RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’hypocrisie est à son comble !

L’hypocrisie est à son comble !

Avant-propos : une polémique a été lancé et entretenu par les habituels larbins du capital contre l’action du gouvernement social-démocrate, le Normal et sa clique, (jusqu’à là rien d’anormal), sauf que…, et c’est ça le plus troublant dans cette affaire !, la quasi-totalité des gardiens de la pensée unique - y compris le quotidien ultraconservateur propagandiste « Le Figaro » -, reconnaissent que l’action du gouvernement social-démocrate, abonde et dépasse même leurs espérances ?!, c’est vous dire !... Cette stratégie (le flingage systématique de l’action gouvernementale sociale-démocrate) n’a pas d’autre objectif que de semer la trouble et de répandre le chaos dans tout le pays ! Ils veulent créer la confusion dans les esprits et déboussoler le pauvre péquin de base, voilà l’affaire ! C’est l’explication de la profusion de tirs de snipers et la multiplication effrénée des attaques d’aficionados accrédités (« les toujours satisfaits de leur sort ») sur-nourris et surpayés, mais de mauvais perdants prêts à toutes les bassesses pour foutre le bordel (monstre) et semer leur merde dans tout le pays…

Comment opèrent-ils ? de la manière la plus odieuse qui soit, en mêlant cynisme et mensonges outranciers !… Pourquoi se déchaînement-ils de la sorte ? très certainement pour faire oublier aux simples péquins que nous sommes, la médiocrité du non-débat (et les gesticulations des uns et des autres ne compensant pas cette insuffisance patente !) et les simagrées des vrai-faux candidats pour accéder à la tête du parti unique, malgré et alors qu’ils accordent quasi unanimement (de l’officine patronale Medef aux caciques umpistes) des satisfécits aux choix gouvernementaux (de sociaux-démocrates et de leurs conseillers) ? Et pour clore un chapitre si douloureux pour les camps politico-médiatiques, voici l’échantillon que je vous propose (un spécimen pas mal remarquable, tant du point de vue manipulation que du point de vue, hypocrisie quand tu nous tiens !) :
« … Le banquier Charles Dallara, sorte de patron des patrons chez les banquiers de la planète, a fait sensation en lançant depuis Athènes une charge contre l’austérité. Il a estimé qu’il était "temps de reconnaître que l’austérité seule condamne non seulement la Grèce, mais l’intégralité de l’Europe à la probabilité d’une ère douloureuse". Si la récession s’accélère, "il s’agirait d’une tragédie, pas seulement pour la Grèce et l’Europe mais pour le monde", a-t-il dit. C’est paru dans l’article intitulé « Les manifestations contre l’austérité dégénèrent en Espagne, en Italie et au Portugal (vidéos)… ».

Lorsque l’on sait ce que l’on sait…, « seul le travail ajoute de la valeur à la marchandise », alors que l’usure, (faire de l’argent avec de l’argent, comme le métier de môssieu Dallara), ne crée absolument pas de valeur ajoutée à la marchandise, (au contraire, puisque pour spéculer le système capitaliste a un besoin vital (pour survivre) de conquérir (à l’infini) de nouveaux marchés…, et faute d’acheteurs (une demande molle, si molle…) pour les raisons que j’ai déjà évoqué, la perte de pouvoir d’achat, (augmentée du) le rognage systématique des salaires conséquemment (et proportionnellement) à la croissance des dividendes (la part qui est versée aux spéculateurs), aboutit à la destruction (massive) de la surproduction (j’ai encore en mémoire le film-documentaire d’Agnès Varda, ô combien adorable et charmante femme, pleine de fantaisie… débordante d’humanité, et qui nous a gratifié d’un superbe « Les glaneurs » et « les glaneuses » bien entendu, où l’on y voit des montagnes de produits agricoles, souillées par des gros cons avec du gas-oil, uniquement pour empêcher d’éventuels « crève la faim » venir s’y ravitailler…, ou de s’y servir gratos !) ce système est plus que jamais une aberration criminelle !... et pas seulement à cause des conséquences de la crise majeure et systémique qui touche l’économie mondiale), car la spéculation financière ajoute non seulement de l’argent à l’argent (* le papier monnaie (la « monnaie de singe » par excellence !)…, et dont la valeur fiduciaire..., fondée (exclusivement) sur la confiance et la facticité… ("valeur" de plus en plus contesté et de moins en moins sûr, d’ailleurs…, puisque la dette étasunienne - et celles de ses satellites, les pays occidentaux - obère gravement la confiance et du même coup, la "valeur" du dollar, et donc de sa suprématie sur les autres monnaies, et malgré ces avatars (la planche à billets n’a jamais cessé de tourner à plein régime depuis le début de la crise majeure systémique de 2007 !...) elle continue à semer la désolation et le chaos dans l’économie réelle mondiale. (En opposition à l’économie financière virtuelle).

