Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

11 

Syrie : retour sur l’attaque chimique à venir.

Certains affirment qu’il fallait s’y attendre. D’autres feignent la surprise et l’indignation. Comme à chaque avancée de l’armée syrienne (ou recul des combattants de la liberté, c’est comme vous voulez), la fameuse ligne rouge a été franchie par ceux-là mêmes qui n’ont aucun intérêt tactique ou stratégique à le faire, profitant justement de cette contradiction pour justement faire ce qu’ils n’ont aucun intérêt à faire sous couvert justement qu’ils n’ont aucun intérêt à le faire, d’où leur empressement à le faire.

Vous suivez là, ou bien... ?

En face, ceux qui n’ont rien à faire en Syrie disent qu’ils ont été poussés à y intervenir malgré eux par un franchissement de ligne rouge tracée par quelqu’un qui a décidé qu’elle était tracée , et pas . Ce qui pourrait faire soupçonner que le franchissement de la ligne serait l’oeuvre de ceux qui ont intérêt à la voir franchir plutôt que de ceux qui n’y ont aucun intérêt, permettant ainsi au régime machiavélique de Damas (et ses alliés) de retourner l’accusation contre ceux qui présentent un bilan impeccable en termes d’interventions humanitaires et de guerres propres et que l’idée même de propagande révulse.

Vous suivez toujours ?

Alors, une fois n’étant pas coutume, il faut saluer la ténacité déployée par les grands médias pour éviter les écueils du « vraisemblable » et se focaliser sur le « souhaitable » - présenté finalement comme une certitude.

Théophraste R.
tresseur de faux lauriers et commentateur préventif

URL de cette brève 5910
https://www.legrandsoir.info/syrie-retour-sur-l-attaque-chimique-a-venir.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
10/09/2018 à 17:01 par VertJaune

ARTE, par l’entremise du chroniqueur bien pensant Claude Askolovitch, a déjà commencé la semaine dernière son travail de propagande, avec une chronique accusant Damas et la Russie de propagande préventive à une attaque chimique........!!

#151621 
10/09/2018 à 17:59 par babelouest

Ah quelles grandes belles âmes, que celles qui traquent les fils rouges à roulettes, comme d’autres se penchaient sur les vespasiennes du même nom (voir Topaze) ! Ainsi désormais on saura qu’un "journaliste" est passé par là, grâce à un fumet à nul autre pareil.

#151624 
11/09/2018 à 10:19 par Assimbonanga

ACTU. FRANCE.
Les gendarmes mobiles français gazent désormais les vieux, les élus locaux et les députés. https://reporterre.net/La-deputee-ecologiste-Karima-Delli-gazee-par-le...
Et personne n’en fait un fromage, ni France 2 ni France Inter. Pas plus qu’ils n’ont parlé de la mort de Jérôme Laronze, paysan, "abattu" de dos par un gendarme. Cette affaire a été discrètement oubliée...

#151632 
11/09/2018 à 12:55 par Palamède Singouin

Washington ne reconnait pas la légitimité de la CPI et ne s’en cache pas. La veille du 17e anniversaire des attentats du 11 septembre, l’administration US a haussé le ton, menaçant les juges qui voudraient « s’en prendre » aux Etats-Unis ou à Israël.

« Sur cette planète, nous ne reconnaissons aucune autorité plus haute que celle de la Constitution des Etats-Unis » : John Bolton, conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, ne pouvait pas être plus clair pour exprimer le regard de son pays sur la Cour pénale internationale (CPI), le 10 septembre.

Source : RT France

#151635 
11/09/2018 à 14:42 par Autrement

Ce même personnage, préposé à la sécurité - ou plutôt à l’impunité - des USA, annonce aujourd’hui (vu sur euronews) que l’administration zunienne considère désormais comme "illégitime" et "déjà morte" la CPI : celle-ci en effet avait désigné une commission d’enquête sur les crimes de guerre commis en Afghanistan, et se préparait à examiner la plainte déposée par les Palestiniens contre les crimes de guerre commis par Israël. À la suite de quoi les USA, dévoués à qui les sert, et jamais à court de gesticulations, ont fermé la délégation palestinienne à Washington. On peut juger par là de la haute moralité et de la constante fiabilité de "ceux qui présentent un bilan impeccable en termes d’interventions humanitaires et de guerres propres et que l’idée même de propagande révulse." Un exemple de plus qui montre que l’emprise de l’impérialisme US sur les organisations internationales, dont il n’hésite jamais à enfreindre lui-même les règles en fonction de ses intérêts (et il s’en vante), est devenu le problème numéro un pour la paix et la justice dans le monde ; les décisions de l’ONU ont été elles aussi allègrement piétinées par Israël. On le savait déjà, malgré l’enfumage médiatique, mais c’est un pas de plus : la CPI est contre nous ? Qu’elle saute !

