RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

18 

Parlez-vous israélien ?

Le parler israélien est un parler très particulier qu’il est difficile de maîtriser sans une certaine pratique. Dans sa forme, son expression, rien ne le distingue d’un parler traditionnel. Le vocabulaire est le même et les règles de grammaire s’appliquent. Néanmoins, le parler israélien se distingue par la combinaison de trois choses :

1) Un ton généralement condescendant, car
2) une attitude arrogante et
3) une énormité prononcée avec un aplomb démesuré.

Le parler israélien peut facilement être confondu avec la mauvaise foi car en général c’est tellement gros que l’on pense que notre interlocuteur se fout de notre gueule alors qu’en réalité, il croit sincèrement aux conneries qu’il raconte (ce qui n’a rien d’étonnant si on se souvient de comment notre interlocuteur est arrivé là où il est). C’est pour cette raison que le parler israélien passera sans encombre au détecteur de mensonges. C’est aussi pour cela que le pratiquant du parler israélien se montrera imperméable à la raison.

Des tests en laboratoire ont prouvé que lorsqu’on adresse la parole à un pratiquant du parler israélien, celui-ci en réalité n’entend pas les paroles que vous avez prononcées mais un magma sonore – ce qui n’a d’ailleurs aucune importance vu que dans un cas comme dans l’autre il s’en fiche royalement et n’attend que le moment propice pour reprendre depuis le début son histoire de « comment Dieu l’a choisi pour lui faire un cadeau » (Na-na-nèreu, et pas toi-eu)

Le parler israélien bien que pratiqué est néanmoins classé comme une langue morte à cause de l’encéphalogramme plat constaté chez ses pratiquants.

Théophraste R.
Chargé de la Rubrique linguistique au Grand Soir

URL de cette brève 4223
https://www.legrandsoir.info/parlez-vous-israelien.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
24/07/2014 à 11:54 par manant

Vous êtes au cœur du sujet et votre conclusion est sans appel : le sionisme est un défi à l’intelligence (au bon sens) et le sommet de la bêtise consiste à se croire "élu" par un "Dieu" !!! (comme d’autres naissaient de la cuisse de Jupiter) et que tout le reste de l’humanité ne l’est pas. CQFD.

#107902 
24/07/2014 à 14:30 par Byblos

Comme quoi les murs ne sont pas seulement en béton. Ils peuvent aussi être dressés dans les esprits. Les ghettos mentaux, ça existe.

#107907 
24/07/2014 à 14:39 par Moussars

Il n’est que de lire, si besoin, les nouveaux historiens israéliens (Shlomo Sand, Flapan, Tom Segev, Pappé,Shlaïm...), et le sort qui leur est réservé en Israël, pour avoir la confirmation que ce que peuvent savoir et comprendre les esprits indépendants est bien plus près de la vérité que toutes les conneries et lavages de cerveau diffusés en permanence par les institutions et personnes "autorisées" dans les médias.
« Plus le mensonge est gros, plus il passe. » Joseph Goebbels.
Il faudrait rajouter aujourd’hui "manipulation".
Eh oui, les vrais comploteurs ne sont pas ceux qui sont dénoncés.
La seule et vraie question maintenant est celle-ci : quand y aura-t-il un vrai et brutal reviremment de l’opinion internationale ?
En espérant que ce ne soit pas trop tard...

#107908 
24/07/2014 à 18:20 par marc

Hollande et Obama parleraient-ils israélien ?

#107915 
24/07/2014 à 20:22 par Palamède Singouin

C’est tellement criant de vérité que LGS va se retrouver dans la ligne de mire de la nouvelle loi anti-terroriste : tout lecteur de LGS sera assimilé à une "entreprise terroriste individuelle".
Ne riez pas : avec le duo Valls-Hollande, "tout devient possible". A condition que ce soit le pire.

#107916 
24/07/2014 à 22:14 par DePassage

Je m’insurge contre la propagande véhiculée par votre photo !

Un vrai israhellorwellien ne parlerais pas « d’enfants vivants », mais de « terroristes antisémites qui apprennent à haïr les juifs à l’écoles des terroristes du Hamas collabo ».

#107919 
24/07/2014 à 23:40 par Dwaabala

Moi, dans cette analyse iconographique poussée, j’aime beaucoup de choses et en particulier Israël assis sur l’ONU.

