RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

De Beyrouth à Lyon, la mobilisation se poursuit pour la libération de Georges Abdallah

Cher.es Ami.es, Cher.es Camarades, Votre mobilisation aujourd’hui, en soutien à l’héroïque Résistance du peuple palestinien et en solidarité avec ses militant·es poursuivis en justice, s’inscrit d’emblée dans la dynamique globale de la lutte contre les agressions génocidaires déchainées depuis plus de 250 jours, à Gaza et en Cisjordanie. Tout naturellement, par ce temps de crise globale du système capitaliste mondialisé et l’exacerbation de toutes ses contradictions et surtout au moment où la peste brune se manifeste bruyamment et sans fard partout en Europe et arrive même à imposer la principale force politique dans certains pays, vos mobilisations, ainsi que toutes les autres initiatives solidaires en faveur de la Palestine et de ses avant-gardes combattantes, sont appelées à s’affirmer plus que jamais sur le terrain de la lutte contre la fascisation en cours ici en Europe et ailleurs de par le monde. Cher.es Ami.es, Cher.es Camarades, Bien que de nos jours, nous vivions tous sous l’hégémonie du capital mondialisé et bien qu’aucun pays ne puisse échapper complètement au mécanisme destructeur de cette hégémonie, bien que ce soit ce « capitalisme mondialisė » à savoir le capitalisme réellement existant, qui est en crise, il n’en demeure pas moins, les effets de cette crise sont multiples et divers ; ils ne se manifestent pas uniformément ici et ailleurs. Et comme toujours les luttes partent des effets concrets contre lesquels s’élèvent celles et ceux qui les subissent. C’est bien pourquoi on est appelé pour réussir toutes ces résistances, toutes ces luttes, à faire valoir les intérêts communs à l’ensemble des masses populaires oeuvrant de leur libération et leur émancipation et à faire le nécessaire pour agencer toujours les intérêts du mouvement dans sa totalité loin de l’eurocentrisme et ce qu’il charrie du refoulé colonialiste et au-delà des impasses du régionalisme passéiste. Pour y parvenir Camarades, le courage ne suffit pas, ni la volonté ; il faut aussi et surtout que les militants agissant au sein du Bloc Social Historique acquièrent la compréhension de la racine de cette crise du système capitaliste moribond dont l’agonie ne s’achève qu’avec le dépassement du capitalisme qui n’est plus que barbarie… C’est bien pourquoi c’est contre ce capitalisme que tous les protagonistes révolutionnaires devront vaincre pour vaincre la barbarie génocidaire et autres… Pour la survie de l’humanité, pour la survie de notre planète, il faut savoir se débarrasser du capitalisme et de sa barbarie et au plus vite. Cher.es Ami.es, Cher.es Camarades, du début du vingtième siècle jusqu’à nos jours, le peuple palestinien n’a jamais cessé de combattre le projet sioniste de colonisation de peuplement. Plusieurs décennies de lutte, de sacrifice et de souffrance ont façonné l’Être palestinien au plus profond de son identité. Les milliers de martyrs et de prisonnier.es ainsi que les centaines de milliers de réfugié.es dans les camps, en Palestine et dans les pays limitrophes, ont contribué à complexifier considérablement les conditions existentielles du peuple palestinien et par conséquent les conditions objectives de sa Résistance, Ce peuple a mis en échec toute la politique colonialiste de peuplement mis en œuvre depuis plus d’un siècle par l’expression sioniste de l’occident impérialiste. Le processus génocidaire est inscrit dans le code génétique de toute colonisation de peuplement ; importe peu les modalités du nettoyage ethnique mises en œuvre par les colons. En dépit de toutes les souffrances subies et les sacrifices des masses populaires palestiniennes du début du siècle passé jusqu’à nos jours, le peuple palestinien reste majoritaire en Palestine historique. Le mouvement sioniste n’a jamais réussi et ne réussira jamais à briser la volonté inébranlable des Femmes et