RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Etats-Unis/Cuba : nouvelle sanction contre une compagnie française

Le groupe pétrolier français CGG Services S.A. a payé plus d’un demi-million de dollars aux États-Unis pour éviter une demande juridique pour violation de blocus appliqué à Cuba, ont informé ce lundi les autorités étasuniennes.

CGG Services S.A. et ses filiales ont accepté de payer 614 250 dollars pour avoir « ignoré imprudemment » les restrictions imposées par les États-Unis à la nation antillaise, a affirmé le département du Trésor, qui a toutefois précisé que les infractions constatées avaient été « mineures ».

L’une des transgressions remonte à 2010 quand une de ses filiales a fait des sondages sismiques à Cuba à la demande d’une entreprise, a affirmé le département du Trésor.

De plus, entre décembre 2010 et février 2011, la CGG a fourni des services, des pièces de rechange et des équipements d’origine étasunienne en vue de prospection de gaz et de pétrole à des bateaux qui opéraient en eaux territoriales cubaines.

« CGG France connaissait l’origine des prétendues violations, car elle savait où se trouvaient les navires et quelle était l’origine des marchandises », affirme le communiqué du département du Trésor.

Selon le communiqué de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), les transactions réalisées par la compagnie française,"en offrant un bénéfice économique substantiel à Cuba, ont causé un tort sensible aux objectifs du programme de sanctions".

En vigueur depuis 1962, le blocus économique et commercial reste le principal obstacle à la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba. Ce nouveau cas d’une politique obstinée intervient à peine un mois avant la visite du président Obama à Cuba.

(À partir d’informations de l’AFP)

Depuis l’annonce du 17 décembre 2014 [rétablissement des relations diplomatiques], l’administration Obama a infligé des amendes à sept entreprises (quatre étasuniennes et trois étrangères) pour un montant total de 2 835 622 225 dollars.

À ce jour, l’administration Obama (2009-2016) a infligé 48 amendes d’un montant total de 14 397 112 121 dollars, pour violation des sanctions appliquées à Cuba et à d’autres pays.

(Information de Cubavsbloqueo)

Tiré de CubaDebate

URL de cet article 29990
Communication aux lecteurs
LE GRAND SOIR A LA FETE DE L’HUMA

SAMEDI 10 SEPTEMBRE 2016 - Halle Léo Ferré, espace Tourisme

14h00, à l’espace Débat
Conf/Débat - "CUBA, LE GRAND CHANGEMENT ?"
animé par Viktor Dedaj, du Grand Soir
voir détails : http://www.legrandsoir.info/fete-de-l-huma-conf-debat-cuba-le-grand-ch...

15h00, à l’espace Débat
Maxime Vivas dédicacera et présentera son dernier livre "Les Déchirures" http://www.legrandsoir.info/les-dechirures-de-maxime-vivas.html

Même Thème
Etat de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba
Salim LAMRANI
Début du chapitre IV Les citoyens étasuniens sont autorisés à se rendre à Cuba mais il leur est strictement interdit d’y dépenser le moindre centime, ce qui rend quasiment impossible tout séjour dans l’île. Le Département du Trésor considère donc tout voyage dans l’île comme une violation de la législation sur les sanctions économiques, à moins que les personnes ayant visité Cuba puissent démontrer qu’elles n’y ont effectué aucun achat. La justice étasunienne poursuit sans relâche les contrevenants à la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)

Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
56 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.