#107921 
25/07/2014 à 02:25 par patrice

Bonsoir,
Je viens de lire le dernier article du Dr Paul Craig Roberts qui se termine par :
Posez-vous cette simple question : Le monde ne serait-il pas un endroit plus sûr, moins meurtrier, avec moins de destruction et de gens déplacés, sujet à plus de vérité et de justice si les Etats-Unis et Israël n’existaient pas ?

#107923 
25/07/2014 à 09:05 par J.J.

Le parler israélien, qui se fait beaucoup entendre actuellement n’est pas le seul, à divers degrés à correspondre à la définition que nous fournit notre linguiste de service.

On trouve, à des degrés divers, parfois même très atténués, le même type de dialogue de sourds dans les déclarations des religieux, croyants, mystiques, ainsi que dans celles des représentants officiels de certains états "bien pensants".

Le parler type israélien et ses variantes est le langage courant employé communément par la pluaprt des médias dominants et grassement rémunérés.

Et ce n’est pas rassurant.

#107924 
25/07/2014 à 11:04 par babelouest

En soi, "élu de Dieu" est le pire charabia possible.

Déjà, Dieu, on ne me l’a jamais présenté, il ne passe pas à la télé, il n’a pas sa rubrique pipole perso, il n’est pas réputé pour utiliser des substances illicites de façon habituelle : j’ai comme un doute sur la réalité du bonhomme.

Ensuite, pour élire, il faut DES votants : s’il y en a un seul, la licéité de l’opération paraît louche. Pour être élu, il faut s’être présenté en concurrence avec d’autres candidats, avec un programme, des prospectus, des réunions publiques : pas vu. Y’a comme un défaut.

Derrière ce charabia donc, n’y aurait-il pas par conséquent usage, voire abus de ces substances dites illicites de la part de ceux qui ont ce discours ? La propagande institutionnalisée dès le berceau est l’une des plus dangereuses de ces substances. Il semble bien qu’aussi bien entre Rio Grande et Grands Lacs, qu’entre Méditerranée et Jourdain, cette substance soit assénée (et non instillée) à haute dose. Les résultats sont là. C’est Batman et son p’tit pote dans leurs œuvres. Pas vraiment rassurant.

#107928 
25/07/2014 à 11:10 legrandsoir

"élu", comme dans "élu de mon coeur" (au moins une élection où on ne sera pas appelés à voter PS au second tour)

#107929 
25/07/2014 à 11:23 par babelouest

Je continue à penser qu’une élection avec un seul électeur est entachée de doute. Quand le cœur s’emmêle... euh... s’en mêle, on peut s’attendre au pire. Tout au plus pourra-t-il s’imaginer avoir fait un choix. Aussi longtemps qu’il n’y a pas connexion sentimentale ou autres entre deux pôles, ce ne sont que velléités, billevesées, grattage de mandolines ou hurlements à la lune.

#107932 
25/07/2014 à 13:17 par vagabond

Cherchons des solutions car des gens meurent. Avez-vous vraiment besoin de vous convaincre de ce qui motive ces salauds ? Ils exterminent un peuple sans défense et c’est tout. Ce peuple a besoin de protection mais à la place, les nations les plus puissantes se liguent pour participer au massacre.
Nous vivons dans ces pays puissants et nous permettons que ces assassins nous gouvernent. Nous devons faire que ces assassins nous obéissent. Parce que nous sommes plus nombreux !
Que font les syndicats qui sont capable d’actions, de frapper fort ? Comment les mobiliser comme faire que la France par exemple soit paralysée ? Que les compagnies aériennes refusent de desservir l’entité sioniste ?
Vous savez bien que les manifs ne servent à rien d’autre qu’à laisser s’exprimer la colère. Ca ne dérange en rien le gouvernement acquis aux assassins ?
Alors comment agir efficacement comment sanctionner Israël pour qu’il arrête les massacres ?
Il faut des solutions pas des discussions sans fin comme le font si bien l’ONU, la ligue arabe, ...
Il faut paralyser Israël et ses complices.

#107935 
25/07/2014 à 18:10 par Autrement

@vagabond.
Et que fait le pouvoir PS ? Il interdit la manif parisienne prévue aujourd’hui. "Après plus de huit cents morts, dont deux cents enfants, il faut que les mouvements de solidarité soient réduits au silence. Sans compter que lorsqu’il s’agit de voter une résolution au Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour condamner Israël, la France s’abstient. La politique pro-israélienne de Paris a au moins une vertu : la cohérence." (sic, Politis).
En interdisant les manifs pacifiques, faut-il penser que le pouvoir PS espère voir se multiplier les incidents "communautaristes" ( et l’’intox qui va avec) pour faire oublier sa politique antisociale et son adhésion aveugle aux diktats économiques de l’Europe-qui-va-dans le mur ? Au fait, cette fois, comment espère-t-il se faire "élire", lui ?

