Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

86 

Rantanplan crée la surprise aux élections européennes

Les fachos (23,31%) ont dépassé leur concurrent, LREM (22,41%), ce patchwork fait de droitiers et de renégats de tous bords (sauf les communistes : Brahouezec et Hue ayant été refusés).

Avec 13,47%, EELV, dont les candidats avaient prévenu par avance qu’ils trahiraient, sitôt élus, devance largement LFI (6,31%), talonnée par le PS-Place Publique-Nouvelle Donne (6,19%).

Mais le plus intellectuellement désolant est le score du parti animaliste, 2,17%, soit presque le double que l’UPR (1,17%) et bien plus que LO (0,9%).

Avec 2,49%, le PCF, disposant d’un appareil, de militants, de milliers d’élus et d’un candidat qui a mené une bonne campagne, obtient à peine 0,32% de plus qu’un mouvement dont le credo était la photo d’une tête de clebs sur un panneau électoral.

Vu l’état d’abêtissement par les médias du corps électoral, le PCF aurait dû présenter le célébrissime et si aimé Pif le Chien pour distancer Rantanplan.

Théophraste R. Auteur du pamphlet rageur (en cours de relecture) : « Si les Français sont des veaux, ils devraient se méfier des coyotes et des giens boliziers de raze Perchers Allemands ».

URL de cette brève 6204
https://www.legrandsoir.info/rantanplan-cree-la-surprise-aux-elections-europeennes.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/05/2019 à 01:12 par Serge F.

Tout cela était prévisible depuis longtemps. Je n’attends plus que la prochaine crise économique pour venir foutre le bazar dans les esprits des très nombreux sujets néolibéraux que compte la France. Elle vient à grands pas :

https://twitter.com/investir_ch/status/1128905294245957632

Pour comprendre le problème, voici un article éclairant que j’avais déjà posté :

https://www.cairn.info/revue-vacarme-2004-4-page-86.html

On peut tenter de le résumer ainsi :

La rationalité néolibérale étendue à l’État indexe le succès de l’État sur sa capacité à soutenir et à nourrir le marché, et attache sa légitimité à son succès en ce domaine. L’État ne doit pas seulement s’intéresser au marché, il doit penser et se conduire comme un acteur du marché. Dans ce contexte, son retrait de certains domaines et la privatisation de certaines de ses fonctions ne sont pas un démantèlement, mais consistent plutôt en une technique de gouvernance. La gouvernementalité néolibérale mine l’autonomie relative de certaines institutions (la loi, les élections, la police, la sphère publique) les unes par rapport aux autres, et l’autonomie de chacune d’entre elles par rapport au marché. Elle s’évertue à faire en sorte que chaque aspect de la vie politique et sociale soit ramené à un calcul économique. Tout doit être optimisé, rationalisé pour la bonne santé du marché. Hors du marché pas de moralité, pas de foi, pas d’héroïsme, voire pas de sens du tout.

L’État doit aussi contribuer d’une manière volontariste à la fabrique du sujet néolibéral. Dans une société néolibérale, tout doit être géré comme une entreprise. Chaque individu est responsable de sa vie et l’Etat n’a pas de responsabilité envers lui. Il doit sans cesse calculer ses coûts et ses bénéfices. La citoyenneté politique est réduite à un degré sans précédent de passivité béate. Le citoyen néolibéral type est celui qui choisit stratégiquement, pour lui-même, entre les différentes options sociales, politiques et économiques. Dans un contexte néolibéral pleinement réalisé, les citoyens sont tout sauf préoccupés par le bien commun. Ils forment à peine un peuple. La société est atomisée. Le corps politique n’est plus un corps, mais bien plutôt une collection d’entrepreneurs et de consommateurs individuels. Le néolibéralisme entraîne l’érosion des oppositions politique et la fin de la démocratie libérale.

#159667 
27/05/2019 à 05:04 par franck-y

Ce matin de gueule de bois j’ai quand même esquissé un sourire en apprenant que Manuel Valls s’était pris une claque électorale. Un petit plaisir du matin. Mais pour le reste, voilà ce qui se passe quand les réseaux sociaux servent à poster des photos de chatons (humour de mauvaise foi) . J’te parie que le truc des animaux c’est encore un coup des russes, comme aux states.

#159668 
27/05/2019 à 06:13 par Xiao Pignouf

Merci Théo, une bonne tranche de rire sur ma tartine de colère.

#159671 
27/05/2019 à 07:47 par Lyonnais

Je me demandais à quoi servaient ces marches des jeunes pour sauver la planète. J’ai compris en voyant le score des verts hier.... Avec Jadot, effectivement la planète est sauvée ! Il suffit d’en parler....

#159673 
27/05/2019 à 08:34 par pierreauguste

A tous ceux qui s’abstiennent et aux autres qui considèrent que les électeurs du RN sont de braves gens perdus...
Je pense que les miradors n’ont jamais disparus du paysage français,qu ’ils se nomment maintenant supermarchés ou télévisions ou bien encore bagnoles et j’en passe...Je pense que la société industrielle est presque à son apogée mortifère , qu’elle lamine tout et que toutes les bonnes consciences de gauche qui la défendent sont très proches de l’idéologie libérale.Je pense que l’abîme n’est pas très loin,mais que quand même j’aimerai continuer à vivre tranquille dans mon petit paradis avec ceux que j’aime.D’accord ,vous vous en foutez de ce que je pense,mais je vous écrit juste pour vous dire que j’ai peur.Je vis dans le sud de ce pays,en campagne.Très souvent je suis confronté au crétin moyen ,électeur du RN déguisé en chasseur ou en conducteur de 4x4.Les connaissez vous vous ces "braves" gens qui vous insultent ou vous menacent même dans les lieux publics des petites villes de campagnes.Les connaissez vous ceux qui sont,eux, noyés, anonymes, dans la masse, dans vos villes .Moi si, et presque quotidiennement j’entends leurs discours décérébrés et haineux,vides de tout. Et j’ai encore plus peur pour ma famille et pour moi. Alors j’ai voté,Lfi ou Pc ou Lo,peu importe,juste pour avoir un peu moins peur et pour ne pas ,surtout, faire partie de ceux qu croient ,sûrement avec sincérité ,que s’abstenir en ces circonstances est un acte sans conséquences ou stratégique(hi hi),et moi le fan assidu d’Élisée Reclus j’ai voté et j’en suis fier et merci à ceux qui l’ont fait avec moi,car grâce à eux j’ai un peu moins peur.....

#159674 
27/05/2019 à 09:23 par irae

En effet 12 % de demeurés croient encore qu’on peut sauver la planète en étant libéralo-compatible et sans toucher au modèle. Jadot triomphe il a raison, que l’enfumage libéral écolo fonctionne encore à ce point c’est, en effet, remarquable. 6 % de plus crétins encore n’ont pas suivi sur lescrises les aventures du petit raphy libéral-pro sarkozyste, fossoyeur du ps et grand ami d’un dictateur meurtrier et tortionnireà ses heures. Un tel enchaînement de coups de barre à droite-droite et droite-gauche devrait donner la nausée mais non. Pour la FI liste à 75 ℅ d’intellectuels et ligne politique dont j’ai écrit à plusieurs reprises que je l’avait perdue. Copie à revoir sérieusement.

#159675 
27/05/2019 à 09:24 par Assimbonanga

Macron ment. Le Pen ment. Et les gens votent pour. Conclusion : les gens adorent qu’on leur mente.
Ce doit être une composante de la nature humaine.

#159676 
27/05/2019 à 09:47 par Assimbonanga

@pierreauguste : 50% des gens de votent pas. Parmi eux de braves ouvriers a-politiques, placides qui se satisfont de leur routine. Avoir son téléphone portable et ceux de ses gamins, ses appli, son Netflix, ses chips, son coca et son barbecue. Que demande le peuple ? Rien de plus. Un peu de travail au noir, le Bon Coin pour les affaires et ça baigne et tant pis s’il travaille dans une usine de plastiques, d’armement ou un camp de concentration pour cochons ou pintades. Le travailleur non qualifié est habitué depuis des siècles à ne pas sentir les mauvaises odeurs. Et en plus, les idées racistes du RN ne lui déplaisent pas.
L’Etat nous a confisqué la sécu. C’est lui qui décide à la place des instances paritaires. On est passé à l’Etat-Providence. Les syndicats n’ont plus la même nécessité, du coup, ni la radicalité, ni la solidarité du mouvement social.
Quelle différence avec le passé ! "Souvenons-nous qu’en 1975, la CGT, c’était 2,4 millions de syndiqués… Et 5 597 000 adhérents en 1945." (Réf : https://www.legrandsoir.info/apres-le-congres-de-la-cgt-la-lutte-inter...)
@Frank-y, au fait, bravo pour ton travail d’assesseur. Respect !
@Xiao, c’est bien de pouvoir rire. Moi, je peux pas !

#159678 
27/05/2019 à 09:49 par J.J.

Encore une fois, la bipolarisation bien orchestrée du scrutin, avec l’aide coupable des abstentionnistes, a fait le succès de la droite extrême et de l’extrême droite.
Pour une fois que nous n’avions pas seulement le choix entre la peste et le choléra, les tireurs de ficelle de la propagandastaffel, en jouant imprudemment avec le feu (pas seulement à leur dame de Paris), ont réussi à éliminer toute opposition sérieuse (qui malheureusement n’a pas su surmonter ses problèmes d’ego).

Quant aux verts, belle illustration de ce qu’il est convenu d’appeler une victoire à la Pyrrhus : certainement peu de banquiers et de financiers dans leurs rangs, et sans doute davantage de points de mésentente que d’accords.
Probablement trop tard pour la planète (ou du moins ce qui est dessus). Quand on a commencé à en parler, il y a 40 ans, on a bien fait rigoler les gens qui se croyaient et étaient considérés comme sérieux.

Les deux pour cent de la liste "canine" sont évidemment navrants.

Mais quand même une bonne nouvelle dans cet océan de désolation : la veste (ou la calotte, ça lui va bien) à Valls !

#159679 
27/05/2019 à 10:18 par Paolo

Un commentaire de haineux vu sur un compte face de bouc de la FI me résume assez bien les résultats d’hier :
En gros , il en avait marre des gens de gauche qui culpabilise le peuple sur tous les sujets (des migrants au réchauffement climatique),
d’où le faible score pour la FI.

Depuis les 3 dernières votations, je ne peux m’empécher de constater le nombre ahurissant de gens qui croit encore au tout marché ou en tout cas qui vote pour çà. Faites le cumul des votes à droite et libéraux centriste et écolo washing (On peut parler des jeunes du vendredi avec leurs smartphones flambants neufs changé tous les 6 mois ou pas).

#159682 
27/05/2019 à 10:30 par renaud josette

comme toujours , bel article de théophraste .....dont je fais souvent circuler les pamphlets, mais aujourd’hui j ’aurais aimé mettre sur mon "face book" la réponse de" Pierreauguste"mais, comment savoir s’il est d ’accord ?
je me suis sentie un peu visée car je faisais parti de ceux qui, effectivement,pensais que la plupart de ces gens qui votent "RN"étaient sans doute des citoyens égarés que l’on pouvait raisonner, hélas, Pierreauguste a tellement raison, car je les côtoie aussi ces individus, bornés et haineux, et je ne voulait pas le voir.........
triste dimanche,mise a part la calotte reçue par Valls a Barcelonne

#159683 
27/05/2019 à 10:35 par Assimbonanga

Objectivement : n’avons-nous pas doublé le nombre de nos députés européens ?
Le RN n’obtient-il pas 1 député de moins que le FN en 2014 ?
Alors ? Qui progresse ? Qui régresse ? Et cela en dépit d’un battage médiatique exorbitant pour le RN. Même France Inter vantait vendredi les qualités de Jordan Bardella !

#159684 
27/05/2019 à 11:01 par Fald

« Les fachos (23,31%) ont dépassé leur concurrent, LREM (22,41%) »
Le mot "concurrent" me gêne, même si je vous sais gré de ne pas avoir employé le mot "adversaire".
Je parlerais carrément de "partenaires".
J’ai trouvé juste la formulation de l’éditorial de l’Huma de vendredi qui parlait de "duo".
Car il ne s’agit certainement pas d’un duel.

#159686 
27/05/2019 à 11:28 par Palamède Singouin

Résultat dédié à tous ceux qui il y a quelques jours ne voyaient pas ce qui permettait d’affirmer que les 2/3 des français sont de droite.

Consternante percée d’EELV - surtout auprès des plus jeunes - le parti qui aura réussi à surpasser le PS dans les trahisons et les compromissions les plus minables.

