RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Permission de voler : le convoi humanitaire russe vu par Orlov

Philippe GRASSET
Sur son site Club Orlov, Dimitri Orlov, bien connu pour ses travaux sur le déclin et l’effondrement des USA, consacre (le 13 août 2014) une réflexion pleine de tonus au convoi humanitaire russe bloqué/pas bloqué à la frontière russo-ukrainienne, – aussi consacrée indirectement, cette réflexion, à l’Ukraine elle-même. (Sur le convoi humanitaire et sa situation à l’heure de cette Brêves de crise, voir Russia Today le 18 août 2014.) Tandis que la presse-Système du monde-BAO entier débat sur le contenu du convoi, les envahisseurs russes cachés dans les essieux, les chars dissimulés dans les sacs de farine, les canons déguisés en boite de médicaments, tandis que cette même presse-Système s’extasie sur la prescience de la méfiance ukrainienne face aux ruses poutinienne, tandis que les villes du Donbass continuent à être bombardées, Orlov nous offre une toute autre vision. Pour lui, ce qui bloque le convoi humanitaire, c’est d’abord l’arrangement nécessaire de la corruption du côté ukrainien ; et la question (...) Lire la suite »

Le génocide israélien et ses complices volontaires

James PETRAS
En dehors d’Israël et de ses partisans organisés dans les principales organisations sionistes, l’opinion publique mondiale et la plupart des experts en droit international considèrent l'invasion par l'État sioniste de la bande de Gaza et son attaque systématique contre les civils et les infrastructures essentielles, comme un crime contre l'humanité. Le but de cet essai est quadruple : 1 Identifier la nature du crime - le caractère génocidaire de l'attaque armée et le processus qui mène à lui 2 Identifier les auteurs directs des crimes de guerre ainsi que leurs complices nationaux et internationaux 3 Expliquer les liens entre les dirigeants, les décideurs, les propagandistes, les complices et les séides, y compris leurs idéologies, leurs intérêts matériels et leur structure organisationnelle, qui font que leurs crimes soient non seulement possibles, mais commis à ce jour en toute impunité 4 Identifier les intérêts impériaux plus étendus qui lient Israël aux États-Unis, et dans la poursuite (...) Lire la suite »

Sans "riches" pas de salut !

Michel TAUPIN

Sans "riches" pas de salut ! Ou la cupidité comme moteur de l'économie. Dans l'Express Christine Kerdellant compare la France à Cuba !

L’Express avec Cuba, c’est comme le Klu Klux Klan avec les Noirs américains : une haine viscérale qui voue aux gémonies tout ceux et tout ce qui les dérangent, avec un mépris profond pour les êtres ou les politiques qui s’opposent à eux. Comme le Klu Klux Klan qui revendique la suprématie blanche, l’Express lui revendique la suprématie du capitaliste ultralibéral. Alors on se permet le pire ! Avec l’Express, c’est le lynchage médiatique systématique de Cuba !

En août, c'est la chroniqueuse Christine Kerdellant, journaliste, ancienne directrice du Figaro Magazine, qui s'y colle. Avec un texte intitulé "La France victime du syndrome de Cuba" on peut être sûr que son seul but est de flétrir à la fois la France et Cuba. L'idée de sa chronique est de taxer la France du même immobilisme dans lequel "l'île des Castro" (sic) s'est figée depuis 50 ans. Bref, comme Cuba, "la France est à l'arrêt", "la croissance est en berne", la France ne cesse de dévisser". Comme elle le dit elle-même, "le parallèle est osé". Mais il est bien plus qu'osé, il est imbécile, malhonnête, arrogant, mensonger, crapuleux et indécent. Imbécile en effet, quand vous comparez Cuba, un pays pauvre des Caraïbes, à la France, pays riche d'Europe. La Banque Mondiale s'y refuse évidemment tant les ressources, les infrastructures et les disparités géographique, historique, culturelle, démographique et économique sont différentes et le pays étranglé par le blocus étatsunien. Malhonnête, car vous (...) Lire la suite »

ISIS : Les États-Unis sauvent l’Irak, un fois de plus ? (Al-Akhbar)

As’ad AbuKhalil

Les tweets de l’ambassadrice étasunienne à l’ONU, Samantha Power, méritent de figurer avec les discours de George W. Bush dans les plus beaux exemples de rhétorique-au-service-d’un-empire.