#151639 
11/09/2018 à 22:39 par chb

Il en aura fallu des années de guerre et de misère pour qu’enfin on parle de la Syrie sans préciser immédiatement que son président est dictatorial et sanguinaire. Là, trop de propagande a tué la propagande, contrairement à l’adage nazi qui y voyait une fabrique de vérité.
Et il semble bien que russes et syriens ont réussi leur propagande préventive à une attaque chimique : y a pas d’attaque chimique à se mettre sous la dent à l’occasion de la catastrophe humanitaire annoncée pour Idlib. Du coup, le VRP ès armes LeDrian en est réduit à juger que l’assaut sur Idlib menacerait la sécurité de l’Europe, puisque cela renverrait chez nous les très très vilains (mélangés sous son contrôle avec les gentils rebelles !).
Sans doute que la ligne atlantiste, elle est pas assez rouge.

#151646 
12/09/2018 à 08:49 par ozerfil

Ils en parlent tellement de cette attaque chimique qu’on sent bien qu’ils n’attendent que ça !!
Et entre attendre avec une telle insistance, un tel espoir, à peine dissimulés, et programmer/organiser, il n’y a qu’un petit pas à franchir...

Surtout qu’on ne voit pas quel serait l’intérêt du pouvoir syrien de faire cette erreur qui le mettrait au ban de la société internationale et lui coûterait des bombardements alors qu’il en finit avec le terrorisme militarisé à grande échelle - qui était en fait une guerre civile ! Je crois cependant qu’il n’a pas encore fini avec le terrorisme "tout court"...

Cela prouve en tous cas de quel côté l’Occident s’était placé ou, en tous cas, quelle carte il a jouée : islamistes et "Printemps Arabes"...
Une nouvelle fois, car ça a débuté il y a bien longtemps, en Afghanistan, contre les Soviétiques, et s’est poursuivi en Israël avec... le Hamas - hé oui : pour contrer l’OLP !! - puis en Libye et en Syrie.
C’est un jeu dangereux qui a coûté et coûtera encore de nombreuses vies occidentales innocentes (dans le sens où elles ne sont pour rien dans ce qui se décide - le terrorisme, quels que soient ses prétextes, n’est pas acceptable...) mais les intérêts financiers, entre usage ininterrompu d’armes et récupérations de matières premières, passent avant ça !

Parce que le coup de "l’opposition syrienne modérée", qui veut prendre le pouvoir par les armes, soutenue des pays étrangers avec troupes au sol (illégalement - c’est une violation de territoire - tout comme les bombardements décidés unilatéralement !) et fournitures d’armes, chez nous, on appelle ça une rébellion, on envoie aussi l’armée en force et on menace le commanditaire et fournisseur !!
Les exemples sont nombreux...

Et puis opposition "modérée" et "armée", ça coince un peu dans la logique, il y a comme une antinomie, non ?!!
Le pouvoir syrien devrait malgré tout céder à ce qui serait qualifié ailleurs, et en particulier chez nous, d’anti-démocratique...
A contrario, le Maïdan, par exemple, c’était bien !

Doubles standards, quand vous nous tenez...

Ma déception vient des Russes qui voient venir le coup et ne font rien de déterminant à part le dénoncer : pas plus que nous qui n’avons aucun autre pouvoir que la parole !!

Ils ne veulent pas s’impliquer au point et au risque de déclencher un conflit mondial ?
C’est une bonne chose pour l’Humanité et la vie sur Terre en général !!

Mais qu’ils donnent au moins les armes adaptées modernes (anti-aériennes) aux syriens pour se défendre !

#151656 
12/09/2018 à 15:34 par Autrement

Sur la Syrie, voir aussi le passionnant exposé de Richard Labévière ICI
L’article est recommandé dans un tweet de Bernard Langlois, dont on se réjouit qu’il soit encore présent, au moins sous cette forme, sur le site de Politis, pour en rectifier souvent la ligne éditoriale de plus en plus aplatie, malgré les articles sympa sur les mouvements sociaux (même aux non- ou dés-abonnés, cet aplatissement saute aux yeux, tant dans les titres que dans de nombreux détails "en accès libre").

