RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Sortis les Britanniques ? Ça m’étonnerait !

Bernard GENSANE

Un ami et néanmoins collègue m’écrit : « Avant, les Anglais avaient un pied dedans et un pied dehors ; maintenant c’est le contraire. Ils n’ont pas fini de nous emmerder ! ».

Je suis bien d’accord, mais je crois que ce qui se joue va bien au-delà des vapeurs grandes-bretonnes. Quand nous étions jeunes (et que nous n’avions nullement besoin de visa pour traverser la Manche dans des ferry-boats poussifs), les référendums avaient quelque chose d’impérieux, de sacré. Le mot “ référendum ” contient la notion de gouvernement direct. Souvenons-nous des consultations historiques lancées par De Gaulle, sur l’indépendance de l’Algérie, sur l’élection du président de la République au suffrage universel, jusqu’à celle, fatale, qui le verra démissionner dans l’heure avant qu’il aille marcher sur les plages irlandaises et rendre visite à Franco cinq mois avant sa propre mort (l’hagiographie – qui a retenu les plages mais qui a peu retenu la complicité monarcho-militaire – a oublié que De Gaulle fut à la fois majestueux et satrape). Chirac, qui avait pris chez son illustre prédécesseur le peu qui l’arrangeait, avait proclamé, avant le référendum de 2005 pour lequel il s’était engagé corps et âme, (...) Lire la suite »

Comme des minables !

Yann FIEVET
Il est probable que la société française est entrée depuis quelques mois dans la dernière phase du hollandisme. Une période dramatique et douloureuse qui connaîtra son terme l’an prochain. Ce qui lui succèdera sera sans doute plus tragique encore. Seulement voilà : le hollandisme aura été perpétué par des hommes et des femmes se réclamant de la Gauche. Non content de n’avoir rien fait de ce qu’il avait promis, M. Hollande aura fait sans vergogne ce qu’il n’avait pas promis, à commencer par la réécriture du code du travail au détriment des salariés. Sur cet avatar-là la démocratie recula de plusieurs degrés : aucune négociation préalable digne de ce nom comme le stipule pourtant le premier article du code prétendument vieillot ; surdité totale face à l’hostilité manifeste et grandissante du corps social contre ladite réforme ; adoption forcée du texte portant la réforme devant l’Assemblée Nationale ainsi réduite au silence. Cependant, cela ne suffisait pas… Il fallut que le pouvoir en place, si peu assuré de sa (...) Lire la suite »
12 

Le Brexit et l’Europe fantasmée de la gauche.

Viktor DEDAJ

Ce matin, toutes les bourses sont en berne. Tous les assassins économiques sont déçus. Tous les va-t-en guerre sont en colère. Tous les escrocs et incompétents montent au créneau et s’arrachent les micros pour dénoncer un « saut vers l’inconnu »...

Ainsi donc, à la question « voulez-vous que la Grande-Bretagne sorte de l’UE ? », une majorité de Britanniques a répondu « oui ». Aussitôt, les commentaires prévus et prévisibles se sont répandus dans les médias. Première préoccupation exprimée : cela ne risque-t-il point d’encourager d’autres peuples à suivre cette voie ? Deuxième préoccupation exprimée : que vont devenir les Britanniques, abandonnés à leur sort au milieu du jungle de la mondialisation libérale ? Pourront-ils trouver le chemin sans une directive de la Commission européenne ? Comment feront-ils pour manger si Jean-Claude Juncker n’est pas là pour leur expliquer comment qu'il faut faire ? Sauront-ils encore exploiter leurs néo-colonies si Cohn-Bendit n’est plus joignable au téléphone ? Oseront-ils aller bombarder en catimini un pays du tiers-monde sans inviter leurs anciens potes de l’UE ? Bref : Doux Jésus, Marie, Joseph... qu'allons-nous devenir sans eux ? Oui, ça va être dur. Dur dans quelques années lorsque les Britanniques tenteront de (...) Lire la suite »
24 
Quatrième bras d’honneur adressé à Bruxelles en moins d’un an

L’Union européenne est morte

Pierre LEVY

Brexit ! L’événement est littéralement historique. Pour les élites mondialisées, il dépasse les pires cauchemars et était, en réalité, inconcevable. Pour ceux qui suivent attentivement l’actualité européenne, et sont conscients du rejet populaire croissant que l’UE inspire à juste titre, il était au contraire prévisible.

