RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Farceurs sans frontières

Dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse 2023 publié par Reporters sans frontières, l’Ukraine effectue un bond prodigieux de 27 places...

Enfin une bonne nouvelle ! Dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse 2023, publié le 3 mai dernier par Reporters sans frontières (RSF), l’Ukraine effectue un bond prodigieux de 27 places, passant de la 106e à la 79e position sur 180 pays étudiés. « Malgré la désorganisation des rédactions et les difficultés liées à la couverture d’un pays en guerre, ainsi que des restrictions de reportage, en général proportionnées à la situation, les journalistes bénéficient d’une plus grande liberté, explique l’association. La guerre et l’esprit d’union nationale ont réduit l’emprise des oligarques sur les médias et les pressions dues aux clivages. »

Ce conte de fées a étonné l’organisation américaine Fairness and Accuracy in Reporting (FAIR). L’observatoire critique des médias rappelle (1) que, le 29 décembre dernier, le président Volodymyr Zelensky a signé une nouvelle loi qui, sous toute autre latitude, aurait épouvanté RSF et fait dévisser le pays au classement. Le texte octroie en effet au Conseil national de télévision et de radiodiffusion – l’organe de régulation des médias ukrainien – le pouvoir de sanctionner d’amende, de fermer, de révoquer les licences sans jugement ou de bloquer n’importe quel titre, antenne, média social ou plate-forme. Or les autorités contrôlent étroitement ce conseil puisque M. Zelensky en nomme quatre des huit membres et le Parlement quatre autres.

Les deux principaux syndicats de journalistes ukrainiens combattent cette mesure. « Par l’intermédiaire des médias qu’ils contrôlent, les responsables gouvernementaux ont lancé une campagne visant à discréditer ceux qui critiquent de manière constructive certains aspects de la loi », explique Serhiy Chtourkhetskyy, président du Syndicat des médias indépendants d’Ukraine. Cela nous fait craindre ce qui nous attend après la mise en œuvre complète du texte : les membres du gouvernement assimileront ceux qui ne partagent pas leur vision à des ennemis du pays ou à des agents étrangers... » De son côté, la présidente de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) estime que « la liberté de la presse et le pluralisme sont menacés en Ukraine par la nouvelle loi sur les médias » (communiqué, 17 janvier 2023). RSF, elle, a « salué » le texte au motif que certaines dispositions harmonisent la législation audiovisuelle nationale avec les normes européennes — une raison suffisante pour surclasser le pays sur l’échelle de la liberté. Discrète sur le versant liberticide de la réforme, l’organisation présidée par Pierre Haski, chroniqueur de France Inter, estime que le gouvernement pourra « compléter » le dispositif une fois la guerre achevée (communiqué, 11 janvier 2023).

En attendant, les douze mille journalistes accrédités par Kiev depuis le début du conflit relaient fidèlement les communiqués du régime qui « se bat pour nos valeurs ». Témoin, ce dialogue irréel, en duplex, le 18 mai, entre la présentatrice de Cable News Network (CNN) Brianna Keilar et l’envoyé spécial Sam Kiley :

— L’Ukraine a annoncé avoir intercepté vingt-neuf des trente missiles tirés dans un bombardement nocturne sur l’ensemble du pays. (...) Sam, la Russie a affirmé avoir frappé un dépôt d’armes ukrainien, est-ce bien vrai ?

— C’est possible ; mais si tel était le cas, nous ne serions pas autorisés à le dire.

Gageons que l’année prochaine l’Ukraine talonnera les États-Unis, 45es dans le classement de RSF...

(1) Bryce Greene, « Ukraine’s “press freedom” score increases despite martial law, banned media », FAIR, 9 mai 2023.

»» https://www.monde-diplomatique.fr/2023/06/RIMBERT/65824
URL de cet article 38691
  

ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En 2001, on nous a dit que la guerre en Afghanistan était une opération féministe. Les soldats US libéraient les femmes afghanes des talibans. Peut-on réellement faire entrer le féminisme dans un pays à coups de bombes ?

Arundhati Roy

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.