RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Etats-Unis : le peuple dit non à Clinterminator

Voici quelques enseignements intéressants qu’on peut tirer du vote des primaires du New Hampshire :

Parmi les électeurs à qui l’honnêteté et la fiabilité importaient le plus, 91% ont choisi M. Sanders et seulement 5% ont choisi Hillary Clinton, selon les sondages. Elle a également obtenu des résultats médiocres parmi les électeurs en quête du candidat qui s’intéresserait le plus à des gens comme eux. Et, plus jeunes étaient les électeurs, plus ils avaient de doute concernant Mme Clinton : Elle a reçu le soutien de seulement 16% des personnes de moins de 29 ans, et de seulement 32 % de ceux de 30 à 44 ans. elle ne l’a remporté que chez les électeurs de plus de 65.
...
En novembre, elle a perdu beaucoup d’importants groupes d’âge et elle a réussi le mieux auprès des électeurs les plus âgées et les plus riches, et auprès des électeurs qui privilégient l’expérience et le vote utile. Mais ces électeurs étaient peu nombreux par rapport aux légions de M. Sanders.

...
Rien ne va plus entre Mme Clinton et les femmes du New Hampshire. M. Sanders a remporté 55% de leurs suffrages et Mme Clinton seulement 44% ; des femmes mariées et surtout des femmes célibataires ont changé de camp, selon les sondages.

C’est une belle catastrophe pour Clinton. Et ce n’est pas tout :

Mme Clinton a largement vaincu M. Sanders parmi les électeurs qui souhaitent que le prochain président continue la politique du président Obama. Mais ils ne représentaient qu’environ 4 sur 10 électeurs dans les primaires démocrates du New Hampshire – beaucoup moins que dans l’Iowa. En fait, tout autant d’électeurs souhaitaient que le prochain président adopte des politiques plus libérales – et 8 sur 10 de ces électeurs ont soutenu M. Sanders. Près des deux tiers des électeurs démocrates veulent remplacer le système de soins de santé actuel par un seul système, le même pour tous les Etasuniens, financé par les contribuables.

Les électeurs savent que Clinton est une s *** corrompue et fourbe. Ils se rendent compte qu’elle serait encore plus à droite qu’Obama. Seuls les riches et les vieux l’apprécient. Personne ne veut plus de la politique belliciste qu’elle incarne et tout le monde veut des politiques plus socialistes.

Je ne comprends pas comment Hillary Clinton a pu croire que les positions politiques qui l’ont fait perdre contre Obama, il y a huit ans, la feraient gagner cette fois-ci. Elle est probablement si pleine d’elle-même qu’elle croit qu’elle mérite la place de présidente quoi qu’elle fasse.

Mais il semble que son souhait de finalement devenir le tout-puissant Clinterminator ...
ne sera jamais exaucé.

Photo du site Borg.

Traduction : Dominique Muselet

Lecture complémentaire : Craquement venus du New Hamshire de Philippe Grasset

»» http://www.moonofalabama.org/2016/02/the-people-dislike-the-clinterminator.html
URL de cet article 29934
Communication aux lecteurs
LE GRAND SOIR A LA FETE DE L’HUMA

SAMEDI 10 SEPTEMBRE 2016 - Halle Léo Ferré, espace Tourisme

14h00, à l’espace Débat
Conf/Débat - "CUBA, LE GRAND CHANGEMENT ?"
animé par Viktor Dedaj, du Grand Soir
voir détails : http://www.legrandsoir.info/fete-de-l-huma-conf-debat-cuba-le-grand-ch...

15h00, à l’espace Débat
Maxime Vivas dédicacera et présentera son dernier livre "Les Déchirures" http://www.legrandsoir.info/les-dechirures-de-maxime-vivas.html

Le Climat otage de la finance
Aurélien BERNIER
Pour la première fois dans son histoire, le système économique est confronté à une crise environnementale qui, par son ampleur, pourrait menacer sa survie. Le changement climatique, présent dans presque tous les médias, est maintenant à l’ordre du jour de la plupart des rencontres internationales, des Nations unies au G8 en passant par les sommets européens. Mais l’alerte lancée par les scientifiques ne suffit pas à transformer les financiers en écologistes. Dès l’élaboration du Protocole de Kyoto en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Soit dit en passant, c’est une chose assez hideuse que le succès. Sa fausse ressemblance avec le mérite trompe les hommes.

Victor Hugo

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.