Tout d’abord, un constat saute aux yeux. Certes, une partie de la bourgeoisie anglaise a soutenu le choix de sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne. Il n’en reste pas moins que le clivage est saisissant : d’un côté, les élites institutionnelles et politiques (et syndicales, à quelques louables exceptions près), la City, les banques, les patrons des grandes entreprises (1300 d’entre eux avaient lancé un ultime appel deux jours avant le scrutin) – et les milieux urbains huppés ; de l’autre, les quartiers populaires, les villes ouvrières et les banlieues délaissées, les régions entières désindustrialisées et à l’abandon. C’est ce fossé qui a avant tout déterminé le résultat. Il suffit du reste d’écouter les quolibets haineux qui fusent contre ces « milieux défavorisés » dotés d’« un niveau d’éducation inférieur », « irrationnels et mus par la haine ». Ce mépris de classe, rehaussé par la hargne de la défaite, en dit long sur la nature réelle de l’enjeu. De même qu’en dit long l’interminable liste des membres de la (...) Lire la suite »
12 
Ce que le Xinjiang m’a appris de la Chine et de la France

3/4- Voyage en Chine musulmane

Maxime VIVAS

Petit rappel : j’étais en Chine du 23 mai au 4 juin, principalement dans la région autonome du Xinjiang, 23 millions d’habitants, 3 fois la superficie de la France, religion musulmane (voir mes deux articles précédents) et j’ai prévenu que je n’étais pas parti si loin pour écrire à mon retour « Le Guide du routard ».

Pour nos médias qui s’alarment de la montée en puissance de la Chine et de l’affaiblissement de l’impérialisme états-unien, prédateur mondial numéro un, la Chine n’a QUE des défauts et elle s’ébroue dans un contexte de catastrophes répétitives : pluies, inondations, glissements de terrain, coulées de boue, coups de grisou, accidents de cars, de trains ou d’avions, pollution, émissions record de CO2, épidémies, intoxications alimentaires, utilisation de vaccins périmés, incendies dans une usine de produits chimiques, etc. N’oublions pas la corruption, la spéculation immobilière, les scandales sanitaires, la dissidence, la contrefaçon, le contrôle des ONG étrangères et du numérique (Baidu préféré à Google), les crises au Parti communiste, la fuite des capitaux, les épurations, le durcissement de la législation, le raidissement politique, les limogeages, le culte de la personnalité, la censure, la chute de la Bourse, le ralentissement de la croissance, la dette, le massacre des chiens, les vols (et le commerce) de (...) Lire la suite »
Voyage en Chine musulmane

4/4.Choses vues et enjeu international du Xinjiang

Maxime VIVAS

Le gouvernement chinois observe un de ses flancs, une région frontalière avec 8 pays, dont 2 pays musulmans. On sait que l’islamisme radical a été attisé par les USA et par l’OTAN à la suite de l’attentat contre deux tours à New-York le 11 septembre 2001. Depuis, les bombes ne cessent de pleuvoir sur le monde arabe, sauf bien sûr sur les pires dictatures esclavagistes et misogynes comme le Qatar et l’Arabie Saoudite, considérées comme des pays amis par les dirigeants de « La plus grande démocratie du monde » et du « Pays des Droits de l’homme ». On évalue à 7000 ou 8000, dont 2500 à 3000 combattants, le nombre d’Ouïghours qui ont rejoint la Syrie avec la complicité du gouvernement turc.

