RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 
19 

Un dimanche blanc et brun ?

montage photo : npa2009.org

Chers amis et camarades,

Nous vivons le même étrange trouble qu’en d’autres temps, avant ce deuxième tour …

Mais.... Avons-nous jamais eu un président porteur de nos idées, nos ambitions, nos valeurs ? Non, je crois, jamais depuis que je suis né, moi plus vieux que beaucoup d’entre nous…

Alors ? Alors je me bats pour que surnage l’idée qu’un autre monde est possible. Que surnage l’idée que le capitalisme n"est pas la fin de l’histoire. Que le plus grand nombre apprenne à penser par lui-même et à comprendre que c’est le rapport de force construit, construit en partie par les élections ; mais nous savons que la pression du mouvement social pèse plus encore que le scrutin, qui fait pour demain des "possibles" ou des "improbables"…

En 2007 j’avais sur ce même sujet, dans un entre deux tours, contribué au débat, sans succès puisque Nicolas S fut élu ! Elu, vous en souvenez vous ? Elu avec un gradient de voix en nombre inférieur à celui de ceux qui, sans compter les abstentionnistes, s’étaient "déplacés" pour un vote blanc ou nul !!! Oui ce sont ceux-là auxquels nous devons, pour leur indétermination active, ces cinq années de massacre social et d’infamie sur tous les sujets qui mobilisent notre intelligence, notre humanisme, nos sentiments… Ces quelques centaines de milliers qui "n’ont pas pu" voter contre Nicolas S, dont tout laissait pourtant penser qu’il appliquerait un programme extrêmement inquiétant, et qui est allé au-delà du pire alors prévisible… Ne doutons pas un seul instant que si nous lui donnons la chance d’une "Saison deux" ce sera l’apocalypse sur le plan social et la répression maximale contre ceux qui voudraient en freiner les effets !

Je sais le dégoût… Je sais les tentations… Je sais la lassitude devant une gauche désespérante de ses renoncements successifs… Et pourtant je voterai pour elle, pour chasser de notre histoire nationale le pire personnage qui ait franchi le seuil de l’Elysée (Pétain au moins n’y avait pas eu accès, la kommandantur le contenait à Vichy !)

Je ne saurai le dire autrement, semblablement qu’en 2007 et sans le moindre regret des propos d’alors ; espérant seulement que nous ne reproduirons pas les mêmes erreurs blanches ou nulles, pour la bonne conscience de ceux qui oublient un matin d’un dimanche que le réel du lundi sera brun, par leur abstention ou leur indétermination peut être qui conditionne ce possible qui ne sera qu’une survie moins périlleuse, une base pour d’autres luttes moins inégales…

Ceux qui le veulent peuvent relire un propos dans ce passé récent et rendu vain par la surdité de certains : Eviter que se reproduise le pire me semble encore d’actualité :

- 24 avril 2007 La dernière liberté : choisir son adversaire... Jacques Richaud (1)

- 4 mai 2007 Allez-vous vraiment faire ça ? A ceux qui ne mesurent pas le poids de leur "modeste" vote perso - Ariane Mnouchkine, Jacques Richaud. (2) Dans ce deuxième texte j’avais consenti a co-publier avec Ariane Mnouchkine qui avait soutenu, elle, Ségolène Royal dés le premier tour. C’était pour moi manière d’inviter chacun à regarder au dessus et au-delà du mur de sa chapelle…

Nous découvrirons sans aucun doute lors du troisième tour social, notre isolement au sein des partis, mais notre légitimité renforcée au sein des luttes. Cette légitimité serait autre, c’est-à -dire serait nulle, si nous laissions par dépit advenir un rapport de force plus défavorable encore, dont souffriraient en premier ceux que nous prétendrions défendre après les avoirs un matin de dimanche abandonné…

Que ceux-là qui disent "ni-ni" aillent à la messe au lieu d’aller voter, c’est le seul lieu ou la rédemption des péchés est encore attendue… L’histoire n’est pas une promenade tranquille ou une retraite dans un couvent entre purs, elle est de boue, de sang, de larmes ; ceux que nous défendions ont déjà beaucoup donné, je crois !

Si nous voulions mesurer jusqu’où peut mener la question « Le 6 mai : peut-on refuser de choisir ? » ; nous trouverions la réponse dans le dernier numéro de Politis où le désespérant Michel Onfray, habitué des revirements soudains autant que médiatisés (3) argumente son vote blanc annoncé de "socialiste libertaire" par une série d’exemples qui en disent long sur ses inconséquences d’intellectuel aux mains blanches et propres, mais au dessus des souffrances sociales… (4). Vous relirez sans doute deux fois pour le croire : « Je ne souhaite pas choisir entre la politique coloniale israélienne et le terrorisme…, je ne veux pas choisir entre l’impérialisme américain et la dictature cubaine, pas plus que jadis je n’aurai choisi entre l’Union soviétique de Staline et le Reich de Hitler…  » ( !!!) Socialiste ? Vraiment ? Moi je conclue sarko compatible, assurément, ou pire encore…

Je voterai moi, sans fierté mais sans honte, pour celui-là qui représente non pas une alternative mais une banale alternance avec bien peu de changements, mais cependant moins de périls… Non ?

Ce vote n’est pas une délégation de pouvoir, c’est la décapitation d’une des têtes de l’hydre qu’il nous faudra continuer à combattre, celle qui nous mord depuis cinq ans et s’associe déjà avec des têtes brunes aux relents identitaires et fascisants (5) …

Qui peut l’ignorer encore ?

Fraternellement,

Jacques Richaud

4 Mai 2012

(1) La dernière liberté : choisir son adversaire .... Jacques RICHAUD http://www.legrandsoir.info/La-derniere-liberte-choisir-son-aversaire.html

(2) Allez-vous vraiment faire ça ? A ceux qui ne mesurent pas le poids de leur "modeste" vote perso - Ariane Mnouchkine, Jacques Richaud. http://www.legrandsoir.info/Allez-vous-vraiment-faire-ca-A-ceux-qui-ne...

(3) Michel Onfray a encore changé de parfum Jacques RICHAUD 16 février 2007
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article2850

(4) 6 mai : peut on refuser de choisir ? Michel Onfray- Politis 3 mai 2012, page 10.
http://www.politis.fr/6-mai%E2%80%89-peut-on-refuser-de,18153.html?response=no

(5) 2 avril 2011 La radicalisation à droite et la recomposition sont le vrai débat. Jacques RICHAUD http://www.legrandsoir.info/La-radicalistion-a-droite-et-la-recomposit...


EN COMPLEMENT

1-Voter Hollande. 2-Ne rien oublier. 3-Ne rien lâcher.
http://www.legrandsoir.info/1-voter-hollande-2-ne-rien-oublier-3-ne-ri...

VIDEO MEETING DU FRONT DE GAUCHE Place Stalingrad 4 Mai 2012


Discours de Stalingrad par PlaceauPeuple

URL de cet article 16596
Même Thème
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE

Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Ce n’est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience.

Karl Marx

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
113 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.