RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Voici un exemple du bulletin hebdomadaire envoyé par courrier aux  (+4000) abonné(e)s

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ici.

 

suivez Le Grand Soir sur Twitter - Facebook | Pour vous abonner/désabonner, cliquez ici
Le Grand Soir
Journal Militant d'Information Alternative
Cette semaine
« Jour J » pour le changement de régime par la force au Venezuela
Moon of Alabama
Les Etats-Unis soutiennent l’opposition de droite au Venezuela contre le gouvernement socialiste du président Maduro. Depuis avril, l’opposition tente de déloger le gouvernement en menant des opérations violentes de changement de régime. Ses manifestations et ses combats de rue avec la police sont dirigés par des gangs violents et militarisés : Les manifestations de rue actuelles au Venezuela ressemblent de plus en plus à une guerre pure et simple. Alors que les forces de sécurité tirent des (...) Lire la suite »
Biodiversité. Des animaux de plus en plus menacés
Alexandra CHAIGNON
Jamais depuis la dernière extinction de masse, il y a 66 millions d’années, la planète n’avait perdu ses espèces de vertébrés à un rythme aussi effréné, alerte une étude. En 2016, on ne comptait plus que 7 000 guépards et 35 000 lions africains, soit un déclin de 43 % depuis 1993, quand les populations d’orangs-outans de Bornéo ont chuté de 25 % ces dix dernières années. Quant aux girafes, elles sont passées de 115 000 spécimens en 1985 à 97 000 en 2015. Les pangolins, eux, ont été tout simplement décimés. (...) Lire la suite »
La fabrique des Nestor
Gaëtan PELLETIER
"En privatisant des éléments de la vie publique, l’organisation privée en prive la collectivité. La société privée opère donc un détournement de richesses au titre de la propriété ; elle ne se dégage pas de la vie publique, mais au contraire s’y engage dans le but d’y assurer une occupation. La société s’en trouve dominée par des sociétés. Le programme managérial qui se substitue au fait politique dans la société moderne contribue alors à jeter les bases d’un ordre gestionnaire que l’expression « gouvernance » (...) Lire la suite »
Le Qatar n’aime pas que la pierre de taille, aussi le terrorisme
Jacques-Marie BOURGET
La stratégie suicidaire de l’Arabie Saoudite qui, croyant réduire le Qatar l’a élevé au statut abusif de victime, a un effet sur ce monstre dont Bourdieu disait qu’il n’existe pas : l’opinion publique. Dans les chaumières certains esprits contrits imaginent le Qatar ravalé en Somalie ou Yémen où, pour survivre, il faut manger de l’herbe. Non, qu’on se rassure, inutile de lancer une quête pour un « SOS Qatar ». Si les choses de l’argent sont un peu plus difficiles, tout va bien. Mieux Erdogan et le Pakistan (...) Lire la suite »
Venezuela, écarte de moi ce calice (lajiribilla.cu)
Enrique UBIETA GOMEZ
“Défendez-nous, vous qui savez écrire !”, demandait une vieille femme à Carpentier et aux intellectuels qui l’accompagnaient en juillet 1937, lors de son passage par un petit village de Castille, tout près de la capitale assiégée. L’écrivain cubain reprit cette anecdote dans les chroniques sur le IIème congrès International de Défense de la Culture qu’il publia dans la revue Carteles (1). La demande était justifiée : le peuple espagnol nous défendait tous, les armes à la main. Sans hommes et sans femmes (...) Lire la suite »
Le glas sonne
Guillermo ALVARADO
Deux nouvelles très inquiétantes avec un potentiel de mobilisation aux conséquences imprévisibles ont secoué ces dernières heures le Brésil. L'une a été l'approbation par le Sénat d'une loi qui fait table rase de droits historiques des travailleurs et l'autre, la condamnation par un juge de première instance, à 9 ans de prison, de l'ex président et leader historique de ce pays, Luiz Inacio Da Silva « Lula », pour de présumés délits de corruption. Une indignation profonde ébranle les (...) Lire la suite »
Brûler la nourriture : nouvelle tactique de la bataille des trente jours (hasta el nocau)
Marco TERUGGI
Le spectacle est désolant : des colis et des colis de nourriture brûlée. Du beurre, des pâtes, de la viande, du sucre fondus, du lait, du riz, calcinés par tonnes entières. Entre 50 et 60 au total sur les 180 tonnes qui étaient entreposées là quand, dans la nuit de jeudi dernier, deux individus sont entrés dans un dépôt du Mercal (magasin d’alimentation à bas prix de l’État) à Lecheria et y ont mis le feu. C’était le plus grand dépôt de l’État de Anzoategui. L’incendie a duré près d’une heure. Ils sont (...) Lire la suite »
Syrie - L’accord Trump-Poutine tiendra-t-il ?
Moon of Alabama
Le conflit entre les États-Unis et la Russie sur la Syrie semble s’être résorbé depuis la récente rencontre de Poutine et Trump à l’occasion du G-20. Il y a eu une sorte d’accord, mais on ne connait ni sa portée ni sa puissance contraignante. L’objectif commun est, comme d’habitude, la défaite d’ISIS. Lors de la rencontre entre les présidents Trump et Poutine à Hambourg, il a été convenu d’une trêve temporaire pour la région du sud-ouest de la Syrie. Le gouvernement syrien (en violet) détient la ville de (...) Lire la suite »
Pourquoi Les EU sont entrés en guerre en 1917 ?
vila
Aujourd’hui sur les champs Élysées, on commémorera le centième anniversaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis avec comme invité d’honneur son président Trump. C’est l’occasion d’extraire une partie de la substantifique moelle du livre de Jacques Pauwels (14-18, guerre de classes). Dans ce livre, il explique entre autre pourquoi les EU sont entrés dans le premier conflit mondial. Avant cela, il faut bien comprendre que l’essence même du capitalisme est malthusien. C’est-à-dire qu’une guerre, c’est (...) Lire la suite »