Là, les Ouïghours, dont des enfants, apprennent l’art de la guerre, ou plutôt : du terrorisme. La Chine est un patchwork : 56 « ethnies » (souvent appelées « nationalités ») dont 53 ont leur propre langue, 21 possèdent leur propre écriture. La tentation de ceux qui voudraient la voir rétrograder dans les malheurs de naguère est de la déchirer aux jointures. Comment freiner la Chine ? Les barrières de toutes sortes dans la compétition économique et les échanges commerciaux n’ont pas été efficaces. L’option militaire pourrait s’avérer mortelle pour qui s’y risquerait. Reste la guerre médiatique. Elle bat son plein. Elle vise à conditionner l’opinion mondiale pour qu’elle condamne toute réaction de la Chine en cas de remise en cause de son intégrité territoriale. Je suis parti au Xinjiang avec le même bagage médiatique que celui que j’avais emporté au Tibet en 2010 (1) : la langue et la culture sont anéanties, les minorités opprimées, la religion interdite ou réprimée. Ajoutons dans la besace des défauts : (...) Lire la suite »

Un témoin oculaire explique comment l’ambassadeur étasunien a fomenté la « révolution » en Syrie.

Moon of Alabama
C’est pour dialoguer que vous êtes allé à Hama ? Vos rencontres de Malki portaient sur la paix ? Vous me prenez pour un imbécile ? S. Rifai, également connu sous le nom@ THE_47th, est un « activiste » syrien de Homs. Il est impliqué dans les événements en Syrie depuis début 2011, date à laquelle l'ambassadeur américain Robert Ford (@ fordrs58) a fomenté la « révolution » en Syrie. Depuis, il a envoyé beaucoup de tweets sur la « révolution » et a montré qu’il était parfaitement au courant de ce qui se passait. Ci-dessous, S. Rifai met en lumière la propagande étasunienne et rétablit la vérité. L'ancien ambassadeur Ford ne serait pas étranger à la lettre « dissidente » [voir sur le Grand Soir] publiée dernièrement par des employés du Département d'Etat. La lettre suggère que les Etats-Unis déclarent officiellement la guerre à la Syrie et à son gouvernement. Le New Yorker a récemment offert à Ford l’occasion de se s’expliquer. Dans l'interview, Ford a déclaré au New Yorker : Nous avons tous appris en Irak que le (...) Lire la suite »

Un champion de l’évasion fiscale pour évaluer les acteurs de la coopération non gouvernementale

Jérôme DUVAL

En Belgique, sur base d’une évaluation réalisée par la multinationale Deloitte, Alexander De Croo, ministre de la Coopération au développement, a supprimé l’accès aux subventions publiques de vingt acteurs non gouvernementaux. L’entreprise a pourtant été maintes fois inculpée dans le passé.

Le 7 juin, le gouvernement a été interpellé par deux députés fédéraux sur le recrutement de la multinationale Deloitte, pour évaluer les acteurs de la coopération non gouvernementale. Sur base de cette évaluation, portant le nom de « screening » et qui applique des critères venus du management privé, le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, a supprimé l’accès aux subventions publiques de vingt acteurs non gouvernementaux (ce qui représente 20 % de la totalité des organisations évaluées). Connue pour les conseils qu’elle prodigue aux entreprises pour contourner l’impôt notamment en Afrique, Deloitte est mal placée pour évaluer la « bonne gestion » d’ONG qui travaillent dans la coopération au développement. C’est ce qu’a rappelé le député fédéral Benoît Hellings dans sa question parlementaire soulignant que Deloitte « s’organise au niveau mondial pour conseiller les grandes structures et les grandes entreprises dans leur évasion fiscale ». Dans sa réponse, Alexander De Croo affirme que Deloitte (...) Lire la suite »

Un nouveau séparatisme : la sécession en vue du rattachement (Rabkor.ru)

