Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

25 

Ecotaxe : foutage de gueule ?

L’objectif officiel de l’écotaxe est (était ?) de réduire le trafic routier des poids lourds de plus de 3,5 tonnes. Voir ici ce qu’en dit le ministère de l’Écologie.

On imagine aisément qu’une taxe conçue par la droite n’allait certainement pas entraver la concurrence libre et non faussée dans une activité qui compte en son sein d’énormes entreprises dans toute l’Europe. Par exemple le transporteur allemand Willi Betz et ses 3 000 camions.

Si l’on lit attentivement l’exposé des motifs solférinien des Fauxcialistes, on trouve ceci, dans le droit fil de la pensée libérale :

" L’écotaxe vise à instaurer un cercle vertueux : dans une logique écologique, c’est un signal prix pour inciter à modifier les comportements en faveur de modes de transport plus durables ; elle permet aussi de faire payer l’usage des routes par l’utilisateur réel, tout en dégageant des recettes pour financer les infrastructures de transport, notamment le rail et le transport fluvial. Comme elle concerne aussi les camions vides, elle sera dissuasive et incitera les transporteurs à rationaliser leurs tournées. "

En principe, le prix du transport routier augmentant, les entreprises vertueuses étaient censées moins appel aux camionneurs, d’où une diminution de la pollution.

Mais la prose gouvernementale dit aussi ceci :

"[les routes soumises à l’écotaxe] sont les routes nationales non payantes et les routes départementales qui contournent les itinéraires payants. Cela représente 15 000 kilomètres de routes : 10 000 kilomètres de routes nationales et 5 000 kilomètres de routes départementales ou communales dans 65 départements.

Le décret définissant le réseau routier où les camions devaient être taxés est ici.

Dans ce décret, l’écotaxe ne serait appliquée que sur le réseau routier « local ». En d’autres termes, la grande majorité du transport routier européen, qui n’utilise que les autoroutes, serait épargné. Les Danois pourront continuer à manger des courgettes espagnoles en hiver sans être taxés.

Les autoroutes à péage ne seront donc pas concernés (dis merci, Vinci). Les autoroutes gratuites périurbaines, quant à elles, le seront. Les routiers qui empruntaient des quatre voies ou des nationales seront tentés de rejoindre les autoroutes et donc d’alimenter les caisses de Vinci et des autres propriétaires privées de nos autoroutes construites avec l’argent public et bradées par Chirac. Les esprits curieux se demandent d’ailleurs pourquoi on n’a pas directement intégré l’écotaxe au péage autoroutier.

La société privée Ecomouv’, chargée du recouvrement de la taxe, se frotte les mains. Elle sera de toute façon remboursée. Cette société est présidée par Daniele Meini, président d’Autostrade Portugal et Sergio Battiboia, gérant d’Autostrade Italia. Des spécialistes qui ne connaissent pas le conflit d’intérêt.

Nous sommes bel et bien en présence d’un scandale d’Etat. Voir l’article très complet de Mediapart à ce sujet.

On dit que si l’écotaxe était appliquée, le prix du porc augmenterait de 2 centimes le kilo. Insupportable même si la santé des Français qui inhalent les gaz d’échapement de 600 000 camions par an est en cause. Mimolette Ier a bien eu raison d’avancer en reculant face aux patronat du pays breton.

http://bernard-gensane.over-blog.com

URL de cet article 23133
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Même Auteur
Maxime Vivas : le gai Huron du Lauragais
Bernard GENSANE
C’est sûrement parce qu’il est enraciné dans les monts du Lauragais que Maxime Vivas a pu nous livrer avec ce roman une nouvelle version de l’ébahissement du Candide face aux techniques asservissantes censées libérer les humains. Soit, donc, un Huron né à des milliers de kilomètres de l’Hexagone, sur l’àŽle Motapa, d’une mère motapienne et d’un père parisien. A l’âge de 25 ans, ce narrateur décide de voir Paris. Motapa est une île de paix, de sagesse, de tranquillité. La lave de son volcan charrie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce qui nous fait avancer, ce sont nos sources. Ce sont des gens, sans doute, qui sont à l’intérieur de ces organisations, qui veulent du changement. Ce sont à la fois des figures héroïques qui prennent des risques bien plus grands que moi et qui poussent et montrent qu’ils veulent du changement d’une manière, en fait, extrêmement efficace.

Julian Assange - Wikileaks


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
54 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.