RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

La répression « individualisée » des opposants à la loi travail

Marie Barbier

Six militants comparaissent à partir de ce matin pour rébellion ou violences lors des manifestations du printemps dernier. À l’opposé des versions policières, tous racontent les violences qu’ils ont subies et dénoncent des « procès politiques ». Ils risquent des peines de prison ferme.

« Oui, j’ai quelques témoignages... » Gildo ironise. Quand le syndicaliste CGT de 43 ans glisse sa clé USB dans l’ordinateur, une foultitude de dossiers apparaît : certificats médicaux, témoins cités à l’audience, vidéos, photos... Gildo a passé l’été à préparer sa défense. « Et à remettre du collectif, précise-t-il. Tous les militants poursuivis le sont pour la même raison : servir d’exemple. » Jugé ce matin devant le tribunal correctionnel de Paris pour rébellion, ce membre de la direction de l’union locale de Saint-Denis risque un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Il comparaît aux côtés de trois autres manifestants, Michel, Maxime et Valentin ; Bastien sera, lui, jugé demain à 13 h 30. Frédéric comparaîtra jeudi prochain. Ils sont syndicalistes, militants non encartés ou simples citoyens, poursuivis pour rébellion, outrage, non-dispersion après sommation ou même violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique lors des manifestations du printemps dernier contre la loi travail, tous risquent des (...) Lire la suite »

Syrie : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre !

Bachar al-Jaafari
Ce 21 septembre lors d’une énième session du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en Syrie, Ban Ki-moon aurait déclaré : « C'est l'occasion de rétablir la cessation des hostilités, faciliter l'aide humanitaire à Alep et dans tout le pays, maintenir au sol la force aérienne syrienne et voir une action militaire conjointe contre les groupes terroristes tels que Daech et Al Nosra… cela permettrait d'ouvrir la voie vers des négociations politiques » [*]. Maintenir au sol la force aérienne syrienne ! Pour quoi faire, sinon légitimer les mensonges, la cruauté et la rapacité de ses donneurs d’ordre ? Pour mémoire, voici la réponse du Docteur Bachar al-Jaafari, délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies [NdT]. * * * * Mesdames et Messieurs, Nous sommes réunis dans cette salle alors qu’au dehors nombre de manifestants sur la 47ème rue exigent que certains membres de ce Conseil ne touchent plus à la Syrie [Hands off Syria !], cessent leurs frappes et arrêtent de soutenir les organisations (...) Lire la suite »

La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !

Georges GASTAUD

Fascisation et intensification des guerres, montée des tensions, au plan national et international, rentrée sociale et rentrée politique, après la fête de l’Humanité et le retour réussi dans la rue du mouvement social pour le retrait de la Loi Travail… la rédaction d’Initiative Communiste s’est entretenue avec avec Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF pour faire le point sur la situation en France

Initiative Communiste : La situation nationale est-elle si grave que cela ? Georges Gastaud – Oui, hélas. La France est bel et bien en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée. Sans parler ici des graves menaces sur la paix mondiale que fait peser le déploiement militaire agressif de l’UE/OTAN aux frontières de la Russie, la France est actuellement broyée, « malaxée » dirai-je même, par plusieurs « tenailles » politico-idéologiques. La tenaille politique principale, que le PRCF fut longtemps bien seul à dénoncer, prend le peuple français en étau entre les euro-désintégrateurs de nation du « Parti Maastrichtien Unique », le PMU (c’est-à-dire PS, LR, UDI et leurs satellites) et l’ultra-réaction de ce que nous appelions il y a peu l’UM’ Pen : nous entendons par là le bloc qu’alimentent les surenchères entre le FN et les LR, de plus en plus fascisants. Ce broyeur idéologique veut forcer le pays à « choisir » entre deux formes de mort déshonorante : ou bien la dissolution sans restes dans (...) Lire la suite »
11 

Jean-Luc Mélenchon : « Le rassemblement de la ’gauche’ empêcherait le peuple de se fédérer »

Jean-Luc MELENCHON

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise n’attend rien des frondeurs du PS ni des Verts qui « sont engagés dans des primaires internes ». Il estime qu’il faut « gagner ses galons soi-même ». Entretien (L’Humanité, 20 septembre 2016).