On pourrait cependant objecter à R. Labévière qu’en fait de maladie mentale, la paranoïa, la mythomanie et le narcissisme pervers paraissent, aussi bien que la schizophrénie, caractéristiques du discours occidental ambiant. Surtout, et il le sait bien, "la psychologie ne détient pas le secret des faits humains, car ce secret n’est pas d’ordre psychologique" (K.Marx) : outre l’évocation des réactions et de la propagande des occidentaux, qui donnent effectivement l’image d’un déraillement collectif, l’article est en effet une longue et précise analyse politique, argumentée et documentée sur le terrain, de l’histoire de cette guerre et de la situation actuelle en Syrie.

#151658 
13/09/2018 à 08:21 par chb

Ozerfil : « ma déception vient des russes »
Oh, Poutine n’est pas le bon dieu, n’est pas une sainte vierge non plus. Outre ses options économico-idéologiques proches du libéralisme occidental (cf sa réforme des retraites), il partage peut-être avec Washington une vision post-apocalyptique quant à la zone d’influence : qu’y a-t-il de mieux qu’un terrain nettoyé et chaotique pour régner ? Une Syrie trop forte serait sans doute moins à l’écoute des besoins de Moscou...
Les relations des russes avec l’Israël ou la Turquie n’ont-elles pas été « décevantes » aussi ? Et le lâchage des libyens, l’indifférence à l’égard de Cuba et de l’Afrique et du Brésil ou du Venezuela, les tergiversations des BRICS n’ont pas été satisfaisants non plus.
Devant l’écran ou au fond du jardin, on attend donc des développements positifs, chacun à son heure. Le détrônement du pétrodollar en sera un, si ça se passe sans trop de casse. Quant au soutien occidental à al Qaeda, il est si manifestement de l’auto-empoisonnement, si schizophrénique, que ce serait inutile de s’épuiser à le contrer.
chb, poutinolâtre intermittent.

#151667 
13/09/2018 à 19:03 par bostephbesac

En fait, des conseillers militaires Russes (et même Chinois) sont déjà présent dans des pays comme la Bolivie, le Vénezuéla (et je ne parle même pas de Cuba) . Mais, bon, rappelons nous de 1962 (et Cuba !) . Faut pas déployer des matériels trop agressifs envers les USA, si près d’ eux . Par contre, rien n’ emèche de conseiller pour combattre les insurrections des "manifestants pacifiques" comme au Vénezuéla ou le Nicaragua par exemples.

#151677 
14/09/2018 à 22:24 par ozerfil

chb,

Je n’ai parlé que des Russes en Syrie où ils sont tenaillés entre ne pas en faire trop pour ne pas provoquer un conflit généralisé ou intervenir sans retenue et le risquer !!

Ailleurs, ils ne sont pas plus déterminés !

"J’voudrais bien, mais j’peux point !!"...

Sinon, ils sont prêts et décidés à se défendre contre toute attaque et tout autant décidés à se passer de plus en plus, avec les Chinois, du Dollar dans les échanges internationaux, ce qui revient à le couler... et à risquer un conflit (qu’ils tentent d’éviter ailleurs...) en frappant les USA au porte-feuilles !!

Pas simple de se mettre en travers du Maître du Monde...

#151713 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA
jeudi 20 septembre 2018
samedi 22 septembre 2018
samedi 22 septembre 2018
samedi 22 septembre 2018
mercredi 26 septembre 2018
samedi 6 octobre 2018
samedi 13 octobre 2018
dimanche 14 octobre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 15 décembre 2018
La poudrière du Moyen-Orient, de Gilbert Achcar et Noam Chomsky.
Noam CHOMSKY, Gilbert ACHCAR
L’aut’journal, 8 juin 2007 Les éditions Écosociété viennent de publier (2e trimestre 2007) La poudrière du Moyen-Orient, Washington joue avec le feu de Gilbert Achcar et Noam Chomsky. Voici un extrait qui montre l’importance de cet ouvrage. Chomsky : Un Réseau asiatique pour la sécurité énergétique est actuellement en formation. Il s’articule essentiellement autour de la Chine et de la Russie ; l’Inde et la Corée du Sud vont vraisemblablement s’y joindre et peut-être le Japon, bien que ce dernier soit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’utopie est ce qui n’a pas encore été essayé. »

Theodore Monod


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.