RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Guérini, Jean-Noël

La chute de la maison Guérini

blast-info.

Prononcée ce vendredi à Marseille, la condamnation de Jean-Noël Guérini, ex-président du département et patron politique de la ville, et de son frère Alexandre, entrepreneur dans les déchets, marque pour tous ses acteurs une nouvelle station d’un interminable chemin de croix. Et probablement la fin de l’aventure pour le sénateur DVG.

Six ans de prison ferme, avec un mandat de dépôt différé au 10 juin... Alexandre Guérini est reconnu coupable de recel de prise illégale d’intérêts, de blanchiment à titre habituel, d’abus de confiance et de complicité de favoritisme. Une autre peine de 3 ans dont 18 mois avec sursis contre Jean-Noël Guérini, pour prise illégale d’intérêt... Pour l’aîné de la fratrie corso-marseillaise, la condamnation est assortie de 5 années de privations des droits civiques, qui le priveront de la fin de son mandat de sénateur, après sa réélection en septembre 2020. Bad trip La semaine s'annonçait mal, et c’est peu dire que les deux frères la voyaient avancer vers la décision finale sans illusions. Depuis des mois, plusieurs élus les avaient précédé devant la même 6ème chambre correctionnelle, compétente en matière politico-financière. Dans ce défilé de politiques pris la main dans le pot de confiture, plusieurs membres de l'ex-galaxie G, rouages essentiels de leur main-mise exercée des années durant sur Marseille et le (...) Lire la suite »