Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


WATTIGNIES LA VICTOIRE (59) - Hommage aux soldats de l'an II - Citoyens républicains Crcle du Valenciennesois et de l’Avesnois

RASSEMBLEMENT CITOYEN ET REPUBLICAIN
SAMEDI 7 OCTOBRE, 11h.30
à WATTIGINES LA VICTOIRE
pour célébrer
l’anniversaire de la victoire
des armées de la 1ère République

La bataille de Wattignies « eut des résultats tels qu’aucune autre peut-être n’en eut de semblables… La République allait tout emporter. » Jules Michelet

Le 1 février 1793, l’Angleterre laisse à la Convention la responsabilité de la déclaration de guerre. L’Angleterre de William Pitt coalise Prussiens, Autrichiens et Princes allemands, Hollandais, Portugais, Napolitains, Romains puis Espagnols et Russes. A l’exception de la Suède, du Danemark, de Gènes, de Venise, de la Suisse et de la Turquie qui restent neutres, toute l’Europe se retrouve donc liguée contre la France au printemps 1793.
A partir de mai-juin 1793 plus de 60 départements se soulèvent contre la Convention.
La Convention réorganise alors les armées. Elle abolit la distinction entre les bataillons de lignes (militaires de carrière) et les bataillons de volontaires (recrutés pour une seule campagne, mieux payés, ils élisaient leurs officiers). Elle décrète une levée de 300 000 hommes. Forces en présence début 1793 : Le déséquilibre des forces est inquiétant pour la France. Les coalisés disposent de onze armées (375.000 hommes) disposées autour de la France, les 8 armées de la République ne disposent dans les premières semaines de 1793 que de 190.000 hommes

La jeune République résiste, elle ne lâche rien. Elle fait appel au peuple et le mobilise. Cette mobilisation va venir à bout de tous les ennemis ! Elle va triompher. La première victoire -16 octobre 1793- mérite d’être tirée de l’oubli et célébrée. Elle doit devenir un symbole fort pour tous ceux qui pensent aujourd’hui qu’un autre monde est possible, qu’il y a un avenir en commun !
C’est la cinquième année que nous célébrons la victoire de Wattignies, un moment d’histoire qui fut décisif pour la République, un moment qui traduisit l’efficacité d’une organisation politique où lois et décisions tendaient non seulement à consolider une forme nouvelle, mais aussi à satisfaire les aspirations des plus humbles en donnant la priorité au « droit à l’existence », un droit qui prévalait sur tous les autres. Cette date appartient à tous les Républicains, ce n’est pas la guerre qu’on y célèbre, évidemment, on y célèbre l’élan d’un peuple qui s’était découvert un an plus tôt composé de citoyens, à qui on avait dit « République » et qui se levait en masse pour la défendre, elle et ses promesses politiques et sociales.

11h.30 : Dépôt de gerbe et hommage
12h.30 : Prises de paroles et apéro
13h.30 : Echanges et débats autour d’un banquet républicain ((plat – dessert – café : 15 €, hors boisson)

Pour s’inscrire au repas et réserver une place, il faut téléphoner
à Françoise (06 70 70 18 75) ou à Didier (03 27 62 84 31)

URL de cette brève 5543
https://www.legrandsoir.info/wattignies-la-victoire-59-hommage-aux-soldats-de-l-039-an-ii-citoyens-republicains-crcle-du-valenciennesois-et-de-l-avesnois.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
LA CRISE, QUELLES CRISES ?
Eric TOUSSAINT, Damien MILLET
Les médias et les économistes de la tendance dominante donnent généralement à propos d’un phénomène aussi profond qu’une crise des explications partielles, partiales et biaisées. Cette vision teintée de myopie caractérise tout ce qui touche aux questions économiques. Damien Millet et Eric Toussaint en spécialistes de l’endettement lèvent le voile sur les racines profondes et durables du déséquilibre économique qui caractérise toute la vie sociale. En 2007-2008 a éclaté la crise financière internationale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La CIA contrôle tous ceux qui ont une importance dans les principaux médias."

William Colby, ancien directeur de la CIA


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.