RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sarkozy - Liban : "De combien de temps l’Etat d’Israël a-t-il besoin pour terminer le travail ?"


Bénédiction très politique pour les émigrants juifs de France.


Le Monde, 20 juillet 2006.


La grande synagogue de la Victoire, à Paris, était pavoisée de drapeaux israéliens, mercredi 19 juillet au soir, pour une manifestation annoncée comme une "cérémonie de bénédiction", mais qui a davantage ressemblé à un meeting politique. Il s’agissait de "bénir" les 1 200 nouveaux émigrants juifs de France, qui vont effectuer leur "alya" - c’est-à -dire s’installer définitivement en Israël - au cours des prochains jours.

Près d’un millier de personnes - hommes et femmes séparés - étaient rassemblés dans la synagogue à l’initiative du Fonds social juif unifié (FSJU), de l’Agence juive et du Consistoire de Paris.

L’invité d’honneur était Zeev Boïm, ministre israélien de l’intégration. "Vous n’avez pas à vous inquiéter, parce que notre combat est juste, a lancé celui-ci. Avec cette guerre, nous allons détruire toutes les forces de nos ennemis en face."

M. Boïm a ensuite donné, devant l’assistance, sa version de sa rencontre avec le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, le matin. "Je l’ai remercié pour sa défense d’Israël et lui ai transmis les félicitations d’Ehoud Olmert. (M.) Sarkozy est revenu sur le fait que le Hezbollah était responsable de l’agression. Il m’a demandé : "De combien de temps l’Etat d’Israël a-t-il besoin pour terminer le travail ?" Je lui ai répondu : "Une semaine à dix jours.""

Gil Taieb, responsable de l’association Alya meilleure intégration (AMI), a prédit pour sa part la fin prochaine du Hezbollah : "Dieu merci, la Terre sera bientôt débarrassée de cette plaie."


PRIàˆRE POUR LA PAIX... ET POUR L’ARMÉE

En l’absence du grand rabbin de France, Joseph Sitruk, qui s’est exprimé par l’intermédiaire d’une cassette vidéo, c’est le grand rabbin de Paris, David Messas, qui a béni les partants. Il a prononcé une prière "pour que la paix règne en Israël et que l’armée d’Israël puisse vaincre ses ennemis". Puis il a récité le psaume 121 : "Il ne dort ni ne sommeille, le gardien d’Israël."

La guerre entre Israël et le Hezbollah ne semble pas avoir découragé les partants. Maxime Najmann, 26 ans, prendra l’avion le 6 septembre pour s’installer à Beersheba. "Pour moi, partir en Israël, c’est retrouver mes racines, explique-t-il. C’est aussi échapper à la morosité ambiante en France. Les tensions sur place ne me traversent même pas l’esprit. Quand on est là -bas, on ne les sent pas."

Michèle, 68 ans, part habiter à Netanya. "Notre peuple ne fait que se défendre, il n’attaque pas, juge-t-elle. Je n’ai pas souffert d’antisémitisme en France, en revanche j’ai souffert de la désinformation." Avant de se séparer, les futurs citoyens israéliens ont bu le verre de l’amitié, en s’éventant, à cause de la chaleur, avec le petit drapeau israélien qu’on leur avait distribué.

Xavier Ternisien


- Source : Le Monde
www.lemonde.fr


Liban : La guerre préventive permanente d’Israël et les limites de l’unilatéralisme, par Michel Warschawsky.

Liban : Manifestations anti-guerre en Israël, par Mike Head.

L’attaque israélienne sur le Liban menace de plonger tout le Moyen-Orient dans la guerre, par WSWS.




URL de cet article 3896
  

Chicharra et les vautours
Maxime VIVAS
Le nouveau roman de Maxime Vivas Ce livre est la simple histoire d’une idole internationale (proche d’un Manu Chao) dont on exploite l’image et de jeunes ambitieux qui cherchent fortune sans penser à mal. Mais en rapprochant l’art et l’argent, ce roman intègre en filigrane l’ombre de Michael Jackson et de bien d’autres idoles qui furent cernées par des profiteurs avides jusqu’à se moquer de la vie de la poule aux oeufs d’or. Pierre souffre de solitude dans sa grange transformée en habitation, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’information est devenue un produit comme un autre. Un journaliste dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché sur la stratégie commerciale de son employeur.

Serge Halimi

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.