Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

57 

Un mort à Paris. Le choc des extrêmes ?

Les loups (vraisemblablement du groupe Jeune Nationaliste Révolutionnaire) chassent en meute. Ils cherchent querelle dans un magasin à des militants antifascistes, ils sortent, du renfort arrive. Coup de poing américain mortel contre Clément Méric, 19 ans, étudiant à Sciences-po.

Le Nouvel-Obs en fait un article classé « Fait divers ». On pourrait croire que Clément est mort pour avoir mis la main, chez Virgin, sur l’i-Pad en solde que d’autres convoitaient. Et dans un sous-titre, l’hebdo annonce sa couleur : « Extrême droite contre extrême gauche ».

Plantu avait fait dans l’Express un fameux dessin montrant que Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, c’est pareil.

Le Parti de Gauche (et pas d’extrême gauche) a appelé à un rassemblement à 18h30 le 6 juin place Saint-Michel à Paris.

Théophraste R. (Partisan de l’interdiction des groupes politiques violents, fachos, néo-nazis, néo-nazis déguisés en anars et autres collecteurs d’égouts où pataugent une racaille qui apprend la natation à des imbéciles).

URL de cette brève 3474
https://www.legrandsoir.info/un-mort-a-paris-le-choc-des-extremes.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/06/2013 à 10:07 par babelouest

Affrontons le point Godwin.
Est-ce une coïncidence, si de beaux jeunes gens aux chemises un peu ternes avaient pour sigle les mêmes lettres que l’appellation des Gentils Membres du CAC40 ? Est-ce une réminiscence de ce passé qui ressurgit de la nuit, de façon de plus en plus visible ? Il est très inquiétant de noter que "lémédia" n’accordent à ces dérives extrêmes qu’un coup d’œil rapide et presque bienveillant. Des ordres venus d’en-haut, ou une opinion qui s’étale ainsi ?

La gauche assumée, mais modérée, celle du FdG, se verrait opposer un tollé général des télévisions et des éditoriaux pour des initiatives cent ou mille fois moins douteuses. C’est ce qu’on appelle l’équité et l’impartialité. Quant à dénoncer les massacres quasi quotidiens de palestiniens ou de victimes des Contras ou leurs descendants, c’est s’exposer aux pires représailles. Défendre Cuba, c’est mission suicide. Rappeler ce qu’est devenu l’Irak, berceau de notre civilisation, c’est trouver toutes les oreilles closes. Défendre les syndicalistes motivés (il en reste), c’est s’attendre à les accompagner en garde à vue. Sans compter les condamnations qui suivent : celles-là n’ont droit à aucune clémence.

#95185 
06/06/2013 à 12:17 par Scual

En tout cas quand on voit ce qu’ils nous réservent, on sait ce qu’il faut penser de ceux qui fustigent l’anonymat sur internet... laissez le moins de traces possibles sur votre identité, si c’est pas déjà trop tard. S’ils arrivent au pouvoir, ils nous pourchasseront.

Quand aux médias, s’ils ne traitent pas cette affaire comme ils l’ont fait pour d’autres "faits divers", il sera peut-être temps de manifester contre leur fascisation.

#95186 
06/06/2013 à 13:35 legrandsoir

Justement, à ce sujet, les administrateurs du Grand Soir ont décidé d’échanger leurs noms et prénoms pour brouiller les pistes. Espérons que ça marche.

#95193 
06/06/2013 à 12:33 par legrandsoir

D’après des témoins, dans le groupe des agresseurs, l’un avait une croix gammée tatouée et un autre un tee-shirt du FN.
Si c’est confirmé, la ligne du GS qui ne veut pas distinguer entre les groupes violents chargés d’occuper la rue et le FN qui aspire à occuper le Pouvoir en sera confortée.

Et une nouvelle fois, nous nous interrogerons sur la totale incapacité de pseudo groupes "antifa" qui aboient sur tout ce qui bouge (dont LGS) et jamais sur le FN, seule structure d’extrême droite capable de conquérir des villes, des départements et plus si l’on les laisse faire.

Nos (nouveaux) lecteurs trouveront dans nos archives une quantité d’articles sur le sujet.

#95189 
06/06/2013 à 12:58 par Lulu

Legrandsoir

D’après des témoins, dans le groupe des agresseurs, l’un avait une croix gammée tatouée et un autre un tee-shirt du FN.

Vos sources ou les articles qui le relate pour diffusion, SVP.

#95190 
06/06/2013 à 13:24 par legrandsoir

Le jour où Clément Méric a été assassiné par l’extrême-droite

La violence sauvage qui a assassiné Clément Méric n’est pas fortuite. C’est une culture méthodiquement inculquée et entretenue par des groupes d’extrême droite. Elle s’exprime à tous propos, en toutes circonstances comme un mode considéré comme admirable par ces groupes. Il a connu un développement particulier du fait de son impunité et de la campagne de dédiabolisation du Parti des Le Pen auxquels ces groupes sont liés. L’impunité est le fait d’un ministre de l’intérieur intéressé à manipuler l’opinion en laissant agir ces groupes pour discréditer les manifestations dans lesquels ils se nichent. La banalisation des Le Pen complaisamment entretenue en même temps que j’ai été continuellement diabolisé, a ouvert un espace de légitimité et d’encouragement à l’extrême droite dans toutes ses composantes. Je sais qu’il ne faudra pas longtemps avant que la machine à calomnier et à insulter se remette en marche dans ce registre pervers. Je note que la première arrestation dont j’ai l’écho ce matin est celle d’un jeune qui aurait menacé madame Le Pen sur internet, coïncidence médiatique qui ne manque pas d’impressionner. Mais il est possible aussi que les nombreux journalistes et photographes présents à Henin Beaumont aux législatives de 2012 retrouvent la mémoire. Il est possible qu’ils se souviennent d’avoir vu les militants des JNR, et leur chef, diffuser sur les marchés. Peut-être même retrouveront-ils la photo de la poignée de main que madame Le Pen leur donna ! D’ici là nous les publierons nous même pour éviter que madame Le Pen puisse être une nouvelle fois complaisamment disculpée de sa responsabilité morale dans les activités de ces groupuscules violents. Le ministère de l’intérieur doit dissoudre ces groupes. La complaisance et la dédiabolisation systématique des Le Pen doit cesser. Nous ne devons plus être si seuls avec les militants « anti-fa » à porter le poids de la résistance pendant que d’autres jouent sans vergogne l’instrumentalisation.

Soyez nombreux ce soir au carrefour Saint Michel à 18 Heures 30 pour accompagner le camarade Clément Méric, exprimer notre dégout et notre farouche détermination à faire interdire et punir les groupes d’extrême droite.

Jean Luc Mélenchon

PS : Un buzz médiatique affirme que Clément aurait été membre de notre parti. Nous en aurions eu beaucoup d’honneur. Mais ce n’est pas le cas. Nous avons milité ensemble et dans certaines circonstances assez étroitement. Mais Clément Méric avait ses propres engagements, notamment syndical à Sud. Sa mémoire et le devoir de l’honorer s’impose à tous, sans condition ni réserve.

#95191 
06/06/2013 à 13:25 par babelouest

de pseudo groupes "antifa" qui aboient sur tout ce qui bouge (dont LGS) et jamais sur le FN

Nous savons tous, je suppose, ce que recouvre (pudiquement ?) cette abréviation "antifa" : ce n’est que la chasse à ceux qui ont des opinions bien précises sur certains agissements "occidentaux" quelque part dans le monde, et qui osent dénoncer ces agissements. Les personnages, éléments et individus se réclamant de l’extrême droite, quelle que soit l’étiquette, ne sont nullement visés, curieusement, par ces "antifas". Le débat se situe bien ailleurs.

#95192 
06/06/2013 à 13:58 par calamejulia

Lamentable !
Avec mon voisin qui vient de lecturer-visuellement les informations et qui m’apprend que
l’on aurait trouvé une bonne raison de justifier le cas de ce jeune homme entre la vie et
la mort en le faisant adhérent du P.deG..
A défaut d’être sur une planète, dans quel pays vivons nous, exactement ?

#95196 
06/06/2013 à 14:47 par od

les antifa sont des groupes financés par la CIA ( dixit Asselineau)

#95198 
06/06/2013 à 14:48 par morvandiaux

Le jour où Clément Méric a été assassiné par l’extrême-droite
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/06/06/le-jour-ou-clement-meric-a...
Relents nazis en Europe par José Fort
http://josefort.over-blog.com/relents-nazis-en-europe
dissolution immédiate de tous ces groupuscule d’extrème-droite réanimés par la Droite et l’inertie de Valls

#95199 
06/06/2013 à 15:29 par Archirouge

Les politiques et les médias ne font pas dans la complaisance mais dans la complicité. Tous aux ordres du même maître, bailleur de fond qui par capilarité alimente jusqu’aux ligues fascistes.
Dissoudre les ligues - ce que Valls ne fera pas et quand bien même il s’y résoudrai - ou emprisonner un gourou de type Ayoub (larmoyant à vomir ce matin sur Rance-info) le problème n’en serai pas moins prégnant et inextinguible.
J’ai en mémoire un passage du livre « Dagore les carnets secrets de la Cagoule » de C. Bernadac dans lequel Aristide Corre, le Dagore en question, parle de ce grand industriel français de l’automobile, sans le nommer, qui vient de verser une importante somme d’argent, en millions de francs, à l’organisation.
A mon sens, c’est bien plutôt là qu’il conviendrai de frapper... Pour cela il faut des politiques indépendant du pouvoir financier ce que nous n’avons pas.
Alors le choix de la défaite de nouveau...