En fait la gauche a perdu la "bataille des idées" depuis le milieu des années 80. Elle n’est pas près de le regagner : les capitalistes exercent un quasi monopole sur les médias en attendant de l’étendre à l’Université et à l’ensemble de l’Education Nationale (opération en cours).
Sauf évènements imprévisibles, extérieurs à la sphère purement politique, la Droite, plus ou moins extrême, est installée au pouvoir pour des décennies. Abstention ou pas.

#159688 
27/05/2019 à 11:29 par Palamède Singouin

Résultat dédié à tous ceux qui il y a quelques jours ne voyaient pas ce qui permettait d’affirmer que les 2/3 des français sont de droite.

Consternante percée d’EELV - surtout auprès des plus jeunes - le parti qui aura réussi à surpasser le PS dans les trahisons et les compromissions les plus minables.

En fait la gauche a perdu la "bataille des idées" depuis le milieu des années 80. Elle n’est pas près de le regagner : les capitalistes exercent un quasi monopole sur les médias en attendant de l’étendre à l’Université et à l’ensemble de l’Education Nationale (opération en cours).
Sauf évènements imprévisibles, extérieurs à la sphère purement politique, la Droite, plus ou moins extrême, est installée au pouvoir pour des décennies. Abstention ou pas.

#159689 
27/05/2019 à 11:33 par Daniel BESSON

Il m’est venu E-X-A-C-T-E-M-E-N-T la même idée hier à 20h05 ! Les grands esprits " caustiques " se rencontrent ...

#159691 
27/05/2019 à 11:42 par Rauch

Bien vue le Lyonnais, surtout que personne ne peux encore dire qu’elle est la cause de ce réchauffement ; L’important étant de pouvoir vendre de l’air. La dernière fois s’était des trous dans la couche d’ozone, à ce propos ils ont remis le couvert sur le dos des chinois y as pas longtemps.

#159692 
27/05/2019 à 11:42 par Assimbonanga

Nous avons tort, France Insoumise, de parler trop vite et de nous auto-dénigrer. Qu’en serait-il de ce pays si nous n’avions pas exercé notre poussée ? Le mouvement Gilet-Jaune initial était-il si social que ça si nous n’y avions pas engagé nos forces ?
Notre nombre de députés européens n’est-il pas doublé par rapport à 2014 ? Au contraire, le RN n’a-t-il pas un siège de moins que le FN en 2014 ?
Comme toujours, nous avons fait le gros du travail, le plus épuisant, alors que Macron et Le Pen sont portés par les médias et font de la récupération de nos mots, de nos idées et qu’ils recyclent nos slogans ( Prenez le pouvoir est le mot d’ordre du Front-de-Gauche en 2012, que Le Pen a volé.) Jadot a eu de la chance que le mouvement climatique soit dans l’actualité. L’électeur de base n’y connaît rien en politique. Il choisit comme au super-marché, l’étiquette la plus proche de son envie. C’est momentané. Quant à Hamon et Glucksman, au débat sur France 2, ils ont siphonné tous les arguments de Manon Aubry avec leurs mines de premiers communiants. Les téléspectateurs n’ont fait que remplir leur caddy en dernière minute, de façon tout aussi momentanée. Hamon et Gluksman sont des canaux de dérivation de notre sève. Et nous avons quand même des députés ! Allez, cicatrisons la plaie : nous n’avons pas démérité.

#159693 
27/05/2019 à 12:03 par Serge F.

Autre élément important qu’il faut prendre en compte : les protestations bénéficient essentiellement à l’extrême droite. Quand la liste des Gilets jaunes a été créée, elle était à 13% fin janvier puis elle s’est effondrée. On voit très bien sur le graphique des sondages des 6 derniers mois, que les suffrages ont été pris au RN et à Debout la France, pas aux partis de gauche (onglet "Tous les partis") :

https://www.huffingtonpost.fr/entry/sondages-europeennes-2019-retrouvez-notre-compilateur-un-mois-avant-le-scrutin_fr_5cc1b7cfe4b01b6b3efdadc8

Le méfaits de la crise de 2008 a surtout bénéficié aux mouvement d’extrême droite, comme après 1929, car ces mouvements ont toujours utilisé les clichés démagogiques qui rejètent les problèmes économiques sur une minorité (les immigrés, les assistés...). La haine et la peur de l’autre a toujours eu beaucoup de succès, surtout quand la connaissance politique et économique d’une population est limitée. A qui la faute ? D’abord au sale boulot fait par les médias grand public, qui n’hésitent pas à faire peur aux gens pour une bonne audience (donc pour du fric), qui diabolisent les mouvements de la gauche radicale par intérêt et qui n’explorent jamais les programmes politiques proposés au profit des buzz du jour (l’audience, toujours l’audience). Ensuite, il ne faut pas faire trop d’angélisme, la bêtise humaine est aussi un facteur à prendre à compte.

#159694 
27/05/2019 à 12:15 par cunégonde godot

Ces résultats sont une bonne photographie des forces idéologiques françaises du jour.

La "gauche" européiste mondialiste social-démocrate (EEVL, LFI, PCF, etc.) remplit son "contrat".
Il ne lui reste plus qu’à ressortir de ses cartons une énième et néanmoins éternellement nouvelle union-de-la-gauche sous la houlette du plus obscurantiste de tous ces partis, EEVL (ses sous-produits antispécistes et végans), et la planète sera sauvée. Fastoche...

(Vive les Gilets Jaunes !)

#159696 
27/05/2019 à 13:56 par ozerfil

Voilà, le désastre attendu est arrivé : Macron s’est offert une réélection à la prochaine présidentielle en choisissant son insignifiante opposante... sans programme !

Bien aidé en cela par nos chers compatriotes à l’étonnante lucidité !!

Je n’ai pas voté, parce que je vois bien que c’est inutile : nos concitoyens sont à Droite et bien, à l’aise, à Droite et mon vote n’aurait rien changé à la tendance générale.

Attendons une élection nationale pour nous exprimer mais quand je vois LFI passer de 19 à 6% en deux petites années, malgré un gouvernement ultra-réactionnaire au pouvoir, je n’y crois plus...

#159700 
27/05/2019 à 14:21 par Danael

Le capitalisme continue à nous faire boire son élixir mortel : le fascisme libéral mondialisé et sa carte complémentaire : le fascisme nationaliste identitaire. Le vieux monde de l’exploitation, de l’esclavage et du désastre humanitaire emprunte toujours les mêmes chemins finalement. Les travailleurs qui resteraient confus sur la nature de ce fascisme libéral et sa violence totalitaire, ici et ailleurs, en seront nécessairement les complices et finalement les plus grandes victimes.
"On peut décrire la solution fasciste à l’impasse où s’était mis le capitalisme libéral comme une réforme de l’économie de marché réalisée au prix de l’extirpation de toutes les institutions démocratiques, à la fois dans le domaine des relations industrielles et dans le domaine politique". Karl Polanyi, La Grande Transformation , chapitre 20, 2e paragraphe ).

L’Indifférence qui tue :
https://journal-neo.org/2019/05/25/it-is-indifference-of-the-israelis-...

#159702 
27/05/2019 à 14:53 par cunégonde godot

Palamède Pingouin :
Résultat dédié à tous ceux qui il y a quelques jours ne voyaient pas ce qui permettait d’affirmer que les 2/3 des français sont de droite.

Consternante percée d’EELV - surtout auprès des plus jeunes - le parti qui aura réussi à surpasser le PS dans les trahisons et les compromissions les plus minables.

En fait la gauche a perdu la "bataille des idées" depuis le milieu des années 80. Elle n’est pas près de le regagner : les capitalistes exercent un quasi monopole sur les médias en attendant de l’étendre à l’Université et à l’ensemble de l’Education Nationale (opération en cours).
Sauf évènements imprévisibles, extérieurs à la sphère purement politique, la Droite, plus ou moins extrême, est installée au pouvoir pour des décennies. Abstention ou pas.


LFI voulait sauver aussi bien, sinon mieux, la planète que les écologistes eux-mêmes, mais les « gens » n’y ont pas cru lustucru (!).
La gauche a bel et bien gagné la "bataille des idées (fausses) depuis le milieu des années 80". C’est la raison pour laquelle elle a perdu son électorat gilets-jaunes (autrefois classe ouvrière).
La gauche attirait par son progressisme. Elle a choisi le chemin de l’obscurantisme régressiste social-démocrate. Qu’elle assume...

#159703 
27/05/2019 à 16:08 par pierreauguste

Pas de problèmes Renaud Josette....

#159705 
27/05/2019 à 16:18 par Jean-Yves Leblanc

Au lendemain de ces élections, on peut, bien sûr, se contenter de traiter les électeurs du RN de "fachos", de se draper dans sa vertu et de n’en tirer aucune leçon.
On peut aussi aller voir les résultats détaillés, commune par commune, sur le site du Ministère de l’intérieur. Et qu’y voit-on ? Que les communes populaires (ouvrières) votent pour le RN à 30% ou plus et que les grandes villes et les banlieues chic (là où il y a les "zélites") placent systématiquement Macron en tête suivi de EELV.
Force est donc de constater que le peuple vote RN.
A partir de là, on peut en conclure que le peuple est con, un point c’est tout.
On peut aussi avoir une analyse auto-critique, se demander pourquoi LFI est passée de 19% à 6%, se demander pourquoi elle n’est pas (n’est plus) ce parti du peuple qu’elle avait commencé à être en 2017 et décider de changer de cap.
Les avertissements n’avaient pourtant pas manqué. Les démissions de Kuzmanovic, Cocq ou Kotarac avaient mis en lumière le virage de LFI vers les valeurs de la gauche identitaire américaine et vers les vieilles lunes de l’union de la (fausse) gauche. Comment s’étonner que le peuple s’en détourne ?

#159706 
27/05/2019 à 16:22 par Assimbonanga

J’en ai entendu une bien bonne : Hamon arrête la politique. La baudruche a fini de se dégonfler mais le plus navrant c’est le métier qu’il va exercer : créer une société de conseil spécialisée dans l’Economie sociale et solidaire !!! C’est n’importe quoi, du vent ! Rien foutre de ses dix doigts.
Pourquoi n’essaie-t-il pas le parcours du prolétaire : pole emploi, bilan de compétences, stage à la con, emploi d’1 an et arrivée à la case chômage ? Au moins, il verrait ce que c’est.
Ce type est un désastre. Il a illusionné des couillons pendant des années. C’était sa vocation, tromper le chaland, le détourner de l’authentique, lui fournir les mêmes produits que le mouvement de Mélenchon mais en couleurs affadies, rouge pâle, vert pâle, A ce niveau, on peut dire que c’est réussi : ça a toujours fait 3% qui nous ont manqué.

#159707 
27/05/2019 à 16:27 par benzekri

Où en sommes-nous, côté « gauche » ?

• Si le parti « socialiste » est dans l’état où il est, c’est parce que les militants sincères en son sein se sont rendu compte que le parti était, en fait, un ramassis d’opportunistes, de néocolonialistes au service des capitalistes et des sionistes. Beaucoup l’ont déserté.

• Si le parti communiste est une coquille vide, c’est parce que les militants dévoués qui ont consacré leur vie à servir l’idéal communiste ont vu tous les opportunistes du parti abandonner la lutte des classes pour la course aux places derrière les « socialistes »... Eux aussi ont déserté.

• Si « EELV » n’a plus grand chose d’écolo depuis la disparition de René Dumont, ni de vert depuis l’arrivée d’Antoine Waechter, il ne faut surtout pas donner trop d’importance à sa représentativité, offerte par le MEDEF à Jadot, avec le mouvement « spontané » pour le climat des jeunes et ados...

• Si les formations dites « d’extrême gauche » ne décollent pas de leur situation marginale, c’est parce qu’ils sont présentés par les médias de service comme des groupuscules protestataires mais aussi parce qu’ils sont victimes de leurs réflexes sectaires.

• Si les syndicats ont joué un rôle déterminant pour arracher des acquis, depuis 1981 les magouilles des « socialistes », suivies des divisions au sein du mouvement syndical ont abouti à la situation critique qu’on connaît... Les déceptions, dues aux appels à la modération -par les directions- ont fait fuir les militants... On ne compte plus désormais sur les actions pour conquérir d’autres acquis ; les syndicats sont placés dans un rôle de pseudo-négociateurs et pour vivre, ils se contentent des subventions qui sont -il faut le reconnaitre- une forme de corruption confortable !

• Les Nuit Debout, les Insoumis et autres formations diverses ont cherché à redonner de l’espoir aux gens et à la politique, sa noblesse. Reconnaissons à ces mouvements leur force, avec des méthodes nouvelles d’action et de mobilisation, au point qu’ils sont devenus la cible du pouvoir...

Que pouvons-nous faire à présent ?

