RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

New York bannit de l’école les mots politiquement incorrects

Un texte du département de l’éducation de la ville de New York veut éviter les mots et les concepts qui pourraient choquer les élèves.

Le politiquement correct a atteint des nouveaux sommets avec les dernières recommandations du département de l’éducation de la ville de New York qui veut bannir l’utilisation de mots comme « dinosaure », « anniversaire », « divorce » et « maladie » dans les écoles pour ne pas « provoquer des émotions déplaisantes chez les élèves », a révélé le New York Post.

Les dinosaures sont indésirables car ils évoquent fortement la théorie de l’évolution de Darwin, qui pourrait mettre mal à l’aise les fondamentalistes chrétiens défendant le créationnisme. Pour « divorce » et « maladie », les élèves peuvent avoir souffert d’une séparation dans leur famille ou avoir perdu un proche à la suite d’une maladie grave. Les anniversaires sont à exclure pour ne pas offenser les témoins de Jéhovah, qui ne les fêtent pas.

« Certains de ces sujets peuvent être parfaitement acceptables dans d’autres contextes, mais n’ont pas leur place dans une évaluation faite à l’échelle d’une ville ou d’un État », précise le texte du département de l’éducation.

Deux fois plus de mots à New York

Ces recommandations ont été faites à l’attention des entreprises rédigeant les tests utilisés pour comparer le niveau des élèves dans les diverses écoles de la ville de New York. Des documents équivalents ont déjà été mis en place par divers États américains, mais celui de New York est deux fois plus long que la moyenne, avec une cinquantaine d’entrées.

La liste est d’ailleurs tellement exhaustive qu’elle recouvre un très grand nombre de thèmes de la vie courante. Les mots qui suggèrent des différences de revenu, la pauvreté (comme le chômage) ou la richesse (comme « maison avec piscine ») sont à exclure car ils pourraient rendre les enfants jaloux de ce qu’ils n’ont pas.

« Je ne sais pas comment ils font pour décider ce qu’il ne faut pas inclure, tous les aspects de la vie sont sur cette liste », a commenté sur CBS Seymour Fliegel, président du Center for Educational Innovation à New York.

Le « terrorisme », trop effrayant, est aussi sur la liste, tout comme, l’« esclavage », trop polémique.

La publication de ces recommandations a provoqué des réactions outrées de la part de nombreux éducateurs et enseignants à New York.

La liste complète des termes et concepts à éviter :

- Mauvais traitements (physiques, sexuels, émotionnels ou psychologiques)

- l’alcool (bière et spiritueux), le tabac et les drogues

- les anniversaires

- les fonctions physiologiques

- le cancer (et autres maladies)

- les catastrophes naturelles

- les célébrités

- les enfants faisant face à des problèmes graves

- les cigarettes (et autres accessoires liés au tabagisme)

- les ordinateurs à la maison (les ordinateurs à l’école ou dans une bibliothèque sont acceptables)

- la criminalité

- la mort et les maladies

- le divorce

- l’évolution des espèces (théorie de Darwin)

- les cadeaux coûteux, les vacances et les

- les jeux d’argent

- Halloween

- Les sans-abri

- les maisons avec piscine

- la chasse

- la malbouffe (junk food)

- les sujets sportifs qui nécessitent des connaissances préalables

- La perte d’emploi

- les armes nucléaires

- les sujets occultes (comme la divination)

- la parapsychologie

- la politique

- la pornographie

- la pauvreté

- Le rap (musique)

- la religion

- les fêtes et vacances religieuses (comme Noël, Yom Kippour et le Ramadan)

- le rock and roll

- les fugues

- l’esclavage

- le terrorisme

- l’usage excessif de la télévision et des jeux vidéo

- les sujets choquants et perturbants (comme les refuges pour animaux domestiques)

- les animaux nuisibles (rats et cafards)

- la violence

- la guerre et les actes violents

- les armes (armes à feu, couteaux, etc.)

- la sorcellerie

http://www.lefigaro.fr/international/2012/03/28/01003-20120328ARTFIG00...

URL de cet article 16226
Même Thème
L’Etat voyou
William BLUM

Quatrième de couverture
« Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement.
D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain.
Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

On l’appelle le "Rêve Américain" parce qu’il faut être endormi pour y croire.

George Carlin

Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
32 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
65 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.