Alstom, loi travail... l’actualité sociale reprend le dessus. Comment éviter la surenchère identitaire qui a marqué l’été ? Jean-Luc Mélenchon La question identitaire est une diversion. C’est une vieille ruse des importants. Le quotidien des gens, c’est la question sociale et la question écologique. Notre tâche consiste donc à ramener ces questions dans l’appétit des premiers concernés. Car, alors, quelle que soit l’entrée, on arrive au même point : la défense de l’intérêt général humain se confronte soit à la cupidité de l’intérêt capitaliste, soit à la logique anti-écologique de la politique dite de l’offre. Face au mur médiatique, je crains que nous ne soyons obligés d’introduire ces grandes questions par effraction pendant toute la campagne. Vous dites, dans votre livre le Choix de l’insoumission (Seuil, 18 euros), avoir tourné le dos à la stratégie qui consiste à rassembler la gauche de « Macron à Mélenchon ». Qu’en est-il de la gauche en rupture avec la ligne gouvernementale ? Jean-Luc Mélenchon Le (...) Lire la suite »

La rhétorique du fléau

Olivier FOREAU
A en croire Le Monde, l’attentat du 14 juillet à Nice marquerait une étape décisive puisque l’unité nationale, notre dernier rempart contre la barbarie, vire au crêpage de chignon préélectoral entre les idéologues de la matraque et ceux du camp d’internement, entre partisans du flicage généralisé et partisans de la guerre totale. Du coup, voilà Bernard Cazeneuve dans la tourmente (Le Monde 22.07.16)... Quel gâchis ! Si la bassesse du débat public en arrive à dégoûter même Manuel Valls, c’est que cette fois on a dû tomber particulièrement bas. Mais au-delà des accusations réciproques d’incompétence et de mensonge, ni l’exécutif ni l’opposition ne se hasardent à dire quel dispositif policier aurait permis d’éviter à coup sûr ce qui s’est passé, pour la simple raison qu’un tel dispositif n’existe pas. Tous admettent sans trop de peine que les attentats ont un caractère essentiellement imprévisible, qu’une énième polémique sur les défaillances des uns ou des autres n’y changera rien – et c’est bien pourquoi ils s’y (...) Lire la suite »

Primaires, la belle affaire

Yann FIEVET
La récente rentrée Mous a fait pénétrer dans un long tunnel, le tunnel des Primaires. Nous usons ici de la majuscule pour nommer un fait dont le contenu, osons le parier, s’avèrera insignifiant. Les « grandes formations » et les petites s’adonnent désormais à cet exercice venu d’ailleurs et gonflé comme la bouée de sauvetage d’une politique tellement dévoyée au fil des scrutins électoraux et de la lancinante succession des gouvernements monochromes. Chez Les Républicains, on ne compte pas moins de huit candidats officiels à la candidature dont une seule femme, sans doute pour bien respecter la phallocratie politique durable en notre pays. Au Parti Socialiste les positions ne sont pas encore arrêtées mais l’on piaffe d’impatience de les connaître enfin. Quant aux « écolos », ils ne pouvaient être en reste puisque depuis leur origine ils nous ont habitués à leur incessante zizanie interne. Semaine après semaine les médias de masse vont tenter de nous intéresser à tout ce qu’il faut savoir de cette chose (...) Lire la suite »

Après l’Irak, la Syrie… De nouveau, le Liban au centre de la résistance

Mohamed EL BACHIR
Au dernier sommet du G20, les Présidents états-unien et russe ont exprimé poliment mais fermement leurs désaccords sur le devenir de la Syrie et donc de la région,laissant à leurs Ministres de Affaires étrangères le soin de négocier les conditions politiques d'une Conférence de Paix. Mais, avant même que les Ministres des Affaires étrangères, John Kerry et Serguï Lavrov, ne se rencontrent, l'opposition syrienne, dite ‘'modérée'', a posé les conditions de sa présence à une telle Conférence se résumant en un : ‘'Tout sauf Bachar El Assad''. Il faut souligner qu'un tel préalable survient au moment où l'ensemble des groupes armés ‘'modérés'' ou non subissent des défaites militaires significatives, notamment à Alep. Un cessez-le-feu qui a débuté avec l'ouverture du front du Golan où Jordanie, Israël et Front El Nosra agissent main dans la main. On connaît les grandes lignes de l'accord conclu entre Russe et Américain pour la mise en place d'un processus politique en Syrie. A ce sujet, deux questions se posent. (...) Lire la suite »

Brésil : Lula combat pied à pied les accusations d’un procureur évangélique qui en appelle à Dieu

Lamia OUALALOU

Le procureur fédéral Dallagnol décrit l’ancien président Lula comme le « commandant en chef » de la corruption. Problème : il n’a pas de preuves. Après la destitution de Dilma Rousseff, l’offensive de quelques magistrats contre Lula résonne comme un nouvel épisode de la tourmente politique qui déchire le pays.