des Hommes, des Jeunes et des moins jeunes palestiniens de mener la lutte sur tous les fronts pour libérer la Palestine, toute la Palestine. C’est cette Résistance historique profondément enracinėe dans la mémoire collective qui sans cesse revivifie l’identité palestinienne. Par ce temps de guerre, de massacres et de répression, de fascisation, de propagande et de manipulation, de grandes luttes et de mobilisation de masses et surtout de ce sursaut enthousiasmant de la jeunesse agissante, sur fond de cette crise globale pluridimensionnelle du capitalisme mondialisé et de l’exacerbation des toutes ses contradictions, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des millions de personnes assistent à un génocide en cours. Certes, jusqu’aujourd’hui les génocidaires continuent à sévir à Gaza, avec l’appui et le soutien actif quoique désespéré des principales puissances impérialistes occidentales. Cependant grâce à la Résistance héroïque des masses populaires palestiniennes et de leurs avant-gardes combattantes, et surtout grâce aussi à la mobilisation solidaire massive un peu partout dans le monde, la Palestine résiste et réoccupe plus que jamais, sa place sur le devant de la scène internationale. Plus de 250 jours d’une guerre, et en dépit de tout I’arsenal de destruction mis à la disposition de l’agression génocidaire, la criminelle armée d’occupation sioniste s’enfonce de plus en plus dans le sable de Gaza. Force est de constater encore une fois de plus que ce ne sont pas les capacités de destruction au service de l’impérialisme qui décident en dernière instance de la victoire ou de la défaite, mais plutôt les Femmes et les Hommes intimement liés aux masses populaires de leur pays et qui se battent contre I’occupation et pour la libération de leur peuple. Le Mouvement de libération national palestinien, dans la pluralité de ses expressions politiques et organisationnelles, suscite aujourd’hui, par l’abnégation et la résistance inébranlable de ses combattants, I’admiration et l’enthousiasme de toutes les forces vives œuvrant pour la liberté, la libération et I’émancipation et contre le capitalisme qui n’est plus que barbarie. Soyons digne de la lutte de ces masses populaires qui, affamées et massacrées quotidiennement, restent debout et crient à la face de l’humanité ! Honte à tous ceux et celles qui par leur silence et leur lâcheté contribuent activement à la propagande mensongère diffusée à longueur de journées ! Honte à tous ceux et celles qui font semblant ne rien savoir de ce que sont en train de commettre en Cisjordanie et à Gaza en ce moment même les suprémacistes sionistes au pouvoir ! Honneur à tous ceux et celles qui se mobilisent pour dénoncer les crimes abominables en cours… plus de 15000 enfants assassinés sans parler de ceux et celles qui sont adultes et tous ceux et celles qui sont encore sous les décombres des villes et camps détruits intentionnellement… Tout naturellement, les complices de tous ces crimes appellent à regarder ailleurs. Cher.es Ami.es, Cher.es Camarades, certainement il y a place pour d’autres futurs que la soumission aux criminels diktats du capitalisme moribond et à la barbarie de ses guerres génocidaires et autres. Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur de la Palestine et de sa prometteuse Résistance ! La solidarité, toute la solidarité avec les résistants dans les geôles sionistes, et dans les cellules d‘isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce, aux Philippines et ailleurs de par le monde ! La solidarité, toute la solidarité avec les jeunes prolétaires des quartiers populaires ! Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions ! Ensemble Ami.es et Camarades, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons. La Palestine Vivra et la Palestine certainement Vaincra. A vous tous Camarades et Ami.es mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires. Votre camarade Georges Abdallah Samedi 15 juin 2024