Ce mouvement des Gilets Jaunes est une véritable chance pour tous ceux qui œuvrent pour un changement radical...
Par sa détermination, son courage et les sacrifices consentis par tous ses animateurs, femmes rebelles et hommes debout malgré la répression, les campagnes multiples et diverses de dénigrement, les coups bas... ce mouvement des GJ offre une opportunité de combat pour inverser le rapport de force en faveur des classes moyenne et pauvre.

Cependant ce mouvement, à lui seul, ne peut arracher l’alternative au système capitaliste qui n’est ni réformable, ni humanisable...

Il propose comme bases pour le changement une justice sociale, fiscale et une démocratie véritable.
Il est urgent de réunir toutes les bonnes volontés pour arracher le changement...

Les mobilisations doivent se poursuivre car elles sont la condition sine qua non pour faire plier un pouvoir antidémocratique, répressif et comptable de crimes.

Ne nous résignons pas... Rien n’est perdu... Ne lâchons rien !

#159708 
27/05/2019 à 16:28 par Renard

Résumé des commentaires : le peuple est trop con, raciste, abruti, il ne comprend rien, il faudrait en changer.

On dirait du Christophe Barbier commentant une manifestation des gilets jaunes.

#159709 
27/05/2019 à 16:34 par Assimbonanga

Monsieur Salamé est élu.
Madame Gluksman reprend le boulot sur France Inter.
Déjà ?
N’est-ce pas un peu prématuré ?
On aurait aimé une semaine de carence, tout de même.
Ça devait lui tarder...

#159710 
27/05/2019 à 17:03 par Yannis

@Assibonnanga - Très juste, certains cultivent le terrain, d’autres récoltent les fruits pas mûrs et paradent dans les reflets médiatiques, ils en auront les dents toutes pourries...

"Les téléspectateurs n’ont fait que remplir leur caddy en dernière minute, de façon tout aussi momentanée. Hamon et Gluksman sont des canaux de dérivation de notre sève." Rajoutez Jadot et tout le folklore pseudo-écolo de salon, qui se définit finalement sans couleur politique, prêts aux alliances les plus acrobatiques. Vert sera la couleur du nouveau totalitarisme en Europe, les esprits sont prêts et à la moindre alerte de pic de pollution à Paris, on pourra continuer à voir votées des lois de plus en plus liberticides, dans le ton actuel LREM car "c’est pour notre bien".

Ce réflexe de sauve-qui-peut ou de consommateur désorienté ne fait que prouver l’immaturité politique grandissante d’une grande partie de concitoyens et concitoyennes. Une rustine noire, rouge ou verte n’empêcheront pas se pays de se dégonfler régulièrement sur la scène internationale. Surtout avec les zélitres que nous avons. Le peuple des sans-dents, c’est une autre histoire, et tous ne sont pas ouvriers, loin de là, mais représentent le rebut humain inévitable (contrat précaires, déclassés etc.) de toute société ultralibérale-totalitaire ayant perdu tout sens de l’histoire, toute éthique au profit de brillant jeux de mots, de positive attitude et d’énormes occultations, comme c’est le cas dans la classe moyenne-supérieure (celle qui se sent "responsable" de nos droits et libertés, au point de les sacrifier tous pour cette belle posture) en France-UE désormais.

Perso, je préfère taper sur cette catégorie de la population encore repue, se sentant toujours en relative sécurité, que sur les nouveaux pauvres en totale détresse matérielle.

#159711 
27/05/2019 à 18:51 par pauvre 2

Pour Jadot, tout est bon, plus c’est gros... le 14 mai sur Reporterre il déclarait :" Oui, je suis anticapitaliste". Gnnnegnne.

#159713 
27/05/2019 à 18:57 par pauvre 2

Bon pour me consoler j’aoute que le F(R)Haine date de 1972. La FI du 10/02/2016. Il y a de la marge, même si à mon âge j’ai plus trop le temps d’attendre... J’aimerai crever dans un monde un peu moins c.. .

#159714 
27/05/2019 à 19:09 par JC

Entre les sans-programme et les programmes-inapplicables... On doit se contenter de 1,9% pour le Frexit, et donc pour l’écologie, le social, la politique migratoire, les renationalisations, la hausse du SMIC, le débat sur l’ISF, le RIC, etc etc. Mais bon, le PRCF ayant appelé à voter pour l’abstention, au PMU ils arrivent devant, même si je suis pas sûr qu’ils aient fait avancer quoi que ce soit (qui en a entendu parler ? quelle est leur stratégie ?). Alors qu’il suffit de commencer à regarder une bonne conférence...
Dégoûté qu’ils aient réussi à repêcher le FN après le désastre du second tour 2017 où ils ont même réussi à me dissuader de faire le castor contre Macron.
Et mes collègues croient que les GJ, c’est 1% (score rapporté pour Lalanne, et encore bien arrondi), quelle médiocrité, c’est immonde. Des gens formidables pourtant mais notre réalité est très différente, ils n’ont pas de problème alors ne voient pas l’intérêt de l’information active et aux sources alternatives.

#159715 
27/05/2019 à 19:13 par AF30

Heureusement qu’il y a LGS et ceux qui viennent commenter car même si je ne suis pas toujours d’accord avec tout ce qui s’y écrit ( "...La "gauche" européiste mondialiste social-démocrate (EEVL, LFI, PCF, etc.) car ça me remonte au final le moral.
C’est vrai les analyses n’y sont pas toujours joyeuses mais au moins ai-je l’impression de discuter entre amis non comme dans la vie réelle où nous devons supporter l’horreur de certaines idées, où lorsqu’ il nous faut plusieurs jours pour surmonter des résultats électoraux.
Par ailleurs il est triste de constater la bêtise des électeurs RN qui pensent avec gagner contre LREM alors qu’ils n’ont fait qu’approuver un même programme politique sous un emballage différent car dans l"hypothèse où le RN accéderait au pouvoir la situation de chacun d’entre eux suivrait le même cours qu’aujourd’hui.

#159716 
27/05/2019 à 19:16 par benzekri

Désolé si doublant.

Où en sommes-nous, côté « gauche » ?
• Si le parti « socialiste » est dans l’état où il est, c’est parce que les militants sincères en son sein se sont rendu compte que le parti était, en fait, un ramassis d’opportunistes, de néocolonialistes au service des capitalistes et des sionistes. Beaucoup l’ont déserté.
• Si le parti communiste est une coquille vide, c’est parce que les militants dévoués qui ont consacré leur vie à servir l’idéal communiste ont vu tous les opportunistes du parti abandonner la lutte des classes pour la course aux places derrière les « socialistes »... Eux aussi ont déserté.
• Si « EELV » n’a plus grand chose d’écolo depuis la disparition de René Dumont, ni de vert depuis l’arrivée d’Antoine Waechter, il ne faut surtout pas donner trop d’importance à sa représentativité, offerte par le MEDEF à Jadot, avec le mouvement « spontané » pour le climat des jeunes et ados...
• Si les formations dites « d’extrême gauche » ne décollent pas de leur situation marginale, c’est parce qu’ils sont présentés par les médias de service comme des groupuscules protestataires mais aussi parce qu’ils sont victimes de leurs réflexes sectaires.
• Si les syndicats ont joué un rôle déterminant pour arracher des acquis, depuis 1981 les magouilles des « socialistes », suivies des divisions au sein du mouvement syndical ont abouti à la situation critique qu’on connaît... Les déceptions, dues aux appels à la modération -par les directions- ont fait fuir les militants... On ne compte plus désormais sur les actions pour conquérir d’autres acquis ; les syndicats sont placés dans un rôle de pseudo-négociateurs et pour vivre, ils se contentent des subventions qui sont -il faut le reconnaitre- une forme de corruption confortable !
• Les Nuit Debout, les Insoumis et autres formations diverses ont cherché à redonner de l’espoir aux gens et à la politique, sa noblesse. Reconnaissons à ces mouvements leur force, avec des méthodes nouvelles d’action et de mobilisation, au point qu’ils sont devenus la cible du pouvoir...
Que pouvons-nous faire à présent ?
Ce mouvement des Gilets Jaunes est une véritable chance pour tous ceux qui œuvrent pour un changement radical...
Par sa détermination, son courage et les sacrifices consentis par tous ses animateurs, femmes rebelles et hommes debout malgré la répression, les campagnes multiples et diverses de dénigrement, les coups bas... ce mouvement des GJ offre une opportunité de combat pour inverser le rapport de force en faveur des classes moyenne et pauvre.
Cependant ce mouvement, à lui seul, ne peut arracher l’alternative au système capitaliste qui n’est ni réformable, ni humanisable...
Il propose comme bases pour le changement une justice sociale, fiscale et une démocratie véritable.
Il est urgent de réunir toutes les bonnes volontés pour arracher le changement...
Les mobilisations doivent se poursuivre car elles sont la condition sine qua non pour faire plier un pouvoir antidémocratique, répressif et comptable de crimes.
Ne nous résignons pas... Rien n’est perdu... Ne lâchons rien !
HB
https://www.youtube.com/watch?v=x6_7Mbp76jU

#159717 
27/05/2019 à 19:24 par JC

@Serge F.

Peut-être que je me trompe mais je pense que les raisons que tu cites pour le vote RN sont minoritaires. C’est dommage d’avoir ce point de vue très biaisé, où est-ce que vous avez vu que dans le mouvement des GJ, l’immigration avait la moindre place ? Le RN a été promu comme meilleur opposant, il est normalisé, c’est juste pour faire ch... les médias sans risquer d’autres "progrès" sociétaux, puisqu’on remarque que c’est tout ce que la "gauche" arrive à faire, aggraver la perte de repères (encouragé par l’OCDE, pas encore obligatoire dans les traités mais c’est au programme de certains), mais rien de social (en même temps c’est formellement interdit par l’UE). Leur discours semble faire écho, au moins sur le ton, au dégoût ambiant.

J’en sais rien, il faudrait acheter des sondages aussi pour comprendre mais je pense que le premier facteur reste les médias et le fait que l’immense majorité des gens se foutent de la politique (pas l’temps, pas l’air très intéressant... encore une fois il suffit de tomber sur les conférences de l’UPR pour que ça change tout), donc à fleur de peau on se raccroche à ce qui nous reste, notre identité, vu qu’on n’arrive pas à mettre le doigt sur le problème... L’argument du robinet à immigrés qu’on ne ferme pas alors que tout part en cacahuète chez nous, rendez-vous compte, émotionnellement ça fonctionne fort. Pareil pour le climat, même si on sait qu’EELV va surtout servir à mettre en œuvre sa partie collabo du programme ("dépasser l’État-Nation, renforcer les régionalismes...", la poursuite de cette Neue Europa sous IIIe Reich en fait comme l’explique en substance Annie Lacroix-Riz).

#159718 
27/05/2019 à 20:18 par ozerfil

Renard,

Les faits sont - malheureusement ! - là : le Peuple vote quasi systématiquement contre ses intérêts...

Après, pourquoi, ça me dépasse !!

#159720 
27/05/2019 à 21:04 par irae

Les avertissements n’avaient pourtant pas manqué. Les démissions de Kuzmanovic, Cocq ou Kotarac avaient mis en lumière le virage de LFI vers les valeurs de la gauche identitaire américaine et vers les vieilles lunes de l’union de la (fausse) gauche. Comment s’étonner que le peuple s’en détourne ?


@Jean-Yves oui et puis vous oubliez le retrait de Charlotte Girard, la course à l’échalotte derrière les "verts", une liste très majoritairement composée de CSP+, une tête de liste issue des IEP, passée par de lointaines universités, modèle éducatif type de la mondialisation heureuse, réservé à une élite, avec un parcours ou plutôt une carrière faite d’ONG diverses et de militantisme, pas vraiment la vie du jeune qui rame de contrats d’insertion à pôle emploi, cette campagne FI aura coché toutes les cases les plus éloignées des problématiques du remplissage du frigo ou du réservoir.
Sans compter qu’en effet, les alertes de toutes parts n’ont pas manqué et se sont heurtées au mieux à la surdité au pire aux railleries des sachants peu enclins à répondre aux interrogations ou suggestions de la base.
Vouloir le bien des plus faibles et des plus démunis est une belle ambition mais parler en leur nom sans les connaître (sauf à mentir effrontément comme la fille FN) voué à l’échec.

#159721 
27/05/2019 à 22:07 par mediacideur

Force est donc de constater que le peuple vote RN.

Non non, "le peuple" s’abstient (23 613 483 personnes, le RN c’est 5 281 576) vote blanc ou nul (551 235, 525 793) principalement.