Ses déclarations donnent à penser que les États-Unis sont une œuvre de charité qui cherche désespérément des gens de couleurs à sauver de par le monde. Les seuls à avoir vu une grande différence entre Obama et Bush sont ces libéraux qui ont projeté leurs rêves et leurs espoirs dans la campagne d’Obama en 2008. Dès 2012, il était clair qu’Obama marchait dans les pas de son prédécesseur, en fanfaronnant simplement un peu moins. Obama retourne en Irak à contrecoeur : on oublie toujours qu’Obama partage la façon de voir de Donald Rumsfeld. Ce dernier n’a jamais cru en l’efficacité d’une invasion à grande échelle par de grosses armées. Il privilégiait les guerres rapides et bon marché – pour les États-Unis, c’est à dire – à coup d’opérations relativement courtes menées exclusivement par l’aviation et les forces spéciales. On perd alors moins de matériel quand on se trouve obligé de l’abandonner sur place. Obama a insisté sur une chose : il ne laissera pas un califat s’instaurer en Syrie ou en Irak. Le quasi califat saoudien (...) Lire la suite »

Casus belli !

Benedikt ARDEN

En ces temps troublés, il arrive que les faits ne collent pas toujours aux commentaires que nous en entendons dans notre entourage. Ce qui génère cette vision fautive provient généralement du commentaire journalistique relayant ce que l’on appelait « propagande » et que les autorités préfèrent maintenant qualifier pudiquement de « relations publiques ». Enfin, peu importe le nom qu’on lui donne, il n’en reste pas moins que ce colportage d’excuses, ayant pour objet de rendre acceptables des actions qui ne mériteraient que d’être condamnées, est repris en masse et contamine l’esprit trop peu critique de nos compatriotes.

Évidemment, ce genre de propagande ne doit pas (en principe) être abusivement utilisée si ses auteurs veulent en maintenir les effets, car trop de mensonges rend le mensonge plus visible et, de ce fait, mine la crédibilité de ceux qui le rapportent. C’est donc tout l’argumentaire d’autorité qui s’en trouve affecté. C’est dans ce juste « dosage » que des médias tels que Radio-Canada (mais le plus souvent issu de l’AFP) nous désinforment sur les événements internationaux. Par contre, depuis le début de l’année 2014, il me semble que le juste « dosage » de mensonges, servant la propagande que le régime d’Ottawa utilise afin de justifier sa politique internationale, semble s’emballer de plus en plus. Non pas que nos despotes au pouvoir aient vraiment amplifié ou changé leurs positionnements sur la scène internationale (ils soutiennent comme de coutume les multinationales et les tyrans). En fait, c’est surtout l’actualité internationale elle-même qui semble se radicaliser et ainsi rendre toujours plus visibles les (...) Lire la suite »

Les médecins de Gaza : une autre facette de la résistance (Al-Akhbar)

Bayan Abdel WAHAD

Les médecins à Gaza ont, pendant 29 jours, travaillé dans des mares de sang et au milieu des parties des corps humains. Comme des centaines de personnes très gravement blessées ne cessent d’affluer, le corps médical est malheureusement contraint d’accorder la priorité à ceux qui peuvent être sauvés. Entre-temps, les concierges qui les assistent n’ont pas arrêté de rincer à grande eau les flaques de sang.

Gaza – Le docteur Nidal Ahmed vient de finir d’opérer une des victimes de la guerre israélienne sur la Bande de Gaza. En enlevant ses gants, il essuie la sueur qui perle sur son front et respire profondément. A vrai dire, il est épuisé. Dans une demi-heure, il est programmé pour une nouvelle opération chirurgicale sur un patient qui a perdu une de ses jambes. Âgé d’une trentaine d’années Dr Ahmed a, pendant près de 20 jours, travaillé en tant que chirurgien à l’hôpital Kamal Adwan au nord de Gaza. S’il sait rester persévérant, dit-il, c’est notamment grâce à « la mission humanitaire qu’il effectue et qui est aussi importante que celle des combattants sur le champ de bataille. » Un très grand nombre de médecins, notamment ceux affiliés à l’ancien gouvernement du Hamas, n’ont pas touché leurs salaires depuis quatre mois. Toutefois, ils continuent de faire leur travail tout comme le reste des médecins qui ont été payés par le gouvernement d’unité nationale puisqu’ils avaient été nommés par l’ancien gouvernement de (...) Lire la suite »