#95201 
06/06/2013 à 16:56 par Gilbert Duroux

Je ne suis pas sûr que l’interdiction de groupes politiques, quels qu’ils soient, soit la solution. Demander au gouvernement d’interdire un parti, une association ou un regroupement, aujourd’hui, c’est non seulement inefficace (il se recréera plus loin sous un autre nom) mais en plus dangereux pour nous. C’est créer un précédent qui permettra, demain, à certains d’exiger le même traitement pour d’autres mouvements politiques. C’est donner au gouvernement un pouvoir que seuls les gouvernements autoritaires s’arrogent.

En France, la loi du 10 janvier 1936 visait au départ les milices fascistes. Elle a été utilisée dans les années 1960 contre des mouvements anticolonialistes, et contre des mouvements politiques étudiants en 1968, qui n’étaient ni des milices, ni des fascistes. Alors méfiance avec ce genre de demandes.

#95204 
06/06/2013 à 18:44 legrandsoir

Gilbert Duroux, nous lisons bien que vous êtes contre l’interdiction des mouvements d’extrême droite.
Dommage que vous ayez, naguère, quand Article 11 a lancé contre nous sa putride fatwa, abondé dans leur sens pour nous démolir.

L’auteur de l’article anti-LGS (Ornella Guyet, planquée sous le pseudo de Boutoleau), appelait au boycott du GS par les autres sites, demandait à Rezo.net de nous déréférencer, applaudissait un lecteur qui nous promettait des coups de manche de pioche. Par suite, nous avons expliqué ici que l’un de nous a vu son invitation à un salon du livre accueillie par des anars en peau de lapin aux cris de « Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! » Un autre a vu à Paris sa conférence sur les médias annulée sous la menace.
Et vous qui êtes contre l’interdiction de groupuscules d’extrême droite violents et armés, vous participiez à la curée en écrivant dans plusieurs posts sur Article 11 (ce qui suit est un condensé, mais nous les avons in extenso si vous voulez) :
- « Par notre [LGS] culture politique on ne pouvait que connaître le CV de nos auteurs (on en avait 1 200), nous publions des nazillons pour cause d’absence de colonne vertébrale idéologique, la menace des coups de manche de pioche est une de nos inventions pour éviter de dire pourquoi on publie des bruns, des antisémites, des saloperies écrites par les extrêmes-droitistes, nous faisons les marioles parce qu’Article 11 nous a mis le nez dans notre « caca ».

Dès lors, ou bien vous avez ouvert les yeux et changé d’avis sur notre compte (et n’oubliez pas d’aller le dire partout où vous nous avez sali) ou bien vous menez un combat contre les antifascistes en vous parant de l’antifascisme, ce qui vous conduit à présent, après avoir été avec ceux qui voulaient nous casser la tête et avoir la peau du GS, à avoir le front (national ?) de demander ici même la grâce des organisations fachos, le jour même où un jeune homme meurt d’en avoir rencontré une.
Vous étonnerez-vous si, après vous avoir ainsi repéré, nous nous abstenons, par respect pour notre ligne éditoriale et en mémoire de Clément Méric, de vous publier davantage ?

#95207 
06/06/2013 à 19:40 par Gilbert Duroux

Si vous interdisez de répondre, effectivement, vous aurez toujours le dernier mot. . Et c’est un peu stalinien, non, comme méthode ? Ce que je disais hier, et qui ne se résume pas à votre "condensé" d’éléments tronqués pris hors contexte, n’est pas en contradiction avec ce que je dis aujourd’hui. J’ai toujours adopté une position disons chomskyenne à propos des publications et je suis contre les lois du genre loi Gayssot. Ce qui n’a rien à voir avec le fait, pour des militants de gauche, de donner une tribune à des adversaires politiques, comme les amis de Dieudonné, au prétexte qu’il peut leur arriver, dans 1 % des cas, de dire des choses avec lesquelles on peut être en accord. Là dessus, je n’ai pas varié. Pour finir, s’abriter derrière la mort de Clément Méric pour justifier qu’on ne va pas laisser son interlocuteur répondre à des imputations mensongères, c’est pas joli, joli.
J’ai bien précisé les raisons pour lesquelles j’étais contre l’interdiction des mouvements de fachos. Vous ne trouverez pas un mot de défense de ces mouvements que j’ai combattus toute ma vie. Merci de le noter.

#95208 
06/06/2013 à 23:43 legrandsoir

Gilbert Duroux a aboyé avec les chiens qui traitaient LGS de nazis et voulaient nous interdire la parole et il revendique le droit inaliénable de publier chez nous en si mauvaise compagnie (il nous dit aussi menteurs et staliniens).Mais il veut qu’on lui ouvre notre porte à sa convenance et qu’on lui prépare les micros. Cherchez la logique, vous trouvez la perversion.
Il dit que le condensé de ses citations est tronqué (ce qui est le propre des condensés), mais ne conteste pas la véracité d’un seul mot qu’elles contiennent.
Il prétend être contre la loi Gayssot (donc pour une totale liberté des thèses des négationnistes de tous poils), mais il criait taïaut avec la meute qui nous reprochait (à tort) de ne pas respecter cette loi.
Il place, dans une phrase tarabiscotée, le nom de Dieudonné (que nous n’avons jamais publié et dont nous désapprouvons la dérive), réactivant la méthode crapuleuse d’Article 11 qui nous balança plus de 100 fois ce nom au visage afin de faire croire que…
Enfin, il précise qu’on ne trouvera pas chez lui un mot de défense des mouvements fachos. Si ! Son précédent post plaidait pour qu’on ne les touche pas et surtout, on ne lit pas sous sa plume la moindre dénonciation, la moindre indignation pour ce qu’ils viennent de faire.
Nous avons donné deux fois la parole à Duroux afin que nos lecteurs voient ce que sont les faux antifafs. Des adeptes du mensonge et de la détestation, des complices objectifs des fascistes.
Tout le monde ayant compris, il ne serait pas raisonnable d’accueillir Duroux une troisième fois.

#95221 
06/06/2013 à 21:06 par BM

Le problème de l’interdiction des groupes d’extrême droite peut être facilement résolu.

Quand ils se rendent coupables de crimes tels que l’assassinat de Clément Méric, alors oui, il faut les interdire.

Assassiner un gamin de 19 ans, ce n’est pas défendre une opinion.

#95212 
06/06/2013 à 21:39 par Ernesto Von Stolypine

Mais c’est énormissime !

Alors comme ça (à travers la réponse de LGS au sieur Duroux), les même qui traquaient des "rouges bruns" partout voulant les interdire sont les mêmes que ceux qui ne veulent pas de la dissolution des groupes d’extrême droite, et se permettent en plus de poser en "modérateur réfléchi" sur les sites mêmes qu’ils prétendaient combattre au nom de l’antifascisme ? J’ai bon ?

Maintenant la question à 100 euros : ces guignols sont ils complètement c... avec une kultur politik de bulot (c’est une possibilité...), ou sont ils noyautés par l’extrême droite ?

La première hypothèse m’était tellement évidente que je n’avais jamais envisagé la seconde. J’avais jusqu’à aujourd’hui toujours imaginé Ornella Guillet et ses semblables comme des dingos tellement centrisés tout en ce croyant "de gauche" qu’ils n’arrivaient même pas à envisager une gauche contestataire.

Finalement peut-être pas tant que ça... Peut-être qu’ils savent parfaitement ce qu’ils font.

Ça ouvre des perspectives...

#95214 
06/06/2013 à 21:54 par Jaime Bateman

En réalité il semblerait que ce soit le groupe " d’antifa chasseur de skins " qui soit à l’origine de l’agression. Ils auraient attendu les militants JNR à la sortie d’un magasin vestimentaire après en avoir été expulsé par des vigiles du fait de menaces lancers contre le groupe de skins nationalistes. Les victimes auraient pris l’avantage sur leurs agresseurs dans l’affrontement qui a suivi et l’un d’entre eux est décédé après être mal tomber .
Le combat " antifasciste " n’est plus aujourd’hui un véritable engagement politique, plutôt une façon de rechercher la violence en la légitimisant. Qui peut croire que les fascistes soient aux portes du pouvoirs en France ? D’ailleurs ces diverses groupes " d’extrême gauche " en sont à s’inventer de nouveaux ennemies fascistes ( les vraies étant tellement peu nombreux ). Le Grand Soir avait lui aussi été calomnié et pris pour cible. Quand à troisieme voie / JNR, elle se revendique de Robespierre et des jacobins, de la commune ou encore du font populaire. Drole de néo fascistes.