On savait l’ex-président Luiz Inacio da Silva dans la ligne de mire. Mercredi 14 septembre, le procureur de Curitiba Deltan Dallagnol a donné à l'expression son sens le plus littéral en faisant défiler devant les journalistes une série de graphiques en forme de cible, avec Lula au centre. Dirigeant au sein du ministère public fédéral l'enquête sur le gigantesque réseau de corruption au sein de la compagnie publique pétrolière Petrobras, il appuyait ainsi sa demande d'inculpation de l'ex-président pour corruption et blanchiment d'argent. Concrètement, Deltan Dallagnol a affirmé que Lula avait reçu 3,7 millions de réais (1 million d'euros au taux actuel) sous forme d'avantages en nature de l'entreprise de construction OAS, une des principales impliquées dans les détournements de Petrobras. Il aurait notamment bénéficié d'un appartement triplex et de sa rénovation. Le procureur présente ses graphiques qui placent Lula au centre d'un réseau de corruption. Cette accusation surgit deux semaines après la (...) Lire la suite »

Syrie : Les raisons de la prétendue bavure US à Deir ez-Zor (Al-Thawra)

Naram Sargon

Ils ont donc lancé leurs « tirs amis », suivis immédiatement par les assauts de Daech sur Deir ez-Zor, lequel Daech n’a même pas eu peur du regard inquisiteur de l’aviation US censée frapper tout ce qui bouge à l’ouest de ses bases irakiennes. N’y voyez surtout aucun paradoxe !

À chaque fois que la situation devient trop angoissante pour les Syriens, Naram Sargon est là pour éclairer en insufflant courage et optimisme. À le lire, on se réjouirait presque que la trêve respectée par la Syrie et la Russie avec, pour la première fois depuis le début de la guerre, des frappes meurtrières de la Coalition internationale menée par les USA sur les positions de l’Armée syrienne à Deir ez-Zor, soit aujourd’hui suspendue [1] jusqu’à nouvel ordre et respect de la parole donnée contraint ou forcé… À savoir que 135 soldats syriens sont tombés depuis le début de cette trêve, sans compter les blessés et les civils [NdT]. * * * Vu toutes les preuves en notre possession, ce serait perdre notre temps que de prêter attention aux déclarations du ministre américain de la Défense, et du commandant en chef de l’Armée américaine, insulter notre intelligence en nous expliquant le pourquoi et le comment de leurs « tirs amis » sur Deir ez-zor. Ce serait tout aussi inutile que de chercher à convaincre du lien (...) Lire la suite »
13 

Une première dans l’Histoire du journalisme : le Washington Post demande l’inculpation de sa propre source - après avoir accepté le prix Pulitzer (The Intercept)

Glenn GREENWALD
Trois des quatre médias qui ont reçu et publié un grand nombre de documents secrets de la NSA fournis par Edward Snowden - The Guardian, le New York Times et The Intercept - ont demandé au gouvernement des États-Unis de permettre au lanceur d'alerte de la NSA de rentrer aux Etats-Unis sans risques. Un geste normal pour une organe de presse à qui il incombe de protéger ses sources et qui – par le simple fait d'accepter les documents de la source et de les publier – déclare implicitement que les informations fournies par la source sont d'un intérêt public. Mais pas le Washington Post. Face à une campagne grandissante menée par l'ACLU [Organisation de défense des droits civiques aux Etats-Unis - NdT] et Amnesty pour obtenir un pardon pour Snowden, en coordination avec la sortie ce week-end du biopic d'Oliver Stone, 'Snowden,' l'éditorial du Post aujourd'hui s'est non seulement prononcé contre un pardon, mais a explicitement demandé que Snowden - la propre source du journal – soit poursuivi pour (...) Lire la suite »

Les alliés des Etats-Unis sont prêts à partager avec eux la responsabilité de l’attaque de Deir Ezzor

