Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

30 
A propos d’un débat qui secoue la France et réveille l’Eglise des siècles passés...

Nouveaux Essais de mathématiques matrimoniales

Remarque préliminaire. "Tous les êtres humains sont égaux et doivent par conséquent avoir les mêmes droits." J-L M
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/01/19/questions-de-style/

Ainsi, j’ai droit à l’IVG, mais comme je suis un homme ce droit ne peut s’appliquer.
De même, encore aujourd’hui, j’ai le droit de me marier avec Gaston, mais comme je ne suis pas une femme, ce droit ne peut s’appliquer.

Le niveau mathématique requis du lecteur dans l’analyse qui va suivre ne va pas au-delà de la connaissance de l’addition 1 + 1 = 2.

Partons de l’axiome qui se présente sous l’apparence tautologique suivante :

a) 1 = 1, "apparence tautologique" seulement car cette équation dissimule sous sa banalité les trois cas suivants :

a1) 1 homme = 1 homme. "Il n’y a pas d’homme irremplaçable" ;.

a2) 1 femme = 1 femme. Ce qui n’est pas encore admis par toutes les copines ou épouses.

a3) 1 homme = 1 femme. La base même du principe de parité.

Les théoriciens du mariage pour tous avancent le principe d’égalité pour que chacun puisse se marier à sa convenance, soit l’équation générale :

b) 1+1 = 2, c’est à dire un couple, quels que soient les sexes ou les genres.

Cette équation générale synthétise abstraitement les trois cas particuliers suivants :

b1) 1 homme + 1 femme = 2, soit un couple supputé hétérosexuel.

b2) 1 homme + 1 homme = 2, soit un couple homosexuel dont les composantes sont masculines.

b3) 1 femme + 1 femme = 2, soit un couple homosexuel de composantes féminines.

Le mariage pour tous ayant été promis par le candidat F. Hollande, tout semblait aller mathématiquement comme sur des roulettes, sauf qu’il avait omis le détail suivant : pourquoi le mariage ?

Est-ce pour faire plaisir à ceux qui s’aiment, mais dont ils savent très bien se passer depuis la nuit des temps ?

Ou serait-ce l’élément structurant fondamental de la famille ?

Même si celle-ci est actuellement en décomposition, le mariage ne demeure-t-il pas un élément de référence, voire un point cardinal ? En tous cas la réforme mise en route et l’acharnement de ses promoteurs et défenseurs tendrait à accréditer cette thèse.

Il appert que la question de la famille et de la filiation étaient implicitement contenues, mais dissimulées avec couardise par cette offre démocratique alléchante. Elle a donné lieu à des débats surréalistes en Commission parlementaire, sous la présidence de Mme Taubira, pour l’élaboration du texte de la loi.

Le problème rencontré concernant l’équivalence des équations b1) et b3) se résout par le recours à la PMA pour b3), ou plutôt par son détournement, car la PMA a été initialement légalisée en tant qu’assistance aux couples b1) en désir et en mal de procréation.

Les choses se gâtent quand, ô ! stupeur, on s’aperçoit que 2 n’est plus égal à 2, car l’équation b2) apparaît comme intruse dans le principe d’équivalence, sauf à recourir à la GPA , ce dont beaucoup ne veulent pas entendre parler.

L’égalité 1 = 1, parfaite au départ , se révèle donc être un casse-tête quand on entreprend de l’additionner à elle-même membre à membre :

a3) 1 = 1
+
a3) 1 = 1
_______________
2 # 2

Soit : sous l’angle de la procréation, un couple d’hommes n’est pas un couple de femmes ni un couple homme-femme.

La question de l’égalité était résolue avant le mariage pour tous quand on le projetait, voici que l’inégalité surgit après le mariage.

Summum jus, summa injuria, comble de droit, comble d’injustice.

Un homme et une femme étaient équivalents mais deux hommes ou deux femmes en couple ne le sont plus !

Un début d’explication pourrait être : il existe une différence entre l’homme et la femme, bien qu’ils soient tous les deux compris dans le terme générique "l’Homme".

A moins qu’il ne faille revoir les mathématiques depuis leurs fondements :

1 = 1, mais 1 + 1 # 1 + 1 dans certains cas.

Dwaabala

URL de cet article 19065
   
Un autre regard sur le 11 septembre
David Ray GRIFFIN
« En s’appuyant sur des milliers de sources, cette critique détaillée, loin de partir d’idées préconçues ou d’exprimer une opinion réactionnaire, soulève assez de questions précises et dérangeantes pour étayer une demande de nouvelle enquête plus convaincante que jamais. » - Publishers Weekly Présentation de l’auteur David Ray Griffin est professeur émérite de philosophie des religions et de théologie à la Claremont School of Theology et à la Claremont Graduate University. Il est également, co-directeur du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’art de la politique est de faire en sorte que les gens se désintéressent de ce qui les concerne.

Daniel Mermet


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.