Alexandre RYBINE
En février-mai 1914, Vladimir Lénine écrit l’article « Du droit des nations à l’autodétermination ». On est à la veille de la première guerre mondiale, qui va détruire plusieurs empires et deviendra le catalyseur conduisant à la création d’une vingtaine de nouveaux états-nations. Dans les Balkans, les passions séparatistes sont en pleine ébullition, et toute l’Europe en débat. Ayant arraché aux Turcs une partie de leurs terres, le royaume de Serbie montre maintenant les dents à l’empire austro-hongrois, pour lui prendre la Bosnie, peuplée par un grand nombre de Serbes de souche. Les mouvements clandestins des serbes grandissent en Bosnie, faisant pression sur les agents de l’empire. Suivant leur exemple, d’autres slaves vivant dans l’empire veulent l’indépendance, ils en ont assez de vivre sous la botte de la dynastie allemande des Habsbourg. Le séparatisme slave, les mouvements de libération des peuples peuvent à tout moment faire chavirer une Autriche-Hongrie en décrépitude. Lénine le voit bien et y réagit (...) Lire la suite »

La folie collective du Département d’État des Etats-Unis (Consortium News)

Robert PARRY

Plus de 50 « diplomates » du Département d’Etat des Etats-Unis [Ministère des Affaires Etrangères – NdT] ont envoyé un rapport « dissident » exhortant le président Obama à lancer des frappes militaires contre l’armée syrienne, un signe de plus que ce Ministère a disjoncté de façon collective.

Au cours des dernières décennies, le département d'Etat des Etats-Unis qui était jadis une maison raisonnablement professionnelle et réaliste en matière de diplomatie est devenu un repaire de bureaucrates guerriers possédés par des obsessions impériales, un phénomène dangereux souligné par la récente « dissidence » de masse en faveur de nouvelles tueries en Syrie. 51 « diplomates » du Département d'Etat ont signé une note de service distribuée par un « canal de la dissidence » officiel, demandant des frappes militaires contre le gouvernement syrien de Bachar al-Assad dont les forces ont mené la contre-offensive contre les extrémistes islamistes qui cherchent à contrôler cette importante nation du Moyen-Orient . Le fait qu'un si grand nombre de fonctionnaires du Département d'Etat plaident en faveur d'un élargissement de la guerre d'agression en accord avec l'agenda néoconservateur, qui a placé la Syrie sur une liste noire il y a vingt ans, est révélateur du degré de folie qui s'est emparé du Département (...) Lire la suite »

Syrie – L’attaque surprise russe met fin aux manœuvres de retardement de Kerry

Moon of Alabama
Les Etats-Unis ne veulent pas mettre fin à la guerre contre la Syrie ni régler l'affaire à la table de négociation. Ils veulent voir leurs exigences satisfaites à 100%, à savoir la chute du gouvernement syrien, la dissolution de l'Etat syrien et la mise en place d’une administration américaine par procuration, en Syrie. Lorsque le cessez-le-feu a été instauré en Syrie, fin février, Obama n’a pas respecté son engagement de séparer les « rebelles modérés », soutenus par les États-Unis, d'al-Qaïda. En avril, les rebelles soutenus par les Américains, les talibans comme Ahrar al Sham, et Al-Qaïda se sont réunis pour attaquer le gouvernement syrien au sud d'Alep. Les forces par procuration des Etats-Unis ont violé le cessez-le-feu. Deux résolutions de l'ONU stipulent qu’al-Qaïda en Syrie doit être combattu quoiqu’il en coûte. Mais les États-Unis ont, au moins par deux fois, demandé à la Russie de ne pas bombarder Al-Qaïda. Ils prétendent à tort qu'il ne leur est pas possible de séparer leurs « modérés » d'al-Qaïda (...) Lire la suite »

La prochaine « Cyber-attaque du gouvernement russe » pourrait bien se révéler aussi lourde de conséquences que l’intox du golfe du Tonkin

Moon of Alabama
Hier, le Washington Post a publié un article qui sentait l’intox de la première à la dernière ligne : « Les hackers du gouvernement russe ont piraté les archives du Comité national démocrate et ont volé des données de l'opposition sur Trump. » « Les hackers du gouvernement russe sont entrés dans le réseau informatique du Comité national démocratique et ont eu accès à l'intégralité de la base de données de l'opposition sur le candidat à la présidentielle des Républicains, Donald Trump, selon les responsables du Comité et les experts en sécurité qui ont réagi à la violation. » ... « L'intrusion dans la base de données du Comité national démocratique faisait partie d’une série d’attaques qui ont ciblé des organisations politiques américaines. Les réseaux informatiques des candidats à la présidentielle, Hillary Clinton et Donald Trump, ont également été ciblés par des espions russes, tout comme les ordinateurs de certains comités d'action politique républicains, selon des officiels étasuniens. Mais on n’a pas (...) Lire la suite »