Forcer le blocus de Gaza, un impératif humanitaire et politique

Kharroubi HABIB
Conséquence de l'agression sioniste, la bande de Gaza se débat dans une crise humaine effarante. La vie des Gazaouis est un enfer et ira en s'aggravant s'ils ne reçoivent pas le minimum de survie dont ils sont privés. Cinq cent mille habitants du territoire ont tout perdu dans les bombardements mais le million d'autres qui ont encore un semblant de toit ne sont pas logés à meilleure enseigne que les premiers tant il leur est aussi difficile de se procurer ce dont ils ont besoin. L'urgence d'organiser et d'acheminer des secours à la population gazaouie est une nécessité humanitaire dont la communauté internationale doit imposer le respect à l'Etat sioniste qui persiste à maintenir le blocus érigé par lui contre la bande de Gaza. La levée de celui-ci est un impératif humanitaire sur lequel cette communauté internationale ne doit pas entrer avec l'Etat sioniste dans des négociations où il s'arrogerait de poser des préalables qu'il sait inacceptables par les parties palestiniennes. Il ne semble pas (...) Lire la suite »

« Israël est la poursuite du colonialisme européen » (Publico.es)

Nurit Peled-Elhanan
Alex Anfruns : Certaines organisations palestiniennes définissent la situation actuelle comme une « Nakba » en cours, rappelant ainsi la Nakba de 1948 (en arabe, nakba signifie catastrophe), qui n’a en réalité jamais cessé. Comment est-ce que les Israéliens justifient cette attitude, 66 ans après la naissance de leur nation ? Nurit Peled : Ils la justifient sans cesse, en disant qu’ils empêchent « un plus grand mal ». Selon eux, il vaut mieux faire cela maintenant que de souffrir plus tard. Ce n’est pas typique d’Israël, cela se produit dans tous les pays, opprimer l’autre est toujours un moindre mal. On peut résumer cela ainsi : « C’est regrettable que des personnes doivent mourir, mais nous n’avons pas eu le choix ». S’agit-il d’une vision théologique ? Non, pas du tout. C’est totalement politique. Nous entendons cela tout le temps. Ici et ailleurs, en Occident, aux Etats-Unis... « C’est regrettable mais c’est comme ça. Nous devons le faire pour nous protéger ». C’est la raison qu’ils utilisent tout (...) Lire la suite »

Les « sauveurs » de l’Irak (Il Manifesto)

Manlio DINUCCI

Les premiers bombardiers qui, en Irak, ont attaqué, le 8 août, des objectifs dans la zone contrôlée par l’ISIS, ont décollé du porte-avions baptisé « George H. W. Bush », en l’honneur du président républicain, instigateur, en 1991, de la première guerre contre l’Irak.

Continuée par son fils, George W. Bush, qui en 2003 attaqua et occupa le pays, en accusant Saddam Hussein (sur la base de « preuves » qui se sont ensuite révélés fausses) de posséder des armes de destruction de masse et de soutenir Al Qaida. Après voir employé dans la guerre intérieure en Irak plus d’un million de soldats, plus des centaines de milliers d’alliés et de contractors, les Etats-Unis en sont sortis substantiellement vaincus, sans arriver à réaliser l’objectif de plein contrôle de ce pays, de première importance par sa position géostratégique au Moyen-Orient et ses réserves pétrolifères. C’est là qu’entre en scène le président démocrate (et Prix Nobel de la paix) Barack Obama, qui en août 2010 annonce le début du retrait des troupes étasuniennes et alliées et la naissance en Irak d’une « aube nouvelle ». Aube rouge sang en réalité, qui signe le passage de la guerre ouverte à celle secrète, que les Usa étendent à la Syrie, frontalière avec l’Irak. Dans ce cadre se forme l’Isis (Etat Islamique de l’Irak (...) Lire la suite »

Une autre victime de la guerre d’Israël : le droit à l’éducation des Palestiniens (Al-Shabaka)

Aimee Shalan, Samer Abdelnour

La tragique situation humanitaire des Palestiniens fait oublier les dommages à long terme causés par l’actuelle répression israélienne contre les institutions d’enseignement, qui sévit partout dans les Territoires Palestiniens occupés (TPO) et qui a des conséquences négatives d’une grande portée pour le développement de la société palestinienne dans son ensemble.