Les démissions de Kuzmanovic, Cocq ou Kotarac

Mettre le dernier parmi les démissionnaires, hum hum, c’est faire bien de l’honneur à un renégat. Pas sûr, d’autre part, que Cocq ait démissionné... Quant au Kuzman bah c’est pas plus mal... Donc je vois pas trop de quels "avertissements" vous parlez ?

se demander pourquoi LFI est passée de 19% à 6%, se demander pourquoi elle n’est pas (n’est plus) ce parti du peuple qu’elle avait commencé à être en 2017 et décider de changer de cap

Comparer une présidentielle et une élection européenne est-ce bien probant ?

De plus LFI avait déjà dégringolé à 11% moins d’un mois et demi après les 19% de JLM.

Enfin LFI n’est pas un "parti" mais un "mouvement" ne nous l’a-t-on pas assez chanté ?

les valeurs de la gauche identitaire américaine

Quelles sont-ce, je vous prie, merci, et pardonnez mon ignorance (tout le monde peut pas s’appeler machin bidule...)

#159722 
27/05/2019 à 22:11 par JC

Bon inévitablement même si l’article est drôle, c’est parti en thérapie sérieuse pour nous tous :)
https://www.les-crises.fr/resultats-des-europeennes-2019/
Des graphes utiles, excusez-moi mais il y a peut-être eu un souci d’éducation populaire si autant de FI sont partis voter pour un parti qui s’appelle Europe (écologie les verts blabla). L’article 39 n’a pas été présenté, avec l’article 48 ET des exemples de pays qui auraient intérêt à s’opposer à une remise en cause ? Ou alors c’est juste que c’était un parti assez médiatisé pour attirer des gens non politisés et qui le sont restés (les femmes, en écrasante majorité dans le vote EELV). Pour moi ce sont peut-être eux les pires, on est dans le greenwashing de parti collabo, ils sont pressés d’en finir avec la France et voués à remplacer En Marche pour faire le sale boulot. En Marche ? Et voilà, les 70 ans et plus, désinformés, choisissant donc le parti des médias pour "rester dans l’coup" et lutter contre ces séditieux en jaune...
Je vous partage ce petit témoignage, suivi d’ailleurs d’une autre intervention pas inintéressante, bon c’est rien d’extraordinaire mais moi chaque parole lucide et de qualité me redonne un peu d’espoir : https://youtu.be/JYmvmqXwuUs?t=10811

#159723 
27/05/2019 à 22:23 par mfgtour

Rantanplan créé la surprise

Crée nan de diou !

#159724 
27/05/2019 à 22:51 legrandsoir

Corrigé ! Merci de l’avoir signalé cré vin diou !

#159726 
27/05/2019 à 22:37 par AF30

Irae vous avez tout compris. On reste ébloui devant votre analyse. Donc si j’ai compris FI s’est trompé de stratégie et a viré à droite. Pourtant ayant écouté bien des discours de leur campagne j’ai entendu autre chose. Comme souvent une des clés du succès, dans ce domaine, est la visibilité et la possibilité de se faire entendre. La disproportion de ces 2 facteurs entre les différentes listes explique pour l’essentiel les résultats et également l’abstention.
Je ne m’intéresse pas au foot, c’est peu dire, mais j’ai l’impression d’entendre ici les mêmes stratèges des fauteuils de salon télé

#159725 
27/05/2019 à 23:57 par Serge F.

@JC

J’ai fait cette observation en regardant les sondages et je ne vois pas en quoi ils seraient biaisés sur ce point. On voit très bien une chute du RN et de Debout la France quand la liste des Gilets jaunes est passée de 8 à 13%. L’effondrement de cette liste s’est accompagnée d’une nette hausse du RN et de Debout la France. Les autres listes n’ont pas bougé au cours de ce mouvement. Il me parait par conséquent manifeste que les protestations à la politique de Macron ont surtout bénéficié à l’extrême droite. J’aurais préféré que ce soit au profit de LFI, mais c’est comme ça.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/sondages-europeennes-2019-retrouve...

#159731 
28/05/2019 à 00:07 par Danael

Non la France insoumise n’a pas changé de cap mais a peut-être fait selon moi quelques erreurs stratégiques : mettre une jeune inconnue quelques mois avant le début de la campagne européenne, même si par ailleurs Manon Aubry y a mis toute son énergie et on se doit de le souligner, reste qu’elle n’était pas une figure familière et reconnue. Je pense aussi qu’une campagne doit susciter l’espoir, or Mélenchon a un peu trop fait ses discours sur le ton du désespoir et d’une fin du monde qui approche. Même si tous les scientifiques annoncent cette urgence, il n’empêche que le peuple attend surtout de l’espoir dans cette période de déconfiture à tous les niveaux. L’espoir se nourrit aussi de positions un peu plus révolutionnaires or la LFI se trompe si elle pense pouvoir dompter l’UE juste par la seule volonté française de refuser les traités qui fera frémir toute l’Europe. Certes , elle réalise que son succès dépendra d’un rapport de force avec d’autres partis progressistes, mais, tout comme lui, ces partis ne sont pas clairement anticapitalistes et anti impérialistes. Ils envisagent plutôt une approche réformiste et non une rupture nette avec L’UE et l’euro qui sont pourtant des structures et des outils d’étranglement pour les travailleurs avec des lois permissives pas mal dévastatrices pour l’environnement.
Autre analyse plus globale sur les élections :
https://francais.rt.com/opinions/62514-28-elections-europeennes-absten...

#159732 
28/05/2019 à 00:53 par JC

@Serge F. : Je n’ai rien à dire sur l’observation mais sur le commentaire, le début de ton deuxième paragraphe. Je ne crois pas que ce soit majoritairement un vote agressif contre une partie de la population, mais plutôt un vote défensif, qui devrait revenir à la gauche sociale si seulement elle se proposait d’être... conservatrice voire réactionnaire, dans le sens d’une réparation de ce qui a été défait et dispersé. Et que ça déplaise ou non, la question migratoire est agitée, c’est impossible de comprendre qu’on casse des pays avec notre armée, des entreprises avec nos technocrates, mais qu’on dise tout de même vouloir accueillir des dizaines de milliers de gens parce que la France doit être généreuse ceci cela. En fait, si les accueillir est insignifiant et indolore... faites-le, mais ne le dites pas, parce que c’est un sujet trop émotionnellement chargé. Et si ce n’est pas insignifiant ou indolore... dites-le encore moins. En fait on est en période d’instabilité et d’insécurité sociale, et c’est encore plus insécurisant de se dire qu’on va rajouter des problèmes (présentés et visibles à certains endroits comme tels) aux problèmes. Après voilà, je ne sais pas ce qu’il y a dans la tête des gens, je peux sortir des listes des raisons de ma tête de passionné (qui seront donc les miennes) mais ce n’est pas du tout représentatif.

Mais vraiment je trouve ce report FI => EELV inquiétant, c’est surtout là que je vois une vraie régression incompréhensible de l’extérieur. Je fais d’ailleurs observer qu’une liste ayant mis une femme en tête s’est faite fuir par les femmes qui ont plutôt voté pour une liste portée par un homme. Ah mais oui, voilà, les gens votaient pour Mélenchon peut-être surtout !... Les idées seraient si mal transmises qu’elles tiendraient sur les épaules d’un homme au lieu de vivre par elles-mêmes ?

Bon aller faut se coucher.

#159735 
28/05/2019 à 05:59 par benzekri

Je te parle...

Des brutalités policières
Des morts
Des éborgnés
Des mains arrachées
Des mutilés à vie
Des personnes réprimées
Des personnes gazées
Des personnes tabassées et/ou humiliées
Des jeunes et enfants agenouillés
Des embastillés
Des lois liberticides
Des injustices sociales, fiscales et du règne antidémocratique
Des responsables de crimes qui doivent être jugés et de la fin de l’impunité

Je te parle

Du mensonge d’État
D’un état policier et d’une propagande nauséabonde
De la dégradation continuelle du niveau de vie
De l’opulence de quelques-uns qui éclabousse la misère de beaucoup d’autres
Et caetera et caetera

Et tu m’affiches -avec un visage d’enterrement- ta déception pour ne pas dire ta dépression suite aux résultats de vraies/fausses élections ! Élections qui ne servent à rien puisque soit je vote « BIEN » soit les chiens de garde s’assoient sur mon vote qui de toute façon ne sert à rien !

Nous sommes à presque 50% d’abstention et à chaque fois tu refuses de me regarder en face et d’entendre ma voix mais à chaque échéance pseudo-électorale, comme une prostituée, tu fais les trottoirs pour solliciter ma voix...

Gilets Jaunes on nous demande de continuer à vivre comme avant et de choisir à quelle sauce nous seront mangés ; je vous entends dire dans les mobilisations : « Macron démission... et Révolution... », c’est la solution. Nous n’avons pas d’autre alternative si nous voulons changer radicalement les choses pour nous-mêmes et pour nos enfants.
HB

#159737 
28/05/2019 à 09:26 par irae

@ AF30
Vous lisez dans les boules de cristal ou avez besoin se lunettes.
Je dis erreur stratégique de mettre en avant le fin du monde avant la fin du mois et vous comprenez droite ? Intéressant raccourci presque du daniel riolo.

#159738 
28/05/2019 à 10:37 par Jean-Yves Leblanc

@mediacideur

les valeurs de la gauche identitaire américaine

Quelles sont-ce, je vous prie, merci, et pardonnez mon ignorance (tout le monde peut pas s’appeler machin bidule...)

Marc Lilla, universitaire américain, la définit dans un livre "La Gauche identitaire" (Stock, 2018). Selon lui, la gauche américaine a abandonné la classe ouvrière au profit des minorités et des préoccupations narcissiques des intellectuels américains. Les porte-parole de ces minorités se contentent de mener des luttes pour la reconnaissance publique de leur identité sans se préoccuper du bien commun (les orientations sexuelles et l’allongement constant de leur liste LGBTQAIP... sont un exemple caricatural). Le discours de cette gauche se fonde sur des sermons moralisateurs qui réduisent l’Amérique populaire à un tas de fachos, de ploucs, de racistes et de machos. Cela lui attire donc une solide inimitié de la part des classes populaires. Par contre cette gauche est très complaisante à l’égard de Clinton, de Apple, de Google et des guerres américaines

#159739 
28/05/2019 à 10:48 par Assimbonanga

Bon allez, la vie continue. Nous avons doublé notre nombre de députés européens. Ça fait des cadres rémunérés en plus... C’est bassement trivial, bien sûr. M’enfin, ça progresse, en fin de compte. Mais il faut les arracher, nom d’une pipe ! Tous ces magnifiques meetings, ces holovans, ces phosphorages, pour en arriver là. Nous sortons difficilement de notre socle d’électeurs. Les médias nous cassent à qui mieux mieux : la perquisition, les cris de Mélenchon, le personnage, la personnalisation, l’ego surdimensionné même quand il s’avère que nos députés sont parfaitement libres et autonomes, le Venezuela, notre "europhobie", nos comptes de campagnes (dossier vide mais qu’importe, ça fait son petit effet répulsif). Tous nos orateurs sont systématiquement houspillés, sommés, acculés par des suspicions et des accusations, puis leurs réponses accueillies par des sourires de dédain. Télé et radios, d’un chœur unanime sont ennemis de Mélenchon, de France Inter à LCI. Tous les autres partis politiques, Jadot, Hamon, autant que RN ou ReM, font de nous des "extrême-gauche" haineux et irréalistes.

Manon Aubry va maintenant être vouée à la marge : Strasbourg, Bruxelles. Elle apprendra le métier. On verra ce qu’elle vaut par la suite. En attendant, il s’est passé des choses. Par exemple, au prétexte de cet attentat lyonnais, des maires ont jugés opportun d’embaucher des vigiles privés pour surveiller les citoyens venant voter. Je l’ai entendu dire à la radio. Je n’ai pas d’exemple précis. Est-ce vrai ? Si oui, c’est gravissime. C’est faire jurisprudence à l’entrée de sociétés de sécurité (plus ou moins mafieuses) dans nos bureaux de vote républicains. C’est grave parce que les veaux trouvent cela normal, justifié. Ils ne voient pas quel est le problème.

Les communistes français disparaissent des bancs de l’Europe. Le communisme devient honteux. Hier sur une télé, Dartigolle un peu chancelant défendait mollement l’état de droit face à des fachos (RN+ReM+LR) réclamant les caméras de reconnaissance faciale, toujours suite à cet attentat lyonnais. Mais Dartigolle n’a pas osé défendre le mouvement social, la révolte de rue. Il n’a pas osé dire que c’est eux qui sont menacés par le fichage et les caméras de vidéo-surveillance. On s’enfonce dans un univers prédit par la science fiction.

#159741 
28/05/2019 à 10:51 par Assimbonanga

@Benzekri, as-tu visionné les dernier reportage Du Media : https://www.youtube.com/watch?v=mtW2F8-NXwM? Selon toi, rend-il bien compte de la réalité ?

