RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

In memoriam : John Pilger

Le journaliste australien John Pilger est mort le 30 décembre dernier, à l’âge de 84 ans. Il était assez loin de la critique anti-industrielle que je défends aujourd’hui, mais il a produit d’excellentes œuvres, qui ont participé à mon éducation politique. Infatigable militant anti-impérialiste, il n’a jamais cessé d’exposer et de dénoncer les exactions des grandes puissances occidentales, depuis la guerre du Vietnam, qui fut le sujet de son premier reportage. J’ai traduit quelques-uns de ses articles et sous-titré plusieurs de ses nombreux (plus de 50) films documentaires.

Par exemple, j’ai sous-titré The War on Democracy (La guerre contre la démocratie), sorti en 2007, qui traite des guerres et autres interventions impérialistes menées par les États-Unis en Amérique centrale et en Amérique latine : le renversement de Jacobo Arbenz au Guatemala, celui d’Allende au Chili, la tentative de coup d’État contre Chavez au Venezuela, etc.

J’ai aussi sous-titré The New Rulers of the World (Les nouveaux maîtres du monde), sorti en 2001, qui parle lui aussi d’impérialisme en s’intéressant à la mondialisation, et plus précisément au développement du capitalisme en Asie du Sud-Est. Pilger a par exemple filmé en secret dans des usines (parfois rudimentaires) qui fabriquaient des produits Nike, Reebok, Adidas et Gap en Indonésie. On y voit des ouvriers et ouvrières exploitées, qui produisent pour un salaire de misère et dans des conditions exécrables des marchandises vendues bien plus chères par les multinationales. Pilger revient aussi sur les massacres commis, en Indonésie, par le dictateur indonésien Suharto, dans les années 1965–1966, contre les mouvements communistes, avec l’appui des puissances occidentales, qui firent près d’un million de morts.

J’ai également sous-titré The Coming War on China (La guerre qui vient contre la Chine), sorti en 2016, dans lequel Pilger montre comment le comportement des États-Unis vis-à-vis de la Chine favorise des hostilités croissantes, et pourrait bien mener à une guerre militaire ouverte.

Et enfin j’ai sous-titré The Invisible War (La guerre invisible), sorti en 2010, qui dénonce la propagande mass-médiatique ayant mené à l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak, et celle qui entoure le conflit Israël/Palestine.

John Pilger appréciait beaucoup cette célèbre phrase de Milan Kundera :

« La lutte des humains contre le pouvoir, c’est la lutte de la mémoire contre l’oubli. »

C’est effectivement très juste. John Pilger s’efforçait de nous aider à ne pas oublier. Merci John. On essaie.

PS : en complément des liens indiqués Sur https://www.legrandsoir.info/john-pilger-est-mort.html Tous les articles : https://www.legrandsoir.info/_pilger-john_.html

25 janvier 2024

»» https://www.partage-le.com/2024/01/25/in-memoriam-john-pilger-par-nico...
URL de cet article 39309
  

Julian Assange parle
Karen SHARPE
200 citations qui reprennent les mots d’Assange, privé de la parole depuis si longtemps maintenant. A travers différentes thématiques, on comprend l’homme et les raisons qui ont poussé les États-Unis à le poursuivre sans raison. APPEL POUR JULIAN ASSANGE De Julian Assange vous avez beaucoup entendu parler. Souvent en mal. Mais lui-même, l’avez-vous entendu ? Savez-vous ce qu’il a vraiment dit et fait, pourquoi il a fondé Wikileaks, ce qu’il pense de la guerre, d’Internet, du journalisme et de bien (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d’y penser.

Blaise PASCAL

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.