Tous les regards sont braqués sur le nombre terrible de tués et de blessés et sur l’étendue des destructions - ainsi que sur la situation humanitaire désespérée de la population qui subit le siège de Gaza. On accorde moins d’attention aux dommages à long terme causés par l’actuelle répression israélienne qui sévit partout dans les Territoires Palestiniens occupés (TPO) et qui a des conséquences négatives d’une grande portée pour le développement de la société palestinienne dans son ensemble. Les attaques israéliennes contre les universités palestiniennes et contre d’autres institutions d’enseignement en sont un exemple. Elles ont énormément augmenté depuis le début de la répression militaire en juin dernier. La couverture déjà médiocre et partiale que livrent les médias occidentaux sur cette répression fait que ces attaques, qui ont également visé des étudiants et des facultés, ont largement été passées sous silence, sans beaucoup d’efforts pour imputer à Israël la responsabilité qui est la sienne dans les (...) Lire la suite »

Vous voulez être la chienne de l’Oncle Sam ? Vous en paierez le prix ! (The Vineyard of the Saker)

The Saker

Je fais juste une courte pause, depuis ma vie dans le « monde réel », afin de commenter les nouvelles du jour, qui sont d’importance : la Russie lance un embargo total de 12 mois sur l’importation de bœuf, porc, fruits et légumes, volaille, poisson, fromage, lait et produits laitiers en provenance de l’Union européenne, des États-Unis, de l’Australie, du Canada et du Royaume de Norvège. La Russie met également en place une interdiction de son espace aérien aux compagnies aériennes européennes et américaines qui survolent la Russie pour se rendre en Asie orientale, à savoir, dans la Région Asie-Pacifique, et envisage de modifier ce que l’on appelle les points d’entrée et de sortie de l’espace aérien russe pour les vols réguliers et les charters européens.

En outre, la Russie est prête à revoir les règles d’utilisation des routes transsibériennes, et mettra également fin aux discussions avec les autorités aériennes américaines sur l’utilisation des routes de Sibérie. Enfin, à partir de cet hiver, il se peut que nous révoquions les droits supplémentaires accordés par les autorités aériennes russes au-delà de ce que prévoyaient les accords précédents. C’est un développement tellement intéressant et important qu’il nécessite une analyse beaucoup plus subtile que le simple calcul brut de ce que cela pourrait coûter à l’Union Européenne ou aux États-Unis. Je ne vais pas tenter un tel calcul, mais je tiens en revanche à souligner les éléments suivants : Tout d’abord, il s’agit d’une réponse typiquement russe. Il y a une règle de base que chaque enfant russe apprend à l’école, dans les combats de rue, dans l’armée ou ailleurs : ne jamais promettre et de ne jamais menacer ; agir et c’est tout. Contrairement aux politiciens occidentaux qui ont passé des mois à brandir des (...) Lire la suite »
19 

Au Venezuela et en Amérique Latine “nous sommes tous la Palestine”.

Thierry DERONNE
“Vous avez dépassé tout ce que nous attendions d’un peuple aussi éloigné de la Palestine mais si proche de sa lutte. Nous sommes témoins de votre appui, de la solidarité, de la mobilisation qui émanent des principes de la Révolution Bolivarienne impulsée le président Chavez”. C’est par ces mots que le Ministre des Relations Extérieures de Palestine Riad Malki, accompagné de l’Ambassadrice de Palestine au Venezuela Linda Sobeh Alí, a salué l’envol depuis l’Aéroport International Simón Bolívar de 12 premières tonnes d’aide humanitaire à destination de sa patrie. Comme ailleurs sur le continent, en Équateur notamment, cette aide a été rassemblée en huit jours de collectes citoyennes – syndicats, mouvement sociaux, personnes ont apporté leurs dons dans des centres ouverts dans tout le pays : aliments non périssables, médicaments, vêtements, matériels de campement, eau potable, destinés aux deux millions de personnes déplacées dans la Frange de Gaza. Venezuela, 12 août 2014. Le Ministre des Relations Extérieures du (...) Lire la suite »

Le Hamas met Israël en garde : les Gazaouis n’ont "rien à perdre" (Al Monitor)