Le droit international et les puissances occidentales : tentatives de liquidation

Robert CHARVIN

Le droit international ? Un ensemble de normes réglant les relations entre les États, relevant du monde des croyances (« la légitimité juridique ») et objet d’une méconnaissance presque totale (les citoyens n’en font pas un point d’appui politique).
On l’invoque parfois, lorsqu’un État y trouve un intérêt. On le passe le plus souvent sous silence, parce qu’il entrave une puissance (publique ou privée). Hors des publications universitaires spécialisées, les médias l’ignorent. Les forces politiques n’en font que peu d’usage, par ignorance ou par crainte qu’il ne les desserve, même si parfois il peut « servir »... Cet article est un extrait de l’introduction du livre de Robert Charvin Le droit international et les puissances occidentales. Tentatives de liquidation (publications du CETIM).

Aujourd’hui, à l’instigation surtout des États-Unis (EU), qui ont tous les moyens à leur disposition, le droit interna­tional fait l’objet de manipulations : il est instrumentalisé pour des causes qui lui sont contraires. Il est même victime d’une tentative de liquidation, du moins dans tous les secteurs qui handicapent la liberté de manœuvre des grandes puissances, particulièrement les EU. C’est ainsi, par exemple, que la « non ingérence » dans les affaires intérieures des États et des peuples, disposition centrale de la Charte des Nations unies, devient par la grâce « étasunienne » son contraire avec l’ingérence dite « humanitaire » et le « devoir de protéger » les peuples contre leur propre État. La pratique de quelques Puissances, désireuses de produire à elles seules un « droit coutumier », devient une source fondamentale en lieu et place de l’accord entre États. Cette pratique présente les caractères les plus arbitraires, les plus discriminatoires et les plus contradictoires : elle ne relève d’aucun (...) Lire la suite »

Entretien avec la Présidente Dilma Rousseff (Brasil 247)

Brasil 247
Le 8 juin 2016, la Présidente du Brésil Dilma Rousseff s'est entretenue avec les journalistes Leonardo Attuch, Tereza Cruvinel et Paulo Moreira Leite, du site Brasil 24s7. 247 – Quand on arrive à l'Alvorada (Palais de la Présidence à Brasilia NdT), il faut passer par un barrage de police. Sommes-nous en train de rendre visite à une Présidente de la République ou à une personne prisonnière d'une prison de luxe ? Dilma Rousseff – Je ne me sens pas retenue prisonnière. Je maintiens mes droits d'aller et venir. Mais ce barrage de police est extrêmement gênant et ridicule. 247 – Quel est son but ? Dilma Rousseff – J'en suis très curieuse. C'est d'une telle stupidité que la réponse en serait qu'ils sont devenus fous. Mais comme ils ne sont pas devenus fous, je présume qu'ils veulent savoir qui vient me visiter. Qui me visite, politiquement. Pourquoi ? Pour savoir sur qui ils doivent faire pression. 247 – Une enquête d'opinion divulguée aujourd'hui par l'Institut CNT/MDA révèle que l'indice (...) Lire la suite »
Israël dissimule des documents capitaux pour empêcher que la lumière soit faite sur les périodes les plus sombres de son histoire, selon des universitaires.