Alors que Georges Abdallah a déposé une nouvelle demande de libération en juin 2023 après plus de 39 ans de prison en France, le premier ministre libanais par intérim Najib Mikati a demandé aux autorités françaises de libérer le plus ancien prisonnier politique d’Europe. Suite à cette annonce le 14 juin dernier, la Campagne nationale pour la libération de Georges Abdallah au Liban « s’est arrêtée avec intérêt sur la décision du gouvernement libanais de charger le ministère de la Justice de demander aux autorités françaises de libérer Georges après avoir « terminé sa peine ». La campagne considère que c’est le devoir de l’État de défendre ses citoyens, surtout envers un résistant qui a passé des années à défendre la libération de son pays. La décision vient réaffirmer le sens de la résilience du combattant Georges Abdallah après ses quarante ans d’emprisonnement, s’accrochant à la légalité de la résistance face à l’occupation, exprimant chaque jour son soutien à la résistance qui libère la terre et rétablit la liberté des prisonniers. »

Conscients que seule la mobilisation garantira l’effectivité de ces engagements, un nouveau rassemblement était organisé ce jeudi 20 juin devant les portes de l’ambassade de France à Beyrouth. Regroupant plusieurs personnalités et militants, comme l’ancien prisonnier et dirigeant communiste Anwar Yassin, l’initiative appelait conjointement à la libération de Georges Abdallah et à la dénonciation de l’agression israélienne en cours au Liban comme à Gaza. Lors d’une intervention devant plusieurs médias arabes, Robert Abdallah a déclaré : « Nous avons informé les autorités coloniales françaises : vous êtes tellement stupides que vous n’avez pas tiré les leçons de l’histoire que votre oppression, vos meurtres et votre complicité dans des guerres d’extermination, se retourneront inévitablement contre vous tôt ou tard. Aujourd’Hui, une nouvelle ère commence, le sort de George Abdallah est désormais entre les mains de la résistance libanaise et palestinienne. »

En parallèle de ces développements au Liban, la campagne se poursuit en France avec de nombreuses initiatives soulignant la diversité des organisations engagées dans cette mobilisation. En particulier, des milliers de personnes ont convergé à Lyon pour une nouvelle manifestation nationale le 15 juin dernier à l’appel de la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah et de nombreuses organisations syndicales, politiques et associatives. Celle-ci était également organisée en soutien à deux militants de la LJR qui passaient en procès le 18 juin suite à leur envahissement d’un stade durant un match de football en octobre 2022 arborant des tshirts pour Georges Abdallah et des drapeaux palestiniens. Finalement, les militants ont été condamnés à payer chacun 1125€ d’amendes et ils sont interdits de toute enceinte sportive pendant 3 ans.

Aux côtés d’Urgence Palestine, du FUIQP ou encore de Libérons Georges Abdallah 38, une délégation du Collectif Palestine Vaincra était présente et a défilé derrière des banderoles liant le sort du militant libanais à la libération de la Palestine de la mer au Jourdain. Plus que jamais, il est nécessaire que la solidarité avec Georges Abdallah soit au coeur de toutes les initiatives contre le génocide en cours à Gaza tant son maintien en détention illustre l’alliance criminielle de l’Etat sioniste avec les différentes puissances occidentales.

A la fin de la manifestation, une nouvelle déclaration de Georges Abdallah a été lue. Dans celle-ci, il a réaffirmé « qu’au moment où la peste brune se manifeste bruyamment et sans fard partout en Europe et arrive même à imposer la principale force politique dans certains pays, vos mobilisations, ainsi que toutes les autres initiatives solidaires en faveur de la Palestine et de ses avant-gardes combattantes, sont appelées à s’affirmer plus que jamais sur le terrain de la lutte contre la fascisation en cours ici en Europe et ailleurs de par le monde. » Par ailleurs, il a souligné que « jusqu’aujourd’hui les génocidaires continuent à sévir à Gaza, avec l’appui et le soutien actif quoique désespéré des principales puissances impérialistes occidentales. Cependant grâce à la Résistance héroïque des masses populaires palestiniennes et de leurs avant-gardes combattantes, et surtout grâce aussi à la mobilisation solidaire massive un peu partout dans le monde, la Palestine résiste et réoccupe plus que jamais, sa place sur le devant de la scène internationale. Plus de 250 jours d’une guerre, et en dépit de tout I’arsenal de destruction mis à la disposition de l’agression génocidaire, la criminelle armée d’occupation sioniste s’enfonce de plus en plus dans le sable de Gaza. Force est de constater encore une fois de plus que ce ne sont pas les capacités de destruction au service de l’impérialisme qui décident en dernière instance de la victoire ou de la défaite, mais plutôt les Femmes et les Hommes intimement liés aux masses populaires de leur pays et qui se battent contre I’occupation et pour la libération de leur peuple. »

Le succès de ces récentes initiatives soulignent plus que jamais la nécessité d’intensifier le combat pour la libération de Georges Abdallah. A travers cette mobilisation, c’est un soutien effectif et conséquent que nous apportons à la résistance des peuples libanais et palestinien !

»» https://palestinevaincra.com/2024/06/de-beyrouth-a-lyon-la-mobilisatio...
URL de cet article 39702
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Le Krach parfait
Ignacio RAMONET
Crise du siècle et refondation de l’avenir Le capitalisme connaît en moyenne une crise grave tous les dix ans. Mais un séisme économique d’une aussi forte intensité que celui de l’« automne noir » 2008, il ne s’en produit qu’un seul par siècle. Aucun autre cependant, avant celui-ci, n’avait conjugué une somme de menaces croisées aussi alarmantes. Tout le système financier - banques, bourses, caisses d’épargne, agences de notation, normes comptables - a craqué. Et une doctrine a fait faillite : celle du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.