Casseroles pour les pauvres, vrais véhicules pour les riches
Georges SPÖRRI
Certains camarades pensent que Nicolas Hulot est un écologiste sincère. Ce n’est pas mon cas : je le considère comme une tirelire subventionnée par le capital et comme un précieux allié de la finance française qui a besoin de placer ses pions partout, y compris dans certains milieux "contestataires". Certains camarades ont été surpris de constater que, très tôt, bien avant d’être le favori des sondages, Macron a reçu des soutiens non prévisibles : Cohn-Bendit, Renaud, Robert Hue, Braouzek, Rugy, (...) Lire la suite »
VOIR AUSSI
Washington peut-il empêcher la mort des États du Golfe ?
Moon of Alabama
Le secrétaire d’État Tillerson est contrarié que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis aient rejeté ses efforts pour calmer leur différend avec le Qatar. Sa vengeance, assortie d’une menace de mesures plus sérieuses, prend la forme d’une « fuite » dans le WaPo : les Emirats Arabes Unis ont orchestré le piratage des sites du gouvernement qatari, ce qui provoque des bouleversements régionaux, selon des responsables du renseignement étasunien : Les Emirats Arabes Unis ont orchestré le piratage de (...) Lire la suite »
Face à la cohérence destructive des projets Macron, construire l’opposition populaire et patriotique
Georges GASTAUD
En tous domaines, la grande bourgeoisie fédérée par Macron passe à l’offensive contre les travailleurs et la nation : sur le plan fiscal, d’énormes cadeaux sont consentis au 1% de foyers les plus riches aux dépens des dépenses sociales de nouveau dans le collimateur de Bruxelles ; les ordonnances sur le travail sont clairement destinées à détruire les conventions collectives et le droit du travail des salariés du privé ; les travailleurs du public sont visés par une série d’attaques frappant leurs (...) Lire la suite »
Le pilori médiatique est une infamie contre laquelle on ne peut rien, mais...
... la dénonciation calomnieuse est (aussi) un délit
Jean-Luc MELENCHON
Une personne membre du FN, elle-même mise en examen, faisait des dénonciations pour accuser d’autres de ce qui lui était reproché. C’est la technique du ventilateur à bouillasse ! Mais elles restaient sans effet. Le FN a donc fait depuis des « dénonciations complémentaires ». La méthode de la dénonciation est un grand classique de l’extrême droite et sa forme suprême de courage. Au cas précis, cela aura pourtant suffi à déclencher une « enquête préliminaire » sur une dizaine de députés européens parmi (...) Lire la suite »
Olivier Besancenot et Arlette Laguiller : quel populisme ?
Christian DELARUE
Olivier Besancenot et Arlette Laguiller, chacun porte-parole du peuple, des populistes ? De quel peuple ? Quel populisme ? Cette analyse vaut pour Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, les remplaçants au poste de porte-parole. I - PREALABLE : POPULISME ET IDEOLOGIE POPULISME : Je reprends une définition répétée partout (en italique) mais avec quelques précisions complémentaires importantes : "Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques qui fait appel aux intérêts du peuple (...) Lire la suite »
Pour une politique française en Syrie indépendante et respectueuse du droit
Collectif
Monsieur le Président, Vous avez déclaré que vous ne souhaitiez pas la destruction de l’Etat syrien et qu’avec vous au pouvoir, on en aurait fini avec les “néoconservateurs importés”. Plus récemment, au sortir du G20, vous avez de nouveau précisé votre détermination à œuvrer pour une sortie politique du conflit excluant le préalable d’une mise hors jeu de l’actuel Président de l’Etat syrien. Vous interrompez le soutien financier et logistique que la mandature précédente accordait à des forces combattantes (...) Lire la suite »
Est-il possible d’allier le meilleur du capitalisme et du socialisme ?
José Raúl Concepción
Enrique Ubieta, directeur des revues Cuba Socialista et La Calle del medio, s’est entretenu avec le site Cubadebate au sujet de questions comme le centrisme politique, le néo-annexionnisme et l’affrontement permanent entre socialisme et capitalisme, en tant que systèmes antagoniques, des sujets d’intérêt dans le cadre de la lutte idéologique à laquelle le monde est aujourd’hui confronté À l’époque où le monde était bipolaire, quelqu’un énonça une idée qui semblait évidente : « Regroupons le meilleur du (...) Lire la suite »
La Syrie constitue le baromètre du monde actuel et la victime de l’interventionnisme néolibéral néoconservateur
Bruno DRWESKI
Pour des raisons historiques, culturelles, religieuses, politiques et géopolitiques, la Syrie est située au centre de la confrontation entre plusieurs visions de l’arabité et de l’islamité, et l’issue du conflit actuel sera déterminante pour l’avenir du monde, car c’est ici que s’affrontent pour le moment les puissances en crise d’Occident et les puissances plus dynamiques d’Eurasie. Pour des raisons historiques, culturelles, religieuses, politiques et géopolitiques, la Syrie est située au centre de la (...) Lire la suite »

Les abonnements/désabonnements à cette liste, ainsi que la diffusion des nouveautés, sont automatisés et ne sont pas gérés directement par les responsables du site.

Pour se désabonner de cette liste, CLIQUEZ ICI

En cas de problème ou si vous désirez contacter un responsable, ne "répondez" pas à ce courrier (car nous n'en serions pas avertis) mais écrivez directement à contact [chez] legrandsoir.info

Une envie de verser votre obole au Grand Soir ? Voir ici.

Commentaires, réactions, menaces et lettres d'amour : contact [chez] legrandsoir.info

Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.

L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir