RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Déclaration de Stella Moris sur le recours de Julian Assange devant la Cour suprême

23 décembre 2021 - Ce matin à 11 h 05, Julian Assange a déposé une demande d’autorisation de faire appel devant la Cour suprême de la décision de la Haute Cour selon laquelle il peut être extradé vers les États-Unis pour trois raisons.

La décision de la Haute Cour dans l’affaire USA contre Assange soulève trois points de droit d’importance publique générale qui ont un impact sur les garanties de procédure et de droits de l’homme d’un large éventail d’autres types d’affaires.

Le 10 décembre, la Haute Cour a confirmé l’évaluation de la Magistrates’ Court, fondée sur les éléments de preuve dont elle disposait, selon laquelle il existait un risque réel que, si Julian Assange était extradé vers les États-Unis, il soit soumis à un isolement quasi total, notamment sous le régime des SAM (mesures administratives spéciales) et/ou de l’ADX (prison administrative maximale), et que cet isolement entraîne une détérioration de son état mental telle qu’il existe un risque élevé de suicide. Ces conclusions ont conduit le tribunal de première instance à bloquer l’extradition en vertu de l’article 91 de la loi sur l’extradition, qui interdit les extraditions "oppressives".

Toutefois, la Haute Cour a annulé la décision du tribunal de première instance de bloquer l’extradition, en se fondant uniquement sur le fait qu’après que les États-Unis eurent perdu l’affaire d’extradition le 4 janvier 2021, le département d’État américain a envoyé une lettre au ministère britannique des affaires étrangères contenant des assurances conditionnelles concernant le placement de Julian Assange sous SAM et ADX. La lettre d’assurances indique explicitement aux points un et quatre que "les États-Unis conservent le pouvoir" d’"imposer des SAM" à M. Assange et de " placer M. Assange en ADX" s’il dit ou fait quelque chose après le 4 janvier 2021 qui amènerait le gouvernement américain à déterminer, selon son évaluation subjective, que Julian Assange devrait être placé sous conditions SAM et/ou en ADX à Florence. Ces assurances conditionnelles ont été considérées comme suffisantes par la Haute Cour pour annuler la décision de la juridiction inférieure.

En droit anglais, pour que la demande ait une chance d’être examinée par la Cour suprême, les mêmes juges de la Haute Cour qui ont ordonné l’extradition de Julian Assange doivent d’abord certifier qu’au moins un des motifs d’appel devant la Cour suprême est un point de droit d’importance publique générale (article 114 de la loi sur l’extradition de 2003).

La demande d’autorisation de recours devant la Cour suprême présentée par Julian Assange est donc actuellement examinée par les juges de la Haute Cour. On ne sait pas combien de temps il faudra pour que la décision soit rendue, mais elle n’est pas attendue avant la troisième semaine de janvier.

Pour plus d’informations, voir la requête de Julian Assange s’opposant à l’extradition américaine devant la Haute Cour.

Stella Moris

»» https://assangedefense.org/press-release/stella-moris-statement-on-jul...
URL de cet article 37635
  

Même Thème
La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Toute manifestation à Cuba (ou à Miami, d’ailleurs) qui ne commence pas par "Abajo el bloqueo" (quoi qu’on dise ensuite) est une escroquerie ou une croisade de fous. Et brandir un drapeau états-unien à Cuba, c’est comme brandir un drapeau israélien à Gaza.

Viktor Dedaj

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.