projet de loi sanitaire, adopté en deuxième lecture ce lundi 25 juillet à l’Assemblée Nationale. Les députés PS ont majoritairement voté pour, ceux de la FI et du PCF contre, quand les élus EELV se sont abstenus.
Après avoir oscillé entre l’absence et l’abstention en première lecture, la majorité du groupe PS (15 pour et 3 abstentions) a fait le choix de valider ce projet présenté par le gouvernement. (Marianne)

C’est le PS (toujours prêt aux compromissions, comme on sait), et non la NUPES en tant que telle, qui a laissé passer...

Le député LFI Antoine Léaument a fustigé le “bilan désastreux” de la gestion de la crise sanitaire, et annoncé un recours devant le Conseil constitutionnel sur les dispositions concernant les Outre-mer. De son côté, le socialiste Philippe Brun a, en revanche, soutenu un “texte de compromis” issu d’une “nouvelle méthode de travail” pour trouver des majorités.

Sur la méthode en général volontairement confusionniste de la revue Marianne (la tribune sur les costumes-cravate des FI a été particulièrement perfide), voir ICI.

#195026 
04/08/2022 à 08:34 par Jean Paul B.

Corrigez-moi si me trompe et ainsi "désinforme" à mon insu : Le PS et EELV sont bien membres de la nébuleuse NUPES, non ?
Et tous ces députés LFI et autres du Cartel nommé NUPES (un piège à c...?), qui pourtant comme tous les autres députés n’ont rien d’autre à f... que de siéger (on les paye pour ça !), se débrouillent quand même pour ne pas être toujours présents en séance au moment de voter, c’est de l’infox aussi ?
C’est comme quand cette pauvre Manon Aubry veut nous faire croire qu’elle s’est trompée de bouton" au parlement "européen" !
(rires)
In fine la NUPES et ses "grandes gueules" ne sont pas plus fiable que les branques de Renaissance !
https://la-sociale.online/spip.php?article809

#195077 
RSS RSS Commentaires
   

Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.