#159742 
28/05/2019 à 11:07 par Assimbonanga

Petite remarque au passage. Chacun se vante d’avoir par ses députés européens obtenu l’interdiction de la pêche électrique : LFI, EELV, PS. Hé bien ! C’est qu’il faut être nombreux à se rassembler sur des votes essentiels. Et stigmatiser systématiquement ceux qui demeurent dans l’obscurantisme et la course aux profit : du RN aux ReM.
J’espère que nos députés européens sauront nous informer de l’actualité de leur institution. A-t-on une photo de groupe de nos nouveaux représentants ?
En voilà une de Besançon : https://www.youtube.com/watch?v=IxQsnC3vw0U Félicitation pour le combat, état d’esprit totalement original, qui n’a rien de commun avec le carriérisme de tous les autres partis politiques. Idem Manon Aubry. Ce sont des personnes qui se caractérisent par le combat.

#159743 
28/05/2019 à 11:48 par Autrement

La droite, la gauche débile et les abstentionniste de toutes obédiences ont conjugué leurs efforts pour barricader la seule issue présentement existante à la crise sociale, politique et économique que vit la France.

Programme de la France insoumise, l’Avenir en commun, et nouveaux principes d’organisation en Mouvement (avec le pourcentage normal de dysfonctionnements) - étaient suffisamment bien conçus pour dépasser enfin la tambouille des vieux partis et fédérer les forces populaires, pour assurer des points d’appui aux luttes.

Maintenant nos médias sont encore mieux mis en appétit pour dépecer la bête et pour déblatérer de plus belle à longueur de journée.

Sortir de l’UE, de l’Otan, de l’euro, du capitalisme ? Vous voulez rire !
Les Français en ont encore pour longtemps à bouffer des salades (rosâtres et verdâtres).
Rapiécer les institutions communautaires en attendant le prochain fiasco financier, cuisiner une nouvelle majorité "européenne", multiplier les dépenses d’armement (visant qui vous savez), voilà l’ordre du jour, assorti de la répression contre tous les manifestants subversifs.

Le temps que la prochaine génération s’aperçoive à son tour qu’elle a été trompée et (pour le grand nombre) encor plus sacrifiée...

#159744 
28/05/2019 à 13:23 par ozerfil

"Je dis erreur stratégique de mettre en avant la fin du monde avant la fin du mois..."

Magnifique formule IRAE et si vraie !!

Tiens, dernière hallucinante nouvelle : EELV rejoindrait Macron !
On nage dans le Surnaturel !!
Les Écologistes, en tant que parti - leur cause est noble -, ne m’ont jamais inspiré confiance, mais là, ils touchent le fond du fond.

Comment voulez-vous que les gens aillent voter après de tels tours de passe-passe, pour ne pas dire de cochons, après le PS qui s’est transformé en LR-bis et LREM ?!!

Remarquez que nos compatriotes ont bien voté pour le RN alors que M. Le Pen s’est reniée sur tout (Europe, Atlantisme, etc...) et que son seul programme se résume maintenant à dénoncer l’immigration...
Et une fois arrivée au pouvoir, elle fera mine de s’apercevoir que ceux qu’elle prétendait vouloir renvoyer chez eux ont des papiers français et que c’est donc impossible au regard du Droit International !
Mais ça nous aura valu quelqu’un encore plus à droite socialement et autoritaire que Macron (ce qu’il faut faire...) au Pouvoir !!

La fin du Monde va d’abord prendre une allure d’Enfer... avant d’arriver pour de bon !
Elle risque finalement de prendre une allure de Libération !!

Pour revenir à LFI, on ne lui demande pas de se disperser à vouloir occuper tous les terrains de lutte, seulement celui, urgent et primordial, du Social !!

C’est juste une question de savoir mettre les priorités à leur place...
Et, visiblement, effectivement, il y a eu erreur de stratégie !!

Qu’on laisse les pseudos-verts et l’extrême-droite jouer, chacun à leur façon, avec la peur de l’avenir, occupons-nous de faire un présent vivable et bien sûr durable, loin du consumérisme acharné et sans limites, pourvu que le profit soit au bout, de la Droite !!

#159745 
28/05/2019 à 14:35 par pierreauguste

Il se baladait sur un chemin en sens interdit avec 2 de ses copains en 4x4.Je lui ai fait remarquer poliment son infraction.Il m’a dit qu’il cherchait ses chiens et que de toutes façons avec ma gueule d’arabe au Rsa j ’avais rien à dire .Suis pas arabe ,juste , pas habillé comme lui.Je lui ai dit qu’il parlait comme un FN.Il m’a répondu qu ’il en était fier....Je passe la suite et les menaces..
Pas de dialectique ici,j ’en ai pas envie et si je raconte cet épisode parmi de multiples autres c’est parce que ce sont simplement des faits au quotidien...Même pas envie de dire ou d’essayer de comprendre qu’ils sont peut-être paumés ,mal renseignés,non politisés et j’en passe.Ça n’est pas le sujet
On va dire que j’ai un peu de mémoire et aussi que j’aime lire.Je sais pas quel était le nombre de collabos entre 39 et 45,ni combien se comptaient ceux qui ne l ’étaient pas et se taisaient,mais force est de constater que le silence a coûté cher à pas mal de gens du coté des fours polonais.Je ne juge pas non plus ceux qui ne votent pas,ni ceux d’un monde ou tous sont beaux et gentils,parce qu il y en a parmi les miens sûrement aussi,je dis juste merci à ceux qui ont voté,car s’ils ne l’avaient pas fait, et seulement déjà pour cela on aurait 43% au FN et 45 % au larem,et là j’aurai encore plus peur..........des uns et des autres...
Je ne suis pas forcement partisan du vote, toujours, mais je crois que parfois,ceux pour qui le droit du plus fort fait loi, doivent nous compter,mais pas au sein des officines du ministère de l’intérieur mais clairement pour savoir que d’aucuns peuvent résister aux bulldozers du libéralisme et du nationalisme...

,

#159747 
28/05/2019 à 17:33 par benzekri

Cher Assimbonanga Merci pour la vidéo et j’ai écouté aussi les explications de Drouet sur le pourquoi de cet éparpillement... Bien sûr que le Mouvement connait des hauts et des bas... Ce que je vois depuis le début des mobilisations et malgré toutes les attaques et de tous les côtés, que les "riens" résistent encore et font ce qu’ils peuvent alors que les "importants" qui savent mener une révolution et connaissent les conditions objectives et subjectives d’organisation ne font presque rien. J’aurais souhaité un appel à la grève générale et peu importe si les gens ne répondent pas de manière suffisante, que les formations politiques s’impliquent, que les "intellectuels" s’engagent... On attend de gens sans passé militant de sortir la France de cette servitude volontaire pesante... On ne donne même pas un coup de main on ne les encourage même pas... On dirait que l’échec de ce mouvement est presque souhaité et pas seulement par les patrons et leur toutou Macron ! Pour ma part je resterai au côté GJ et je participe selon mes possibilités sans me poser trop de questions...Voilà !

#159748 
28/05/2019 à 18:27 par François de Marseille

@ ozerfil :"Tiens, dernière hallucinante nouvelle : EELV rejoindrait Macron !
On nage dans le Surnaturel !!"

Ben non, rien d’étonnant à ça. Il vient d’où de rugy ?.
Ça fait longtemp que les vrais écolos sont parti de ce nid de vipère.

#159749 
28/05/2019 à 20:10 par franck-y

Un belle analyse de Raquel Garrido sur la stratégie de la FI à Regards.fr.
ELLE NE MACHE PAS SES MOTS !
http://www.regards.fr/la-midinale/article/raquel-garrido-clementine-autain-a-ouvert-la-discussion-alors-discutons#comments

#159752 
28/05/2019 à 23:52 par mediacideur

Je me permets d’abonder dans le sens de Franck-y concernant Raquel Garrido, c’est à ne pas manquer, et c’est ici. Particulièrement le passage sur france intox (c’est vers 36’), cette radio dont certain(e) ici m^me ne manque jamais de faire la retape et qui se reconnaitra...

#159753 
29/05/2019 à 00:42 par François de Marseille

@Franck-y

Excente analyse, merci pour le lien.
La FI doit faire son ménage pour survivre

#159754 
29/05/2019 à 01:46 par JC

@pierreauguste (puisque tu fais du hors-sujet) :
Donc si je comprends bien, au bout de deux phrases, tu utilises le terme "FN" quasiment comme une insulte alors que c’est un parti politique plus qu’autorisé et avec un certain succès, et de plus tu t’habilles étrangement et il faudrait ne pas le remarquer ? Tu as essayé... l’intégration ? Vu qu’apparemment ton originalité provoque des réactions qui te touchent profondément (normalement si on est original, on assume, sinon on fait l’effort de passer plus inaperçu...). Je pense que tu joues à te faire peur, que tu as des préjugés de type "racisme" politique (je te rappelle que les Français qui aiment leur pays ont parfois aussi peur de sortir leur drapeau hors tournoi de football, peur de se faire agresser par des "antifas" au sens large, eux ne discutent pas, ils tapent, je me rappelle de Stevann Labbé par exemple, sûrement trop blond et trop bien habillé, et y’a pas l’excuse de "c’est le mec de Soral qui fait des sales vidéo sur nous" comme pour Vincent Lapierre, le type étant complètement inconnu, et l’UPR responsable d’aucun méfait de ce type, totalement innocente).
Donc tu vois, le climat est tendu dès qu’il est question de politique et de différences sociales visibles (gilet jaune, en ce moment). Si t’es tombé sur des délinquants, restes-en au délit, pas la peine de politiser ça en assimilant tout un pan de la population, c’est pour ça que j’appelle ça du "racisme", c’est le même mécanisme mental. Quentin Bourgeois, élu FN qui a rejoint l’UPR, a priori c’est pas quelqu’un qui ferait de mal à une mouche, il est adorable, voilà donc un contre-exemple même si je ne doute pas (il en parle d’ailleurs) qu’il y a des enragés dans ce parti plus qu’ailleurs vu son discours (ceci dit, si tu milites à gauche, va voir dans un parti de gauche qui fait plutôt des discours de haine anti-droite ou autre anti-des-gens si tu ne vas pas trouver des individus peu fréquentables non plus...).
Je te demande d’accepter mes excuses si je suis à côté de la plaque, c’est un commentaire et ce serait mieux si c’était un dialogue en tête à tête avec tout le non-verbal qui montrerait que je compatis quand même, j’essaye juste de te faire te poser des questions. Je trouve que ça ressemble à la peur de l’inconnue ton histoire, le franc-parler blessant et insultant que tu as reçu, est-ce que ce ne serait pas inhabituel pour toi mais normal pour eux, dans le sens où ils parlent comme ça d’habitude et personne ne s’en offusque ? J’ai eu ce genre de choc au collège en passant d’une ville moyenne à petite, ou tout est devenu plus important, ma façon de m’habiller, de parler, tout était dit cash et je le prenais assez mal, j’ai découvert le sentiment profond de honte et de détestation de la non-conformité (mais si j’avais eu de la personnalité, j’en aurais pas tenu compte et ils auraient fait avec, ça n’aurait pas été plus loin).

#159755 
29/05/2019 à 04:03 par Georges SPORRI

Les électeurs écolos de ces "européennes" sont surtout d’ex électeurs PS bien paumés qui ne pigent ni Glucksmann ni Hamon, trouvant le premier trop à droite et le second trop looser. Vu qu’ils sont sociologiquement "bêtes", l’idée de créer une "surprise" ou un "phénomène" abscons, par exemple en votant massivement pour L.O, ne les amuse pas. Alors ils se rallient une fois à l’écologisme qui est adoubé par tous de Glucksmann à Mélenchon - Besancenot et devient la nouvelle idéologie - religion de la petite bourgeoisie angoissée et, au fond, désespérée, mais incapable de renoncer à ses intérêts catégoriels, ce qui n’est pas surprenant.

Vu que l’écologisme est d’abord un ensemble d’idées ineptes, plus stupides que l’astrologie ou le bouddhisme tibétain, il serait facile de s’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Mais le choix stratégique d’une alliance communisme / écologie, allant parfois jusqu’à l’indulgence envers hérésies (antispécisme) a durablement crétinisé 80 % des militants.