#95217 
06/06/2013 à 23:11 par Lulu

BM : Le problème de l’interdiction des groupes d’extrême droite peut être facilement résolu.

L’interdiction de ces groupes par l’Etat capitaliste n’a pas de sens, puisque les instances de contrôle chargées de faire respecter cette interdiction sont elles mêmes, globalement sensibles aux thèses fascistes (police, armée). La seule façon crédible de les bannir, c’est la mobilisation massive des travailleurs à chaque mouvement des fascistes.

#95218 
06/06/2013 à 23:57 par sam

Bon, Jaime Bateman est clairement un infiltré, et confond Goebbels et Robespierre

Quant à Duroux, sa position n’est pas sans rappeler celle d’un certain Robert Ménard jadis... Partisan d’une liberté d’expression à l’américaine (et en soi la question peut être posée), animateur d’une association "de gauche" appréciée des milieux "de gauche"... Et qui passait son temps à attaquer Cuba. D’aucuns ici ont prouvé ses accointances avec la CIA. Il se présente aujourd’hui sous les couleurs du FN...

#95222 
07/06/2013 à 01:01 par latitude zero

Mais c’est énormissime !

Alors comme ça (à travers la réponse de LGS au sieur Duroux), les même qui traquaient des "rouges bruns" partout voulant les interdire sont les mêmes que ceux qui ne veulent pas de la dissolution des groupes d’extrême droite, et se permettent en plus de poser en "modérateur réfléchi" sur les sites mêmes qu’ils prétendaient combattre au nom de l’antifascisme ? J’ai bon ?

Oui, trop fort le gars, et la cerise sur le gâteau , lui et ses amis osent même utiliser le mot "confusionniste "

#95226 
07/06/2013 à 02:52 par V. Dedaj

Lorsque Copé dit que extrême-droite = extrême-gauche, ce qu’il veut vraiment dire c’est : moi et mes potes sommes plus à droite que droite, et le PS étant la droite aussi, tout ce qui se trouve à gauche du PS est "extrême".

#95227 
07/06/2013 à 06:01 par babelouest

@Victor Dedaj
Effectivement, nous sommes "gouvernés" par un Extrême PS , avec l’Intérieur d’un Extrême Valls et l’Extérieur d’un extrême... pff... pff... manque de souffle vu que c’est soufflé par la baronne Ashton of Upholland (donc au-dessus de Hollande si j’ai bien compris).

Situation Extrêmement gênante. Comment, dans ces conditions, réussir à rester un simple (oui, simple) citoyen ?

#95228 
07/06/2013 à 07:37 par morvandiaux

CLÉMENT, 18 ANS, MILITANT DE GAUCHE, ASSASSINE PAR UN GROUPE FASCISTE

Beaucoup de messages pour dénoncer l’amalgame fait un peu partout dans les médias entre extrême-droite et extrême gauche, renvoyés dos à dos dans une même stigmatisation.

C’est le même amalgame qui mettait les Brigades Internationales et Franco dans le même sac.

C’est le même amalgame qui mettait l’occupant nazi et la Résistance dans le même sac, c’est ce que faisait Vichy et la collaboration.

C’est le même amalgame qui met aujourd’hui Marine le Pen et le Front de gauche dans le même sac.

Cet amalgame se veut un gage d’objectivité tel qu’on l’enseigne dans les mauvais cours de journalisme.

Cet amalgame illustre la phrase fameuse de Jean-Luc Godard : "L’objectivité c’est cinq minutes pour Hitler, cinq minutes pour les Juifs".

Daniel Mermet

#95230 
07/06/2013 à 08:29 par patrice sanchez

La mort de ce jeune homme est à déplorer et je compatis à la douleur de ses proches,
mais ne croyez vous pas qu’il faut garder la tête froide, il y aura toujours des groupuscules extremes de tous bords et ce n’est pas en les interdisants que cela calmera les esprits !
Le gouvernement ps ump est aux abois, impuissant de toutes parts et trop content d’instrumentaliser des faits dramatiques pour prendre toujours plus de mesures liberticides !
Le passé à prouvé que lors de fortes crises économiques la montée des extrêmes était inévitable, mais les premiers responsables sont nos dirigeants manipulateurs, qui pour masquer leur impéritie divisent la société !

#95231 
07/06/2013 à 09:34 par babelouest

@ Patrice Sanchez
C’est une raison, pour ne rien faire ?

#95233 
07/06/2013 à 12:02 par Scual

Juste un message pour ceux qui trouvent qu’on ne doit pas interdire les groupes d’extrême-droite. Je passe le fait qu’ils soient parfois plus proche du para-militaire que du para militant ce qui ne devrait pas nous aveugler à les traiter comme les autres militants politiques.

Pendant les années 30, période jumelle de celle que nous sommes en train de vivre, il n’y a que deux pays où les fascistes n’ont pas progressé au point d’arriver au pouvoir ou pas loin : la France et l’URSS, c’est à dire les seuls pays où c’était interdit.

Les autres pays qui y ont échappé allaient finir par y avoir droit mais la guerre à changé la donne. Même la Grande-Bretagne ou les USA y auraient eu droit un jour où l’autre si la peur ou l’agression des nazis n’avaient pas changé la donne politique préalable de constante progression des fascistes.

Je pense que si on peut éviter la dictature et les morts en mettant de coté une infime petite partie d’un de nos dogmes, on doit au moins y réfléchir 5 minutes. Et justement quand on y réfléchit on se rend compte qu’on commet une erreur si on veut leur accorder le même traitement qu’à des adversaires démocratiques. Ennemi, c’est pas pareil que concurrent ou adversaire.

Ils ne veulent pas ce qu’il y a de mieux pour ce pays, mais le règne de certains sur les autres. Pour cela il n’y a qu’une seule solution : mettre fin à la Démocratie qui les oblige à donner les mêmes droits à tout le monde. Ce sont des ennemis de la République, de la démocratie (et des démocrates), et d’une bonne partie des citoyens qu’ils soient de la mauvaise origine, orientation sexuelle, religion ou autres.

La démocratie ça veut dire que tout les citoyens ont droit à la parole et que toutes les opinions peuvent s’exprimer jusqu’à arriver au pouvoir... mais elle s’arrête à ceux dont l’opinion est que tout le monde ne doit plus avoir droit à la parole. Et aujourd’hui Clément Méric n’a plus droit à la parole. Les groupes anti-démocratiques ne doivent pas avoir le droit d’utiliser la bienveillance de la démocratie dans le seul but de la détruire et de se permettre de violer ces mêmes règles quand bon leur semble. Est-ce une contradiction ? Oui évidement !

Ne l’oublions pas, démocratie, liberté, égalité, fraternité, communisme, capitalisme, liberté d’expression etc... tout concept, idéologie ou système est en réalité utopique. Rien n’est parfait et ne peut fonctionner parfaitement. Suivre la voie d’une utopie conduit systématiquement à l’échec car la réalité finit toujours par nous exploser au visage. La démocratie n’est pas différente des autres. Elle suppose que tout le monde joue le jeu et la défend tellement elle est superbe et aimée de tous, mais la réalité c’est que certains ne l’aiment pas et veulent la détruire et que si elle ne viole pas ne serait-ce qu’un tout petit peu ses propres principes, elle finit par s’auto-détruire en laissant ses ennemis arriver au pouvoir en trichant, car ses ennemis ne respectent les règles que s’ils y sont contraint.

Bien sur les fascistes sont un de ces dangers, et veulent s’imposer non par le débat mais par la peur et le mensonge : il faut donc trouver un moyen de lutter contre eux légalement et non pas en jouant d’un jeu démocratique dont ils violent les règles. Et c’est pas seulement les fachos ! Il suffit de regarder l’État dans lequel la France se trouve actuellement pour comprendre l’importance des gardes-fou. De part le simple fait qu’on a laissé des ploutocrates, ennemis également de la démocratie, la corrompre pour ne pas limiter leur "liberté" et de par notre confiance aveugle dans ce système que nous combattons désormais, nous sommes déjà dans un pays qui n’a plus grand chose de démocratique. Fallait-il laisser faire ou sommes nous d’accord pour dire qu’il doit y avoir des limites à leur liberté de tout corrompre et acheter ? Est-ce que cela fait de nous des ennemis de la liberté ? Ou des protecteur de la liberté de tous contre celle de quelques uns ?

Alors s’il faut choisir entre laisser l’utopie démocratique se transformer en dictature fasciste ou ploutocratique (ou les deux, elles s’entendent généralement à merveille...), ou mettre en place un système certes démocratique mais basé sur la méfiance et les gardes fous plutôt que sur la confiance et la foi aveugle en des dogmes utopiques et erronés, choisissons la deuxième solution.

