RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Communiqué des intermittents du spectacle Avignon

La lutte des intermittents du spectacle est une lutte des classes. Tous les salariés conscients doivent se solidariser avec ces travailleurs déterminés qui ont en face d’eux, non seulement le M.E.D.E.F., résolu à casser tous les statuts et toutes les protections sociales, mais le gouvernement « socialiste » de Valls dont les pratiques contre le mouvement populaire sont de plus en plus violentes et débridées.

Communiqué des intermittents du spectacle Avignon

des-intermittents-manifestent-a-paris-devant-l-opera-garnier-photo-afpNous venons de nous faire sortir très violemment de L’Hôtel de Ville d’Avignon par la Police Municipale sur ordre de la maire socialiste d’Avignon, Cécile Helle.

Nous, membres de la Coordination des Intermittents et Précaires, étions venus, ce jeudi 24 juillet, dès 10H30, pour obtenir un rendez-vous lui demandant d’affirmer et d’afficher clairement sa position quant à son soutien au mouvement de lutte unitaire.

Après une attente de 4 heures, nous avons décidé de bloquer l’entrée de la mairie, pour enfin obtenir cet entretien.

La seule réponse a été l’arrivée de policiers municipaux qui nous ont enfermés dans la mairie et expulsés manu militari avec une violence incontrôlée.

La façon dont elle nous a été renvoyée est à la hauteur du mépris et du dédain avec lequel ce gouvernement et les partenaires sociaux signataires de l’accord d’assurance chômage nous traitent depuis ces quatre derniers mois.

Nous allons autour des tables, nous rencontrons les politiques, nous proposons, nous patientons. Au final, nous recevons des coups.
Il n’y a qu’en haussant le ton et les actions que nous serons entendus.

Aujourd’hui, en Avignon des compagnies sont en grève, à Chalon dans la rue 2000 personnes manifestent, bloquent le Medef, les Pôle Emploi, la préfecture, et 50% des compagnies sont en grève ce soir.Il y a des actions sur tout le territoire, l’été est loin d’être fini.

Il est temps que le gouvernement prenne ses responsabilités car ce dialogue de sourd, ne fait qu’accroître notre colère.

La réaction de la mairie d’Avignon en ce 24 juillet est une grave erreur et une rupture. Aujourd’hui, en Avignon, ce « festival militant »a un goût amer et exaspéré.

Nous demandons à toutes et tous, ici et ailleurs, de relayer ce grave événement.Nous demandons à toutes et tous, de ne pas se satisfaire de « soutiens » qui n’en sont pas.Nous demandons à toutes, tous d’être plus forts, plus nombreux, plus déterminés encore et de réagir fermement à ce nouvel acte de trahison.

Coordination des Intermittents et Précaires

URL de cet article 26567
  

Enjeux politiques de l’histoire coloniale
Catherine COQUERY-VIDROVITCH
Notre patrimoine historique « national » doit-il inclure l’histoire de la colonisation et de l’esclavage colonial ? La réponse positive, de bon sens, ne fait pas l’unanimité : soit parce que parler sans tabou du domaine colonial serait « faire repentance », soit parce que l’ignorance ou la négligence entretenues depuis plusieurs générations font qu’il ne vient même pas à l’esprit de beaucoup de nos concitoyens que notre culture nationale héritée n’est pas seulement hexagonale. La culture française (que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

[Jusqu’à présent] le savoir a toujours coulé vers le haut, vers les évêques et les rois, jamais vers les serfs et les esclaves.

Julian Assange

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.