#159757 
29/05/2019 à 08:48 par François de Marseille

J’entendais l’autre fois une analyse journaliste qui ne vaut que ce qu’elle vaut (tout au plus une hypothèse) stipulant que macron aurait perdu ses électeurs de "gauche" Mais se serait maintenu grâce aux virement des électeurs de droite (lr),
Quoi qu’il en soit, le vote n’est qu’une réponse simpliste à un problème complexe, qu’il ne résoudra jamais,

#159759 
29/05/2019 à 09:21 par pierreauguste

J’étais en salopette bleu de travail et bonnet sur la tête...C’est déjà une insulte ..Ils m’ont dit" la campagne est à nous,t’as rien à foutre ici". Ça fait 40 ans que j’y suis(ils devaient avoir la trentaine) et j’y ai construit ma maison à partir d’une ruine que personne ne voulait .Mais passons..Essayer l’intégration.J’ai visité plus de 100 pays dans le monde et je crois avoir respecté, jusqu’au moindre mouvement, les gens que j’ai rencontré.J’ai pas l’impression d’être trop différent et même si cela était ,n’en aurai je pas le droit !!!Le bleu de travail c’est ringard !!"Racisme politique" c’est quoi.Eux étaient fiers de revendiquer leur appartenance,j’ai juste parlé de règles et de discours raciste(politique !!).
Je crois qu’ils sont nombreux à déverser cette haine et je n’ai pas envie d’attendre qu ’ils soient majoritaires ,même inconscients et martyrs ,comme tu sembles les présenter,pour me battre avec mes moyens.De plus ,je fais parti des 20% de français qui comprennent encore qu ’ils puissent chasser sans que la majorité les traitent de "fachos", mais nous avons quand même peur et ça n’est pas une illusion ou un fantasme....J’essaye d’être respectueux de l’autre ,et j’attends ,sans illusion ,la pareille...Je regrette de devoir me justifier à priori pour une situation personnelle qui ,à priori n’intéresse que toi et moi mais au delà il me semble que même si c’est une illusion de "mal intégré",le civisme,le respect de l’autre, la vertu sont encore des bases sérieuses pour faire rempart aux tireurs de ficelles de l’extrême droite et du libéralisme.Et arrêtons là, si tu le veux,ça va agacer ....

#159760 
29/05/2019 à 10:25 par Dominique

Je ne répondrait pas aux inepties qui considèrent à considérer que le greenwashing des verts est de l’écologie. Lisez Charbonneau ou https://partage-le.com. D’abord il faut bien voir que les politiques, quelque soit leur parti, sont les esclaves des banques et qu’ils ne feront jamais une autre politique que celle que leur alloue les banques. En France, vous aviez nationalisé la Banque de France en 45, et Pompidou, après s’être opposé à de Gaulle sur ce sujet, s’est empressé de la privatiser à peine élu. S’en est suivi un endettement croissant de la France qui implique que les banques dictent littéralement le budget de ce pays.

Après les résultats de cette élection montre que le PS prend une claque partout ce qui n’est que justice vis-à-vis d’un parti qui, dès sa création, n’a jamais eu qu’une politique, la collaboration. Ensuite les verts et les libéraux se renforcent ce qui fait d’eux les arbitres du nouveau parlement européen. Ils sont loin de la majorité mais suffisamment forts pour pouvoir faire pencher la balance. De plus ils devraient très bien s’entendre pour nous vendre plein de greenwashing.

Le greenwashing est différent de celui de 68. En 68, il s’agissait de rendre invisible les écologistes et leurs revendications principales qui étaient Non à la société de consommation et Non à la guerre afin de permettre leur remplacement par des mouvements innofensifs ainsi que le travestissement total de leur dialectique et de leurs revendication. Aujourd’hui il s’agit même pas de sauver leur mode de vie non négociable, les élites ont compris que ce n’est pas possible en raison autant de l’épuisement des ressources naturelles que de l’extermination du vivant. Il s’agit simplement de lui faire jouer les prolongations le plus longtemps possible et le greenwashing est idéal pour cela : il consiste à désigner l’état comme un ennemi qui doit prendre des mesures tandis que les vrais responsables du double désastre social et environnemental qu’est la société industrielle, les industriels et les banques qui les financent, non seulement ne sont pas critiqués, mais en plus les premiers vont se retrouver subventionnés par les mesures que nos états vont prendre.

Il faut aussi noter que la description de la double catastrophe sociale et environnementale qu’est la société industrielle, ainsi que la nature systémique de cette double catastrophe, font partie intégrante des critiques émises par les écologistes envers notre société. Ainsi, les vrais écologistes considèrent que leur mode de vie industriel est non réformable est qu’il faut l’abolir, ce qui est aux antipodes des subventions des adeptes du greenwashing. En pratique, comme aucun élu ne pourra faire une autre politique que celle dictée par les banques, comme la double catastrophe sociale et environnementale ne cesse de progresser et que cette progression ne cesse d’accélérer avec chaque nouvelle technologie industrielle (d’où son systèmisme), le système ne nous propose qu’un seul choix : collaborer ou résister.

Vive la résistance !
Vive le vivant !

#159761 
29/05/2019 à 10:56 par Jean-Yves Leblanc

Citation de benzekri :

J’aurais souhaité un appel à la grève générale et peu importe si les gens ne répondent pas de manière suffisante, que les formations politiques s’impliquent, que les "intellectuels" s’engagent... On attend de gens sans passé militant de sortir la France de cette servitude volontaire pesante... On ne donne même pas un coup de main on ne les encourage même pas... On dirait que l’échec de ce mouvement est presque souhaité et pas seulement par les patrons et leur toutou Macron !

Merci, benzekri. Dans ces quelques lignes, vous venez de dire l’essentiel de ce qu’il faut retenir de ces derniers mois et de la sanction électorale qui en découle. La gauche politique et syndicale s’est démasquée : elle n’est pas aux côtés du peuple. Elle cause mais n’a rien fait de concret pour relayer le mouvement des GJ et Martinez a même tout fait pour le torpiller. C’est pourquoi le peuple ne se reconnaît pas en elle et, pire, commence à la détester. Les sermons moralisateurs de la gauche (sermons écologistes, antifascistes, antiracistes, antinationalistes) dès que le peuple parle concrètement de carburant, de taxes, de hausse des prix, de fin de mois difficiles ou brandit un drapeau tricolore, ça énerve les gens du bas.
Plus grave encore, le discours catastrophiste climatique est devenu le crédo de toute la gauche. Sa revendication n°1, c’est "sauver la planète", c’est à dire , pour parler clairement, rationner l’énergie. De ce fait la gauche est désormais devenue l’inverse de ce qu’elle était (et de ce qu’elle devrait être) : elle a pris la place de la droite pour prôner l’austérité. Elle s’est mise à soutenir la hausse des taxes, l’augmentation du prix de l’énergie, le durcissement des normes, la chasse à la voiture et elle trouve même que Macron n’en fait pas assez. ... Toutes ces choses prennent à la gorge les petites gens qui n’arrivent déjà pas à boucler le mois. Ces petites gens commencent à en avoir assez de la gauche des classes moyennes+ dont les revenus sont confortables, qui ne craignent pas de payer pour leurs nouvelles passions écolo, qui ne craignent pas les délocalisations et qui ne craignent pas davantage la concurrence des travailleurs migrants ou détachés pour lesquels ils affichent bruyamment leur compassion. Ils commencent à en avoir assez et ils le montrent dans l’isoloir.

#159762 
29/05/2019 à 12:31 par Assimbonanga

@pierreauguste. Les relations avec les chasseurs relèvent de la haute diplomatie. C’est du grand art pour leur inspirer le respect. Ils se sentent propriétaires du territoire. Je comprends ton sentiment. C’est vrai que ces gens-là n’ont pas besoin en plus d’une caution d’un parti politique déclaré grand gagnant. Ca finit de leur monter à la tête.
Perso, ils me font peur les samedis quand je vois leur implantation para-militaire pour les battues au sanglier. Avec leur shek-points, leurs 4X4, leurs armes, liaisons téléphones, espionnage des autres, ils m’évoquent un climat de dictature. Ils seraient en capacité de surveiller toute la circulation des gens.
Mélenchon a bien fait d’engager nos forces dans les Gilets-Jaunes car ça aurait pu virer au grand n’importe quoi.
Du coup, on a eu moindre mal.
Chaque jour sur le métier il faut remettre son ouvrage et c’est les douze travaux d’Hercule que d’endiguer la connerie, la sottise et la méchanceté.
Ceci dit, nous avons avec eux des relations respectueuses mais cela n’est pas venu d’eux. Il a fallu la jouer fine et rester ferme sur certains points, ne serait-ce que le "bonjour" quand ils sont sur nos terrains ou aux limites, un minimum ! Perso, je n’aurais pas su.

#159763 
29/05/2019 à 12:34 par Assimbonanga

@Georges, peut-être devrais-tu arrêter de ramer : tu attaques la falaise.
Ecologisme !!! Tu peux nous fournir la définition du dictionnaire au fait ?
Et sinon, donne-nous ta propre définition puisque tu lances un mot nouveau.

#159764 
29/05/2019 à 12:41 par Assimbonanga

Quelqu’un plus haut a déploré que le parti animaliste fasse autant que le PC, mais, quelque part, c’est vrai : les damnés de la terre sont aujourd’hui ces pauvres truies enserrées de barres métalliques qui leur rentrent dans la chair, immobilisées de force et condamnées à être des distributrices à lait pour leurs porcelets.
Je comprends que des gens expriment leur révolte. Le PC a joué un grand rôle pour l’Humanité. S’il a fini de servir, c’est grâce à l’amélioration qu’il a apporté aux conditions de travail dans les mines, les manufactures, les usines.
Sans doute le PC, ou équivalent, devra être réactivé dès que besoin.

#159765 
29/05/2019 à 15:18 par Xiao Pignouf

Cette fois encore, c’est le système médiatique qui a fonctionné à plein régime, et les résultats sont peu ou prou ceux que celui-ci voulait atteindre. Même si le RN est devant, il ne l’est que de peu, et la clique à Macron peut dores et déjà se satisfaire de ce résultat qu’ils prennent pour un blanc-seing à une continuité de leur politique et à un étouffement des Gilets Jaunes, dont la voix perd de plus en plus de force. Ce n’est qu’une illusion bien sûr : le taux d’abstention est majoritaire et ils font tout leur possible pour faire accroire le contraire. On a beau gloser sur le RN, il est là où il est censé être, sans réelle position dominante, et à vrai dire en baisse par rapport aux précédentes européennes. Les électeurs du RN continuent d’être ce qu’ils sont : des abrutis, des abruties qui croient être anti-système, mais qui ont encore une fois voté pour un parti qui ne sert à rien, pour une brochette de députés qui seront parmi les plus absentéistes au Parlement européen. A ces gens, je dis bravo, bravo pour votre incommensurable connerie.
Il est facile de cancaner sur le résultat de la FI, mais c’est ne pas faire mieux que Clémentine Autain. Leur programme n’a pas bougé d’un iota, mis à part, c’est vrai, un léger refroidissement sur le front du plan B, mais on dira ce qu’on voudra, le Frexit asselinien ne faisant guère recette non plus, il semble que la timidité des Insoumis face aux diktats européens ne soit pas vraiment la raison de la saignée qu’ils ont subie... Alors, où sont passés les 7 millions d’électeurs de la FI ?
Ben, j’imagine que beaucoup sont restés chez eux. Il suffit de lire les commentaires du GS juste avant les élections pour savoir que même parmi les sympathisants insoumis, certains ont refusé de participer à ce qui leur semblait être une mascarade. Je ne partage pas ce point de vue mais c’est un fait. Je tâche de ne pas leur en vouloir, mais en même temps, comme dirait l’autre, je ne goûte que modérément celles et ceux qui viennent bicher en prétextant l’avoir vu venir, et que donc pas la peine de se battre. Vu venir quoi ? Avec un peu de jugeote, tout le monde aurait pu prévoir le score maigrichon de la FI en cas d’abstention massive (je le dis comme je le pense : c’est principalement la gauche qui s’abstient pendant que la droite vote. Je ne vois pas pourquoi, moi aussi je ne pourrais pas sortir des certitudes comme celle-là, quand d’autres ne se gênent pas pour le faire dans l’autre sens, en fonction de ce qu’ils ont besoin de prouver). Les médias n’ont pas voulu réitérer le jeu dangereux auxquels ils s’étaient risqués lors de la campagne de 2017. Ils ont donc invisibilisé la FI, pour ne laisser sur les planches du débat que la paire jumelle LAREM-RN. En parallèle, ils sont boosté Glucksboy qui n’avait que pour fonction de duper les gogos qui ont vu en lui le sauveur de la gauche et accessoirement siphonner les voix instables de la FI... pff, à mourir de rire. Même topo pour Hamon. Quant à EELV, quel niveau d’abrutissement faut-il atteindre pour vraiment croire en ces gens, qui dès le scrutin bouclé retournent leur veste ?
L’entreprise de décérébration médiatique continue. Le GS en déplore régulièrement les signes dans ses colonnes. 3 axes médiatiques rendent la majorité de la population inapte à choisir selon ses intérêts : érosion de la capacité d’empathie par une saturation de programmes avilissants et débilitants, inaptitude à se référer aux modèles historiques qui s’effacent peu à peu dans un révisionnisme historique et une inversion du sens des mots, impossibilité de s’informer correctement et de porter une réflexion approfondie par un journalisme low cost et une information devenue denrée de consommation jetable. Comment expliquer autrement que c’est la population rurale qui vote le plus pour cet écran de fumée qu’est le RN alors même que c’est cette même population qui est le moins confrontée au soit-disant problème des migrants ? Ah mais c’est qu’ils en ont bouffé du migrant au 20 heures... Les contre-pouvoir existants n’y peuvent rien, trop noyés dans la masse qu’ils sont, et victimes des étiquettes que les médias mainstream collent sur la moindre information dissonante. Orwell en a rêvé, les médias français l’ont fait. Le reste n’est que conjecture.

