RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Staline

Russie. La nostalgie de Staline soixante ans après sa mort

Capitaine Martin

Le 5 mars n’était pas un jour comme les autres, particulièrement en Russie où on commémorait la disparition de Joseph Staline, l’homme qui a été à la tête de l’Union soviétique pendant vingt-neuf ans, de la mort de Lénine en 1924 jusqu’à la sienne, en 1953.

Staline est un personnage controversé, exalté avant d'être condamné, admiré avant d'être méprisé, un personnage d'ombre et de lumière à qui nous devons tous pourtant d'avoir pu arrêter la folie meurtrière des troupes nazies d'Adolphe Hitler durant la Seconde Guerre mondiale. Les détracteurs du communisme l'accusent d'avoir liquidé ses opposants, et sa figure en a largement pâti à l'Ouest. Mais il n'en est pas de même en Russie. La fondation Carnegie a récemment publié un sondage très intéressant portant sur la perception du dirigeant soviétique auprès des Russes d'aujourd'hui. Il ressort que 45 % d'entre eux pensent que Staline a joué un rôle positif dans l'histoire de leur pays (seulement 35 % estiment le contraire). Près de 50 % reconnaissent en lui un leader sage qui a apporté à l'URSS sa puissance et sa prospérité, et près de deux tiers pensent que la victoire de la guerre par le peuple soviétique sous son égide est le fait le plus important de son ère. Maria Lipman, l'auteur du rapport, soulève un (...) Lire la suite »

Le 2 février 1943, Stalingrad rallume l’espoir !

Roger MARTIN

Le 2 février 2013 a marqué le 70ème anniversaire de la victoire de Stalingrad.
Hélas ! un silence médiatique assourdissant recouvre d’une véritable chape de plomb ce coup de tonnerre qui ébranla le monde, sonnant l’offensive de la victoire et le glas de l’entreprise de destruction nazie.

Monde politique, médias, documents historiques, films et téléfilms semblent aux abonnés absents. Tout au plus se contente-t-on de repasser un film qui réduit cet événement à un affrontement entre tireurs d'élite ! Chacun sait que les communistes sont paranoïaques, qu'ils voient des fascistes et de l'anticommunisme partout. Peut-être parce que c'est tout bonnement une partie de la réalité ! En Estonie, en Lituanie, en Hongrie, ce sont les anciens SS collaborateurs qui sont aujourd'hui fêtés après avoir été réhabilités. En France, c'est une autre forme de révisionnisme qui règne, l'oubli et le silence sur cette première victoire qui préluda à celles de Koursk et de Leningrad, portant ensemble le coup fatal à l'hégémonie et à la barbarie nazies. Quelques faits méritent d'être rapportés : avant le Pacte de non-agression germano-soviétique, que des esprits bien intentionnés raccourcissent volontiers en Pacte germano-soviétique, comme si cette modification n'était pas sans importance historique, l'Union soviétique (...) Lire la suite »
17