Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


RADIO CAMPUS - l'extrême juste-milieu - hdm

CE MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018

A 18H30

C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »

Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6 et sur dab+

En direct et en archives sur campuslille.com

Et nous qui pensions que la lutte des classes était le moteur de l’Histoire… Or, en ce moment précis de clair-obscur, dans lequel la bourgeoisie n’a plus que férocité dans l’arrogance, une autre lutte semble se dessiner : celle des « progressistes » contre les « populistes »…

D’un côté la Raison, le juste-milieu, la modération, la « réforme » : l’attachement indéfectible à l’Union Européenne, au capitalisme comme il coule, au profit qui crée des emplois, et à toutes les fariboles vendues pour des lanternes.

Mais… C’est ça ou… Ou le populisme ! Le populisme c’est le peuple. Le peuple c’est la guerre. C’est cette foule qui gronde au pied des statues, et qui réclame des têtes. C’est une masse qui, entre les mains du démagogue, détruit la civilisation. Diantre !

Un peu au-dessus du peuple populiste se trouvent les « classes moyennes ». Le terrorisme intellectuel pratiqué par la bourgeoisie est effrayant. Même si elles n’y trouvent pas leur compte, celui-ci les mènera à plonger dans la grande soupe dite libérale, euro-bêlante et globalisée. Le « progressisme ». C’est ça ou le populisme… Point.

Le populisme, catégorie créée dans quelque agence de communication – pour ne pas dire start-up, est un produit lancé sur le marché aussi soudainement qu’une nouvelle application sur un I-Phone dont, sans même la connaître encore, nous ne pourrions déjà plus nous passer.

Nous trouvons, dans cette application, à la fois la bête immonde dont le ventre gras n’est autre que celui du bourgeois près de ses sous, qui, tout en poussant de hauts cris face au fascisme, ne peut qu’en accoucher aussi sûrement que la nuée porte l’orage. Puis, toute autre alternative, et en particulier celle qui menacerait le pouvoir de sa classe. Ainsi mêlés dans le même sac, se trouvent la maladie et le remède.

C’est donc à partir de ces postulats que la minorité qui se rendra aux urnes et celle, plus restreinte encore, qui accorde encore quelque crédit au petit comité qui gère les affaires courantes de la bourgeoisie, feront leur « choix ». L’Europe ou le chaos ! Etrange alternative quand on connaît les étroites relations qu’entretiennent ces deux-là !

C’est avec notre camarade Saïd Bouamama que nous évoquerons ces contradictions apparemment insolubles. Ah ! Et nous qui pensions que la lutte des classes etc…

(D’autres sujets de première importance seront abordés, dont celui qui a trait au dernier ouvrage de Saïd : https://boutique.investigaction.net/fr/home/75-manuel-strategique-de-l...)

URL de cette brève 5932
https://www.legrandsoir.info/radio-campus-l-039-extreme-juste-milieu-hdm.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Tais toi et respire ! Torture, prison et bras d’honneur
Hernando CALVO OSPINA
Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Quelques Colombiennes et Colombiens se regroupent à Quito pour faire connaître la violence et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas.

Mikhaïl Bakounine


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.