#107943 
25/07/2014 à 20:03 par Geb.

Le problème c’est qu’il me paraît de plus en plus que ça n’est pas simplement l’"Israélis vulgum" qui pense comme décrit ci-dessus, mais l’ensemble du fameux "1%" qui tient toute la Planète, (Enfin, presque, heureusement y a des exceptions), sous son joug.

Et même si dans le "1%" il y a un nombre conséquent de ces fameux Sionistes, ou Chrétiens-Sioniste, ou fascistes ou n’ayons pas peur des mots lorsqu’ils sont justes, tout simplement "Nazis", ça en fait encore pas mal qui ont assez de pouvoir de nuisance pour nous les briser menu même si on arrive à se débarrasser du cancer israélien.

Aussi pour mon compte c’est toute cette classe sociale pourrie qui doit être extirpée de la Mémoire du monde, comme le disait Tonton Amadhinejad, pas seulement les assassins d’Outre Jourdain.

A réfléchir...

Geb.

#107946 
25/07/2014 à 20:10 par AF30

Il n’en a rien à foutre de ne pas être réélu parce que dans cette hypothèse il continuera à bénéficier jusqu’à la fin de sa vie de pas mal des avantages découlant de son élection à la présidence de la république. Par ailleurs ce n’est pas un capitaine de pédalo, bien au contraire, il s’agit d’un individu déterminé et idéologiquement de droite qui applique sans état d’âme ce à quoi il croit. Par conséquent il en ira ainsi jusqu’à la fin de son mandat.

#107947 
25/07/2014 à 20:47 par Calame Julia

Vous décrivez le style "jésuite" là ou bien ? Sacré Théophraste !

#107949 
25/07/2014 à 22:49 par Autrement

@AF30. Bien sûr que Hollande (et quelques autres) ont déjà leur parachute doré ! Pourquoi croyez-vous qu’il a décoré Barroso de la légion d’honneur, au cours d’un petit dîner intime ?
Non, la question est de savoir, si nous, d’ici là, nous aurons mis sur pied, clair et sans équivoque, quelque chose auquel tout le monde aura envie de participer en tant que citoyen, et qui fera que la votation a un sens, contre toutes les droites US-Euro-Medef-racistes réunies ! Et pas une primaire-spectacle qui fait les jeux d’avance à coups de sondages...Sinon, ça sera comme si seuls devaient voter les 1% et leurs gogos.
Pour tout ça, il faut manifester ! (L’interdiction, c’était aujourd’hui, mais la manif interdite pour la Palestine à Paris, c’est demain). Et pour tout le reste aussi, on continue avec les retraités, les cheminots et les intermittents : on est les 99%, quand même !

D’autre part Babelouest a raison : un peuple élu par un seul électeur, cela ne veut rien dire. D’autant que c’est lui, le peuple, qui a élu celui qui doit l’élire ! Juge et partie, l’ "élection" est nulle et non avenue.

Quant au "parler israëlien", si bien illustré par Théophraste, il en existe hélas, sous d’autres noms, une infinie collection de variantes : une pour chaque groupe qui se laisse enfermer dans son propre système de langage et sa façon stéréotypée de nommer les choses, et qui croit que son totem (ou son sigle sacralisé) lui confère un être qui justifie tout ce qu’il fait  ! (voir encore l’article de V.Dedaj ici même ), La tour de Babel, en somme, condamnée à l’impuissance. Il est urgent d’en finir avec les structures figées et les institutions devenues perverses.

#107950 
RSS RSS Commentaires
   

Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne
Daniel Hérard, Cécile Raimbeau
Après la mort d’Hugo Chávez, que reste-t-il de la révolution vénézuélienne, de ce « socialisme du XXIe siècle » ? Ses obsèques grandioses, pleurées par des foules pendant plusieurs jours et honorées par de nombreux chefs d’État, ont contrasté avec les critiques virulentes dont il avait fait l’objet dans les médias occidentaux. Cécile Raimbeau et Daniel Hérard nous entraînent au cœur de cette révolution pacifique, à la rencontre de la base, des supporters de Chávez. Ils les écoutent et les photographient, en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La misère ne rassemble pas, elle détruit la réciprocité.

Wolfgang Sofsky

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.