Par contre il y a d’autres méthodes bien plus intelligentes pour mettre en place un système qui empêche ce genre de groupes de se constituer et de subsister, que d’attendre qu’ils soient en place et de les défaire par décret. A vrai dire je pense même que si les services compétent faisaient leur travail et vérifiaient vraiment les agissement de tels groupes, on n’aurait pas à parler d’interdiction à l’heure actuelle.

#95235 
07/06/2013 à 12:34 par Jaime Bateman

Les militants de troisième voie semblent lecteurs du grand soir. Ils proposent du moins un lien vers ce journal sur leur site internet ainsi que pour les sites du PRCF, de l’URCF et du PCF. Ils affirment aussi leur soutient à la gauche latino américaine anti-impérialiste de Hugo Chavez ou des FARC-EP . On aimerait que tous les " fascistes " leurs ressemblent.

http://3eme.voie.normandie.over-blog.com/

#95236 
07/06/2013 à 15:04 legrandsoir

Ca c’est à site à communiquer illico à Ornelle Guyet & Co, pour leurs futures éructations.
Quelques bons liens, c’est vrai. Ils enlèveraient tout le reste ainsi que leur croix celtique, leurs saluts bizarres, leurs dégaines de miliciens (la politique, c’est la vie !), on leur offrirait un badge.

#95241 
07/06/2013 à 14:08 par patrice sanchez

@Babelouest, non Babelouest, mais malheureusement le système est totalement larvé et c’est ce que cherchent nos gouvernants, diviser depuis tous temps les peuples pour mieux régner mais la corruption a atteint un paroxysme tel que nous sommes dans un état de sidération avant la catastrophe inéluctable !
Et même si monsieur Mélenchon que j’apprécie au demeurant me semble sincère dans ses intentions les états européens sont totalement à l’ouest au profit de la technocratrie mortifére de Bruxelles !
C’est à l’oligarchie financière qu’il faut s’en prendre, grêve générale, entraide et amour !
J’observe depuis quinze ans ce monde qui part à la dérive après un pépin de santé qui m’a fait me remettre en question et j’ai voulu comprendre le dessous de notre monde où tout n’est que manipulation !
Je compte écrire un mot à Victor Dedaj et Maxime Vivas je vous laisse mon adresse email si vous voulez que je vous l’envoie ! patrice.sanchez@neuf ;fr

#95238 
07/06/2013 à 14:59 legrandsoir

Vous pouvez écrire à contact (chez) legrandsoir.info

#95240 
07/06/2013 à 14:24 par Sheynat

@ jaime Bateman

Vous mélangez tout, déjà en ce qui concerne la version des témoignages. Clément Méric serait "mal tombé", quelle honte de sortir ça, en omettant sciemment de préciser qu’il a été violemment shooté par un poing américain.
Or Clément Méric était contre les fascistes ET non violent, ne vous en déplaise.
Et puis, que venez vous donc faire si le site du Grand Soir, à prôner l’air de rien vos complicités avec ces malades de la JNR ??? !!! Sam a raison, vous êtes un infiltré et je rajoute, qui distille son poison ici.

Le combat " antifasciste " n’est plus aujourd’hui un véritable engagement politique, plutôt une façon de rechercher la violence en la légitimisant. Qui peut croire que les fascistes soient aux portes du pouvoirs en France ? D’ailleurs ces diverses groupes " d’extrême gauche " en sont à s’inventer de nouveaux ennemies fascistes ( les vraies étant tellement peu nombreux ). Le Grand Soir avait lui aussi été calomnié et pris pour cible. Quand à troisieme voie / JNR, elle se revendique de Robespierre et des jacobins, de la commune ou encore du font populaire. Drole de néo fascistes.

Là encore, que d’amalgames, heureusement que les lecteurs du GS que nous sommes s’en rendent compte.
En minimisant les activités criminelles des fascistes, vous essayez de les faire passer pour des mouvements non dangereux, et, pire encore, vous tentez de faire assimiler les gauches radicales aux extrémités aussi stupides que psychopathes des moutons de Serge Ayoub et co : bravo !

Serait-ce utile de vous rappeler que Le Grand Soir et leurs sympathisants n’ont rien à voir, ni de près, ni de loin, avec les combats mortifères de la "3ème voie" ?

Allez faire votre pub ailleurs ! Ou plutôt, non, ne faites votre pub nulle part, le monde s’en portera mieux.

Sheynat

#95239 
07/06/2013 à 17:34 par Jaime Bateman

Non violent selon vous " Sheynat " mais tout de même personnellement connu par les services de police et membres d’un groupe réputé pour sa violence. C’est ce que nous apprends le Huffington Post dont les infos ont été reprisent par les autres journaux.
Voilà la version de la police selon " le point " :
" Après un échange d’insultes et de menaces, trois skins accompagnés d’une fille seraient allés alerter un agent de sécurité, lui confiant que des jeunes se présentant comme “antifa” (antifasciste, NDLR) les attendaient pour régler leur compte. L’agent de sécurité serait alors sorti pour parlementer. Puis il serait remonté dans le magasin avant de dire aux jeunes au crâne rasé que la voie était libre. "
Visiblement les skins seraient bien les victimes de l’agression. Il ne s’agit pas d’un assassinat mais d’une bagarre qui a mal tourner, l’un des agresseurs se prenant un mauvais coup.

D’ailleurs que signifie l’engagement " antifasciste " ou " chasseur de skin " comme se présentait le jeune Clément Méric ? Moi je suis communiste et milite pacifiquement, pas pour casser la gueule de mes opposants.

#95245 
07/06/2013 à 17:38 par Anonyme

Attention ! La dite "troisième voie" est un piège :

Elle préserve la farce de l’"alternance" qui a l’ambition de faire croire à l’opinion que la "liberté d’expression" autorise LIBREMENT le peuple a voter une fois "à droite" (UMP) et une fois "à gauche" (PS). Comme au modèle autoproclamé de "démocratie" qui est les Etats-Unis !

Face au fascisme qui vient, soigneusement cultivé et encouragé par UMP et PS qui constituent donc une voie unique, souvent appelés UMPS, faussement séparée en deux pour diviser, il n’y a malheureusement qu’une seule voie : qu’ils s’en aillent tous !

La voie d’un changement de "régime" est ardemment, voire violemment (assassinats), combattue, évidemment :

- par cette dénomination de "troisième voie" car ce n’est pas une troisième voie mais la seule qui ait éventuellement une chance de faire gagner le peuple français. Sinon, tous esclaves ! Même ceux qui ont choisi le PS de bonne foi et en toute "alternance" !

- par une assimilation avec les nazis sous la forme du terme "rouge-brun", ça dépend des "publics" auxquels s’adresse la "communication" (façon Goebbels, pour ne citer que lui). Ce qui est très bien joué du côté de la division : une partie des ceux qui souhaitent un changement de régime (qu’ils s’en aillent tous ! ) et une nouvelle constitution va taper sur l’autre, qui veut pourtant la même chose !

- par la captation de l’énergie que suppose la lutte indispensable contre les groupes fascistes soigneusement cultivés à cet effet (et, comme d’habitude, POUR FAIRE PEUR et démobiliser).

Clément Méric a donné sa vie pour un changement de régime qui ne soit plus le néolibéralisme et sa loi des marchés, etc... Ceux qui souhaitent aussi (90 % d’exploités) ce changement de régime ne l’oublieront pas.

#95246 
07/06/2013 à 18:43 par act

Idem concernant le commentaire de "jaime". Une note d’humour noir très déplacée ?
Il suffit de visiter le site de ses gentils copains pour prendre la mesure : "drôles de fascistes", non pas drôle du tout en fait.

Pas de liberté pour ses ennemis déclarés (cf com. de scual).
On peut donc s’interroger sur la pertinence de publier ou laisser passer de tels messages ?

Juste un mot concernant les "antifas".
Je comprends bien que vu de France, particulièrement depuis la rédaction de LGS, il y aie une certaine méfiance envers le terme.
Mais n’oubliez pas que même en France il y existe de vrais "antifa", souvent des anars mais ceux là ne sont pas sur le net mais sur le terrain. Que ce soit en Grèce, en Allemagne, en Belgique ou ailleurs les antifas sont aux premières lignes, au contact, physiquement parlant. Ils méritent respect et soutien*.
Des usurpateurs se sont parfois présentés comme des communistes, faudrait-il pour autan maudire tous les communistes ?

* antifa vs aube dorée :
http://antifabruxelles.wordpress.com/2013/02/20/from-greece-with-love/
http://fr.contrainfo.espiv.net/2012/10/04/athenes-la-troisieme-patroui...
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=q3gRJwzPBAM
sur le terrain
http://www.youtube.com/watch?v=gzRe5aJTs6A
http://www.youtube.com/watch?v=OpGvpEtguq8
sur le terrain...de football ;)
http://antifabruxelles.files.wordpress.com/2010/07/standardtifo2.jpg?w=600
http://www.ui96.net/Ultra_Inferno_96
etc...

