Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Un gouvernement qui irait de Montebourg, du PS, à Philippot du FN ?

Où va Nicolas Dupont-Aignan ?

Souvent en rupture avec l’UMP, sa famille d’origine, Nicolas Dupont-Aignan a fréquemment pris des positions courageuses : pour la renationalisation à 100% de l’EDF, contre le tout-anglais, contre la constitution européenne, pour la souveraineté nationale... En même temps, son discours sur la sécurité et sur l’immigration le rapproche de la droite dure et il a soutenu les contre-réformes Fillon sur les retraites.

Force est en outre de constater que, dès lors qu’il s’agit de dessiner une perspective politique d’ensemble, le chef de file de "Debout la République" semble incapable d’un choix REPUBLICAIN : ainsi NDA vient-il encore d’appeler sur France-Info à mettre en place un "gouvernement d’union nationale" qui irait de Montebourg, de la prétendue "aile gauche" du PS, à Philippot, une étoile montante du FN.

Le fait que NDA ajoute aussitôt qu’il s’agirait d’un gouvernement républicain qui travaillerait sur la ligne de NDA et non sur celle du FN n’a rien de rassurant. D’une part, les rapports de forces entre "Debout la République" et le FN sont tellement déséquilibrés que l’on voit très clairement QUI, en réalité, fait mouvement vers qui.

D’autre part, ce n’est pas d’un gouvernement d’ "union nationale" mêlant des fédéralistes "de gôôôche" comme Montebourg à de francs xénophobes issus du FN que notre pays a besoin pour rompre avec l’UE sur des bases progressistes, c’est d’un FRONT POPULAIRE, PATRIOTIQUE et PROGRESSISTE calé sur les principes de la Résistance ANTIFASCISTE : sans un tel front, impossible de briser la tenaille qui broie notre peuple entre, d’une part, l’UMPS austéritaire, patronale et supranationaliste, et d’autre part l’UM’Pen en gestation sur des bases xénophobes, homophobes et ultra-réactionnaires.

En réalité la proposition faussement "consensuelle" de NDA contribue purement et simplement, non pas à ouvrir une perspective, mais à BANALISER le FN. Elle vise aussi à écarter les vrais communistes - et à travers eux, l’avant-garde consciente de la classe ouvrière - de l’alternative politique.

En réalité, le FN fait partie du dispositif politique verrouillé qui paralyse notre pays et qui détruit l’héritage national démocratique issu des Lumières, de la Révolution française, de la Commune, des lois de 1905, du Front populaire et du CNR.

L’avenir n’est nullement à une "union nationale" confusionniste et porteuse d’illusions suicidaires. L’avenir est au combat de classe résolu contre l’euro-austérité patronale et gouvernementale, à l’engagement antifasciste contre la nébuleuse bleue marine ralliée pas à pas par l’UMP, au regroupement des républicains patriotes, progressistes, antiracistes et antifascistes sur un programme actualisant les orientations de principe du Conseil National de la Résistance. Un programme inspiré par les communistes Jacques Duclos et Pierre Villon qui, pour mieux regrouper tous les patriotes véritables, excluait à la fois les Kollabos de l’Occupant allemand et les fascistes "français" qui déjà, considéraient les chambres à gaz comme un "point de détail" de l’histoire.

Pour que reviennent "Les Jours heureux", il revient donc aux progressistes républicains, antifascistes et patriotes de poser ensemble le "socle commun" d’une alternative révolutionnaire franchement anti-UE et anti-FN. A chacun ensuite sur ce socle d’airain, de choisir son camp, comme ce fut le cas, dans des circonstances combien plus sanglantes, il y a tout juste soixante-dix ans.

LE SECRETARIAT POLITIQUE DU POLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE,
le 18 mai 2013.

URL de cet article 20626
   
Même Thème
Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary
Guy HOCQUENGHEM
Préface de Serge Halimi : Avant de mourir, à 41 ans, Guy Hocquenghem a tiré un coup de pistolet dans la messe des reniements. Il fut un des premiers à nous signifier que, derrière la reptation des « repentis » socialistes et gauchistes vers le sommet de la pyramide, il n’y avait pas méprise, mais accomplissement, qu’un exercice prolongé du pouvoir les avait révélés davantage qu’il les avait trahis. On sait désormais de quel prix - chômage, restructurations sauvages, argent fou, dithyrambe des patrons - (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Nous préférons croire au mythe selon lequel la société humaine, après des milliers d’années d’évolution, a finalement créé un système économique idéal, plutôt que de reconnaître qu’il s’agit simplement d’une idée fausse érigée en parole d’évangile. »

« Les Confessions d’un assassin financier », John Perkins, éd. Editions Alterre, 2005, p. 247


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.