Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Passe-moi ta salade, je te passerai la sinécure.

Jean-Louis Debré (71 ans) a été maire, député, ministre, conseiller général, président de l’Assemblée nationale et président du Conseil constitutionnel pendant 9 ans, poste qu’il cède au PS Laurent Fabius pour être nommé président du Conseil supérieur des archives.

Ne toussez pas.

Son droit de parole libéré, il part en guerre contre la « tyrannie » des réseaux sociaux et leur pétition contre la réforme El Khomry : « La légitimité ne se fonde pas sur le nombre mais sur une élection ».

D’où l’on conclut que les Français ont donné à Hollande en 2012 la mission de liquider le Code du travail.

C’était mieux quand les fonctions de Debré à la tête d’un machin (à ne pas garder sous la 6ème République) l’obligeaient au silence.

Théophraste R. (Chef du bureau « Référendum révocatoire »).

PS. Pour les jeunots : les caricaturistes dessinaient le père de J-L Debré (ministre du Général De Gaulle), avec un entonnoir sur la tête.

URL de cette brève 5001
https://www.legrandsoir.info/passe-moi-ta-salade-je-te-passerai-la-sinecure.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/03/2016 à 09:44 par Bernard Gensane

Comme le dit un twittant, Debré sera nommé président de son allée de cimetière. Faisons lui confiance : ce fromage accordé par les Solfériniens ne sera sûrement pas le dernier.

#122826 
07/03/2016 à 22:00 par Feufollet

Ouais ! Ben l’entonnoir
Rien ne m’a jamais aidé à comprendre
Pourquoi les fous portaient ce couvre-chef
Maintenant, l’entonnoir doit revenir de bon droit
A François, premier débile des francs
Faut rendre à François ce qui lui appartient
Pour l’envoyer distribuer des légions d’honneur à daech
Avant de l’enfermer dans un asile

#122836 
08/03/2016 à 06:57 par jean-marie Défossé

Souhaitons que la dynastie des Debré arrive à son terme et qu’elle permette aux entonnoirs de retrouver leur véritable fonction .
N’était-ce pas le père Debré alors Ministre de De Gaulle qui fit kidnapper des enfants réunionnais pour repeupler le Département de la Creuse ? Kidnapping tout de même sous l’égide d’un général De Gaulle !

Tout un symbole de respect de l’Etre humain ... avec une très légère connotation colonialiste pour ne pas dire raciste .

Désolé pour les inconditionnels du Grand Charles , mais je n’ai pas la même approche historique de ces "personnages légendaires" de l’Histoire française .

#122839 
08/03/2016 à 09:43 par Autrement

Ces messieurs-dames portent très bien l’entonnoir, pourvu qu’il soit doré ! ( ;-)

#122841 
08/03/2016 à 15:56 par Adel

C avec le dur labeur de ces hommes valeureux, Debré, Fabius, Badinter, Dumas, ... non, plus Dumas, que s’ecrit en lettres d’or la devise universelle de notre grand pays au firmament des nations libres et à l’avant-garde des valeurs de l’humanité. Quel dommage que la mort existe, imaginer un tel savoir, une telle sagesse engloutie dans la terre, m’est insupportable.

Rassurez-vous, je décris simplement ce que ces gugusses pensent d’eux-mêmes. Pas étonnant qu’ils ne veulent pas lacher le morceau. Jetez les au plafond, il en redescendront avec le lustre.

#122847 
RSS RSS Commentaires
   
Karl Marx, le retour - Pièce historique en un acte
Howard ZINN
Moins de cinq cents personnes contrôlent deux mille milliards de dollars en actifs commerciaux. Ces gens sont-ils plus nobles ? Travaillent-ils plus durement ? N’ai-je pas dit, voilà cent cinquante ans, que le capitalisme allait augmenter la richesse dans des proportions énormes mais que cette richesse serait concentrée dans des mains de moins en moins nombreuses ? « Gigantesque fusion de la Chemical Bank et de la Chase Manhattan Bank. Douze mille travailleurs vont perdre leur emploi… Actions en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si la liberté a un sens, c’est celui d’avoir le droit de dire à quelqu’un ce qu’il n’a pas envie d’entendre.

George Orwell


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.