Israël bloque l’accès à ses archives (Al Jazeera)

Jonathan COOK
Jérusalem - Israël bloque l’accès à des millions de documents officiels pour empêcher que la lumière ne soit faite sur les périodes les plus sombres de son histoire, affirment des militants de droits civiques et des universitaires, alors que les archives étatiques du pays sont informatisées. Ils affirment que des officiels du gouvernement dissimulent au public des documents vitaux, indispensables à la recherche historique, souvent en violation de la loi israélienne, afin de protéger l'image d'Israël. L'armée israélienne prétend depuis longtemps être l’armée « la plus morale » du monde. L’accusation d’intensifier la politique du secret est venue ternir la semaine de célébration du 49e anniversaire de la guerre de 1967, grâce à laquelle Israël a pris et occupé la péninsule du Sinaï, la bande de Gaza, la Cisjordanie et le plateau du Golan. Beaucoup des dossiers dont l'accès est refusé portent sur cette guerre et sur les premières années du régime militaire israélien imposé aux Palestiniens de Jérusalem, de (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
L’Europe : tu y restes ou tu en pars, elle te punit quand même

Le président de la Commission européenne, l’horrible Jean-Claude Juncker a prévenu qu’il ne rendrait pas la vie facile aux Anglais : « Le Royaume-Uni devra accepter d’être considéré comme un État tiers, que l’on ne caressera pas dans le sens du poil ».

Le traitement ne saurait être pire que celui infligé par l’Union européenne à la Grèce européiste, caressée avec un gant de fer, dépouillée, étranglée, humiliée, calomniée.

L’euroscepticisme progresse en France, et ce n’est pas la loi El Khomri, imposée en catimini par l’UE à notre gouvernement de lavettes, qui va recoller les débris d’une belle idée : l’union de peuples fraternels pour des intérêts communs et pacifiques.

La bande des 40 qui, à coups de 49-3, de matraques, de grenades, de flash-balls, de mensonges, d’anti-syndicalisme primaire, s’acharne depuis 4 mois à faire avaler aux Français la casse du Code du travail et les technocrates de Bruxelles qui gouvernent l’UE sous la pression des lobbyistes corrupteurs, c’est kif-kif bourricot bisness.

Que se vayan todos !

Théophraste R. (Citoyen du monde).







