Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Une ministre fausse écolo remporte la palme (huile de)

On connaît les inconvénients multiples de l’huile de palme. C’est pourquoi le sénat avait voté une taxation progressive de cette huile : 104€ la tonne en 2016, 300€ en 2017, 500€ en 2018, 700€ en 2019 et 900€ en 2020.

Hélas, la raffinerie de pétrole (Total) de Châteauneuf-les-Martigues (13) va se reconvertir et, à partir de 2017, elle produira du biocarburant à base d’huile de palme importée.

Que faire quand on est un gouvernement solférinien ? On fait voter par les députés (le 17 mars) une loi qui défait celle du Sénat : la taxe sur l’huile de palme passera de 104€ la tonne à 90€. Le quotidien l’Humanité, qui livre ces informations, précise que « la taxe sur l’huile d’olive importée des pays non membres de l’Union européenne s’élève à 190€ la tonne ».

Et qui a fait voter la loi pro-Total ? La secrétaire d’Etat à la biodiversité, Barbara Pompili, ex-coprésidente du groupe des députés EELV, parti qu’elle a quitté le 30 septembre 2015 pour suivre le destin d’Emmanuelle Cosse et de Jean-Vincent Placé, ministres en récompense de leur reniement ou (comme on voudra) traîtres à l’idéal Vert pour devenir ministres.

Théophraste R.

Pour en savoir plus : http://www.humanite.fr/barbara-pompili-la-sous-taxation-de-lhuile-de-p...

URL de cette brève 5028
https://www.legrandsoir.info/une-ministre-fausse-ecolo-remporte-la-palme-huile-de.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/03/2016 à 02:01 par Feufollet

Ah qu’ils sont beaux tous mes dimanches
Les jours en fleurs....et nos beaux enfants....................
La photo de ces trois fossoyeurs de l’écologie
En costume de circonstance mortuaire
Enterrons ces fossoyeurs, mais pas l’écologie
L’écologie subsistera sans eux
L’écologie politique est éclatée
On attend encore un fédérateur
Le Guide vert des francs
Même aussi une coalition de Guides
Autant espérer une coalition de Druides
Bon y’a le Noël Mamère qui se couche sur toutes les mères
Et le Hulot derrière le hublot des multinationales
Et y’a LGS qui à d’autres chattes à chasser
Au moins il sait organiser des cérémonies funèbres et funestes
Alors mangeons bio, nous aurons plus de chance d’être présents
Dans les prochains enterrements

#123249 
29/03/2016 à 07:54 par calame julia

"Ils sont vraiment"... fénoménaux...

#123251 
29/03/2016 à 08:20 par luo jie

Châteauneuf-les-Martigues (13026)

#123252 
29/03/2016 à 09:44 legrandsoir

Une info était fausse et vous l’avez trouvée.
On rectifie après avoir fait boire à Théo un verre d’huile de palme dans un gobelet en carton recyclable.

#123253 
29/03/2016 à 10:05 par Autrement

Si certains objectent que les bio-carburants doivent être moins polluants, il faut lire l’article de l’Huma en entier pour découvrir que :

"l’étude menée pour la Commission par l’Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués (IIASA) indique aussi que la combustion du carburant diesel issu de l’huile de palme pollue quatre fois plus que celui issu de l’huile de colza ou de tournesol et près de deux fois plus que celui issu de la graine de soja."


En revanche, la conclusion de l’article me paraît tendancieuse et discriminatoire :

"Il ne reste plus à connaître l’identité du ministre qui a fait avaler son chapeau de paille à Barbara Pompili : Manuel Valls ou Emmanuel Macron ? Probablement les deux sur une suggestion de François Hollande ? Il n’empêche, trois mois après les discours écolos prononcés en clôture de la conférence de Paris sur le climat, cet épisode en dit long sur la sincérité de nos gouvernants quand ils prétendent agir contre le réchauffement climatique. "


Que les têtes pensantes du PS se soient prosternées devant le lobby Total (ou autre) n’étonnera personne. Mais Barbara Pompili n’a nullement "avalé son chapeau" ! Elle doit être au contraire désormais très contente d’elle-même et de sa performance gouvernementale (ben oui, l’étiquette électorale, c’est du pipeau, et la vie quotidienne des citoyens, le bien commun, ça compte pour du beurre une fois qu’on connaît les bonnes combines de la politicaillerie en place), comme sont aussi très contentes d’elles-mêmes Najat VB, Myriam El Khomri, Marylise Lebranchu et Annick Girardin, et toute la bande des installés, qui portent sur la tête avec joie et fierté, comme ICI, leur entonnoir doré.

#123255 
29/03/2016 à 20:17 par François

Tout cela me semble relever de la théorie du compost !

#123263 
30/03/2016 à 12:32 par Roger

Excellent, cette« théorie du compost » ...
Le compost résidu fertilisant d’une décomposition naturelle des déchets biodégradables ;
Ces ministres seraient-ils alors un résidu stérile de la décomposition accélérée à l’hollandisme des déchets solférinodégradables ?

#123277 
RSS RSS Commentaires
   
Éric Laurent. Le scandale des délocalisations.
Bernard GENSANE
Ce livre remarquable est bien la preuve que, pour l’hyperbourgeoisie, la crise n’est pas le problème, c’est la solution. Éric Laurent n’appartient pas à la gauche. Il est parfois complaisant (voir ses livres sur Hassan II ou Konan Bédié). Mais dans le métier, on dit de lui qu’il est un " journaliste d’investigation " , c’est-à -dire … un journaliste. Un vrai. Sa dénonciation des délocalisations, par les patronats étatsunien et français en particulier, est puissamment documentée et offre une (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.