#95247 
07/06/2013 à 19:01 par Transes

Ah, Bateman, vous êtes "communiste" ? Eh bien, vous n’honorez pas tous les communistes qui ont combattu le fascisme.
Et vous considérez les fascistes comme des "opposants" ? Vous n’avez sans doute pas compris grand-chose à ce qui se disait dans les réunions de cellule.
D’autre part, quelles que soient les circonstances qui ont amené ces deux groupes à s’affronter, vous omettez sciemment que les fachos étaient armés de poings américains, une arme interdite et susceptible de tuer (la preuve), au cas où vous ignoreriez cela également.
Alors, vos gentils petits fachos innocents qui se sont fait agresser par des méchants antifascistes, racontez ça à d’autres.
Ce sont des tueurs et des lâches.
Mais allez les rejoindre, si le cœur vous en dit. Vous pourrez pleurer ensemble sur l’injustice qui les frappe.
De toute façon, vous n’êtes certainement pas à votre place là où vous êtes.

#95248 
07/06/2013 à 19:04 par Jaime Bateman

Selon un témoin, " les skinheads ne cherchaient pas la bagarre "

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-mort-de-clement-meric-selon-un-...

" Un vigile présent sur les lieux du drame est qualifié de témoin "principal" par les policiers. L’homme met en cause les quatre militants du groupuscule antifasciste auquel appartenait la victime, et plus particulièrement l’un d’entre eux. Selon ce témoignage, ce garçon, très remonté, avait des gants de boxe dans son sac et a incité les autres à se battre contre les skinheads, qui, toujours selon le vigile, cherchaient plutôt à éviter l’affrontement et à partir discrètement. "

Cela me fait de la peine de citer un journal comme le point mais il semble que ce soit bien les antifas qui soient les véritables responsables de la mort de Clément Méric.

#95249 
07/06/2013 à 19:09 par Alex Flemu

Au delà de tout débat sur ce triste décès, je prend le temps d’écrire pour m’adresser à un certain nombre de commentateurs précédents...

Je suis déçu par certaines postures qui en viennent facilement à condamner, à ostraciser... Je ne pense pas à ce monsieur qui dans son double jeu en est venu à se faire les dents sur LGS... Une démarche à la limite de la schizophrénie.
Je pense à ceux qui se sentent "infiltrés". Infiltrés vous dites ? Mais vous êtes quoi au fond ? Une espèce de cellule combattante ?
Je trouve cela dommage car ceux qui sont désignés de la sorte me paraissent être des esprits relativement libres et critiques, loin des complaintes et gesticulations gauchistes habituelles.
En gros, j’ai bien cerné que l’on conchiait E&R... Car les propos tenus par les "infiltrés" semblaient à peu près de la teneur de ce site.

Alors parlons en d’E&R s’il vous le voulez bien.
"Rouge-Brun" diriez-vous ? Voila encore un terme de doxa facile à accoler. Finalement, quelle est la ligne d’E&R (je précise que je ne parle pas du personnage Soral) ?
Si je ne m’abuse, ils s’inspirent grandement de la ligne chaviste (socialisme, patrie, tradition chrétienne, anti-imperialisme, anti-sionisme, initiative populaire).
Rassurez-moi Chavez n’était pas un "rouge-brun" ?

Ce qu’à titre personnel je trouve intéressant dans la démarche c’est le principe de Réconciliation (le R de E&R). C’est ce qui sollicite selon moi au mieux l’esprit critique car on peut y écouter, commenter et débattre avec des gens de tous bords politiques quitte à être parfois bousculé...
Je tiens à preciser que j’ai étudié à Nanterre il y a quelques années (j’ai 25 ans) et joint pendant un temps la CNT. J’ai donc pu me rendre compte de la stérilité des débats entre convaincus, des arguments gauchistes éculés, du "combat" antifa face à des groupes certes violents, stupides et xénophobes mais beaucoup moins nombreux et organisés politiquement qu’on veuille bien le croire (en tt cas moins que les hordes gauchisantes de jeunes encore vierges de l’engagement politique qui inondent les amphis en temps d’AG).
Par ailleurs, quelle ne fut pas ma déception de voir qu’un nombre non négligeable de camarades était près à s’abandonner aux bras du PS...
Finalement, que dire des propos de Jospin (qui n’est pas connu pour être un ignoble fasciste...) par rapport au FN et au fascisme ?

Tout ça pour dire qu’il serait temps d’ouvrir le débat et de discuter avec d’autres que des convaincus. Condamnons ce qui doit être condamné, interdisons les groupuscules violents quel que soit leur bord (au risque de les hisser en "martyrs"...) mais arrêtons d’ostraciser, discutons avec la couche populaire qui adhère aux idées du FN, bousculons la doxa. ( En ce sens, je vous invite fortement à écouter le témoignage de Farida Belghoul, instigatrice de Convergence 84, sur E&R)
Sans E&R je n’aurai jamais pu appréhender Clouscard, Michea, Chouard... Je n’aurai jamais entendu parler du travail de Michel Collon (face auquel je me dois d’exprimer mon plus grand respect !) ou celui de Marion Sigaut (j’entends deja les cris d’orfraie)...
Alors dites-moi quel est le problème avec E&R ? La critique de la loi Gayssot ? De la Franc-Maconnerie ?
Cela aussi mérite débat plutôt que de tout rejeter du revers de la main non ?

Pour en revenir à ce que je disais au début, je trouve dommages certaines réactions qui tiendraient plus de Rue89 que de LGS...

En tout cas, merci au GS pour son travail et bonne continuation.

Alex

#95250 
07/06/2013 à 20:46 par Sheynat

@ « Jaime Bateman »

Non violent selon vous " Sheynat " mais tout de même personnellement connu par les services de police et membres d’un groupe réputé pour sa violence. C’est ce que nous apprends le Huffington Post dont les infos ont été reprisent par les autres journaux.

1- ce n’est pas « non violent selon moi » mais selon les témoignages de son entourage, ses camarades d’université etc.
2- ce que nous apprend le Huffingtonpost est que :
« Selon M6, l’auteur probable du coup mortel était déjà connu http://news.fr.msn.com/m6-actualite/faits-divers/agression-a-paris-un-... des services de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) et de la DDRP (Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris). Esteban M., "un balèze d’origine espagnole" selon Libération, serait fiché comme appartenant à un groupuscule d’extrême-droite, probablement les JNR. »
2bis- D’ailleurs, en allant sur le lien, on apprend que :
« Clément Méric est mort à la suite d’un coup reçu en plein visage, selon une information de RTL. Les premières conclusions des médecins légistes révèlent que l’ecchymose à l’arrière du crâne de l’étudiant, provoquée par la chute du jeune homme sans doute sur un objet métallique, n’est pas à l’origine du décès. »
Ceci pour remettre les pendules à l’heure concernant votre « il est mal tombé » et votre interprétation très personnelle de vos sources.

3- En continuant sur le même site, on découvre aussi que :
« Selon une source policière, les enquêteurs ont ’rapidement disposé’ de signalements précis et de photos des agresseurs présumés, qui ’graviteraient pour certains’ autour du ’noyau dur des Jeunesses nationalistes révolutionnaires’ (JNR), ce qui ’reste à affiner dans le temps de la garde à vue’ et à ’vérifier’, a précisé la source.
La source judiciaire, pour sa part, a indiqué que deux des gardés à vue ’gravitent autour du mouvement d’extrême droite Troisième voie’, dont les JNR, son ’bras armé’ selon cette source, assurent notamment le service d’ordre. Les JNR, selon une source proche des services de renseignement, sont une ’vingtaine tout au plus’, des skinheads pour la plupart, selon cette source. »

4- d’après huffingtonpost, Clément Méric aurait non pas appartenu à un groupe connu pour sa violence, mais -selon une source policière citée par l’AFP-, « qui recherche la confrontation ».

5- et enfin, rien dans l’article du journal Le Point dont vous avez tiré l’extrait ne permet d’interpréter qu’il s’agit d’une « version de la police ». Un vigile n’est pas un policier, loin de là.

« Visiblement les skins seraient bien les victimes de l’agression. Il ne s’agit pas d’un assassinat mais d’une bagarre qui a mal tourner, l’un des agresseurs se prenant un mauvais coup. »

Ben voyons, vous cautionnez la version de Serge Ayoub cité dans Le Point :
« Ils ont en réalité été victimes d’une agression."

Manière non pas de casser la gueule, certes, mais de l’enfoncer un peu plus en faisant passer la victime pour le bourreau, et en plaçant sans scrupule des invectives au même niveau qu’un coup mortel perpétré par une personne armée.

 « ils ont tout de suite sauté sur lui » raconte pourtant un témoin.

#95252 
07/06/2013 à 21:17 par sam

le troll bateman qui se prétend "communiste" !!!

faut faire quelque chose LGS !

vous avez bien lu ce qu’il écrit ?