Adnan Abu Amer
Le Hamas a donné à contre-coeur son accord à un nouveau cessez-le-feu de 72 heures proposé par l'Egypte à partir du 11 août, après l'expiration, le 8 août au matin, de la première trêve, mais cela a suscité la colère de la base du Hamas pour qui la priorité est de faire cesser le siège de Gaza. Izzat al-Rishq, un membre du bureau politique du Hamas qui a participé aux pourparlers, a dit à Al-Monitor au téléphone : “La délégation palestinienne a accepté une nouvelle trêve quand les médiateurs égyptiens lui ont dit qu'Israël l'avait acceptée pour reprendre les négociations. La délégation israélienne est arrivée au Caire sans conditions préalables — [à la différence] de ce qu'ils avaient toujours fait auparavant — pour discuter des demandes de notre peuple que les Egyptiens leur avaient transmises. Mais Israël fait semblant de discuter ,pour gagner du temps et échapper à ses responsabilités. C'est à cause d'eux qu'aucun accord n'a encore été conclu." Un officiel du Hamas a dit à Al-Monitor : “Le mouvement a beaucoup (...) Lire la suite »

#GazaHolocaust : comment Gaza fait-elle pour résister ? (Middle East Eye)

Ramzy BAROUD

L’affirmation prétentieuse des responsables israéliens selon quoi le « Hamas était prêt à plier » a été démentie dès les premiers jours de la guerre, quand il est devenu clair que la résistance ne pouvait être défaite.

L’ancienne maison de ma famille dans le camp de réfugiés de Nusseirat dans la bande de Gaza avait été récemment reconstruite par son nouveau propriétaire et était devenue un joli petit immeuble de trois étages avec de grandes fenêtres ornées de cadres rouges. Dans l’agression la plus récente et la plus meurtrière d’Israël sur Gaza, la maison a subi d’importants dommages. On peut voir de loin un grand trou causé par des missiles israéliens, dans la partie de la maison où se trouvait autrefois notre cuisine. Il semble que l’objectif initial n’était pas ma maison, mais celle de notre voisin si bienveillant qui avait eu une vie très laborieuse allant d’un travail manuel à l’autre en Israël, et travaillant plus tard comme concierge dans les écoles gérées par les Nations-Unies dans la bande de Gaza. Toutes les économies de cet homme ont été investies dans sa maison où vivaient plusieurs familles. Après que des roquettes « d’avertissement », aient fait sauter une partie du bâtiment, plusieurs missiles ont pulvérisé le (...) Lire la suite »
La Rapport anti-Empire

La Deuxième Guerre Froide

William BLUM
Pendant la Première Guerre Froide, ceux d'entre nous de la gauche radicale américaine étions souvent placés dans la position de devoir défendre l'Union soviétique parce que le gouvernement américain se servait de ce pays comme d'un bélier contre nous. Aujourd'hui il faut parfois défendre la Russie car c'est peut-être le dernier et meilleur espoir d'arrêter l'EEM (L'Empire qui a Englouti le Monde). Oui, pendant la Première Guerre Froide nous en savions pas mal sur Staline, les simulacres de procès et les goulags. Mais nous en savions pas mal aussi sur la politique étrangère des États-Unis. Voici un courrier électronique que j'ai envoyé au Washington Post, le 23 Juillet, 2014 à propos de la destruction du vol 17 de Malaysia Airlines : Monsieur le Rédacteur, Votre éditorial du 22 Juillet avait pour titre : « La barbarie de la Russie. L'Occident a besoin d'une stratégie pour contenir le dernier né des Etats voyous dans le monde ». Voilà un langage qui est fort. Agressif, même. Sans une seule preuve (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
« Avant-Après » : maigrir, rajeunir, mentir...

Vous déplorez vos bourrelets alors que l’été est là ?
Vous aimeriez éviter à votre chevelure les effeuillages d’automne ?
Vous êtes un coeur à prendre tandis que votre hiver s’installe et plisse votre peau ?

Pas de problème : regardez les publicités pour maigrir, combattre la calvitie, rajeunir. Voyez les photos « Avant-Après ». Ô miracle : le printemps, c’est maintenant  !

Théophraste R. (Un gras du bide, chauve, fripé, qui n’aime personne, pas même François H.).

PS. La déclaration exacte de Flamby au Bourget, le 22 janvier 2012, est : « Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. » (Hourras et applaudissements frénétiques des gogos de la tribu du Votutil).

AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI






 
VIDEOS

 
voir la liste des vidéos proposées sur :
Le Grand Soir Tube
Voir aussi
*Le CADTM Afrique dénonce le Traité néo-colonial de défense et de coopération militaire entre la France et le Mali
Communiqué de Presse - 7 août par CADTM Afrique La France, après avoir méthodiquement mis au point son plan d’occupation militaire du Mali, vient d’obtenir la signature d’un nouveau pacte colonial qui (...)
CADTM
*Israël, Etat-voyou modèle
« Je ne connais pas d’animaux qui soient aussi cruels que les Israéliens-pas même les crocodiles. Ils bombardent les écoles, les hôpitaux, les camps de refugiés, les orphelinats, les magasins de (...)
Mourad BENACHENHOU
*Frida, Violeta, deux artistes, deux pays, un même combat, un même destin
L’une venait juste de peindre une toile nommée « Viva la vida », l’autre venait juste de composer une chanson intitulée « Gracias a la vida »... Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine, Violeta Parra, (...)
Chien Guevara
*Les biocarburants ne sont pas moins polluants que l’essence
Seuls très peu de biocarburants présentent un bilan écologique global meilleur que l’essence, selon une nouvelle étude de l’EMPA, de la station Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART) et de l’institut Paul (...)
gerome
*L’utilisation de semences de ferme n‘est pas une contrefaçon.
Soutenez le Réseau ! Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d’intérêt général. Le collectif "Semons la biodiversité" félicite les députés qui ont entendu la voix des paysans et des citoyens. En faisant (...)
SEMENCES PAYSANNES
*Discours au congrès socialiste international d’Amsterdam (1904)
Il y a 101 ans, le 13 août 1913, s'éteignait « le pape » de la social-démocratie internationale, le dirigeant social-démocrate allemand August Bebel*. Il est intéressant de rappeler à cette (...)
August BEBEL
*Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Prétendre que l’Union européenne, et l’Euro, auraient été conçus, peu ou prou, pour protéger les peuples contres les influences de la mondialisation est un mensonge éhonté. L’UE a été en réalité à (...)
Jacques SAPIR
21 
*La monnaie scripturale détruit les États !
Subprimes. Marché financier. Crise financière. Dettes publiques. Sauvetage de banques. Injection massive et dangereuse de liquidités par les banques centrales. Attaques contre le franc suisse. Les (...)
Liliane HELD-KHAWAM
*Jean Jaurès
Une première version de ce texte parut dans la Kievskaïa Mysl, dont Trotsky était le correspondant parisien en 1915. il sera réédité plusieurs fois. Nous utilisons ici le texte de la réédition russe de (...)
Léon TROTSKY
*Irak : ce sont des monstres mais ce sont vos monstres
Les djihadistes de « l’Etat islamique en Irak et au Levant » sont des monstres. Personne ou presque ne le conteste. Mais s’en tenir à ce constat et à la compassion pour les populations martyrisées (...)
José FORT
*EIIL en Irak : une catastrophe fabriquée aux États-Unis
Avec une série de frappes aériennes vendredi et toute la fin de semaine, les États-Unis sont partis une fois de plus en guerre en Irak. Cette nouvelle aventure militaire impérialiste est lancée au (...)
Barry GREY
*La quintessence de la mondialisation néolibérale.
Nombre d’intellectuels font des efforts pour ne pas se laisser formater par la nova-langue néolibérale. Cependant, à partir d’exemples tirés des médias de la gauche réformiste nous verrons que ce n’est (...)
Robert BIBEAU
*A Donetsk, on se prépare à faire face à la tempête
Selon les informations que nous recevons de Donetsk, la junte devrait déclencher une offensive militaire générale contre Donetsk dans les trois prochains jours. Les forces de la junte sont déjà (...)
Colonel Cassad
*Les larmes d’Om saad
Sur la plage des silhouettes enfantines Sous un ciel bleu, une mère, Palestine Un navire au large menaçant Un pêcheur, un filet et quatre poissons Sous un ciel bleu, un verbe oublié, une prière Une (...)
Bachir Samir
*Les envoyés très spéciaux de France 24
L’armée sioniste peut féliciter la chaîne de télévision France 24 et lui accorder la médaille du mérite. Elle lui doit bien ça, même si la chaîne ne fait que le travail pour lequel elle est payée, en tant (...)
Ahmed HALFAOUI
Derniers commentaires
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
La monnaie scripturale détruit les États !
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Sans "riches" pas de salut !
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Casus belli !
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Casus belli !
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Sans "riches" pas de salut !
Sans "riches" pas de salut !
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
800e anniversaire de Bouvines : Actualité d’un évènement fondateur de la France qu’il ne faut abandonner ni aux fascistes, ni aux euro-atlantistes !
« Avant-Après » : maigrir, rajeunir, mentir...
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
Lettre ouverte à J-L. Mélenchon
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 19 août 2014
vous étiez 10180 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.