Conclusion : la multiplicité et la variété des opérations spéculatives, nous-vous grugent directement !, elles influent non seulement sur nos-vos salaires (à la baisse évidemment) mais elles s’attaquent directement au (à notre-votre) pouvoir d’achat !…

Voir l’article-interview de Samir Amin, publié site le « LGS », intitulé « Le capitalisme entre dans sa phase sénile ». « … Mais on n’investit pas dans la production, puisqu’il n’y a plus de demande. La rente est investie dans la fuite en avant sur les marchés financiers. L’expansion depuis un quart de siècle des investissements sur les marchés financiers est du jamais vu dans l’histoire. Le volume des transactions sur ces marchés est de plus de 2.500.000 milliards de dollars, alors que le PIB mondial est de 70.000 milliards de dollars. … » (Un peu plus de trente cinq fois le PIB mondial !)

* Le papier monnaie sous la forme "dollar", demeure malgré tout (pas pour longtemps et pas partout…, loin de là  !) la monnaie de référence en matière d’échanges commerciaux internationaux (sauf dans la sphère d’influence chinoise, où le Yuan c’est imposé), comme par exemple « les contrats d’achats de carburants », etc. C’est un moyen (efficace) de contrôler le commerce international et d’imposer l’impérialisme occidental), et c’est uniquement parce que les salariés ne contestent pas assez virulemment contre les (flagrantes) inégalités et les injustices à répète (seule une organisation musclée, parce que consciente de la dureté des temps actuels (le cynisme politico-patronal si on ne fait rien, est sans limite !), sera capable de rendre les coups portés par la "pieuvre" néolibérale aux plus démunis (c.-à -d., les 99%), et seul un rapport de force sans faille pourra l’abattre !... (C’est sans doute puéril de qualifier (ainsi) les ramifications des organismes oeuvrant pour le néolibéralisme, mais elles sont si tellement nombreuses qu’il faut bien les matérialiser…) Malgré les blessures infligées par les convulsions du à la crise (et la résistance), bien qu’elle soit gravement ébranlée sur ses bases (c’est pour cette raison qu’ils ne lâchent rien, ils ont peur de tout perdre !), il n’en demeure pas moins qu’elle reste aussi dangereuse…, il faut dés à présent l’achever si on veut sérieusement envisager une suite !)

Ah, ouais, revenons à cette vraie-fausse (et insignifiante) polémique, dont certains éditorialistes ses sont emparés (à l’insu de leur plein gré !) ; celle dont tout le monde cause, et qui a retenue l’attention de la blogosphère et des médias, pas alternatifs pour un rond !…, (sauf évidemment les sites qui s’en contrefoutent comme de l’an 40…, et qui ont par ailleurs bien d’autres sujets de préoccupations, s’activant à traiter des maux autrement plus importants que la déconne « de ridicules chamailleries égotiques » !), pompeusement titré : « L’incroyable incohérence de l’opposition », agrémenté d’un sous-titre racoleur…, qui en dit long sur l’embarras affecté et la fausse surprise de l’auteur, Joffrin. A vous de juger… : « La légèreté et le mépris dont font preuve l’ump et ses complices de la presse sont inquiétants pour le débat public. » ??? Que la mauvaise foi et les propos injurieux des encartés umpistes étonnent (encore) môssieu Joffrin, reste un mystère pour nous-vous autres qui ne sommes pas invités aux agapes et pince fesse politico-journalistiques (il traîne sa carcasse de plateaux télés en studios radios, il fait parti du microcosme VIP, « les mêssieus-dames revenus de tout, au courant de tout (ou presque), qui appelle tout ce que compte ce petit monde de décideurs par leur prénom, (le tutoiement est de rigueur entre gens du même monde…), quand ce n’est pas sur leurs portables des uns et des autres !… cet entre-soi, où se côtoient les politico-financiers, les redevables et le panier de crabes de ceux qui savent vraiment (les initié-es) et les introduits - dans tous les fromages - et partout où ça compte vraiment ! », comment peut-il être (encore) offusqué et s’étonné de l’incroyable incohérence, de la légèreté et du mépris dont feraient preuve l’ump et ses complices de la presse ? Se fout-il à ce point du monde ? A-t-il (déjà ) oublié la morgue condescendante de l’ancien locataire élyséen, sarkozy, envers ses propres "amis" journalistes, a-t-il (déjà ) oublié qu’il transformait (lui et ses petit-es consoeurs et confrères) cette soumission collective en "vertu" (l’increvable déontologie) ; est-ce que « Môssieu je sais tout mais je n’dirais rien ! » c’est (momentanément) débarrassé de la moue dédaigneuse qui le caractérisait, et du dédain envers le populo (le "petit" peuple), parce qu’il est pris dans la tourmente d’un bizutage "confraternel" (de la part de consoeurs et confrères, si avenant habituellement…) ? Un si "grand" patron de presse…, mais pas n’importe quelle presse !..., il s’agit de l’hebdo (pas seulement hebdo, puisqu’il est disponible sur le Net, 24h sur 24h !) laudateur en diable et bulletin "paroissial" de « l’ordre des millionnaires sociaux-démocrates »…, servant accessoirement de référence aux encartés du Ps (« Le Nouvel Observateur »)…, et bien que les salopards droitistes fassent leur habituelle sale besogne…, après tout, nous-vous les connaissons bien, et nous-vous connaissons si bien leurs méprisables méthodes (il suffit de se rappeler le "rapprochement " (pour ne pas dire les épousailles) opéré publiquement (et cyniquement) par l’ancien locataire élyséen, sarkozy, et les portes flingues du premier cercle (genre Hortefeux-Guéant), qui louangeaient quasi unanimement (spéculant même sur le nombre de) les valeurs communes qu’ils partageaient avec le Fn (mais assez malin pour ne pas l’avouer publiquement (ni directement)…, toujours de manière insidieuse… par petites touches, de sous-entendus (plus ou moins grossiers) en déclarations ultra-médiatisées…, contredites immédiatement par des démentis outrés…, émis par les comparses et que relayaient sans vergogne les médias aux ordres (c’est ça ou on vous coupent les vivres !, c.-à -d. qu’on ampute salement votre budget publicitaire…, c’est dans votre intérêt…, la presse est libre bien entendu !... « C’est celui qui paie qui commande » !) C’était la fameuse stratégie gagnante (et la non-moins fameuse "machine de guerre" umpiste !), et surtout l’art de brouiller les pistes, de flinguer les repères, l’ère du politico-confusianisme décomplexé, ils allèrent jusqu’à décréter que le "fossé" entre le Fn et eux, n’en était plus un !… Rappelez-vous les tonitruantes déclarations des membres du groupuscule extrémiste « la droite (si peu !) populaire »…