 
VIDEOS

 
voir la liste des vidéos proposées sur :
Le Grand Soir Tube
Voir aussi
Le dalaï-lama et l’immigration en Europe
Une fois de plus, le dalaï-lama s’autorise à prendre position sur un problème d’actualité. Dans une interview donnée le 31 mai 2016 à Till Fähnders, le correspondant politique pour l’Asie du Sud-Est du journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, le (...)
André LACROIX
BREXIT – Pas question !
Peu importe le résultat du vote, le Pouvoir ne laissera pas l’Angleterre sortir de l’Union Européenne. C’est tout ! Traduction : Dominique Muselet
Moon of Alabama
Après le Brexit, en avant pour le Frexit progressiste
Le PRCF se réjouit d’autant plus du vote des citoyens britanniques que toute l’eurocratie politico-médiatique et financière se lamente se matin en prenant des airs de fin du monde... La « tristesse » affichée par les financiers de la City, de Hollande (...)
Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)
Portrait d’Ana Belén Montes
Portrait d’Ana Belén Montes – c’est celui d’une femme éprise de justice, rédigé par sa cousine, Myriam Montes, et que nous a transmis depuis Cuba Julián Gutiérrez Alonso, un des responsables de la CIM, la Campagne Internationale pour Ana Belén Montes. (...)
Miriam Montes
C’est le jour J : accord de paix entre le gouvernement de Colombie et les FARC
Les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC-EP), ont confirmé le mercredi 22 juin le cessez le feu en bilatéral en Colombie à travers son compte sur Twitter @FARC_EPaz. L’activiste colombienne des Droits de l’Homme, Piedad Córdoba, a (...)
Telesur
Intervention du Docteur Bachar al-Jaafari suite à la lecture du rapport du Secrétaire général adjoint de l’ONU sur la situation humanitaire en Syrie le 21 juin 2016.
Quand l’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et Israël deviennent les prétendus garants des droits humains et de la lutte contre le terrorisme, il ne faut plus s’étonner de rien... Monsieur le Président, Un proverbe populaire dit : « Découvrir la (...)
Bachar al-Jaafari
UNE HISTOIRE POPULAIRE DE LA FRANCE Du XIVe siècle à nos jours
À paraître en mars 2017 Souscription 20 € (Prix public 28 €) Cette histoire se veut « populaire » au sens où elle s’adresse au grand public, mais aussi en raison de son objet. Le but est de montrer, preuves historiques à l’appui, que ce ne sont pas les (...)
Gérard Noiriel
Rien ne nous résiste mais tout nous domine !
Décidément rien ne nous résiste. Ni le fer, ni la terre, ni la mer, ni les rivières et ni le granit. Revenus à l’âge de pierre, l’ingéniosité en moins, nous sommes désormais devenus nos propres prédateurs. Nous excellons certes dans l’art d’utiliser la (...)
Salim METREF
Amimirou et Alililou dans la marmite de Sellal
Fini le port des boubous à l’envers au théâtre de Boutanha. La politique algérienne est trop vieille. Boutanha importe tout sauf les idées. La marmite réacteur en fonte, couverte de souille, ne peut plus faire concurrence dans le monde des idées. Un (...)
Omar CHAALAL
Haiti : L’influence de Moise Jean Charles sur le discours politique haitien
L’objectif du discours politique de Moïse Jean Charles est « d’agir sur l’autre pour le faire agir, le faire penser, le faire croire » (Rodolphe Ghiglione) L’année 2015 a été la plus fertile, depuis les années 60 en Haïti, en termes de théorie ou plus (...)
Joel LEON
Quand on chantait sous l’occupation (II)
Le grand succès des premières années de guerre, celui qui, par delà l’horreur du conflit, unit les militaires et les civils français et allemands, reste la version française de “ Lily Marlène ”, créée par Suzy Solidor. Une première version avait vu le (...)
Bernard GENSANE
Nombre de manifestants, toujours la même histoire !
On connaît depuis longtemps la fiabilité des chiffres donnés par la police. Il y a 35 ans, Reagan relançait la course aux armements et Chirac jouait à affronter Mitterrand à propos de l’école privée (seul terrain sur lequel ils pouvaient faire semblant (...)
Fald
Kamel Daoud : Cologne, contre-enquête - Les bonnes feuilles.
Kamel Daoud et les violeurs de Cologne Durant la dernière nuit de l’année 2015, un très grand nombre d’agressions sexuelles contre des Allemandes a été rapporté à la police de la ville de Cologne. Selon des témoins, les suspects étaient « d’apparence (...)
Ahmed BENSAADA
Exhortation du 18 juin
Les Politiques qui, depuis de nombreuses années, se succèdent à la tête de l’État, ont formé une gouvernance. Cette gouvernance, suscitée par notre faiblesse (le petit nombre ne comptant que lorsque la majorité ne sait sur quoi s’appuyer), s’est mise au (...)
Personne
Fiasco nucléaire
La rapidité avec laquelle les industries du renouvelable seront en mesure de se développer dans les années à venir, sera largement influencée par les efforts de croissance déployés par les industries du gaz et du nucléaire. Ayant analysé le marché du (...)
Jeremy Leggett
Derniers commentaires
Sortis les Britanniques ? Ça m’étonnerait !
Sortis les Britanniques ? Ça m’étonnerait !
Le dalaï-lama et l'immigration en Europe
Cessez d'exploiter les questions LGBT pour diaboliser l'Islam (The Intercept)
BREXIT – Pas question !
Comme des minables !
Comme des minables !
Cessez d'exploiter les questions LGBT pour diaboliser l'Islam (The Intercept)
Cessez d'exploiter les questions LGBT pour diaboliser l'Islam (The Intercept)
Cessez d'exploiter les questions LGBT pour diaboliser l'Islam (The Intercept)
Le Brexit et l’Europe fantasmée de la gauche.
Comme des minables !
Après le Brexit, en avant pour le Frexit progressiste
Comme des minables !
L'Union européenne est morte
Le Brexit et l’Europe fantasmée de la gauche.
Le Brexit et l’Europe fantasmée de la gauche.
Le Brexit et l’Europe fantasmée de la gauche.
Le dalaï-lama et l'immigration en Europe
Comme des minables !
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 25 juin 2016
vous étiez 12860 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.