Moon of Alabama
Les Etats-Unis tentent de se décharger d’une partie de la responsabilité de leur soutien aérien à ISIS contre l'armée arabe syrienne à Deir Ezzor. Les faits, qui ne sont pas démentis par les Etats-Unis, ont été révélés par l’armée russe, dans une déclaration qui a fait suite à l'incident de samedi : « Aujourd'hui, à 17 : 00-17 : 50, heure de Moscou, la coalition internationale anti-Daesh (deux F-16 et deux A-10 jets) a effectué quatre frappes sur les unités syriennes forces gouvernementales encerclées par Daesh près de l'aéroport de Deir ez-Zor. L'appareil de la coalition est entré dans l'espace aérien syrien depuis la frontière irakienne », a déclaré le Major Général Igor Konashenkov. ... 62 soldats syriens ont été tués et environ 100 autres ont été blessés, selon les informations fournies par le commandement syrien de Deir ez-Zor. Le gouvernement syrien vient de déclarer qu’en fait environ 82 soldats ont été tués dans l'attaque qui a également détruit 3 chars T-72, 3 véhicules de combat d’infanterie, un canon (...) Lire la suite »

Monsanto+Bayer=MoBay : le cartel des empoisonneurs contre la planète (Asian Age)

Vandana Shiva

L’Inde est embourbée dans une controverse artificielle créé par Monsanto à propos de la première culture génétiquement modifiée, censée avoir reçu le feu vert pour sa commercialisation. Impliquée dans des litiges sur plusieurs fronts, Monsanto tente de contourner nos lois sur les brevets, la loi de protection de la variété végétale, celles sur les droits des agriculteurs, sur les produits de base et sur la concurrence. Elle se comporte comme s’il n’y avait, en Inde, aucun parlement, aucune démocratie, aucune loi souveraine à laquelle elle devrait obéir. Ou tout simplement, elle s’en moque.

Sur un autre terrain, Monsanto et Bayer sont en train de fusionner. Elles ont déjà dans le passé formé une seule entité appelée MoBay (MonsantoBayer), digne héritière du cartel d’empoisonneurs IG Farben. Les participations majoritaires de ces deux entreprises étaient entre les mains des mêmes sociétés d’investissement privées. Le domaine d’expertise de ces firmes, c’est la guerre. IG Farben, moteur économique d’Adolf Hitler et principale source de devises étrangères de l’Allemagne d’avant guerre, était également une machine de renseignements étrangers. Hermann Schmitz était le président d’IG Farben, son neveu Max Ilgner était un directeur d’IG Farben, tandis que le frère de Max, Rudolph Ilgner, dirigeait la branche new-yorkaise comme vice-président de Chemnyco. Paul Warburg, frère de Max Warburg (du conseil d’administration d’IG Farben), fonda le système de réserve fédéral des USA. Max Warburg et Hermann Schmitz ont joué un rôle central dans l’empire IG Farben. Carl Bosch, Fritz ter Meer, Kurt Oppenheim et George (...) Lire la suite »

Il a peut-être insulté Obama, mais Duterte a aussi renvoyé aux Etats-Unis leur propre image. (The Conversation)

Adele Webb
Le président philippin Rodrigo Duterte - qui a acquis une notoriété mondiale avec ses insultes proférées lors de la campagne présidentielle plus tôt cette année – vient de monter un peu plus haut la barre de ses « mauvaises manières » Lors d'une conférence de presse à l'aéroport international de Davao lundi, en chemin pour rencontrer le président américain Barack Obama et d'autres dirigeants au sommet de l'ASEAN, Duterte murmura quelques mots en tagalog, à la fin d'une réponse longue et irritée à un journaliste local. Avec ces mots, il a de nouveau fait parler de lui dans la presse internationale. S'il n'y avait que ça, nous pourrions nous contenter de pousser un soupir d'agacement et passer à autre chose. Après tout, le langage de Duterte est vulgaire ; ses calomnies envers des personnes et des groupes sont susceptibles d'inciter à la violence ; et sa détermination à tuer les trafiquants de drogue (pour « combattre le crime par le crime ») un abus de pouvoir. Il ne devrait pas être défendu pour ça. (...) Lire la suite »

Stress tests des banques européennes : la méthode Coué ?