Dorénavant on arrête la déconne, il y a urgence !… Bas les masques ! Fini les fioritures…, on entre dans le concret…, le dur de dur…, il y a la formidable pression de la « realpolitik » et le devoir nous appelle, la chasse aux sociaux-démocrates est ouverte !... boutons les de leurs fauteuils locaux !... A l’assaut des fromages locaux, repoussons l’ennemi lors des (prochaines) élections municipales !…

C’est pour cette raison, que plus d’un tiers des encartés umpistes a basculé dans « la fosse frontiste ». Le chef de file umpiste, Clopé, montre à "ses" troupes la voie à suivre…, le temps n’est plus aux précautions oratoires, il faut surenchérir (y compris jusqu’à l’absurde…) il faut revendiquer sans vergogne les "valeurs" du Fn… Il y croit dur comme fer à sa victoire et surtout à sa stratégie ! C’est la meilleure, un copier-coller de celle (de son mentor), sarkozy him-self, c’est dire si c’est la bonne !… Il oublie un détail, c’est elle (la stratégie "gagnante-gagnante") qui causa la défaite de son mentor ! Et tous * les abrutis qui le suivent (dans ce qui ressemble - à s’y méprendre - à un suicide politico-grotesque), en seront pour leurs frais ! Car dans l’affaire, c’est la Marine le Pen se marre… et sait pertinemment qu’elle (seule ?) en tirera tous les avantages (de cette stratégie pourrie) et qu’au bout il y aura l’inéluctable implosion de l’ump ! L’implosion ? Et oui, l’implosion c’est maintenant !
* soit ouvertement en basculant avec armes et bagages dans l’extrémisme droitier, soit par calculs politicards…

Même Bob (lisez Siné) s’y ait collé… c’est dire le naufrage de la social-démocratie ! C’est-y la cata ? Non, mon président Normal… c’est la Bérézina ! Voir l’article (incompréhensible à mon sens…) titré, « Nouvel du Front n°14 » Laissons aller, c’est une valse !... La valse des faux-culs ?

Allez, portez-vous bien… et à bientôt sans doute ? sergio

PS : la bande de dégénérés qui sévit actuellement à la tête de l’Etat israélien, se réjouit de la mort d’Ahmad Jabari et de son jeune fils. Il était un membre de haut rang du Hamas et le commandement de l’aile militaire du mouvement, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans la bande de Gaza. Il a été tué, en même temps que son jeune fils, dans un raid aérien israélien sur sa voiture dans la bande de Gaza le 14 novembre. C’est paru dans l’article intitulé « Ahmad Jabari : mort d’un grand résistant », et comme le déclaraient les membres et représentants du Hamas, ils (les jusqu’au-boutistes racistes israéliens) ont ouvert la boite de pandore ! Il est grand temps que ces salauds passent (enfin) à la caisse et paient pour leurs crimes !... Vengeance !

URL de cet article 18338
  

Google contre Wikileaks
Julian ASSANGE
En juin 2011, Julian Assange reçoit un visiteur inhabituel dans sa petite maison de campagne anglaise en résidence surveillée de Ellingham Hall : le président de Google en personne, Eric Schmidt, venu tout droit de la Silicon Valley. Le général assiégé de WikiLeaks, la plus audacieuse entreprise d’édition insurrectionnelle connue à ce jour, et l’empereur d’Internet vont croiser le fer : du Printemps arabe aux bitcoins, et des solutions technologiques aux problèmes politiques, tout les oppose. La (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le domaine de la liberté commence là où s’arrête le travail déterminé par la nécessité.

Karl Marx

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.