Si la FI n’a fait que 6%, c’est parce qu’elle s’est vue infligée le même traitement qu’à Asselineau : après une année de tentatives de décrédibilisation politique, c’est le silence médiatique qui a le plus fait mal.

Quand les gens de gauche cesseront de croire à un père Noël différent à chaque élection, quand les banlieues voteront, la FI (ou tout autre parti de la vraie gauche) remontera et sera (peut-être) en mesure de s’imposer. Mais ça ne règlera pas le problème du paysage spectaculo-médiatique qui est l’obstacle le plus dur à annihiler.

Et croire que le RN représente le mieux la classe ouvrière, c’est être aussi crétin que les électeurs et les électrices du RN. Ils ne sont que le récipiendaire d’une colère détournée par un système d’aiguillage médiatique bien huilé.

Les Français n’ont qu’une chose à faire : jeter l’objet qui trône au centre de leur foyer et qui a remplacé ledit foyer et détruit l’aptitude au débat, à la réflexion et à la critique. Les Français ne pensent plus, on pense pour eux.

#159767 
29/05/2019 à 17:37 par cunégonde godot

Jean-Yves Leblanc :
La gauche politique et syndicale s’est démasquée : elle n’est pas aux côtés du peuple. Elle cause mais n’a rien fait de concret pour relayer le mouvement des GJ et Martinez a même tout fait pour le torpiller. C’est pourquoi le peuple ne se reconnaît pas en elle et, pire, commence à la détester. Les sermons moralisateurs de la gauche (sermons écologistes, antifascistes, antiracistes, antinationalistes) dès que le peuple parle concrètement de carburant, de taxes, de hausse des prix, de fin de mois difficiles ou brandit un drapeau tricolore, ça énerve les gens du bas.
Plus grave encore, le discours catastrophiste climatique est devenu le crédo de toute la gauche. Sa revendication n°1, c’est "sauver la planète", c’est à dire , pour parler clairement, rationner l’énergie. De ce fait la gauche est désormais devenue l’inverse de ce qu’elle était (et de ce qu’elle devrait être) : elle a pris la place de la droite pour prôner l’austérité. Elle s’est mise à soutenir la hausse des taxes, l’augmentation du prix de l’énergie, le durcissement des normes, la chasse à la voiture et elle trouve même que Macron n’en fait pas assez. ... Toutes ces choses prennent à la gorge les petites gens qui n’arrivent déjà pas à boucler le mois. Ces petites gens commencent à en avoir assez de la gauche des classes moyennes+ dont les revenus sont confortables, qui ne craignent pas de payer pour leurs nouvelles passions écolo, qui ne craignent pas les délocalisations et qui ne craignent pas davantage la concurrence des travailleurs migrants ou détachés pour lesquels ils affichent bruyamment leur compassion. Ils commencent à en avoir assez et ils le montrent dans l’isoloir.


Tout à fait sur la même longueur d’ondes.
Bien que battu par le RN, Macron a déjà virtuellement pour l’instant gagné la présidentielle 2022 car, comme je le disais déjà peu après celle de 2017 l’extrême-gauche donneuse de leçons s’est mise confortablement au diapason de l’idéologie "moderne" et pseudo-progressiste de l’européisme-écologie de la peur afin de gagner des fauteuils croyait-elle dans les assemblées "nationales", là où justement il ne reste plus qu’à entériner ce qui est déjà décidé à Bruxelles, ou voter théâtralement "contre", ce qui ne change rien au schmilblick.
Mais les Gilets-Jaunes ont déboulé sans crier gare dans ce jeu politico-médiacratique d’Europe-tu-nous-tiens. Aïe !...

#159768 
29/05/2019 à 17:50 par ribeiro mario

Si vous tenez compte de hold-up de Mélenchon sur le PCF, que la fait progresser au point d’arriver presque à la Présidence de la République, le score du PCF n’est pas si critiquable.
Mais enfin si après tout cela, vous entendez que celui obtenu para la F.I. n’est pas celui-ci, contestable, alors comme dit le dicton :
"Diz-moi qui sont mes amis, parce mes ennemis je m’en occupe !"
Mario Ribeiro

#159769 
29/05/2019 à 18:40 par Georges SPORRI

@Assimbonanga / Ce que j’appelle écologisme est un ensemble de croyances irrationnelles/ Par exemple l’équilibre naturel n’existe pas car la nature obéit passivement aux lois de la physique - chimie - biologie et se transforme en permanence/ Autre exemple : la croissance n’est pas un phénomène explosif à propagation horizontale mais un phénomène implosif qui crée son espace. Le truisme du club de Rome est donc une imbécillité/ La préservation de notre espèce, de nos biotopes et de nos ressources seront l’œuvre des sciences, des techniques et des industries libérées du capitalisme (créer 800 000 oasis - sovkhozes dans les 15 millions de KM2 de déserts chauds - arides coûterait très cher et ne rapporterait rien pendant quelques décennies) /. La décroissance, la sobriété joyeuse, la frugalité jouissive et autres balivernes pour masquer les vraies solutions sont des idéologies ascétiques et moralistes / Les ressources ne sont pas infinies mais tout se passe comme si elles l’étaient (exemple du réacteur Steinfeld qui produit des hydrocarbures avec le CO2 atmosphérique ou de la centrale solaire du Larzac qui produira du méthane avec le CO2 atmosphérique) ...

Je répond très brièvement avec un argumentation insuffisante, sinon il faudrait beaucoup de lignes et, de toute manière, les imprécateurs vont répondre à côté, ils croient que industries et capitalisme sont la même chose et vont penser sincèrement que je parle en faveur des industries actuelles !

J’ajoute pour m’amuser que la nature fut construite par un ingénieur crétin qui a foutu 98,8 de l’eau dans les océans et 1,2 % sur les continents. Et, en plus, ces eaux sont mal réparties, 0,8 % aux pôles / 0,4 % dans les zones habitées ... Le rôle de notre espèce est de corriger ce type de déséquilibre permanent.

#159770 
29/05/2019 à 20:47 par Serge F.

@cunégonde godot

N’avez-vous donc pas compris que la transition énergétique et écologique de notre agriculture, ainsi que la relocalisation de nos industries nous apporteraient de très nombreux emplois ? L’écologie est la source des emplois de demain. Pour cela, il est nécessaire de remplacer la politique de l’offre par celle de la demande (ce que propose LFI). Ce pari fait par LFI est gagnant sur tous les terrains. Avez-vous vu l’émission de 5h concernant le chiffrage du programme l’Avenir en Commun ? Ce programme a été reconnu comme le meilleur par plus de 130 économistes (contre 40 pour le projet de Macron).

Il y a franchement de quoi désespérer en vous lisant !

#159774 
29/05/2019 à 23:36 par Assimbonanga

@Georges, une définition pour le petit Larousse, please. Super concise. Pas un argumentaire ni un traité. Merci.
@JC, je vois que personne n’a relevé, mais, as-tu écouté ce que tu dis ? Je te cite : "
et de plus tu t’habilles étrangement et il faudrait ne pas le remarquer ? Tu as essayé... l’intégration ? Vu qu’apparemment ton originalité provoque des réactions qui te touchent profondément (normalement si on est original, on assume, sinon on fait l’effort de passer plus inaperçu...). Je pense que tu joues à te faire peur, "
Donc, en fait, toi comme flic dans un commissariat, une femme porte plainte pour viol, tu lui dis que sa tenue vestimentaire est inadéquate ?

#159777 
30/05/2019 à 00:34 par Serge F.

@Georges SPORRI

Pour que la science puisse préserver notre biotope, il faudrait d’abord qu’elle comprenne comment il fonctionne. Or, ce n’est pas vraiment le cas. Donc, quand on ne sait pas comment le monde fonctionne, on évite de jouer aux apprentis sorciers.

Oui, il existe des équilibres naturels et quand l’homme vient foutre le bazar là-dedans, il peut s’attendre à un coup dur en retour. Quand, par exemple, la Chine a voulu éradiquer un "nuisible" pour améliorer le rendement de ses récoltes, le résultat fut pire qu’avant :

http://animauxcontact.be/en%203%20jours%2C%20la%20chine%20extermine%20ses%20moineaux.html

Depuis que l’on sait que les abeilles sont en danger à cause de nos pesticides, des gens très intelligents pensent les remplacer par des drones :

https://fr.ubergizmo.com/2017/02/17/concept-drone-abeille-pollinisation.html

Ces drones iront-ils aussi butiner les fleurs de toutes les plantes sauvages. S’ils ne le font pas, qu’elles seront les conséquences ?

Avez-vous une idée du rendement actuel et de la productivité du réacteur Steinfeld ? Croyez-vous sérieusement qu’il pourra produire autant d’énergie que tout le pétrole brûlé chaque jour ? En 2015, on prévoyait qu’il produirait un carburant rentable en 2020. Il ne lui reste qu’une petite année pour réussir :

https://www.rtflash.fr/vers-carburant-solaire-rentable-en-2020/article

Si les océans ont été créés par un crétin comme vous dites, alors un crétin encore plus grand n’a rien trouvé de mieux que d’en faire une poubelle.

Votre discours ressemble à celui que tenait Buffon en 1764 dans son ouvrage "Histoire naturelle, générale et particulière" :

https://philo52.com/articles.php?lng=fr&pg=1960

Cette croyance en l’homme merveilleux qui va corriger et améliorer la nature est complètement dépassé.

#159778 
30/05/2019 à 02:34 par JC

@Assimbonanga : Ah ça y est, telle que la question est posée je sens qu’elle n’est que rhétorique et que tu ne peux pas réfléchir à une réponse, donc je ne vais même pas la faire. Tu vas m’opposer le principe de liberté à l’argument de la réalité à prendre en compte et ce sera un dialogue de sourds. Et non, un acte de viol n’est pas excusable, même s’il ne devrait pas être interdit de constater l’existence de contextes ou comportements favorisants, parce que dans l’idéal ça n’arrive pas, mais dans la réalité si, et contrairement à ce que disait Valls, expliquer n’est pas excuser. Mais je ne compare pas un acte à des paroles (où la palette entre la courtoisie et le sans-gêne est vaste), d’une part, peut-être à tort mais c’est comme ça, et d’autre part je ne veux pas manquer à mon devoir de proposer un point de vue externe neutre pour éventuellement aider à la réflexion renouvelée voire à l’introspection, comme j’en réclame des autres de manière à ce que moi non plus, je ne mette pas à haïr quelque groupe que ce soit à cause d’une vision obstruée. Et je déplore que pierreauguste n’en ait absolument pas tenu compte malgré mes efforts d’illustration, de même que je déplore sa mésaventure de rencontre de racailles (ou grandes gueules) campagnardes qui ne respecteraient pas un bleu de travail (je m’attendais plutôt à une tenue de sport de marque multinationale très chère d’après la description).
Je suis de ceux qui ont besoin d’épuiser tous les arguments de contradiction qui me viennent avant d’adopter une vision, alors c’est handicapant pour un passage à l’action mais bon, ici on discute et on réfléchit.

Concernant le débat sur la transition énergétique, le programme de la FI etc., est-ce que vous avez intégré l’argumentaire d’un Jancovici dans votre réflexion (son intervention récente à l’Assemblée Nationale : https://www.youtube.com/watch?v=Hr9VlAM71O0) ? Ce qu’on remarque c’est qu’à société équivalente, les objectifs d’une même grande famille politique (en gros les jeunes écolos révoltés souvent "de gauche") entrent en contradiction, entre véganisme et santé, ou entre pollution de l’air et pollution radioactive potentielle. Sauf si on décide de ralentir notre société et de dépenser moins d’énergie. Je suis à l’opposé de la vision de Georges SPORRI mais elle a son utilité dans la recherche de solutions originales.