#95253 
07/06/2013 à 22:21 par latitude zero

Je découvre incrédule un intervenant du nom de jaime bateman, se proclamant "communiste non violent" qui poste sur le Grand Soir pour minimiser ouvertement l’assassinat de Clément Méric et qui laisse un lien vers un site néo-nazi co-responsable de sa mort.
Sur ce site j’ ’y ai vu une bouillie informe pseudo politique à l’usage des simplets , dans la plus totale confusion, qui va du "communisme" à l’extrême droite, faisant leur marché chez Chavez ou Sankara et là ou ça les arrange sans jamais percevoir la moindre contradiction, promouvant une mouvance ouvertement fasciste national-socialiste , allié au GUD, au JNR et d’autres groupuscules fascisants.
Une vraie démence de mélange des genres , un pitoyable méli-mélo d’extrême droite qui pourrait être comique si ça n’étaient pas aussi mortifère et s’ ils ne détournaient pas de nombreux jeunes des véritables combats .
Un capharnaüm de paumés !!

#95256 
07/06/2013 à 22:59 par Lulu

Alors dites-moi quel est le problème avec E&R ?

La prose du nazillon ne pourra jamais jouxter celle du déporté.

#95258 
07/06/2013 à 23:50 par Transes

"Selon ce témoignage, ce garçon, très remonté, avait des gants de boxe dans son sac et a incité les autres à se battre contre les skinheads, qui, toujours selon le vigile, cherchaient plutôt à éviter l’affrontement et à partir discrètement".

Ah ! ah ! ah ! le gars avait des gants de boxe et incitait les autres à se battre ! Mais qu’il est bête ! Ils étaient dans son sac, les gants. La logique aurait voulu qu’il les porte, non, s’il était si agressif ?
Les autres en face avaient, eux, des coups de poings américains, mais, non, non, non, ça alors, pas du tout, ils ne s’en sont pas servi ! ... Ont-ils dit à la police.
Ils n’en avaient pas besoin, apparemment, ils ont séché ce pauvre gars sur place sans cela. Quelle force ! On se demande pourquoi ils se promènent avec des armes interdites quand leurs poings suffisent amplement.
Ah, et puis, ils ne cherchaient pas du tout, du tout, la bagarre, mais ils se promenaient avec des armes létales. Ils avaient peur, sans doute, de se faire agresser par les petites vieilles du quartier ?

Une chose est sûre, c’est qu’un jeune homme de 18 ans est mort dans cette affaire et que certains se préoccupent plus de disculper son agresseur que de déplorer ce drame. Odieux.

Mais j’y pense, c’est peut-être lui, qui, pour faire accuser les autres s’est donné un coup de poing tout seul ?

A banaliser le FN et ses satellites, on se retrouve sous le régime de la terreur des gros bras haineux.

@Sheynat : bonne analyse. Comme quoi, on ne vérifie jamais assez les liens.

#95259 
08/06/2013 à 08:43 par mandrin

et ben quand ils seront au trou les petit skinheads a papa ils vont comprendre ce qu’est la violence, c’est pas le visage d’un petit gars au trait juvénile qu’ils auront en face, mais de vrais client...et puis surtout eux, ils auront le bénéfice d’un traitement de faveur, rien a voir avec les pointeur.

ils vont pleurer des grosses larmes et pour longtemps !

#95265 
08/06/2013 à 08:56 par Sheynat

07/06/2013 à 22:21, par latitude zero
Je découvre incrédule un intervenant du nom de jaime bateman, se proclamant "communiste non violent" qui poste sur le Grand Soir pour minimiser ouvertement l’assassinat de Clément Méric et qui laisse un lien vers un site néo-nazi co-responsable de sa mort.

A noter leur logo ; ou j’ai la berlue ou bien en effet, il s’agit, sous forme schématisée, d’un poing levé avec un poing américain à sa droite : tout un programme dans cette icône... - :(

07/06/2013 à 23:50, par Transes
Une chose est sûre, c’est qu’un jeune homme de 18 ans est mort dans cette affaire et que certains se préoccupent plus de disculper son agresseur que de déplorer ce drame. Odieux.

Je n’aurais pas mieux dit.

#95267 
08/06/2013 à 09:31 par Théophraste R.

Marine Le Pen, Serge Ayoub, Robert Ménard, la triplette angélique. par legrandsoir
@ Martin

Dommage que LGS, journal qui parmi tous les autres recueille ma préférence, autorise les amalgames entre le FNR et Dieudonné !

Dommage que Dieudonné ait choisi de se vautrer dans le lit des Le Pen.

De grâce, un peu d’objectivité

C’est un fait objectif : Dieudonné fraye avec l’extrême droite et les fachos

Que de faciles rapprochements dans cet article !

C’était le but : montrer qu’ils se fréquentent. Mais si vous voulez aller boire un coup au bar "Le local" en arborant un badge du GS, racontez-nous la suite. Ou bien allez faire lire un de nos articles sur ces gens-là dans le hall du théâtre de Dieudonné (mettez un casque).

Cela dit, quelle tristesse de voir ce que cet humoriste est devenu ! Il est perdu.

#95268 
08/06/2013 à 10:17 par Transes

Mais, voyons Théophraste, il n’y a pas de "martin", ici. Vous avez dû tourner à droite par erreur (j’ai pas dit "virer", hein ? :-D).
Cela dit, bien d’accord avec vous : Dieudonné a, lui, très mal tourné.
On ne peut pas plaisanter de tout avec tout le monde. Et s’amuser avec Le Pen ou Faurisson, c’est rédhibitoire. Cela ne me fait pas rire du tout. Nous ne sommes plus du même monde.
Et il fait partie, avec bien d’autres, de ces gens qui décrédibilisent la gauche en semant la confusion et qui se réjouissent des amalgames qu’il en résulte.
Ce qui est très grave, parce que le crime profite à l’extrême-droite, pas à la gauche. Car il la rend abordable et presque sympathique.
Alors, le victimiser, non. Il sait très bien ce qu’il fait. C’est son problème.
Quelque part, ça doit lui rapporter bien plus que de rester dans les clous.

#95269 
08/06/2013 à 11:15 par Scual

Ben quand je vois la manière dont les médias traitent l’info il me semble qu’il est temps d’ironiser, c’est mieux que de pleurer.

Donc y a eu provocation. Comment ? Insulte ? Regard de travers ? Moi dans ma vie j’ai très souvent été insulté. Des amis, ma femme, même de la famille... je suis bête, j’aurais du tous les tuer.

D’ailleurs c’est pas la victime mais son pote qui a apparemment "provoqué". Non content de tuer tout ceux qui m’ont provoqué, j’aurais du tuer aussi toutes les personnes qui ont provoqué des amis à moi... enfin si je les avais pas déjà tous tué après qu’ils m’aient provoqué.

Mais quand même j’ai connu des gens qui se détestaient de toutes leur force, presque au point de l’obsession. Des histoires de femmes, de vol, de dénonciation et autres. Le genre à passer l’année à dire qu’ "un jour ils vont le buter"... ben s’ils se sont battus et même plus d’une fois dans certains cas, ils ne se sont jamais entretué. C’est quand même pas rien d’appeler une bande de pote en renfort et de tuer quelqu’un, même pas le type qui a provoqué en plus. Peut-être que j’ai pas assez d’expérience de la vie, mais dans mon patelin, le seul type qui a fait un truc dans le genre ressortira surement jamais de prison et tout le monde le juge comme un psychopathe ennemi de la société. Alors qu’en fait c’est vrai qu’il avait été provoqué, donc c’est normal qu’il lui ait roulé sur la tête... les médias auraient du lui donner un coup de main pour sa défense.

Mais je me demande quand même... Un type qui se balade en exhibant une croix gammé tatouée comme l’agresseur, et qui donc se réclame des génocidaires plus grands criminels de l’Histoire et de cette idéologie d’éradication, c’est un peu limite quand même. Après tout c’est comme si on se tatouait "je suis content qu’on ait tué tes grands-parents et je veux aussi te tuer toi et tes enfants." Ça pourrait peut-être être vu par certains comme de la provocation, non ?

En fait peut-être que les gentils nazis se sont mal défendus à Nuremberg, les juifs avaient surement du les provoquer mais personne à cherché à savoir... ils avaient malheureusement pas l’appui de nos médias désormais amis des nazis pour les aider. C’est vraiment trop triste pour ces pauvres nazis, en réalité victimes.

Je dis qu’ils sont les amis des nazis parce que jamais, mais vraiment JAMAIS depuis au moins 30 ans ils ont cherché à savoir si la victime d’un crime avait provoqué son agresseur. Je les regarde et je les lis souvent et j’y ai vu passer des wagons de viols, de meurtres et de passages à tabac, mais ils ont jamais cherché à savoir si y avait eu de la provocation. Alors comme la seule différence c’est que cette fois-ci c’est ces bons vieux nazis qui ont fait le coup, je me dis que les médias doivent bien les aimer pour faire différemment de tout ce qu’ils ont fait depuis 30 ans, rien que pour eux.