Jean-Claude PAYE
Le 29 juillet, après la fermeture des marchés américains, l’Autorité bancaire européenne a remis les résultats du « stress test » administré aux banques de l’UE, afin de mesurer leur vulnérabilité en cas crise. Elle a divulgué des données sur 51 banques européennes, représentant 70% des actifs bancaires du vieux continent. La Banque centrale européenne (BCE) a quant à elle passé au crible 56 autres établissements de la zone euro, sans dévoiler les résultats du test. L’Autorité bancaire ne s’est pas prononcée si chacun des établissements testés pourrait résister à une dégradation brutale de l’environnement économique. L’étude n’est pas suivie d’injonctions adressée aux banques défaillantes. Les données sont simplement transférées aux autorités de supervision, la Banque centrale européenne et les autorités nationales. Cette série de tests est la troisième depuis la crise financière de 2008 qui avait nécessité le renflouement, sur fonds publics, de banques dans plusieurs pays de l’Union européenne. Cette fois, les tests ne (...) Lire la suite »
Le problème avec les Espagnols

Un peuple hors de contrôle

Olivier FOREAU
Le 11 mars 2004, à trois jours des élections nationales, une série d’attentats à la bombe ravageait Madrid, faisant 191 morts. L’effroi et l’émotion des Espagnols ne les ont pas empêchés de se souvenir que l’année précédente, ils avaient été embringués à leur corps défendant dans une opération terroriste d’encore bien plus grande envergure, la guerre d’Irak (plus d’un million de morts civils), et de voir que ce qui arrivait maintenant, c’était l’addition à payer. Ils n’ont eu aucune difficulté à comprendre que la cause de ce qui venait de se produire n’était ni le fanatisme, ni l’obscurantisme, ni l’islamo-fascisme, ni aucun isme en vérité mais un individu bien réel nommé José Maria Aznar, chef du gouvernement, et sa politique de collaboration enthousiaste (bien que massivement rejetée par l’opinion) avec l’entreprise génocidaire de George W. Bush. Le même Aznar avait d’ailleurs senti le vent venir, et son premier réflexe fut d’essayer de tout mettre sur le dos de l’ETA afin de faire diversion, mais manque de chance (...) Lire la suite »
37 
Parlons (Inter) Net
T’aimes pas ça ? Ben, y a rien d’autre.

Pour Renaud, c’est Fillon.
Pour Cohn-Bendit, c’est Macron.
Pour le PS, ça devrait être Hollande.
Manque plus que Montebourg, adoubé par Pierre Laurent, pour que la confrérie des mous du genou et des vendeurs d’eau tiède soit au complet sous la banderole « Tout sauf Mélenchon ».

Théophraste R. (Insoumis).

