RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Leonid SAVIN

L’explosion du port de Beyrouth : Une analyse complète

Leonid SAVIN

Le soir du 4 août, deux explosions ont eu lieu dans la zone portuaire de Beyrouth. La première était relativement petite et a été causée par des feux d’artifice enflammés que les pompiers sont allés éteindre. D’énormes nuages de fumée ont attiré un grand nombre de spectateurs, qui ont filmé la seconde explosion. Celle-ci ressemblait à la détonation d’un engin nucléaire tactique. L’explosion était si puissante que tous les bâtiments du quartier des affaires de la ville et même l’aéroport, qui se trouve dans une autre partie de la ville, ont été endommagés par l’onde de choc.

Le 12 août 2020 − Source Oriental Review Dans la soirée du 5 août, le nombre de morts s’élevait à 135, avec près de 5 000 blessés. Il ne s’agit cependant que de statistiques officielles. Il est probable que des chiffres plus précis suivront. Des étrangers ont été tués et blessés. Selon un journal du Bangladesh, par exemple, quatre ressortissants bangladais ont été tués et 101 blessés, dont 21 membres de la marine bangladaise qui se trouvaient au Liban dans le cadre d’une mission de l’ONU. On sait qu’un employé de l’ambassade de Russie au Liban a également été blessé dans l’explosion. La Russie est intervenue immédiatement et le premier avion est arrivé à Beyrouth le lendemain, chargé de secouristes, de médecins et d’équipements spéciaux. Le maire de Beyrouth a qualifié l'explosion de tragédie nationale, et le premier ministre libanais a déclaré une période de deuil. Dans les premières heures qui ont suivi l’explosion, les médias sociaux étaient pleins de soupçons envers les États-Unis et Israël, ce qui est logique (...) Lire la suite »