Pour revenir à la provocation, c’est évident que la croix gammée, qui dit que ce gentil nazi voulait recommencer l’éradication des communistes, juifs, tsiganes, handicapés etc, peut être vue par certains comme de la provocation... et en fait même comme de la préméditation puisqu’elle annonce déjà qu’il voulait tuer sa victime puisqu’elle faisait partie des cibles. Pour dire à quel point il le voulait, il se l’ai même carrément tatoué alors que c’est pourtant interdit par la loi de montrer une croix gammé, et c’est pas pour rien. Hier un journaliste voulait pas laisser Mélenchon dire que c’était un assassinat parce que ça veut dire qu’il y a préméditation. Pourtant y a un témoin qui a vu la preuve, ça doit valoir autant que le témoin qui dit qui a eu provocation, non ?

Au fond le courageux qui est aller leur faire la leçon, il aurait du les tuer. Ils a été provoqué par la croix gammé et quand on tue quelqu’un qui a provoqué c’est pas si grave... mais quelque chose me dit que les médias auraient pas réagit de la même manière. Peut-être que pour tuer avec l’appui des grands médias, faut simplement se tatouer une croix gammé, pour qu’ils cherchent à rendre la victime coupable, même par procuration puisque c’est en fait son copain qui aurait cherché.

Donc les nazis ont désormais l’appui des médias si ils tuent les copains des gens qui les "provoquent" après qu’ils aient exhibé leur croix gammé. Je me demande si on va encore me prendre pour un conspirationniste confusionniste communiste extrémiste si je dis encore que les médias sont fachos. Ou est-ce qu’il va falloir attendre qu’un seul mort se transforme en plusieurs millions... qui l’auront surement provoqué j’imagine.

Bon ben maintenant j’hésite à me faire discret parce que je commence à avoir sacrément les jetons que ce genre de messages soit vu comme une provocation. Et puis si ils me tuent aussi, j’ai pas vraiment envie que les médias disent que c’est de ma faute, ça serait pas un beau cadeau d’adieu à mon fils et ma femme. Remarque les nazis tuent pas des gens mais des groupes de gens, alors ils leur réservent surement le même sort... du coups je crois que je vais quand même continuer à écrire ce genre de trucs, j’aurais au moins essayé de les sauver mais contre les grands médias neonazis, j’ai vraiment pas beaucoup de chances d’y arriver.

Peut-être que je devrais commencer à chercher à publier mes opinions ailleurs que dans les commentaires du coup parce que maintenant je suis certains qu’ils ont plus de valeur que les "articles" des professionnels de la propagande pro nazi. Si on a peur de crier plus fort qu’eux, ils seront les seuls à être entendus et nos morts seront traités comme les coupables et nos bourreaux comme les victimes. Le cauchemar a déjà commencé.

J’espère qu’Acrimed va compter le nombre de fois où l’ont trouve le mot "provocation" dans les grands médias alors qu’on ne sait pas grand chose de celle-ci, et combien de fois ils y comptent le mot "nazi" alors que l’agresseur avait bel et bien une croix gammé... histoire que leur parti pris pro nazi soit pour nous un critère objectif. Là ils ne défendent même pas le FN ou autres qui dissimulent leur vraie nature, là c’est carrément des nazis à qui ils cherchent des circonstances atténuantes, ça s’est pas vu depuis Vichy.

#95271 
08/06/2013 à 13:44 par 69spirit

les médias parlent de provocation : ils donnent carte blanche aux fachos
les choses sont claires maintenant
nous voilà prévenus

LGS
au premier commentaire de "jaime bateman" tout le monde a compris qu’il est un infiltré
sauf le modérateur de LGS ?
ses commentaires et son lien de nazi sont publiés
pour vous faire une idée des JNR visitez le site principal, pas la version édulcorée overblog
la version qu’il donne est exactement celle des JNR d’Ayoub
Ayoub dont le surnom est "batskin" ou "batman"
lire à voix haute : "jaime bateman"

quel est l’intérêt de le publier ?
de polémiquer avec un nazi ?
juste sous un édito qui annonce qu’un camarade de 19 ans est tombé sous leurs coups ?

lui répondre est déjà une erreur
qui aurait pu être évitée s’il n’avait pas été publié

#95275 
08/06/2013 à 15:22 par Jaime Bateman

Je précise que mon pseudo est en référence au révolutionnaire Colombien.

#95280 
08/06/2013 à 15:50 par sam

d’accord avec 69spirit

de même que la prose du supporter d’E et R

il peut nous la jouer sur la stérilité des gauchistes qu’il a (trop ?) fréquentés, et tenter de nous faire croire que telle secte facho serait acceptable sous prétexte qu’elle serait "sociale" et "patriote", c’est de l’attrape-nigaud

Hors de la lutte des classes ce verbiage n’est que tromperie

je lis à droite ici : NE SERONT PAS PUBLIES les racistes, xénophobes etc... comme les réactionnaires à côté de la plaque

ben y en a qui cumulent

et laisser un commentaire qui prétend que Clément est mort de la faute... des antifascistes !

non

#95282 
08/06/2013 à 17:57 par V. Dedaj

@69spirit

C’est une question difficile à trancher sans verser dans l’émotionnel.

A titre personnel, je n’ai aucun problème à publier une intervention qui soit correcte (dans la forme) et qui ne contienne pas d’appels à la haine où à la violence (ce qui est le cas) ou autres provocations pures - et qui par ailleurs pointe du doigt quelques éléments "factuels" qu’il vaut mieux connaître qu’ignorer, ne serait-ce que pour pouvoir y répondre, le cas échéant. Le terme "infiltré" me gêne, parce qu’être infiltré, c’est être manipulé. Le serions-nous, par la grâce de quelque commentaire ?

Il y a eu mort d’homme. C’est le moment où jamais d’être le moins émotionnel possible, car je ne doute pas que certains - qui s’en fichent au fond du jeune homme en question - sont déjà "en manoeuvre" pour en tirer un profit (amalgames extrême-gauche, extrême-droite, par exemple, ou les faux-nez antifas que nous connaissons qui viennent de monter d’un cran leur rhétorique dans un appel à empêcher Annie Lacroix-Riz de s’exprimer à Lille).

Il se pourrait (à l’heure où j’écris ces lignes) que la mort soit un "accident". Certes, un accident comme lorsqu’un ivrogne prend sa voiture et tue, sans intention de le faire mais avec toutes les conditions réunies. Je n’ai aucune sympathie pour le coupable, mais je déteste les lynchages. Et je vois mal un facho, aussi cinglé soit-il, commettre un meurtre en plein jour à St Lazare, devant les caméras de surveillance. Si tous les fachos pouvaient être aussi cons, j’en serai ravi. Je ne vois pas ce que la gauche aurait à gagner à en rajouter, si c’était involontaire.

ET PENDANT QUE J’Y SUIS :

C’est quoi notre objectif ? Empêcher le "fascisme" de progresser ? Mais il est déjà là. Dans les propos racistes d’un ministre en exercice et qui est resté longtemps en exercice. Dans les bombardements "humanitaires" de populations civiles. Dans la liberté de circuler dont bénéficient de notables criminels de guerre. Dans l’indifférence au sort réservé à Bradley Manning et Julian Assange. Dans le soutien par des politiciens - que nous avons élu - à des groupes fanatiques et assassins en Syrie. Il est là, dans la banalisation des horreurs et les postures de plus en plus "réacs" dans notre propre "camp". Vous ne ressentez pas comment nos marges de manoeuvre se rétrécissent chaque jour ? Trop subtil, peut-être, pour s’en rendre compte. Mais je peux vous dire que de plus en plus de gens demandent au Grand Soir de retirer des commentaires ou articles (parfais vieux de plusieurs années) signés de leur vrai nom.

Cette affaire me donne l’impression que "nous" compensons ici nos impuissances ailleurs - "on tient un os, on ne va pas le lâcher". Les groupuscules d’extrême-droite (notez le mot groupuscule) me font penser à l’affaire du port du foulard qui n’avait jamais été autre chose qu’un épiphénomène sans importance réelle. Là aussi, on tenait un os, très contents d’avoir enfin quelque chose d’identifiable, palpable, concret, pour nous (ré)conforter, nous livrer à une petite séance d’exorcisme.

Ils vont interdire le (microscopique) mouvement JNR. Grand bien leur fasse. Nous pousserons un ouf de soulagement et applaudirons à la décision (voir la LDJ subir le même sort me remplirait d’une certaine satisfaction). Et pendant ce temps, en Syrie, vont s’en donner à coeur joie à de nouvelles abominations des types financés et soutenus par ceux-là mêmes qui vont interdire la JNR.

Alors je n’ai pas l’intention de leur lécher la main à tous ces salauds, par "gratitude" pour avoir interdit la JNR. Par là, "ils" vont gagner une petite légitimité (gardiens de la démocratie, et bla bla bla). Et lorsqu’un salaud gagne en légitimité, c’est le moment de trembler dans vos baskets.

Moi, ce que je veux, c’est qu’ils arrêtent, maintenant, toutes leurs saloperies, toutes leurs actions dans tous les domaines et qui nous entraînent vers vous savez tous où. Je veux voir les grands coupables, et pas uniquement les petits cons, en prison ou en fuite.

Ils me jettent un os à ronger ? J’en veux pas.

#95288 
08/06/2013 à 17:57 par Sierra

Aussi d’accord avec 69spirit.

Ces gens la ont leurs espaces d’expression, si l’on avait pas à les subir sur le GS, l’air serait plus frais.

A propos des antifa, voila un petit cours d’histoire ==>ICI

#95289 
08/06/2013 à 19:17 par Alex Flemu

@sam

Renseignez-vous un peu et sortez de vos carcans imbéciles...
Je tiens d’ailleurs à préciser que je ne suis pas un membre E&R, j’apprécie simplement leur liberté de ton (tout j’apprécie celle du GS).
Secte facho.... Mais vous vous relisez avant d’écrire de pareils inepties ? A moins que vous écriviez sous l’emprise de THC ou que sais-je... C’est difficile de sortir de la doxa hein ?
Je ne nie pas que des frustrés xénophobes soient dans les rangs d’E&R mais doit-on pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain... Secte facho sérieusement ? Vous êtes en grand décalage avec la réalité...
Le moment viendra ou il sera nécessaire de dépasser ses frustrations, ses certitudes bas du front et de s’associer pour le bien du pays (dans un premier temps) et peut-être de l’Europe (ensuite)...
Et vous osez même me parle de lutte des classes... Vous êtes ridicules... Si E&R est votre ennemi (puisqu’il faut bien qu’un gauchiste se sente cerné de toute part) ayez au moins l’intelligence de vous informer sur celui-ci...
Sa ligne est clouscardienne donc si vous pensez que cela ne prend pas en compte la lutte des classes je vous recommande de vous instruire un peu plus l’ami... Et peut-être que pour vous Michéa est un dangereux réactionnaire mais vous seriez culotté de le qualifier de "facho".
De plus si demander (un peu naïvement je dois l’admettre) l’avènement d’un "Chavez français" est pour vous le signe d’une secte facho, alors les chiens n’ont pas fini d’aboyer...
Ce dont vous ne vous rendez pas compte c’est que ce site attire de plus en plus de monde. Est-ce un signe de la "fascisation" de la société française ? Il me semble pourtant que cela amène un nombre toujours croissant de personnes à être au fait de ce qu’il faut combattre ; l’oligarchie, la banque, le sionisme... (objectivement les mêmes adversaires que LGS non ?)
L’analyse historique, sociologique, politique porté par les intervenants sur E&R est fondamentalement marxiste. Alors je comprends que des choses dérangent ; le complot judeo-centré, la critique homogène de la maçonnerie dans sa globalité me dérangent aussi... Mais quoi que l’on dise nous ne sommes plus dans les années 30, et l’on devrait pouvoir débattre de tout. Il est donc ridicule et tellement facile de traiter de fasciste à tout va... Le ressort est le même que le chantage à l’antisémitisme lorsque l’on critique Israël...

Des groupuscules violents d’inspiration fasciste sont certes toujours à l’œuvre et sont impliqués dans la mort d’un jeune homme.
Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que la menace fasciste planant sur la République n’existe pas. On ne m’enlèvera pas de l’idée non plus que le FN (tout xénophobe et réactionnaire qu’il soit) n’est pas un parti fasciste...
Criez au loup fut en tout cas très utile pour donner les clés du pouvoir à Mitterrand et à Chirac...

#95296 
08/06/2013 à 21:09 par babelouest

J’aurai juste une remarque à ajouter après le commentaire d’Alex Flemu.
A mon sens, et contrairement à lui, je pense que le culte du chef au FN et les comportements publics de beaucoup de "ses troupes" confèrent bien le statut de fascisme au mouvement. De plus, je pense qu’une frange assez importante du parti collatéral partage les mêmes idées, les mêmes combats, les même dangers pour le reste de la population et ce qui reste de démocratie. Cette mouvance, ainsi scindée en deux, paraît moins dangereuse.

Face à cela, et à leur différence, à gauche nous apportons des idées, un espoir. Et franchement une cérémonie comme celle à laquelle j’ai assisté ce matin, çà fait du bien.

#95299 
08/06/2013 à 21:39 par Lulu

(...) j’apprécie simplement leur liberté de ton (...)

Argument caractéristique du micro fascisme qui permet d’amalgamer volontairement licence et liberté. Or la licence, c’est la liberté des animaux, ou des libéraux. Autrement dit, ça n’est pas la liberté, mais son contraire, à savoir la force avec les faibles, la faiblesse avec les forts.

(...) autant jeter le bébé avec l’eau du bain (...)

Dés bébés …
Leurs aspirations relèvent surtout du prurit d’adolescent.
Mais à décharge, il est est vrai que l’époque croule sous l’infantilisation. Ce modèle y fait la loi. Nos temps manquent de Pères. En revanche, ils grouillent de créatures immatures, incomplètes, inachevées, jamais finies, obsédées par le meurtre du père et désemparées de ne pouvoir supprimer quelqu’un d’introuvable psychiquement malgré sa présence physique…

(...) De plus si demander (un peu naïvement je dois l’admettre) l’avènement d’un "Chavez français" (...)

Malheureusement, un nain juché sur les épaules d’un géant restera un nain.

(...) attire de plus en plus de monde (...)

Oui, et les soldes de Virgin à –50 % aussi. Autrement dit, la mobilisation politique de la petite bourgeoisie contre le prolétariat est en effet inconcevable sans démagogie sociale.

(...) est fondamentalement marxiste (...)

Arf....Le marxisme, il explique (entre autre) que le racisme répugnant, l’hystérie nationaliste ou la barbarie et le produit du capitalisme, en particulier dans sa phase de décadence.

#95301 
09/06/2013 à 01:16 par Transes

D’abord, "il y a eu mort d’homme", en effet : qu’on décide qu’elle ait été volontaire ou involontaire, l’intention était clairement de faire très mal et d’aller jusqu’au bout. Ce n’était pas une simple bagarre à mains nues. Et, à ce stade de violence, la mort n’est que l’issue maximale du processus.
Ce sont des gens super entraînés et ils s’en sont pris non pas à l’"agité" qui les provoquait, soi-disant, mais au plus fluet d’entre eux. Un coup de poing qui provoque un traumatisme crânien et la mort clinique quasi-instantanée, ce n’est pas anodin.
Alors, oui, on dira qu’il s’agit d’un "homicide involontaire", sauf si la justice considère que la possession d’armes indique la préméditation. Et qu’on fait confiance à la justice de notre pays.
Mais, comme pour Brahim Bouraam, jeté à la Seine en 1995, on exonèrera le FN, vitrine "clean" de groupes violents d’extrême-droite qui gravitent autour d’eux.
Et c’est certain, nous sommes bel et bien cernés et que toute la classe politique, PS en tête actuellement, commet le même type d’agression que ces gens-là, mais en toute impunité et à très grande échelle, et joue les vierges effarouchées quand il s’agit de crimes commis par des individus.
Ils sont occupés à faire de la propagande abjecte contre les étrangers. Comme Valls, par exemple.

" Moi, ce que je veux, c’est qu’ils arrêtent, maintenant, toutes leurs saloperies, toutes leurs actions dans tous les domaines et qui nous entraînent vers vous savez tous où. Je veux voir les grands coupables, et pas uniquement les petits cons, en prison ou en fuite."

Pareil.
C’est toute cette classe politique qui nous fait accepter le totalitarisme.
Et ces gens qui viennent se faire les porte-parole des classes dominantes racistes et violentes, un peu ça va.
Les "cinq minutes pour Hitler et cinq minutes pour les Juifs", non merci.

Là, je vois qu’un bonimenteur revient une nouvelle fois nous faire l’article pour E&R : ras-le-bol des propagandistes. Et agressifs, avec ça.
Si on veut se renseigner, on ira voir sur leur site, hein ? Pas besoin de prêchiprêchas.
"Alors je comprends que des choses dérangent ; le complot judeo-centré, la critique homogène de la maçonnerie dans sa globalité".
Oui, c’est vrai, une paille ! C’est le fondement même d’une partie de l’idéologie d’extrême-droite : les Juifs et les francs-maçons. On a beau faire des phrases savantes pour édulcorer, c’est bien de cela qu’il s’agit.
" Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que la menace fasciste planant sur la République n’existe pas."
Ben, forcément, si on ne voit pas où sont les bouillons de culture.
Quant à Chavez, laissez-le tranquille. Cette récupération est ignoble. Il n’a rien à voir avec ce marigot infesté.
C’est bien ce que je disais : ils s’approprient tout pour tout salir et semer la confusion. Se réclamer du marxisme, il faut le faire !

#95304 
RSS RSS Commentaires
   

Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« A toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes : autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps, de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu’en général, elle exerce son pouvoir sur les idées de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d’autre que l’expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions conçues comme idées, donc l’expression des rapports sociaux qui font justement d’une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie. »

Karl Marx

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.