#159779 
30/05/2019 à 08:50 par Georges SPORRI

Penser que les grands équilibres naturels existent = ignorance-crasse. Et les éruptions naturelles des cônes du Laki en 1783 ? Et l’éruption du Yellowstone il y a 640 000 ans ? Et le météorite aussi naturel que géo-croiseur qui a exterminé 90 % de la vie il y a 65 millions d’années ? Et la proportion d’oxygène qui diminue régulièrement depuis 60 millions d’années ( -10% ) ? Et la dérive des continents qui détruira la mer Méditerranée dans 2 millions d’années ? Vous en faites quoi dans votre croyance idolâtre ?

Une société communiste se foutrait éperdument de la "rentabilité" du réacteur Steinfeld car les industries ne seront plus dirigées par la cupidité abjecte des bourgeois, ni par la mégalomanie des "empereurs".

#159786 
30/05/2019 à 12:23 par Assimbonanga

@JC, tout ça va faire un peu enquête policière et déposition... Si je reprends le récit de pierreauguste, voilà ce dont il témoigne :

- 1"mais je vous écrit juste pour vous dire que j’ai peur.Je vis dans le sud de ce pays,en campagne.Très souvent je suis confronté au crétin moyen ,électeur du RN déguisé en chasseur ou en conducteur de 4x4.Les connaissez vous vous ces "braves" gens qui vous insultent ou vous menacent même dans les lieux publics des petites villes de campagnes.Les connaissez vous ceux qui sont,eux, noyés, anonymes, dans la masse, dans vos villes .Moi si, et presque quotidiennement j’entends leurs discours décérébrés et haineux,vides de tout. Et j’ai encore plus peur pour ma famille et pour moi."
- "Il se baladait sur un chemin en sens interdit avec 2 de ses copains en 4x4.Je lui ai fait remarquer poliment son infraction.Il m’a dit qu’il cherchait ses chiens et que de toutes façons avec ma gueule d’arabe au Rsa j ’avais rien à dire .Suis pas arabe ,juste , pas habillé comme lui.Je lui ai dit qu’il parlait comme un FN.Il m’a répondu qu ’il en était fier....Je passe la suite et les menaces.."

Je dirais que la "relation" a mal démarré dans la mesure où pierrauguste les a entrepris sur le mode du reproche "Vous êtes en sens interdit". Du coup, les autres se sont mis sur la défensive, donc l’agression verbale, les insultes, la meilleure étant "arabe au RSA", un grand classique !
Mais voilà, JC, par tes observations tu démontres une forme de préjugé : avoir l’air d’un arabe, c’est s’habiller en jogging de marque.
Tout cela vire au cocasse... Je remarque d’autre part qu’ils étaient trois corniauds ce qui fatalement enclenche l’effet de bande. Circonstance aggravante. C’est vrai que par chez nous, on est moins peuplé. On peut dire à un gus moi c’est c’est untel et toi t’es qui ? T’habites où, t’es d’où ? . Du coup, c’est une relation individuelle et équitable au lieu d’une relation frontale d’opposition clan contre clan.

Pour l’anecdote, ici, les chiens sont pucés avec GPS pour les retrouver après la partie de chasse. Ils sont au top technologique les chasseurs maintenant ! Et on n’est pas à la merci qu’ils installent des caméras de surveillance de gibier sur un tronc d’arbre. Et pourquoi pas pour se rincer l’œil chez les voisins. Ça craint. Je dirais que la confiance ne règne pas vraiment, d’emblée... L’époque est ainsi.

#159800 
30/05/2019 à 17:29 par Serge F.

@Georges SPORRI

La notion d’équilibre naturel n’est pas issue d’une "ignorance crasse", mais de l’observation. Par exemple, il existe un équilibre entre les prédateurs et les proies :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quilibres_pr%C3%A9dateurs-proies

On peut trouver un autre équilibre au niveau de notre microbiote intestinal.

Ces équilibres peuvent bien sûr être perturbés par des accidents, mais la nature recherchera toujours un nouvel équilibre. L’homme est en train de créer un nouvel accident dans les écosystèmes, et en un temps très court par rapport aux temps géologiques. Cet accident est visible à grande échelle parce que l’énergie dépensée par l’homme chaque jour est colossale. C’est pour cela que l’on parle de l’entrée de la Terre dans une nouvelle ère géologique : l’anthopocène (ou entropocène pour Bernard Steigler). Le pire est que les activités humaines impactent trop fortement la dynamique d’adaptation naturelle des organismes vivants. La nature s’en remettra (elle dispose de tout le temps nécessaire pour cela), mais l’être humain pourrait y passer.

Autre problème que l’humanité devra affronter dans les décennies à venir : les nombreuses raréfactions de matières premières.

Un Français utilise en moyenne 416 esclaves énergétiques par jour :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclave_%C3%A9nerg%C3%A9tique

Difficile de s’en passer à ce compte là.

La sobriété serait-elle une si mauvaise idée que cela ? Voici ce que disait le regretté Jean-Marie Pelt en 2007 :

« En Auvergne en 1940, les fermes étaient comme il y avait 300 ou 400 ans, sans auto, sans électricité, sans achat monétaire… et j’y ai vécu les plus belles années de ma vie. Le bonheur est déconnecté du « progrès ». »

http://le-cera.com/terre-heritage-avenir-nos-enfants-planete/

#159813 
30/05/2019 à 20:42 par JC

@Assimbonanga : Bien d’accord avec ton analyse, c’est certainement une meilleure approche que la mienne qui consistait à essayer de présenter le point de vue des agresseurs verbaux (en usant de clichés oui). Mais me concernant, ça avait pour but de désamorcer cette RNophobie qui consiste à penser que le mal est un parti politique, que les électeurs RN se reconnaissent dans les préjugés (peut-être fondés en grande partie si on est vraiment connaisseur, ce qui n’est pas le cas de la masse) d’un anti-FN (surtout de longue date et qui aurait manqué la normalisation et la massification du parti). Quand je vois les écrits de Manon Monmirel en réaction au scandale qu’elle a provoqué, où elle ne daigne même pas considérer les électeurs RN comme des gens respectables à qui elle pourrait s’adresser (en gros elle dit "pardon je sais bien que c’est pas tous les Français qui devraient "****** leurs mères" mais juste les électeurs RN"), je me dis qu’il n’y a pas tellement plus d’intelligence et de compréhension des diverses composantes du peuple français à gauche qu’à droite où on trouve le même genre de communistophobes carabinés qui croient peut-être qu’il y a x% de Français qui veulent ouvrir des goulags pour les y enfermer. Ou ceux qui accuseraient les électeurs macronistes d’être des éborgneurs dans l’âme. C’est vraiment de l’ordre de la phobie irrationnelle, le truc qu’un pouvoir qui souhaiterait se maintenir provoquerait pour scinder en deux son opposition... C’est un des graves travers d’un système de partis concourant pour des élections, provoquer un genre de communautarisme politique avec des peurs et haines associées, qui paradoxalement risquent de provoquer ce qu’on disait craindre. Le seul drame du vote RN c’est qu’il assure la victoire au second tour de Macron et ses successeurs, dont la prochaine candidate d’Attali.

#159816 
31/05/2019 à 02:39 par Georges SPORRI

@Serge F / Vous êtes complètement endoctriné ! Il n’y a jamais d’équilibre proie/prédateurs. Dans le Mercantour l’arrivée des loups a fait disparaître les mouflons. Les xylophages n’ont aucun prédateur assez efficace pour les réguler, sauf les grandes catastrophes naturelles et un peu nous autres les humains, ces sales bestioles émettent du méthane 22 fois plus à effet de serre que le CO2. L’anthropocène a commencé au néolithique avec la déforestation par incendies volontaires à très grande échelle et les cultures sur brûlis, tant mieux ! Notre espèce a vaincu la nature à laquelle elle n’est pas adaptée ! Nous avons également réduit ou exterminé les grands carnivorees qui nous bouffaient notre gibier sur notre planète ou squattaient nos abris sous roche. La flore intestinale saprophyte ? Lorsque la nature = salmonelles nous la fait disparaître, on la reconstitue avec des gelules de lactobacillus acidophylus produites par la méchante industrie pharma. Bravo ! On a gagné. Etc ... etc.

#159827 
31/05/2019 à 10:25 par Assimbonanga

@Serge F, juste une petite remarque. Bien des gens disent comme toi : " La nature s’en remettra (elle dispose de tout le temps nécessaire pour cela), mais l’être humain pourrait y passer." Réfléchis ! L’être humain pourrait y passer, mais des espèces animales y sont déjà passées ! Les espèce disparues ne ressusciteront pas. Et on ne sait pas quand ni comment va s’arrêter ce processus d’extinction.
A signaler, demain samedi 1er juin 2019, une enquête sur les coopératives agricoles françaises qui ont complètement déraillé et sont sorties de leurs attributions. Elles deviennent des multinationales (comme avril sofiprotéol du défunt Xavier Beulin, président des agriculteurs jusqu’à sa mort en 2017) et vont se corrompre au Brésil ou au Luxembourg. Leur influence mortifère est capitale dans notre environnement. Quand on les voit fonctionner, on n’est pas loin des oligarques russes et autres pays perdus de l’ex union soviétique.
Quand les agriculteurs pleurent des larmes de crocodiles sur l’Europe et autre ennemi imaginaire, ils feraient mieux de se poser des questions sur les multinationales qui pompent leur productivité dans une hémorragie de fric bien dissimulée.
Allumez la radio demain à 13h. https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-01-juin-2019

#159831 
31/05/2019 à 12:48 par Serge F.

@Georges SPORRI

Les naturalistes doivent aussi être complètement endoctrinés !

Il existe bel et bien un équilibre entre les herbivores et les carnivores. Une étude internationale (Etats-Unis, Australie, Italie et Suède) montre que la raréfaction, voire la disparition, des grands carnivores engendre des bouleversements écosystémiques mais aussi économiques :

https://science.sciencemag.org/content/343/6167/1241484.abstract

Au sujet des xylophages, ces insectes contribuent au cycle du carbone, à la qualité du sol forestier, à la résilience écologique et à la régénération naturelle des forêts. Selon la FAO, le réchauffement climatique peut être la source d’une pullulations anormales de ces insectes :

http://www.fao.org/3/md012e/md012e00.pdf

Notre flore intestinale a été modifiée particulièrement à cause de l’utilisation abusive des traitements antibiotiques :

https://www.youtube.com/watch?v=Twg4v11_eDU&t=1061

et ne comptez pas uniquement sur les probiotiques pour régler les problèmes de santé qui pourraient apparaître à cause d’un dérèglement de cette flore. Je rappelle au passage que nous avons plus de bactaries en nous et sur nous que de cellules de notre corps. Ne jouons donc pas aux apprentis sorciers quand nous ne connaissons qu’une toute petite partie des espèces de bactéries qui vivent avec nous et qui sont indispensables à notre existence.

Le début de l’anthropocène est discuté, mais beaucoup s’accordent pour le faire commencer à la fin du XVIIIe siècle avec la révolution industrielle.

#159837 
31/05/2019 à 12:57 par Serge F.

@Assimbonanga

Ce n’est pas tant la disparition d’espèces qui pose problème (même si l’on peut comprendre qu’il est bien triste de savoir qu’il n’y aura bientôt plus de rhinocéros ou d’ours blanc si l’on ne fait rien), mais c’est la dynamique à l’origine de la bidoversité que les activités humaines sont en train de réduire. En d’autres termes, la dégradation de l’environnement est si rapide et si importante qu’il affecte le processus même d’évolution et d’adaptation des espèces.

#159839 
31/05/2019 à 13:41 par Serge F.

@Assimbonanga

Pour comprendre l’un des aspects du problème de l’érosion de la dynamique évolutive, je vous propose de regarder cette conférence :

https://www.youtube.com/watch?v=bEbgcveoHyc

Vous pouvez aussi lire cet article :

https://inee.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/lerosion-de-la-biodiversite-pourrait-engendrer-une-dette-evolutive

#159840 
RSS RSS Commentaires
   
« Cremada » de Maïté Pinero
Bernard Revel
Prix Odette Coste des Vendanges littéraires 2017 Maïté Pinero est née à Ille-sur-Têt. Journaliste, elle a été correspondante de presse en Amérique Latine dans les années quatre-vingts. Elle a couvert la révolution sandiniste au Nicaragua, les guérillas au Salvador et en Colombie, la chute des dictatures chiliennes et haïtiennes. Elle a écrit plusieurs romans et recueils de nouvelles dont « Le trouble des eaux » (Julliard, 1995). Les huit nouvelles de « Cremada », rééditées par Philippe Salus, illustrent (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

’’Derrière chaque enfant qui meurt de faim se cache un assassin’’

Jean Ziegler ( Forum Social Mondial de Porto Alegre 2003)


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.