Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Tout ce que Manuel Valls n’a pas eu le temps de dire en 2h20 à la télé

Les réseaux sociaux ironisent sur la phrase du candidat Manuel Valls révélant dans « L’émission politique » du jeudi 5 janvier 2017, les malheurs du Premier ministre Manuel Valls : « On m’a imposé le 49.3 ».

L’émission a été assez longue pour qu’il nous apprenne que, lui président, la grande France va bien punir la petite Russie qui fait rien qu’à donner la fessée (alors que c’est interdit) à l’OTAN qui la chatouille (pas méchamment). Mais elle a été trop courte pour qu’il nous apprenne qu’on lui a imposé aussi ses propos sur la nécessaire suppression de l’Impôt sur la Fortune, sur le « déverrouillage » des 35 heures, sur la ringardise du mot socialiste dans le nom d’un parti, sur le recul de l’âge de la retraite, sur la fiscalisation des heures supplémentaires, sur la déchéance de nationalité, sur les « positions irréconciliables à gauche », sur les Roms qui « ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie », sur sa proposition de « sortir de la logique de la dépense publique ».

Maintenant qu’il est libre, il veut supprimer l’article 49-3, faire payer les riches, alléger la peine des pauvres, augmenter les salaires, embaucher des infirmières et des enseignants, amnistier les syndicalistes, aimer les migrants, réhabiliter Jaurès et, s’il est élu, une qui va payer cher, c’est la Myriam El Khomri qui l’a obligé à faire tabasser les jeunes dans la rue et à en éborgner quelques-uns.

Ah ! c’est un crève-cœur de constater que ce brave homme est soupçonné par les téléspectateurs d’être franc comme un âne qui recule (29% de convaincus par sa prestation télévisée) alors qu’il n’a même pas eu le temps de rappeler à Pujadas sa phrase digne d’un Président français : « Par ma femme je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même… », ni celle où, se promenant sur un marché d’Evry, il recommandait à un de ses adjoints d’ajouter dans la ville : « quelques blancs, quelques white, quelques blancos » (voir ICI à 0mn,35 secondes).

Théophraste R. (Démonteur de girouettes et auteur d’un essai sur les arracheurs de dents).

PS. Dans l’émission, Valls a déclaré « il faut aller vers une disparition des départements ». Son gouvernement a déjà rasé les régions historiques pour créer dans l’Hexagone 12 grands blocs sans âme et sans Histoire : des pièces d’un puzzle à démanteler et dont nos héritiers apprendront à l’école qu’il s’appelait la France.

URL de cette brève 5284
https://www.legrandsoir.info/tout-ce-que-manuel-valls-n-a-pas-eu-le-temps-de-dire-en-2h20-a-la-tele.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/01/2017 à 09:56 par aldamir

Manu doit choisir entre rester espagnol selon ses origines ou devenir sioniste à laquelle selon sa déclaration il se considère éternellement lié. Et dans aucun cas ne peut parler ou représenter le peuple français tel dans le forfait inimaginable du très regrettable épisode à la haute fonction qui lui avait été attribuée illégitimement.

#131254 
06/01/2017 à 12:35 par Palamède Singouin

Valls est un politicard inculte (cf. son CV, jamais bossé, très vagues études en histoire-géo...) du type Sarkozy, Estrosi...etc...mais capable de prendre tous les trains en marche pour booster sa carrière (pro-palestinien un jour, sionistophile le lendemain...). Dans la plus pure lignée de la filière UNEF-MNEF-SOS RACISME-PS.
A ce titre les militants et sympathisants PS ne manqueront pas d’en faire leur champion puisque, comme dab et pour imiter Clémenceau (le modèle de Manu), ils choisiront de voter pour le plus bête (Royal, Hollande).

#131257 
06/01/2017 à 17:07 par Adel

Bien dit !!!

Il aurait pu dire à la frangine voilée qu’est ce que c’est que cette idée pour les hommes de se mettre une kippa sur la tête (ce qu’il a dit sur le voile) alors qu’il a déclaré que tout juif devrait pouvoir porter fièrement sa kippa en France... je sais plus s’il a dit quand même après ça.
Après la fantastique éjection de Sarko, la sienne me remplirait de joie, même si d’autres sont là pour reprendre le flambeau tendu et entretenu par ses parrains Bergé/Badinter/BHL.

A quand un article sur ces vrais nocifs qui ne sortent au grand jour que pour sonner la charge ?

#131262 
06/01/2017 à 17:18 par Roger

C’est hallucinant qu’un être humain doué de raison et d’un minimum d’éthique puisse se dédire à ce point...
A se demander si le but de tous ces politiciens n’est pas de déconsidérer profondément la parole "politique" pour que puisse s’instaurer une gouvernance technicienne soumise au "Marché" (c’est à dire à une oligarchie apatride antidémocratique).
A moins qu’il ne s’agisse d’un profond mépris pour le peuple, dont ils sont persuadé qu’il est sans mémoire et sans capacité d’analyse, c’est à dire l’exact reflet des media.
Qu’il y ait encore des citoyens pour approuver et soutenir ce pantin, ça me laisse pantois.
Mai de là à faire l’effort de se déplacer pour départager les pantins de Hollande...ça va être une autre paire de manches.
La primaire du PS va faire un sacré flop, quels que soient les efforts des supplétifs éditocrates et mediacrates... et tant mieux.
Je prend les paris...

#131263 
06/01/2017 à 17:21 par DD

Je préfère les couleuvres (les vraies), les grenouilles et les crapauds ; certes, ce sont des bébêtes un peu visqueuses, mais elles n’ont aucune méchanceté.

#131264 
07/01/2017 à 09:34 par morvandiaux

voir et revoir la vidéo d’1’18 "Les retrouvailles glaciales entre Manuel Valls et le Martinez"
http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/05/les-retrouvailles-glaciales-en...

#131275 
08/01/2017 à 20:20 par Adel

Il est inquiet d’un courant prorusse en France. Attend de voir le courant que tu vas te prendre c un courant pro vérité car les gens ne croient plus à tes salades.

#131316 
RSS RSS Commentaires
   
En conscience je refuse d’obéir. Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école, Alain Refalo
Alain REFALO
Le manifeste des enseignants désobéisseurs : un ouvrage qui dénonce la déconstruction de l’école de la République. « Car d’autres enseignants (…) ont décidé de relever ce défi de la lutte contre la déconstruction de l’école publique. Ils sont entrés en résistance, sans se payer de mots inutiles. Une résistance radicale, mais responsable. Une résistance transparente et assumée. Pour que le dernier mot de l’histoire n’ait pas la couleur de la désespérance. » Des îlots de résistance - 164, rue du Faubourg (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Citoyens,

Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables. Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un beau discours, à un effet oratoire ou à mot spirituel. Evitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère. Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter. Citoyens, Nous sommes convaincus que si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considèrent jamais comme vos maîtres.

Le Comité Central de la Garde Nationale »

Texte de l’affiche apposée avant l’élection de la Commune de Paris, 25 mars 1871.


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.