Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


WATTIGNIES LA VICTOIRE (59) - Hommage aux soldats de l'an II - Citoyens républicains Crcle du Valenciennesois et de l’Avesnois

RASSEMBLEMENT CITOYEN ET REPUBLICAIN
SAMEDI 7 OCTOBRE, 11h.30
à WATTIGINES LA VICTOIRE
pour célébrer
l’anniversaire de la victoire
des armées de la 1ère République

La bataille de Wattignies « eut des résultats tels qu’aucune autre peut-être n’en eut de semblables… La République allait tout emporter. » Jules Michelet

Le 1 février 1793, l’Angleterre laisse à la Convention la responsabilité de la déclaration de guerre. L’Angleterre de William Pitt coalise Prussiens, Autrichiens et Princes allemands, Hollandais, Portugais, Napolitains, Romains puis Espagnols et Russes. A l’exception de la Suède, du Danemark, de Gènes, de Venise, de la Suisse et de la Turquie qui restent neutres, toute l’Europe se retrouve donc liguée contre la France au printemps 1793.
A partir de mai-juin 1793 plus de 60 départements se soulèvent contre la Convention.
La Convention réorganise alors les armées. Elle abolit la distinction entre les bataillons de lignes (militaires de carrière) et les bataillons de volontaires (recrutés pour une seule campagne, mieux payés, ils élisaient leurs officiers). Elle décrète une levée de 300 000 hommes. Forces en présence début 1793 : Le déséquilibre des forces est inquiétant pour la France. Les coalisés disposent de onze armées (375.000 hommes) disposées autour de la France, les 8 armées de la République ne disposent dans les premières semaines de 1793 que de 190.000 hommes

La jeune République résiste, elle ne lâche rien. Elle fait appel au peuple et le mobilise. Cette mobilisation va venir à bout de tous les ennemis ! Elle va triompher. La première victoire -16 octobre 1793- mérite d’être tirée de l’oubli et célébrée. Elle doit devenir un symbole fort pour tous ceux qui pensent aujourd’hui qu’un autre monde est possible, qu’il y a un avenir en commun !
C’est la cinquième année que nous célébrons la victoire de Wattignies, un moment d’histoire qui fut décisif pour la République, un moment qui traduisit l’efficacité d’une organisation politique où lois et décisions tendaient non seulement à consolider une forme nouvelle, mais aussi à satisfaire les aspirations des plus humbles en donnant la priorité au « droit à l’existence », un droit qui prévalait sur tous les autres. Cette date appartient à tous les Républicains, ce n’est pas la guerre qu’on y célèbre, évidemment, on y célèbre l’élan d’un peuple qui s’était découvert un an plus tôt composé de citoyens, à qui on avait dit « République » et qui se levait en masse pour la défendre, elle et ses promesses politiques et sociales.

11h.30 : Dépôt de gerbe et hommage
12h.30 : Prises de paroles et apéro
13h.30 : Echanges et débats autour d’un banquet républicain ((plat – dessert – café : 15 €, hors boisson)

Pour s’inscrire au repas et réserver une place, il faut téléphoner
à Françoise (06 70 70 18 75) ou à Didier (03 27 62 84 31)

URL de cette brève 5543
https://www.legrandsoir.info/wattignies-la-victoire-59-hommage-aux-soldats-de-l-039-an-ii-citoyens-republicains-crcle-du-valenciennesois-et-de-l-avesnois.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Éric Laurent. Le scandale des délocalisations.
Bernard GENSANE
Ce livre remarquable est bien la preuve que, pour l’hyperbourgeoisie, la crise n’est pas le problème, c’est la solution. Éric Laurent n’appartient pas à la gauche. Il est parfois complaisant (voir ses livres sur Hassan II ou Konan Bédié). Mais dans le métier, on dit de lui qu’il est un " journaliste d’investigation " , c’est-à -dire … un journaliste. Un vrai. Sa dénonciation des délocalisations, par les patronats étatsunien et français en particulier, est puissamment documentée et offre une (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le journalisme véritablement objectif non seulement rapporte correctement les faits, mais en tire leur véritable signification. Il résiste à l’épreuve du temps. Il est validé non seulement par des "sources sûres", mais aussi par le déroulement de l’Histoire. C’est un journalisme qui, dix, vingt ou cinquante ans après les faits, tient encore la route et donne un compte-rendu honnête et intelligent des évènements.

T.D. Allman (dans un hommage à Wilfred Burchett)


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.