27 






 
VIDEOS

 
voir la liste des vidéos proposées sur :
Le Grand Soir Tube
Voir aussi
Quelques conseils typographiques et d’écriture
Pour que le site du Grand Soir soit plus beau, plus harmonieux, et pour que les administrateurs soient moins à la peine quand ils mettent en forme ce qui leur est proposé, nous offrons quelques bonnes recettes d’écriture adoptées par les typographes (...)
LGS
Je suis un intello précaire
Il y a une dizaine d’année, lorsque je décidai de travailler exclusivement sur Internet, mon idée sur le sujet était simple. Je venais de publier mon premier roman dans une maison d’édition parisienne qui se cherchait un « fond d’auteurs ». Je devais (...)
Philippe NADOUCE
John Kerry à l’ONU : il est interdit à la Syrie d’attaquer Al-Qaeda
Il n’est pas étonnant que les Etats-Unis aient insisté pour ne pas divulguer l’accord avec la Russie sur un cessez-le-feu en Syrie. Il s’avère que l’une des exigences des Etats-Unis était que l’armée de l’air syrienne serait interdite d’attaquer le Front (...)
Daniel McAdams
Algérie, Israël, une proximité qui n’aurait aucun sens
Les droits du peuple palestinien sont légitimes tout comme est juste leur lutte y compris armée pour les recouvrir. La Shoah est une réalité historique incontestable et l’antisémitisme doit être combattu avec force. Son instrumentalisation au profit de (...)
Salim METREF
Le beurre, l’argent du beurre, la fermière et l’industrie financière
Il était une fois dans le pays aux cent milles vaches et autant de fermières, une production de lait, sans équivalent en Europe. Les paysans, fiers de leur travail, avaient su par leur dur labeur, répondre au besoin de lait, des nourrissons et (...)
Fabrice AUBERT
l’impérialisme, stade suprême du capitalisme
Cette année est particulière car c’est l’année du centenaire du livre de Lénine Impérialisme stade suprême du capitalisme. Malgré ce siècle qui nous sépare, son raisonnement est toujours d’une actualité brûlante et permet de nous éclairer sur les problèmes (...)
VILA
France : l’avènement de la démocratie pour rire
La querelle du burkini, c'est le saut qualitatif qui précipite la politique française dans le néant, le dernier accès d'auto-dérision qui lui porte le coup de grâce. De l'extrême-droite à l'extrême-gauche, toute la classe politique a (...)
Bruno GUIGUE
L’impasse de l’« israélisation de la sécurité »
Après l’attentat de Nice et l’assassinat du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray, l’ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, en appelait « à l’israélisation de notre sécurité ». Depuis les attentats de Charlie-Hebdo, cette référence est de plus en plus (...)
Martin Barzilai
Le « juge » de paix a parlé
En réaction aux violations de la trêve en Syrie instaurée par l’accord conclu entre ses homologues russe et étasunien, l’insipide et fantomatique ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a rappelé son existence en mettant ces atteintes (...)
Kharroubi HABIB
Une rentrée politique de combat
Comme chaque mois de Septembre, chaque année scolaire annonce, de fait, la rentrée politique. Cette année, peut-être plus que les autres, sera importante et décisive pour plusieurs raisons. D’abord et surtout, parce qu’au mois de Mai auront lieu les (...)
République sociale
L’attaque de Deir Ezzor permet la création de la "Principauté salafiste" prévue par la DIA en 2012
Les deux récentes attaques contre l’Armée arabe syrienne dans l’est de la Syrie correspondent au projet américain d’éliminer toute présence du gouvernement syrien à l’est de Palmyre. Cela permettrait aux États-Unis et leurs alliés de créer une « entité (...)
Moon of Alabama
« Révolutionnaires » en Septembre, sociaux-chauvins en Octobre ?
Où comment ce qui s’annonçait comme un « Parti Révolutionnaire en Septembre » pourrait devenir une énième officine sociale-chauvine en Octobre... ! Lorsque le groupe URCF a officialisé sa rupture (*) avec le PRC, qu’il avait pourtant contribué à fonder, (...)
Luniterre
17 
Solidaires de Beata Karon et des communistes polonais mis en accusation pour leurs idées en Pologne capitaliste !
Contre la répression anticommuniste en Pologne, la solidarité internationaliste à la Fête de l’Humanité Samedi 10 septembre 2016. 15h 30. Fête de l’Humanité à La Courneuve. Secrétaire du Parti communiste polonais (KPP), Beata Karon est l’invitée du meeting (...)
JK
Gesticulations de façade face à la délinquance financière
Hypocrisie du FMI et autres institutions pour combattre l’évasion fiscale En pleine tourmente du scandale des Panama Papers – qui a déjà valu la démission du Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson, suite à d’énormes manifestations (...)
Jérôme DUVAL
Comment nourrir 8 milliards d’humains sans détruire les écosystèmes
Une histoire politique de l’alimentation
Entretien des Z’indigné(e)s avec notre ami Paul Ariès à l’occasion de la sortie de son livre : Une histoire politique de l’alimentation, du paléolithique à nos jours (Ed. Max Milo). Les Zindigné(e)s : Paul Ariès, vous publiez un ouvrage que nous étions (...)
Paul ARIES
Derniers commentaires
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
Quelques conseils typographiques et d'écriture
« Révolutionnaires » en Septembre, sociaux-chauvins en Octobre ?
John Kerry à l'ONU : il est interdit à la Syrie d'attaquer Al-Qaeda
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
La rhétorique du fléau
Syrie : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre !
Monsanto+Bayer=MoBay : le cartel des empoisonneurs contre la planète (Asian Age)
« Révolutionnaires » en Septembre, sociaux-chauvins en Octobre ?
La rhétorique du fléau
T’aimes pas ça ? Ben, y a rien d’autre.
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
Jean-Luc Mélenchon : « Le rassemblement de la 'gauche' empêcherait le peuple de se fédérer »
T’aimes pas ça ? Ben, y a rien d’autre.
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
T’aimes pas ça ? Ben, y a rien d’autre.
T’aimes pas ça ? Ben, y a rien d’autre.
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
La France est en danger d’implosion réactionnaire et/ou de fascisation accélérée !
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 25 septembre 2016
vous étiez 17708 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.