Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Pour présider autrement, il faut une autre majorité.

Kader Arif, ancien patron de la fédération socialiste de la Haute-Garonne, ancien secrétaire d’Etat aux anciens combattants, a fait l’objet d’une information judiciaire en décembre 2015 pour favoritisme présumé dans l’attribution de marchés publics (portant sur plusieurs millions d’euros) attribués à la SARL Awf Music animée par son frère et sa belle-sœur. La société, selon le Canard enchaîné, bénéficiait d’une « chance insolente dans les appels d’offres » puisque, depuis 2009, « chaque fois que la Région Midi-Pyrénées a besoin de lumières et de sono pour ses sauteries, elle passe une commande à AWF ».

Egalement dans le collimateur de la Justice, un contrat passé au nom du ministère de la Défense avec la société All Access, gérée par les neveux de Kader Arif.

Kader Arif a dû démissionner du gouvernement.

S’exprimant sur l’affaire Pénélope Fillon, Benoît Hamon a déclaré : « Il ne faut pas tergiverser. La conséquence que j’en tire, c’est qu’à l’Assemblée nationale comme au Sénat, on interdise la possibilité d’employer un cousin, un enfant ou un conjoint ».

Ce souci de moralisation est à communiquer à Kader Arif, investi par le PS pour les législatives de 2017, et donc futur membre de la majorité sur laquelle s’appuiera le possible président Benoît Hamon.

Théophraste R. (Distributeur de balais).

PS. Le manque de place m’empêche de vous parler des investitures novatrices de Valls et El Khomri.

URL de cette brève 5311
https://www.legrandsoir.info/pour-presider-autrement-il-faut-une-autre-majorite.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/02/2017 à 14:07 par Palamède Singouin

Le parcours de Hamon est similaire à celui de Valls, c’est celui du parfait apparatchik solférinien (Dray, Cambadélis, Désir, DSK...) : vagues études d’Histoire et Géo, rapidement orienté vers l’UNEF (couveuse de socialo-arrivistes comme la MNEF, SOS Racisme ou Ni Putes ni...etc..), jeune socialiste rocardien, aucune autre activité professionnelle qu’un rapide passage dans les hautes sphères de l’institution sondagière IPSOS.
Quelle crédibilité ?

#132275 
04/02/2017 à 16:19 par Francois

On peut faire confiance à hamon... s’il est élu, l’interdiction d’embaucher les potes et la famille sera effective... à partir de 2032 peut être...
C’est énorme mais il aurait tord de se priver, puisque ça marche.
Qui est le plus méprisable, hamon qui tente sa chance ou les cons qui gobent tout alors qu’ils n’ont jamais raconté que des cracs...
J’ai ma réponse.

#132279 
RSS RSS Commentaires
   
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Au Salvador, les escadrons de la mort ne tuent pas simplement les gens. On les décapite, on place leurs têtes sur des piques et on garnit ainsi le paysage. La police salvadorienne ne tuait pas seulement les hommes, elle coupait leurs parties génitales et les fourrait dans leurs bouches. Non seulement la Garde nationale violait les femmes salvadoriennes, mais elle arrachait leur utérus et leur en recouvrait le visage. Il ne suffisait pas d’assassiner leurs enfants, on les accrochait à des barbelés jusqu’à ce que la chair se sépare des os, et les parents étaient forcés de garder."

Daniel Santiago,prêtre salvadorien
cité dans "What Uncle Sam Really Wants", Noam Chomsky, 1993

Commandos supervisés par Steve Casteel, ancien fonctionnaire de la DEA qui fut ensuite envoyé en Irak pour recommencer le travail.


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.