Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Je n’ai rien contre les femmes au volant : d’ailleurs, j’ai une excellente amie qui conduit

En autorisant les saoudiennes à conduire, leur monarque a « brisé un tabou » dans « ce royaume ultra-conservateur » (L’Exress.Fr, 27septembre 2017) car l’interdiction « était emblématique de la mise au pas des femmes dans le royaume » (Le Monde.fr, 26 septembre), « l’un des pays les moins paritaires du monde » remarque France Info du 28 septembre. Arte du 27 septembre ironise « Arabie saoudite : femmes au volant, hommes au tournant… dans cette monarchie, berceau du wahhabisme, forme radicale de l’islam  ». Pour le Figaro.fr (27 septembre) « Le jeune prince héritier… » agit « habilement… au moment où de nombreux opposants ont été arrêtés ».

Tous les médias soulignent qu’il reste beaucoup à faire. Mais, puisque l’Arabie Saoudite a brisé un tabou en prenant habilement une mesure emblématique contre la mise au pas des femmes dans un royaume ultra-conservateur et non paritaire, soumis à une religion radicale, on ne va pas user (et aucun des médias cités ne le fait) du mot « dictature » qui vient de partir en stage au Venezuela, où comme chacun sait : les femmes, conductrices ou pas, n’ont pas le droit de voyager, divorcer, disposer d’un compte bancaire, travailler, aller chez le médecin, être opérées, sans l’accord d’un « tuteur », le père, le mari ou tout autre parent de sexe masculin : un frère, un cousin, voire un fils. Et même si la charia Maduro-chaviste les dispense du port du voile intégral dans leur cuisine, l’accès aux lieux publics (comme les stades) leur est interdit, même bâchées de pied en cap. La charia bolivarienne (qui les sait dépensières) fixe que la part d’héritage d’une fille correspond à la moitié de celle d’un fils. Et celles qui la ramènent apprendront sur la Place Simon Bolivar de Caracas ce que le mot lapidation veut dire. Et il ne s’en prive pas, Maduro (1).

Théophraste R. (Chargé du dossier : « Quand le monarque décide seul des moindres droits de la moitié de la population, est-on en démocratie ? »).

Note (1). Le 4 mars 2016, le président Hollande a décoré de la Légion d’honneur le prince héritier d’Arabie saoudite qui avait fait procéder à l’exécution de seulement 70 personnes depuis janvier de cette année-là.

URL de cette brève 5563
https://www.legrandsoir.info/je-n-ai-rien-contre-les-femmes-au-volant-d-ailleurs-j-ai-une-excellente-amie-qui-conduit.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/09/2017 à 02:45 par cassiopea

M’enfin Théo il est bien connu que : "Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir” isn’t is ?

#140192 
29/09/2017 à 08:59 par AF30

Oui, tout ça c’est bien beau mais est-ce le régime saoudien qui a décidé ou le gouvernement saoudien ? bon, d’accord il y aussi le royaume, les autorités et bien évidemment le prince héritier

#140196 
29/09/2017 à 13:04 par L. A.

Bien trouvé, le parallèle est imparable !
Et l’ignominie des médiacrates valets la caste est incomparable
(tant elle est incommensurable).
L. A. (Misérable « rien » pas amateur de râble pour un sou.)
P. S. : au passage, notons que chez ces fumiers l’oppression et la coercition peuvent s’appeler « manque de parité » (par ex. : les nazis ont fait montre d’une moindre parité entre les « aryens » et les autres…), tout dépend évidemment de qui l’on considère comme ses pairs.

#140200 
29/09/2017 à 19:29 par irae

Rien à voir
C. Autain déjà largement décriée ici remet ça. Refus de lever l’immunité du gentil collard au nom de principes 5è républicains qu’elle prétend pourtant contester.
Comment être issue du milieu qui est le sien et prétendre défendre les plus fragiles ?
Ma religion est faite. En plus elle discrédite tous les FI. Au prési de la FI d’agir.

#140211 
30/09/2017 à 12:40 par depassage

Quand le monarque décide seul des moindres droits de la moitié de la population, est-on en démocratie ?

C’est exactement ça la démocratie occidentale. Un petit groupe monarque décide du sort du monde entier et jette sa grande majorité aux oubliettes ou la cloue à l’infamie. Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.

#140224 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
24 février : Tous ensemble à Londres pour soutenir Julian Assange

La date du 24 février ouvre le départ des dernières audiences d’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur la demande des Etat-Unis. Sur le territoire américain Julian risque jusqu’à 175 années de prison pour avoir diffuser des documents sur la guerre en Irak et en Afghanistan dévoilant ainsi au grand jour tortures et exactions de l’armée américaine, pour avoir fait son travail de journaliste. S’il est jugé par un tribunal fédéral dans un état où la peine capitale est autorisée, il risque la peine de mort pour espionnage et divulgation de secrets d’Etat .

Nous organisons ce 23 février un départ de Paris en Bus pour Londres. Nous arriverons le 24 au matin pour commencer la manifestation et repartirons le soir afin d’être de retour le 25 au petit matin sur Paris.

Au nom de la Liberté de la presse, de la Liberté d’expression, de la Vérité nous demandons l’arrêt immédiat de la procédure d’extradition et la libération de Julian Assange.

Informations/contacts : https://www.facebook.com/events/467998704155446/

Réservations : https://yurplan.com/event/Tous-ensemble-a-Londres-pour-Julian-le-24-fe...

15 
Que fait l’armée française en Afrique ?
Raphaël GRANVAUD
Préface d’Odile Tobner-Biyidi Que fait l’armée française en Afrique ? Et de quel droit s’y trouve-t-elle encore aujourd’hui ? Si l’on en croit les discours officiels, elle n’y aurait plus depuis longtemps que des missions humanitaires et de maintien de la paix. La page du néocolonialisme et de la Françafrique aurait été tournée en même temps que finissait la guerre froide. Ce « Dossier noir » examine, à travers de nombreux exemples concrets, la réalité de cette présence depuis deux décennies. Après un (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Je pense que l’un des grands défis des Occidentaux, c’est d’être capables de mettre le curseur sur des forces politiques que l’on va considérer comme fréquentables, ou dont on va accepter qu’elles font partie de ce lot de forces politiques parmi lesquelles les Syriennes et les Syriens choisiront, le jour venu. Et je pense que oui, l’ex-Front al-Nosra [Al-Qaeda en Syrie - NDR] devrait faire partie des forces politiques considérées comme fréquentables »

François Burgat sur RFI le 9 août 2016.


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.